Samedi 20 Janvier 2018
(Kaba Bachir 25/09/13)
Des sources concordantes rapportent que des affrontements entre militants du parti présidentiel et ceux de l'UFDG, principal parti de l'opposition, qui ont débuté dimanche et qui se sont poursuivis jusqu'à ce mardi ont causé la mort d'au moins une personne, plus de 70 blessés et des dégâts matériels importants. Malgré l'appel au calme de l'opposition et de la mouvance présidentielle et un calme précaire qui régnait dans la matinée dans certains quartiers de l'axe Hamdallaye Bambéto-Cosa, les affrontements entre les partisans du pouvoir et ceux de l'opposition, se sont poursuivis ce mardi dans certains quartiers, notamment à Taouyah et Hamdallaye où trois concessions ont été brûlées. Joint au téléphone par rédaction, un habitant de Hamdallaye qui se trouve sur les...
(Guinee Actu 25/09/13)
La banlieue de Conakry a renoué avec la violence malgré l’accord de toutes les parties prenantes pour le report des législatives de ce 24 au 28 septembre. En dépit de ces troubles qui secouent Conakry à moins d’une semaine de ces élections, le chef de la mission d’observation de l’Union africaine (UA), l’ancien premier ministre nigérien Mahamadou Danda se dit « optimiste » quant à la tenue d’un scrutin apaisé. Monsieur Danda qui s’exprimait devant la presse, ce mardi 24 septembre 2013, à la faveur de la publication de la « déclaration préélectorale » de la mission d’observation qu’il dirige, a tout de même appelé les Guinéens « à faire en sorte que tout se passe dans les conditions les...
(Xinhua 25/09/13)
PARIS, (Xinhua) -- Le ministère français des Affaires étrangères a salué mardi l'esprit de consensus ayant permis la fixation d'une nouvelle date pour les élections législatives en Guinée. "La France salue le rôle du facilitateur, M. Saïd Djinnit, représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest, ainsi que l'esprit de consensus qui a prévalu," a déclaré le porte-parole adjoint du Quai d'Orsay, Vincent Floreani. "Le comité de suivi des travaux d'organisation des élections législatives a décidé, par consensus, de reporter au 28 septembre la date du scrutin en Guinée", a indiqué le diplomate français. "Nous appelons l'ensemble des acteurs politiques à continuer à oeuvrer pour que les élections législatives permettent à la Guinée d'achever son processus...
(Xinhua 25/09/13)
CONAKRY, 24 septembre (Xinhua) -- Trois concessions et leurs contenues ont été brûlés mardi, suite à la reprises des hostilités entre des militants et des familles accusées d'appartenir à des camps politiques adverses de l'opposition et de la mouvance présidentielle, dans la commune urbaine de Ratoma, a-t-on appris de source sécuritaire. Selon le coordinateur des escadrons mobiles de Guinée et commandant de l'escadron de Hamdallay, les affrontements débutés dans la matinée se sont intensifiés et se sont étendus dans d'autres quartiers de la commune où des biens ont été saccagés et volés par des jeunes manifestants plongés dans un affrontement violents, à Hamdallaye et à Taouyah, dans une commune réputée proche de l'opposition radicale. Ces actes de vengeances et d'attaques...
(Guinée News 25/09/13)
Les opérations de distribution des cartes d’électeurs qui se poursuivent à Conaky sont jugées satisfaisantes par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), a-t-on appris. A la date du 24 septembre, l’institution a indiqué que quatre millions trois cent soixante deux mille quatre soixante onze (4 362 471) sur les cinq millions quatre vingt quatorze mille six cent quarante quatre (5 094 644) cartes produites ont été distribuées. Soit un taux de distribution de 86 %. « Nous estimons qu’à la date du 28 septembre, nous seront aux alentours de 100 %. Chose qui est très bien pour une élection », s’en est réjoui Kader Aziz Camara, directeur adjoint du département Démembrement. A en croire le commissaire, une nette progression a...
(Guinée News 25/09/13)
Depuis hier soir, les populations de Conakry vivent dans une inquiétude totale et chacun a peur d'être agressé. Nul lieu ne semble être un abri suffisamment sécurisé. Les échauffourées entre des militants du RPG (parti au pouvoir) et de l'UFDG (principal parti de l'opposition) ont été l'étincelle entre des militants qui cohabitent déjà difficilement. Désormais, les populations craignent d'être agressées dans la rue ou dans les domiciles. Même des pèlerins, en route pour les lieux saints de l'islam, en auraient été victimes, selon certains compatriotes. À Kindia, également, des mouvements auraient été enregistrés hier soir selon le président du GOHA qui dit avoir joint au téléphone des responsables des forces de l'ordre pour protéger les marchés. "Ils doivent rester à...
(AIB 25/09/13)
Le défi de la valorisation des résultats de la recherche scientifique est au cœur des préoccupations de chercheurs et étudiants de divers pays, réunis à Ouagadougou pour un symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique, du 24 au 27 septembre 2013.Aucun pays ne peut se développer sans la recherche scientifique. C’est la conviction affichée par le chef du gouvernement burkinabè, Luc Adolphe TIAO lors du symposium symposium international sur la valorisation des résultats de recherche et des innovations en Afrique. Le défi auquel sont confrontés les pays africains reste la valorisation des résultats de la recherche.Selon le ministre en charge de l’Innovation, Gnissa Isaïe Konaté, sur la base de l’expérience des pays émergents,...
(Xinhua 25/09/13)
ARUSHA (Tanzanie)- Un haut responsable de Tanzanie a appelé mardi les pays d'Afrique à s'unir pour lutter contre la corruption abondante dans les secteurs de la construction et des transports car ce problème contribue au ralentissement socioéconomique de la région.Le vice-ministre tanzanien des Travaux Gerson Lwenge a tenu ces propos à Arusha à l'occasion du Séminaire international sur la performance et la gouvernance de l'administration des routes et des transports.Cette réunion, qui mobilise 25 pays du monde entier, a été organisée par l'Association mondiale des réseaux routiers (PIARC) en collaboration avec l'Association des agences routières nationales d'Afrique australe (ASANRA).Les pays africains, et en particulier ceux d'Afrique sub- saharienne, déploient de grands efforts pour mettre en place de meilleures infrastructures routières...
(Guineeconakry.info 25/09/13)
La soixante-huitième Assemblée générale des Nations s’est ouverte hier à New York. L’occasion pour la planète entière, par la voix des différents dirigeants, de débattre des grands sujets de l’heure. De l’Afrique, il en sera bien sûr question. Mais comme c’est le cas dans quasiment toutes les grand-messes du genre, ce n’est pas de l’Afrique rayonnante dont on débattra à New York. On auscultera plutôt celle de la désolation. Et de la plus dramatique des désolations, parce qu’il ne s’agira pas de la pauvreté, du chômage et des voies et moyens d’endiguer ces fléaux sur le continent. On parlera plutôt une nouvelle fois de l’Afrique des conflits, parce que malheureusement le continent-berceau de l’humanité en recèle toujours. Ainsi, on va...
(APA 25/09/13)
La 11ème réunion sur la surveillance intégrée et la réponse aux épidémies de méningite, fièvre jaune, rougeole et choléra en Afrique s’est ouverte mardi soir à Abidjan avec la participation de 17 pays africains. Les objectifs de cette réunion sont de passer en revue la mise en œuvre des activités de lutte contre ces maladies pendant la saison épidémique précédente et d’aider les pays à la préparation de la réponse aux épidémies pour la saison prochaine. Cette réunion sera également mise à profit pour faire le bilan de l’introduction du vaccin conjugué contre la méningite (MenAfriVac) de 2010 à 2012. A l’ouverture des travaux, la ministre ivoirienne de la Santé et de la lutte contre le Sida, Dr Raymonde Goudou...
(AFP 24/09/13)
CONAKRY, 24 septembre 2013 (AFP) - Les forces de l'ordre étaient déployées mardi dans la banlieue de Conakry après deux jours de violences qui ont fait au moins un mort et plusieurs blessés, à trois jours des législatives du 28 septembre, a constaté un journaliste de l'AFP. Les policiers étaient notamment présents sur une des principales artères de la banlieue, le Boulevard Le Prince, qui traverse des quartiers réputés fiefs de l'opposition comme Hamdallaye, Dar-es-Salam et Bambéto. "Nous sommes tranquilles et observons la situation (mais) si les forces de l'ordre nous provoquent ou nous demandent seulement de quitter le bord de la route, le bordel va reprendre", a affirmé à l'AFP un jeune. "Nous avons décidé de respecter l'appel au...
(Xinhua 24/09/13)
CONAKRY, (Xinhua) -- Les accrochages entre les militants de l'opposition et ceux de la mouvance présidentielle ont fait un mort et deux blessés graves, tous des élèves-gendarmes, a annoncé lundi une source officielle. Selon le porte-parole du gouvernement, ministre de l'Enseignement technique et de l'Emploi des jeunes Albert Damantang Camara, les trois gendarmes ont été pris à partie par des manifestants dans la commune urbaine de Ratoma, où ils tentaient de disperser la foule et d'enlever les barricades sur les axes routiers. Les élèves gendarmes ont été ainsi touchés par des balles réelles dont la provenance n'a pas encore été élucidée par les services de sécurité. Il a saisi l'occasion pour inviter les populations de Conakry à rester calme et...
(Xinhua 24/09/13)
CONAKRY, (Xinhua) -- Les leaders politiques de la mouvance présidentielle et de l'opposition radicale ont adressé lundi un message conjoint d'appel au calme et à l'esprit de civilité, afin d'achever le déroulement de la campagne électorale sans incident et sans tragédie humaine. A l'occasion de cette déclaration conjointe, Lansana Komara, du bureau exécutif du RPG Arc-en-ciel (parti au pouvoir), a précisé que les deux camps ont décidé d'unir leurs voix pour interpeler les militants de tous les bords politiques à éviter les affrontements et les actes de vandalisme qui sont de nature à ternir l'image du pays. Selon lui, le 28 septembre prochaine doit être une occasion pour les Guinéens d'élire les représentants du peuple (les députés) qui contribueront à...
(Guinée News 24/09/13)
Après le report de la date du scrutin au 28 septembre, la CENI a rassuré ce lundi qu’elle sera prête pour cette autre date. Cette autre promesse de l’institution en charge de l’organisation des élections en Guinée, a été donnée par sa directrice adjointe du département Planification, au cours d’une conférence de presse qu’elle a conjointement animée ce lundi avec son collègue Yéro Condé du département communication. La directrice adjointe du département planification et présidente du comité technique de suivi du fichier électoral, a laissé comprendre que son institution n’est pas responsable du report du scrutin à la date du 28 septembre. Car, ledit report n’a aucune raison technique. L’actuelle CENI a hérité de l’éloignement des bureaux de vote dénoncé...
( 24/09/13)
Seuls les électeurs en possession des cartes d’électeurs valides pourront participer effectivement au processus électoral en votant pour leurs candidats de choix le 28 septembre prochain au compte des législatives 2013, a précisé lundi, la directrice adjointe du département planification, Mme Djénabou Touré. Les récépissés et les autres types de documents anciennement délivrés par les responsables locaux aux citoyens en âge de voter ne seront plus permis dans les bureaux de vote, a ajouté la directrice adjointe du département planification, à l’occasion d’une conférence de presse. Cette décision permettra à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’empêcher le vote multiple des électeurs animés par une ambition de frauder en faveurs de leurs candidats. De même, le vote par procuration ne...
(Jeune Afrique 24/09/13)
En Guinée, l'Histoire avance avec des prudences de félin. Après la première élection présidentielle libre depuis l'indépendance (2010), il aura fallu attendre trois ans pour qu'enfin le mirage des législatives devienne réalité. Rarement processus électoral aura été aussi contrôlé que celui-ci : la sécurisation du fichier et celle des opérations de vote ont été validées de bout en bout par un comité technique de suivi, au sein duquel cohabitent les représentants du pouvoir et de l'opposition ainsi que ceux de l'Union européenne et de l'Organisation internationale de la francophonie, le tout sous supervision onusienne - difficile de faire plus électoralement correct. Autant dire que celui qui prendrait cette fois l'initiative de faire capoter les premières législatives démocratiques depuis cinquante-cinq ans...
( 24/09/13)
Le Gouvernement des Etats-Unis se félicite de l'accord entre le gouvernement et les partis politiques en Guinée pour reporter les élections législatives du 24 Septembre au 28 Septembre. Avec ce temps supplémentaire, les préparatifs techniques sont maintenant en place pour des élections libres et équitables, et toutes les parties se concentrent sur la campagne. Le Président Alpha Condé et les leaders des partis politiques guinéens se sont réunis pour accorder la priorité à un processus inclusif et pacifique, celui dans lequel tous les partis peuvent rivaliser avec confiance. Cette importante décision, qui a été facilitée par le secrétaire général adjoint de l'ONU pour l'Afrique de l'Ouest Saïd Djinnit, est cruciale pour élire un nouveau parlement et pour continuer la transition...
(Guinée News 24/09/13)
L’ancien Premier ministre du Niger, Dr Mahamadou Danda, chef de la mission d’Observation de l’Union Africaine pour les élections législatives du 28 septembre 2013, a animé ce mardi 24 septembre une conférence de presse à la Maison de la presse de Coléah. Au cours de cette rencontre, le chef de la mission a fait une déclaration pré-électorale dans laquelle, il a fait une évaluation sur les conditions d’organisation des élections législatives. « (…) L’organisation de ces élections met fin à une long période d’attente et d’incertitude qui a prévalu dans le pays depuis l’élection présidentielle de 2010. Cette élection devait logiquement être suivie par la mise en place d’une nouvelle Assemblée nationale. Le scrutin du 28 septembre 2013 constitue donc...
(Tam-tam Guinee 24/09/13)
Le Ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques accompagné des membres de son cabinet et du vice-président de l’UFDG a effectué une tournée de sensibilisation sur la route Le Prince ce lundi 23 septembre 2013. Cet axe était occupé durant toute la journée par des militants de l’opposition en colère. Après des échauffourées qui ont éclatés ce dimanche 22 septembre, au quartier Taouyah dans la commune de Ratoma entre des militants pro-UFDG (union des forces démocratiques de Guinée) et le RPG Arc-en-ciel (Rassemblement du Peuple de Guinée), ce lundi 23 septembre, la route Le Prince est restée paralysée toute la journée à cause des manifestations de la veille. Selon nos informations des heurts ont été causés par un...
(Le Pays 24/09/13)
Avec le déplacement en catastrophe, la semaine passée, du représentant spécial de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, Saïd Djinnit, à Conakry pour renouer le dialogue entre l’opposition et le parti au pouvoir, on croyait sauvé et relancé définitivement le processus électoral. Cet optimisme était d’autant plus justifié qu’au terme des tractations, un consensus avait été trouvé pour reculer la date des élections, initialement fixée au 24 septembre, de quatre jours afin de porter les corrections nécessaires et y aller sereinement. Mais voilà qu’à quelques jours de la nouvelle échéance du 28 septembre, contre toute attente, un brusque regain de tension suivi d’affrontements, vient, une fois de plus, de troubler le climat sociopolitique. Quelle est la teneur du discours que les...

Pages