Lundi 22 Janvier 2018
(Le Jour Guinée 13/09/13)
Le 11 septembre, un vol spécial en provenance de l’Afrique du Sud, a atterri à l’aéroport international Gbéssia, à son bord, 11 millions de bulletins de vote devant servir aux prochaines élections législatives. Sept camions remorques ont transporté ces bulletins jusqu’à son entrepôt sis au Camp Samory Touré sous escorte de la Fossel. A 10 heures, la réception a été faite par le président de la CENI en présence des partenaires techniques et financiers dont le PNUD, l’Union européenne et certains représentants des partis politiques engagés dans le processus. Dont ceux de l'Ufr et l'Ufdg. M. Aly Badara Kakoro, chef service logistique au Département Logistique de la CENI, a indiqué : « C’est le lieu de remercier nos partenaires. Notamment...
(Kaba Bachir 13/09/13)
C'est ce jeudi que prend fin l'ultimatum que l'opposition guinéenne a fixé à la CENI en ce qui concerne le réaffichage des listes électorales. Soupçonnant un tripatouillage du fichier, elle sollicitait ce nouvel affichage pour vérifier que les lacunes qu'elle dénonce ont été corrigées. Mais il se trouve que depuis mardi, elle est en possession de ce fichier sur clé USB. Du coup, les problèmes ne sont-ils pas terminés ? Cette question, on se la pose d'autant plus que le même mardi l'opposition a renouvelé sa menace de reprendre la rue au cas où cette dernière revendication n'était pas satisfaite. Mais en réalité, si, en dépit de la remise à elle de ce fichier sur clé, l'opposition guinéenne poursuivait sur...
(Jeune Afrique 13/09/13)
Trois ans après la présidentielle, la Guinée s'apprête à organiser des législatives très attendues pour doter le pays d'une Assemblée élue. En marge de la conférence de presse tenue le 12 septembre à Paris, Amara Camara, l'ambassadeur de Guinée en France, a assuré que tout était prêt pour des élections apaisées. Et ce, malgré la menace de l'opposition politique de reprendre les manifestations. Interview. Nouveau couac dans le processus électoral en Guinée ? À moins de deux semaines de la tenue des législatives, prévues le 22 septembre pour les Guinéens vivant à l'étranger et le 24 pour ceux de l'intérieur du pays, l'opposition menace de reprendre les manifestations si la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ne procède pas à un...
(Tam-tam Guinee 13/09/13)
Une contribution financière de la France permettra le vote des Guinéens établis à l’étranger. L’Ambassadeur Bertrand Cochery a signé le 12 septembre une convention avec le Président de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) Bakary Fofana, par laquelle la France octroie une subvention de 250 000 € pour le vote des Guinéens de l’étranger. Le vote des Guinéens de l’étranger est prévu par l’accord du 3 juillet entre l’ensemble des composantes politiques. La contribution financière de la France servira à l’organisation matérielle du scrutin (appui aux commissions électorales des Ambassades, formation des agents des bureaux de vote, acheminement du matériel électoral). Cela permettra aux 123 000 électeurs Guinéens établis dans 17 pays de prendre part au scrutin, le 22 septembre,...
(Le Griot 13/09/13)
Dans une dizaine de jours se tiendront les élections législatives tant attendues en Guinée. Un dernier virage tendu entre la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et l’opposition, qui ne cesse de dénoncer des irrégularités sur le fichier électoral. Ce scrutin est prévu pour le 24 septembre. Pourtant proche, cette échéance semble éloignée tant la route qui y mène est périlleuse. En fait, l’opposition veut contrôler la conformité du fichier électoral. Pour ce faire, la CENI doit afficher, de nouveau, ses listes dans les différents bureaux de vote. Cela permettra, par exemple, à Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, candidat malheureux au second tour de la présidentielle de 2010, d’être fixé sur le nombre de bureaux de votes. En effet, l’ancien Premier...
(Kaba Bachir 13/09/13)
Pour le président du Rassemblement pour le développement intégré de la Guinée (RDIG), c'est un peu une course contre la montre. En effet, pendant que Jean-Marc Telliano, au côté notamment de Cellou Dalein Diallo se bat pour se faire élire comme député dans la future Assemblée nationale, le dossier judiciaire l'opposant à l'homme d'Affaire guinéo-suisse Abé Wonta prend une tournure pas forcément souhaitée. En effet, selon nos informations, le doyen des juges d'instruction du tribunal de première instance de Mafanco vient de décider du renvoi de Jean-Marc Telliano et de son présumé complice, Cheick Amadou Sow devant le tribunal correctionnel en vue du jugement de l'affaire. C'est dire que de la phase d'instruction, on s'achemine vers un procès en bonne...
(Aminata 13/09/13)
Le haut-commissariat de la réforme de l’Etat et à la modernisation de l’administration (HCREMAP) vient d’organiser un atelier de restitution des résultats de l’étude pour la mise en place d’une école nationale de l’administration(ENA). Interrogé sur le sujet Sékou Kourouma le patron du HCREMAP a dit qu’il a été question de la validation de l’état des lieux relatif à la construction de la future ENA guinéenne sur l’émergence d’un consensus qui a prévalu sur les orientations stratégiques proposées par la Guinée. De son côté Alassane Condé ministre guinéen à l’administration du territoire et de la décentralisation(MATD) a fait savoir que la Guinée est le seul pays dans la sous région qui ne dispose pas d’une école nationale de l’administration. «...
( 13/09/13)
Les représentants des partis politiques de l’opposition, de la mouvance et du centre ont signé jeudi, un protocole d’accord avec les responsables de la Forces spéciale de sécurisation des élections législatives (FOSSEL), pour sécuriser l’ensemble du processus électoral jusqu’au jour du scrutin prévu le 24 septembre prochain. Ce protocole résulte de deux jours de réflexion et d’échange entre les parties concernées par la sécurisation du processus électorale, impliquant ainsi la protection et la sécurisation des leaders politiques et des opérations de vote, ainsi que la centralisation des résultats obtenus des urnes. Selon les dispositions dudit protocole, la FOSSEL est chargé d’assurer la sécurité des responsables politiques, des meetings, de toutes les manifestations politiques tant à Conakry que dans les villes...
(Guinée News 13/09/13)
Une table ronde a été organisée ce jeudi en banlieue de Conakry par deux organisations non gouvernementales très impliquées dans la promotion et la préservation de la paix sociale en Guinée. Il était question pour les organisateurs et les participants d'échanger sur les risques de violence en prélude aux élections législatives en vue de proposer des stratégies de prévention, a-t-on appris sur place. Dans son introduction, Aboubacar Souaré, membre du projet intitulé "La Baïonnette Intelligente", a fait remarquer aux participants des risques de violence que le pays encourt avant même le jour du scrutin. Pour confirmer ses dires, il a cité des articles de presse qui relatent les menaces de certains politiques de recourir à la rue. C'est le cas...
(Le Jour Guinée 13/09/13)
Soucieuse du bon déroulement des élections législatives de 2013 en Guinée, l’ONG, la Baïonnette Intelligente en collaboration avec le cercle d’orientation pour la consolidation de la paix (coc-paix) Conakry a animé une table ronde ce 12 septembre au siège du projet. Cette table ronde était placée sous le thème « Elections législatives 2013, risque de violence et stratégie de prévention des conflits ». Pour introduire le débat, le Conseil technique de la Baïonnette intelligente, M. Souaré Aboubacar a tout d’abord évoqué les objectifs que visent les deux ONG. Selon lui, c’est de contribuer à un changement démocratique non violant en Guinée, et en préparant les esprits dans le sens de la paix dans le cadre du déroulement des élections avant...
( 13/09/13)
Dans le cadre du lancement officiel de leur projet « Medias et la préservation de la paix en période électorale », l’Association des filles et femmes journalistes de guinée(AFJG) ont tenu une conférence de presse jeudi 12 septembre 2013 à la maison de la presse. Dans son discours introductif, Afiwa Mata vice présidente de l’AFJG a planté le décors de la rencontre en précisant qu’elle s’exprime au nom de l’association des filles et femmes journaliste de guinée à l’occasion du lancement officiel du projet « medias et préservation de la paix en période électorale » en Guinée. «Comme vous devez le savoir la Guinée entame une histoire décisive de son histoire avec l’organisation prochaine des élections législative. Ces élections sont...
(Tam-tam Guinee 13/09/13)
Tenu ce jeudi d’un atelier sur le lancement officiel du guide d’éducation à la paix dans les établissements scolaires de l’Afrique de l’Ouest. Organisé par le WANEP-Guinée, entendez Réseau Ouest africain pour l’édification de la paix en partenariat avec le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique. Cet atelier vise à outiller les élèves et maitres d’écoles à la culture de la paix et à la réalisation de conflits en milieu scolaire. L’éducation à la paix dans les établissements scolaires en Afrique de l’Ouest, c’est l’intitulé de ce guide qui a été présenté ce jeudi aux directeurs communaux, inspecteurs régionaux de l’éducation, proviseurs et enseignants du pays. C’est un guide qui a été élaboré par le WANEP- Guinée, pour...
(Guineeconakry.info 13/09/13)
Les femmes et les jeunes de la sous-préfecture de Kintinian dans la préfecture de Siguiri en Haute Guinée, se sont mobilisés dimanche, 08 septembre, pour une marche de protestation contre l’exploitation par la Société Aurifère de Guinée (SAG), d’une partie de leur terre, a rapporté un des reporters de l’Agence Guinéenne de Presse en séjour dans la localité. La bataille entre les deux parties pour l’exploitation de cette colline dure maintenant sept ans. Une colline située à près de 100 mètres de la ville de Kintinian, selon les populations de Bouré, est le lieu de culte sur lequel se trouve DAMANNI, qu’elles considèrent depuis des siècles comme le protecteur de la vie de la communauté, alors que la SAG compte...
(Guinée News 13/09/13)
En prélude au lancement de la célébration de la journée internationale de paix prévue le 21 septembre prochain, le coordinateur résidant du système des Nations-Unies en Guinée, Anthony Ohemeng Boamah, a organisé ce jeudi 12 septembre une rencontre d’échanges avec les hommes de médias à la Maison de presse de Coléah. Le thème central a porté sur ‘’ la contribution du Système des Nations-Unies à la consolidation de la paix et au processus électoral en Guinée’’. La rencontre a connu la participation du Haut Commissaire des Nations-Unies aux Droits de l’Homme, Louis-Marie Bouaka et le point focal de l’UNESCO, Mamadou Dian Diallo. Dans son discours de circonstance, le coordinateur du Système des Nations-Unies en Guinée, Anthony Ohemeng Boamah a rappelé...
(L'Inter 13/09/13)
Du 06 au 07 septembre dernier, la Commission de la Cedeao a organisé dans un hôtel d'Abidjan, un atelier régional de validation du rapport de l'étude sur l'impact de la taxe de terminaison sur le trafic international entrant au sein de la Cedeao. Ont pris part à cet atelier, les experts des secteurs des télécommunications/Tic et les régulateurs des Etats membres de la Cedeao (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Togo). Des représentants de l'Union internationale des télécommunications (Uit), de la Banque africaine de développement (Bad), des opérateurs et fournisseurs des services de télécommunications/Tic de l'espace Cedeao ont également participé à cette rencontre. Au terme de 48 heures d'intenses réflexions, les experts...
(Xinhua 13/09/13)
OUAGADOUGOU, (Xinhua) -- Les promoteurs et les chefs d'établissements privés d'enseignement supérieur des pays membres du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES) ont entamé, jeudi à Ouagadougou, une réunion en vue de s'approprier le plan stratégique de développement de l' institution adoptée en avril dernier. Présidée par le président Blaise Compaoré, cette rencontre internationale qui durera deux jours, vise à sortir l'enseignement supérieur privé de l'amateurisme pour le mettre sur le cap de l' excellence. Les fondateurs et les patrons des établissements d' enseignement supérieur des 19 pays membres du CAMES veulent s' approprier le plan stratégique de développement des universités de l'espace CAMES, une appropriation en vue de mieux s'y impliquer. Pour le président du Faso, Blaise...
(RFI 13/09/13)
L’Afrique de l’Ouest a adopté, le jeudi 12 septembre 2013, deux programmes importants dans le domaine de la protection de l’environnement. Le premier concerne la gestion des écosystèmes forestiers et le second la lutte contre la désertification. Des plans de convergence préparés par des experts de l’environnement et des eaux et forêts de la sous région, qui étaient réunis à Abidjan depuis le début de la semaine. L’Afrique de l’Ouest a perdu 19% de son couvert forestier entre 2000 et 2010 et ce ne sont pas moins de 870 000 hectares qui disparaissent chaque année. A ce rythme, si rien n’est fait, il n’y aura plus de forêts dans cette région d’ici quelques dizaines d’années, selon des données fournies par...
(Xinhua 12/09/13)
CONAKRY, (Xinhua) -- Face à la volonté manifeste du pouvoir et de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de "tripatouiller" le fichier électoral guinéen, les partis politiques de l'opposition ont réitéré mercredi, leur engagement à utiliser les voies de recourt possible, pour s'opposer à tout scrutin qui ne présenterait pas de réelles garanties d'équité et de transparence. Le porte-parole de l'opposition Aboubacar Sylla rappelle que depuis la fin de la crise politico-sociale, avec la conclusion d'un accord, les autorités politiques actuelles et la CENI multiplient les violations du code électoral et des accords intervenus dans le cadre du dialogue politique inter-guinéen. Selon lui, les anomalies dues à l'inobservation des clauses de l'accord politique s'articule autour de la diminution de la...
(Tam-tam Guinee 12/09/13)
Comme annoncé par la présidente du comité technique de suivi du fichier électoral, Djénabou Touré lors de sa dernière conférence de presse, plus de onze millions de bulletins de vote ont été réceptionnés ce mercredi 11 septembre à l’aéroport international de Conakry Gbessia par la commission électorale nationale indépendante (CENI) au compte des législatives du 24 septembre prochain. C’est un cargo en provenance d’Afrique du Sud qui a transporté ce matériel électoral pour Conakry, la capitale guinéenne. Selon nos informations, le débarquement de ces bulletins de vote a débuté aux environs de 4 heures du matin à l’aéroport de Conakry sous l’œil vigilant des éléments de la FOSSEL chargés de l'escorte jusqu’au dépôt central de la CENI sis dans l’enceinte...
(Kaba Bachir 12/09/13)
Personne ne sait ce qu'il faut croire par rapport à la tenue ou non des élections législatives à la date du 24 septembre. C'est un peu la confusion la plus totale. En effet, alors que les leaders de l'opposition ont donné à la CENI un ultimatum qui prend fin ce jeudi soir, c'est la CENI qui a réceptionné les bulletins de vote devant servir à ces élections hier mercredi très tôt en provenance de l'Afrique du sud. Le cargo qui a amené les dits bulletins de vote s'est immobilisé à l'aéroport international de Conakry-Gbèssia, très tôt dans la matinée du mercredi 11 septembre 2013. Aidés par des agents de la Force spéciale de sécurisation des élections (FOSSEL), des responsables de...

Pages