Mercredi 23 Août 2017
(Vision Guinée 02/08/17)
Pour le vice-président exclu de l’UFDG, la présidentielle du 11 octobre 2015 est l’évènement politique qui a marqué la fin d’une époque et le début d’une autre. Bah Oury rappelle le geste qu’il avait posé au lendemain de ce scrutin. ‘’J’ai été très clair. J’ai dit à haute et intelligible voix le 12 octobre lorsque Cellou a demandé aux gens de descendre dans la rue et en rajoutant ‘quiconque meurt, c’est parce que Dieu aura voulu qu’il meurt’. Le lendemain, j’ai dit non’’, indique-t-il. Et de poursuivre : ‘’On en a assez de voir du sang versé et les manifestations telles qu’elles sont organisées ne riment pas à grand-chose parce qu’il n’y a aucune stratégie allant dans le sens de...
(APA 02/08/17)
APA-Conakry (Guinée) - Le président du Comité d’Organisation local de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN), Antonio Souaré, a nié toute éventualité de co-organiser la CAN, attribuée à la Guinée pour l’édition 2023, avec la Sierra Leone voisine. Dans un communiqué, M. Souaré, également président de la Fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT), s’est déclaré surpris d’apprendre que son pays mènerait des démarches auprès de la Sierra Leone afin que ce « pays frère et voisin » abrite l’une des six (6) poules des phases finales de cette compétition attribuée à la Guinée. « Cette question n’a jamais été à l’ordre du jour et aucun contact, formel ou informel, n’a été ni envisagé encore moins effectué vers une quelconque autorité sportive...
(Guinée News 02/08/17)
Une invasion des chenilles dans les champs de maïs a été enregistrée dans le district de Sankarela à Porédaka et dans la commune urbaine de Mamou. Cette invasion a déjà ravagé 553 hectares, ont rapporté les responsables en charge de l’agriculture à la Rédaction locale de Guinéenews basée à Mamou. Interrogé sur cette situation, Dr Mamadou Diané, le Directeur préfectoral de l’agriculture de Mamou apporte des précisions : « cette espèce de chenille est différente de celles connues dans notre milieu. C’est ne sont ni les Chenille urticantes ni les chenilles lésionnaires. Plutôt ce sont des chenilles foreuses qui percent le plant de maïs et qui vont dans la tige.» Des équipes de l’ANPROCA (Agence Nationale de la Promotion Rurale...
(Guinee7 02/08/17)
Les habitants du district de Soguéya Balléa, commune rurale de Wonkifon, préfecture de Coyah ont retrouvé, mardi, 1er août 2017 deux corps au niveau d’un bras de mer qui longe le village. Ces deux corps font partie d’un groupe victimes de noyade, le dimanche, 31 juillet 2017 qui avait coûté la vie à trois personnes dont le corps de l’un d’entre eux avait été retrouvé auparavant. Pour la petite histoire, Mamadouba Soumah, 35 ans cultivateur, Mamadouba Bangoura 10 ans et Djibril Sylla 13 ans, tous deux élèves sont morts des suites de noyade. Cela s’est passé quand Mamadouba Soumah avait sollicité l’assistance de quatre jeunes du village pour le désherbage de son champ de riz, situé sur une rive d’un...
(RFI 01/08/17)
Brève audience dans le procès des meurtriers présumés d'un journaliste en Guinée Conakry qui s'est ouvert ce lundi. Pour le moment, deux personnes sont sur le banc des accusés et un autre est toujours recherché. L'histoire remonte à février 2016, lors du bureau politique de l'UFDG, le principal parti d'opposition du pays. Un membre de cette formation, qui venait d'être exclu, est arrivé avec un groupe de partisans au siège du parti. Une bagarre a éclaté et un journaliste avait été tué par un coup de feu. Dès son ouverture, le procès est renvoyé au mois de septembre. Aussitôt entamé, puis suspendu après un peu plus d’une heure de débat, le procès a été renvoyé au 11 septembre prochain pour...
(Xinhua 01/08/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- Le président guinéen Alpha Condé exige l'organisation d'élections locales dans les meilleurs délais avec la participation de tous les acteurs politiques, a-t-on appris lundi de source officielle. Dans une note d'information du bureau de presse de la présidence de la République, le chef de l'Etat a invité la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à prendre les mesures nécessaires pour organiser des élections locales dans les meilleurs délais possibles. M. Condé appelle la CENI à proposer au gouvernement et aux partis politiques "un chronogramme ainsi qu'à prendre toutes les dispositions nécessaires pour l'appel d'offres relatif à l'audit du fichier pour les échéances à venir". Le chef de l'Etat a eu une séance de travail avec ses collaborateurs participant...
(Xinhua 01/08/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- Le gouvernement guinéen s'est dit indigné et très inquiet des déclarations politiques à caractère "ethniques et régionaliste" de certains leaders politiques de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, principal parti d'opposition), selon un communiqué officiel publié lundi. Le porte-parole du gouvernement a dénoncé ces déclarations des deux hauts responsables de l'UFDG faisant état de "prétendues discriminations d'une ethnie dans l'administration publique" du pays. Les deux hauts responsables concernés sont Chérif Bah, vice-président de l'UFDG et Ousmane Gaoual Diallo, député et conseiller politique du président du parti Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition guinéenne.
(Conakry Infos 01/08/17)
L’opposition dite républicaine a tenu lundi le 31 juillet au siège de l’Union Démocratique de Guinée(UDG) à Kagbélén dans la préfecture de Dubreka, son dernier meeting d’information et de sensibilisation de ses militants, avant la série de marches pacifiques qu’elle va organiser à partir du mercredi 2 août 2017. Pendant ce meeting, le président de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a demandé aux militants de se mobiliser massivement pour les prochaines manifestations. D’entrée de jeu, le chef de file de l’opposition guinéenne a remercié les militants et les différentes structures du parti, notamment la fédération de l’UFDG de Dubreka pour la forte mobilisation au siège de l’UDG. « Cette mobilisation confirme que les Guinéens sont mobilisés et déterminés aujourd’hui, pour dire...
(Le Jour Guinée 01/08/17)
A l’issue d’une mission internationale, quatre organisations de défense des droits humains et de défense des victimes appellent les autorités guinéennes à clôturer au plus vite l'information judiciaire sur l’affaire du 28 septembre 2009 au stade de Conakry. Parties civiles, elles demandent à ce que cette clôture ait lieu avant le 8ème anniversaire du massacre, afin de permettre la tenue rapide d’un procès emblématique et trop longuement attendu. Le 28 septembre 2009, au moins 156 personnes ont été tuées et 109 femmes violées lorsque des militaires de la junte au pouvoir ont attaqué le meeting de l'opposition tenu au Stade de Conakry. Bien que qualifié de "crime contre l'humanité" par la commission d'enquête des Nations Unies, ce massacre n'a donné...
(Vision Guinée 01/08/17)
L’opposition républicaine est déterminée à pousser le pouvoir à reculer et appliquer l’intégralité de l’accord du 12 octobre. Après la manifestation du 2 aout prochain, elle compte organiser une autre le 16 aout sur l’autoroute Fidel Castro. L’annonce a été faite samedi dernier par le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) au siège de son parti. ‘’Le mercredi 2 aout, il y aura une manifestation sur l’axe Cosa-Hamdallaye à la Terrasse du stade du 28 septembre. Le mercredi 9 aout, il y aura une manifestation sur l’axe Lambandji-Hamdallaye et le 16 aout, nous allons organiser une autre de Tannerie à la Terrasse du 28 septembre’’, détaille Cellou Dalein Diallo. A ses militants, la figure de proue de...
(Guinee7 01/08/17)
Quelques jours après la promulgation du code électoral par le président de la République, François Bourouno, responsable de la communication du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN), estime que la procédure de promulgation n’a pas été respectée. C’était au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 31 juillet 2017 dans la salle Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse. « Le code électoral a été déchiffré, complétement démembré par la Cour constitutionnelle. Dans son rôle d’organe chargé de vérifier la constitutionnalité de tous nos textes de lois, la Cour constitutionnelle a, à cet effet examiné le projet de code qu’on lui avait soumis. Il a détaché environ 20 articles. Quand une situation pareille se pose...
(Vision Guinée 01/08/17)
Ses récentes sorties médiatiques ont-elles fini par payer ? Elie Kamano, interpellé le 17 juillet dernier pour une marche non autorisée, a-t-il rencontré le président de la République à Sékhoutouréyah ce lundi ? Des questions qui restent entières. Une source bien introduite au palais présidentiel a rapporté à VisionGuinee que le reggaeman a réussi à obtenir un tête-à-tête avec le maitre de Sékhoutouréyah. Joint au téléphone par notre rédaction, l’artiste Elie Kamano a déclaré : ‘’Je ne suis pas allé à Sékhoutouréyah. Quand j’irai, toute la Guinée le saura’’. ‘’Je n’ai pas rencontré le président. Je suis dans mes programmes. Je suis avec une personne qui avait un rendez-vous avec une personne de la présidence. Ça n’a rien à voir...
(Conakry Infos 01/08/17)
Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté a annoncé lundi le 31 juillet au cours de la réunion de cabinet hebdomadaire que tous les admis au Baccalauréat 2017 seront orientés dans les différentes universités publiques du territoire national. Selon le ministre, une session de formation démarrera à compter du 3 août 2 prochain à l’intention de 7 000 formateurs des tiers faibles et moyens. Pour consolider les réformes déjà engagées dans département, Ibrahima Kalil Konaté a également annoncé l’acquisition d’une fréquence de radio (91.3) dont l’installation du pylône a déjà commencé. Cette radio, selon lui, commencera à émettre à partir du mois d’août. Dans l’organisation examens nationaux, session 2017, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de...
(Autre média 01/08/17)
ACCRA- Le Ghana et la Guinée veulent davantage renforcer leur relation de coopération. C’est dans ce cadre que le Président Alpha Condé pourrait dans les prochains mois effectuer une visite dans le pays de Kwamé Nkourouma dirigé actuellement par Nana Akufo Addo, a appris Africaguinee.com de sources diplomatiques. Cette visite sera mise à profit pour renforcer davantage les relations de coopération entre les deux pays notamment dans le domaine éducatif. Le diplomate guinéen basé à Accra est à pieds d’œuvre depuis un certain temps dans le cadre des préparatifs de cette visite du Président Alpha Condé qui pourrait intervenir avant la fin de l’année 2017.
(Guinee Actu 01/08/17)
Si beaucoup ont salué la réforme qui confère aux tribunaux de première instance (TPI) de traiter les dossiers criminels, la mesure n'est pas sans reproche. Le dossier Moussa Moise Sylla est un cas illustratif. Victime d'une attaque à main armée, à son domicile alors qu'il revenait du service, le journaliste Moussa Moise Sylla tarde encore à voir un procès s'ouvrir à cet effet au TPI de Dixinn. Alors que la première audience devait avoir lieu depuis le 10 Juillet dernier, le procès a été renvoyé à deux reprises. Le dernier renvoi est dû au fait que jusqu'à présent, les accusés n'ont pas d'avocat pour les défendre. Me Thierno Souleymane Baldé, avocat de la victime, parle de dysfonctionnement que la justice,...
(RFI 31/07/17)
En Guinée, le 28 septembre est une date symbolique pour la justice. Cela fera bientôt huit ans qu’a eu lieu le massacre du stade de Conakry. Depuis, les victimes n'ont toujours pas obtenu justice mais n'en démordent pas. Les quatre ONG de défense des droits humains – dont l’organisation guinéenne des droits de l'homme (OGDH) et la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH) qui sont également parties civiles dans cette affaire – ont animé, vendredi 28 juillet, une conférence de presse pour dénoncer la lenteur de la procédure et exprimer le ras-le-bol des victimes. Quatorze personnes civiles et militaires ont été inculpées dans ce qui est appelé « Le massacre du 28 septembre à Conakry, le triste souvenir »...
(Xinhua 31/07/17)
CONAKRY, (Xinhua) -- Adopté par le Parlement guinéen et validé par la Cour constitutionnelle il y a quelques mois, le nouveau code électoral récemment promulgué par le président Alpha Condé constitue une véritable source de division au sein de la classe politique du pays. Ce code révisé fait également l'objet d'un rejet par la société civile et une bonne partie de l'opinion nationale. En effet, l'une des dispositions modifiées concerne la désignation des chefs de quartier et de district au prorata des résultats obtenus par chaque parti politique dans une commune urbaine ou rurale. Ce qui fait dire à plusieurs analystes et juristes que les élus locaux guinéens ne seront désormais plus des représentants du peuple à la base, car...
(Vision Guinée 31/07/17)
La semaine dernière, Chérif Bah sort à la télévision Evasion pour dire que depuis l’avènement d’Alpha Condé au pouvoir, qu’on a renvoyé plus de 900 peuls de l’administration guinéenne. La déclaration est grave et dangereuse’’. Ces mots sont du ministre Bantama Sow qui s’indignait samedi contre des propos attribués au vice-président de l’UFDG par intérim chargé de la communication et des relations extérieures. Après la sortie médiatique du conseiller chargé de mission à la présidence de la République, c’est au tour du gouvernement de taper du poing sur la table. Dans un communiqué de presse dont VisionGuinee détient une copie, le gouvernement guinéen ‘’s’indigne et s’inquiète des déclarations à caractère ethnique de deux hauts responsables de l’UFDG faisant état de...
(Guinee7 31/07/17)
Le Gouvernement guinéen s’indigne et s’inquiète des déclarations à caractère ethnique de deux hauts responsables de l’UFDG faisant état de prétendues discriminations dans l’administration publique de notre pays. Le Gouvernement est particulièrement préoccupé par les déclarations de Monsieur Chérif Bah, Vice-président de l’UFDG puis de Monsieur Ousmane Gaoual Diallo, député et Conseiller politique du Président de ce parti. Ces déclarations irresponsables et totalement infondées sont de nature à créer de dangereuses tensions sociales et fragiliser l’unité nationale. Elles remettent en cause les dispositions de la Constitution et la Charte des partis politiques interdisant toute discrimination à caractère ethnique, régional ou religieux. Le Gouvernement rappelle que les déclarations ou les commentaires à caractère ethniciste, raciste, xénophobe ou religieux, sont proscrits par...
(APA 31/07/17)
APA-Conakry (Guinée) - Les commerçants guinéens victimes des pillages de leurs magasins lors des manifestations politiques entre 2012 et 2013 à Conakry, ont accepté de surseoir à leur manifestation de rue après une rencontre avec les autorités. Au terme d’une rencontre avec le ministre du commerce, Marc Yombouno, Emile Togba, porte-parole du Collectif des victimes des pillages en 2013, a confirmé que ses collègues ont concédé à sursoir à la marche qu’ils avaient prévue de tenir le 3 août prochain sur l’ensemble du territoire national pour donner une chance au dialogue. Présent aux discussions, Mohamed Cherif Abdallah, président du Groupe organisé des hommes d’affaires (GOHA), a confirmé la nouvelle, ajoutant que les pertes des victimes des pillages entre 2012 et...

Pages