Mardi 22 Août 2017
(Aminata 13/08/13)
Depuis l’annonce de sa présence au sein de la liste de l’UFDG pour les prochaines législatives prévues le 24 septembre prochain, le porte parole de l’opposition républicaine Aboubacar Sylla est de plus en plus pris en partie par certains de ses compères de l’ADP notamment le leader du PEDN Lansana Kouyaté et tout récemment c’est autour du président de l’alliance des patriotes de Guinée APG une des formations figurant au sein de l’alliance électorale annoncée il ya quelques mois autour du Rfc Rassemblement des forces du changement et dont faisait partie l’UFC de crier à la trahison. Ce Lundi,le ton a pris une teneur un peu plus dur à l’encontre de celui qui a pratiquement conduit les déclaration de l’opposition...
(Le Jour Guinée 13/08/13)
Aussi surprenant que cela puisse paraître, il y a exactement un mois depuis la fin du procès contre les auteurs de l'attaque du 19 juillet contre le domicile privé du président Alpha Condé et les primes des jurés restent encore impayées. Notre rédaction a été interpellée par l'un d'eux, presque les larmes aux yeux: "Vous avez, nous jusqu'à présent, on a encore rien reçu. Il paraît que le Président a ordonné depuis longtemps au département de la Justice de nous payer, mais nous attendons toujours" a déclaré le pauvre vieux juré. Et pourtant ce sont des pères et des mères de familles qui, durant six mois et cinq jours, ont abandonné toutes leurs activités pour venir siéger à la Cour...
(Guinée News 12/08/13)
Après les 13 milliards, l’État guinéen a demandé à la commission électorale nationale indépendante (Ceni) de faire une requête de financement de quarante milliards de francs guinéens pour le financement des législatives du mardi 24 septembre. Ceci pour faire face au problème de trésorerie auquel la Ceni est confronté, a-t-on appris lundi de bonnes sources. Selon une source proche de la CENI, les quarante milliards de francs annoncés n'ont pas été décaissés pour l'instant, mais l’État a bien demandé à la CENI de faire une requête dans ce sens. Le budget lié à l'organisation des législatives a été évalué à 12 millions de dollars. L'Etat a récemment mis à la poche en décaissant 13 milliards de francs guinéen, soit deux...
(Grioo 12/08/13)
Quelque 1.789 candidats, issus de 31 partis politiques en Guinée, vont briguer les 114 sièges de l’Assemblée nationale dont les élections sont fixées au 24 septembre prochain, a annoncé la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ils seront 1.596 pour le scrutin de liste nationale à la représentation proportionnelle sur lequel seront élus 76 députés et 193 pour le scrutin majoritaire uninominal à un tour qui élira 38 autres députés. La campagne électorale devra débuter le 24 août prochain sur toute l’étendue du territoire national, précise-t-on, après un décret du président de la République, Alpha Condé. Le budget initial des élections législatives est fixé à 12 millions de dollars américains qui, selon la CENI, n’est pas encore bouclé et l’institution en...
(Afrinews 12/08/13)
Il a fallu l’inscription du porte parole de l’opposition républicaine, Aboubacar sylla président de l’UFC sur la liste nationale de l’UFDG (principal parti d’opposition) à la députation pour que ceux qui se sentent frustrés ne remues les langues pour se faire des règlements de compte par medias interposés, a constaté Afrinews.org. Depuis la fin de l’accord politique global le 03 juillet 2013 au palais du peuple sous l’égide des nations unis en vue de l’organisation des futures élections législatives, les tractations se poursuivent pour la formation d’alliances électorales. L’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a décidé de respecter les accords politiques le liant à l’Union des forces républicaines (UFR) lors du second tour de la présidentielle de 2010. Accord...
(Aminata 12/08/13)
C’est presque certain, au moins l’une des alliances de l’opposition a été sacrifiée sur l’autel des législatives. L’alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) qui regroupait au départ l’UPG de Jean Marie Doré, le PEDN de Lansana Kouyaté et l’UFC de Aboubacar Sylla, est pratiquement effacée comme tel sur le terrain politique guinéen. Les causes, même si elles ne sont pas officiellement développées par les différents membres seraient liées à des intérêts inavoués. Mais pour d’autres ce n’est rien que la constitution des listes électorales pour les élections législatives de septembre prochain. S’il est évident que le PM de la transition a quitté le navire ADP bien avant, ce n’est pas le cas pour l’autre ministre de la transition...
(Aminata 12/08/13)
Dans un peu plus d’un mois, si la date du 24 septembre est maintenue, les Guinéens iront aux urnes pour élire leur Assemblée Nationale. Seulement, comme à la présidentielle de 2010, les enjeux sont énormes et chaque camp veut mettre tout le profit de son côté pour empiler plus de voix et pourquoi s’imposer dans le futur Parlement qfin d’initier ou s’opposer à de nouvelles lois, selon les intérêts des uns et des autres. S’il est normal que chaque Parti politique, chaque leader mise sur une stratégie pour arriver à son but, il est grave voir dangereux de laisser ces formations politiques inventer des stratégies qui puissent nuire aux populations dans leur existence. La bataille de 2010 avec ses conséquences...
(Guinée News 12/08/13)
La force de sécurisation du processus électoral (Fossepel), initialement lancée lors de la présidentielle de 2010, prévoit le déploiement de 15 825 agents pour superviser le déroulement des législatives avant, pendant et après le scrutin. Ces agents se composent de 8 mille policiers et des agents de la protection civile, ainsi que 7 825 gendarmes pour cinq millions de dollars de budget, a-t-on appris samedi dans le document du plan opérationnel d'urgence. selon nos sources, cette force est placée sous la supervision de la commission électorale et du ministère de l'administration du territoire et de la décentralisation et commandée par le haut commandement de la gendarmerie, et secondée par le directeur adjoint de la police nationale. Par ailleurs, les opérations...
(Guinée News 12/08/13)
C'est dans la journée d'avant hier, jeudi, qu'un certain "Moïse" aurait tenté d'assassiner le secretaire fédéral de l'UFR de Dabis, Ansou Manet. Les tirs auraient, heureusement, raté leur cible et il n'y a donc pas eu d'homicide. Transporté à la gendarmerie locale, le malfaiteur aurait tenté de justifier sa tentative d'assassinat par le comportement "social" d'Ansou Manet ; pendant que les proches de ce dernier commençaient à invoquer des raisons politiques et de lier "l'arrogance" de "l'assassin" à sa proximité parentale avec le sous-préfet de Dabis (on dit qu'ils sont cousins)... Aux dernières nouvelles, le mis en cause dans cette tentative d'assassinat aurait été transféré à la gendarmerie départemental de Boké pour des fins d'enquêtes. En tournée dans la région...
(Xinhua 12/08/13)
CONAKRY, (Xinhua) -- Deux homicides ont été commis en moins d'une semaine dans la capitale guinéenne, tandis que les corps de deux autres personnes, décédées par noyade, ont été découverts durant la même période, ce qui illustre aux yeux de maints observateurs d'une montée de l'insécurité en cette saison des grandes pluies dans la capitale guinéenne de près de 3 millions d'habitants. Mamadou Bobo Diallo, la dernière victime en date de cette série noire, a été retrouvé mort dans la nuit du vendredi dernier à Simbaya gare, un quartier de la commune de Ratoma, situé dans la banlieue de Conakry. La victime, boulanger de profession, a été agressé le long de la voie ferrée par des bandits, qui lui ont...
(Guineeconakry.info 12/08/13)
Suite à une maladie qui le rongeait depuis longtemps le conseiller spécial de la présidence de la république et ancien Maire de la commune de Kaloum, Fodé Idrissa Touré dit Briqui Momo, a tiré sa révérence ce samedi 10 août 2013 à l’hôpital militaire de Rabat où il avait été admis d’urgence il y a quelques semaines. Acteur politique engagé depuis l’avènement de la démocratie en Guinée dans les années 1990, Briqui Momo est resté jusqu’à sa mort, un des hommes les plus populaires de la presqu’île du Kaloum. Son ralliement au camp d’Alpha Condé lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2010, a été déterminant dans la victoire du chef de l’Etat actuel, en particulier dans le centre...
(Guinee7 12/08/13)
Pendant que le comité de révision des contrats miniers doit en principe recevoir BSGR les jours à venir, pour répondre des accusations de corruption dans l’acquisition du permis sur le Simandou, M. Nava Touré, président dudit comité a fait une déclaration à une agence britannique. Cette déclaration relance le débat sur le Simandou. ‘‘Si les allégations de corruption sont confirmées, soit par nos propres audiences ou par les procédures judiciaires en cours aux Etats-Unis, le processus d'acquisition des titres (miniers) est invalidé" a déclaré Nava Touré à Reuters. Le Comité aurait en ce moment les éléments nécessaires pour pouvoir demander l’annulation des titres appartenant à VBG (Vale/BSGR). Il n’en fut pas plus pour que Sam Walsh, le patron de Rio...
(Guinee7 12/08/13)
Depuis mercredi 7 aout, trois des quatre machines diesel qui assurent la desserte en eau et en électricité ont lâché. Ce qui du coup, perturbe l’alimentation de la ville en eau et la desserte du centre-ville en électricité. Selon un technicien de l’usine, ‘‘les équipes techniques travaillent d’arrache-pied pour restaurer les trois diesel’’. En attendant le dépannage, la population n’est alimentée en eau potable que pendant huit heures. Les trois Immeubles et le Plateau (centre-ville) qui avaient le privilège de bénéficier du courant électrique ne sont servis que huit heures par jour. Selon un communiqué de Rusal lu sur les antennes de la radio locale, l’entreprise ‘’s’est engagée à fournir des pièces de rechange et à permettre la révision capitale...
(Les Afriques 12/08/13)
Pour la plupart des 16 Etats africains notés par S&P, l’émission d’obligations en devises (Eurobonds) sur le marché international est une alternative à la cherté de leur marché domestique. Mais, gare au risque de change et au retournement de tendances. Focus. Il y a ce paradoxe qui constitue la grosse pierre dans le jardin de l’embellie de l’économie africaine. En dépit de leurs taux de croissance élevée, les pays du continent sont restés pauvres, dépendant du cours des matières premières et de la demande chinoise … Ce qui explique la déconnexion entre la croissance de leur économie et l’amélioration de la qualité de leur crédit. En effet, des 16 pays notés par S&P (Standard & Poor's), aucun n’est dans une...
(AFP 11/08/13)
JOHANNESBURG, 11 août 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus de deux mois à 95 ans, "fait des progrès lents mais réguliers", mais "est toujours dans un état critique", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine. "L'ancien président Nelson Mandela est toujours soigné dans un hôpital de Pretoria et les médecins ont indiqué au président Jacob Zuma" qu'il "fait des progrès lents mais réguliers", a indiqué la présidence dans un communiqué. "L'équipe médicale a également rappelé que, bien que sa santé s'améliore régulièrement, Madiba restait dans un état critique", a-t-elle ajouté, appelant le héros de la lutte anti-apartheid de son nom de clan, affectueusement adopté par les Sud-Africains. "Continuons à prier pour le rétablissement de Madiba et pour sa santé",...
(Xinhua 11/08/13)
Le Maroc est devenu le premier investisseur africain dans la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) et la zone de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Cette dernière structure continentale, créée en 1994, regroupe huit pays: Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Ces pays ont comme monnaie commune le Franc CFA et représentent un marché de plus de 70 millions d'habitants. Le Maroc négocie actuellement des accords de partenariats stratégiques, incluant la mise en place progressive de zones de libre échange, avec la CEDEAO et la CEMAC. Depuis 2012, le Maroc est la première économie en Afrique du Nord, la plus attractive en termes d'Investissements directs étrangers (IDE) et...
(Xinhua 10/08/13)
La formation des directeurs de campagne de différentes formations politiques ayant postulé pour le scrutin législatif a été bouclée la semaine dernière, et dans les états-majors de ces partis, l'heure est aux préparatifs pour cette campagne dont le démarrage est prévu dans moins de deux semaines, selon le chronogramme établi par la Commission électorale nationale indépendante. Car avec la naissance d'une nouvelle alliance dénommée "Agir ensemble pour la Guinée", regroupant des partis d'opposition d'obédience centriste, il est très probable que le scrutin législatif du 24 septembre sera serré. Les alliances "Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition" et "Alliance pour la démocratie et le progrès", qui étaient jusque-là à l'avant-garde du combat pour "l'alternance", devront s'accommoder de...
(Le Jour Guinée 10/08/13)
"Lansana Kouyaté est en train de me faire un faux procès. C'est le leader le plus instable. Il était dans la mouvance pendant la présidentielle. Après, il a rejoint le centre. Ensuite, il est parti dans l'opposition républicaine avant de revenir au centre. Qui sait s'il ne finira pas à nouveau par rejoindre le Rpg-arc-en-ciel ?". Ces propos sont ceux d'Aboubacar Sylla, leader de l'Union des forces du changement. Il réagit ainsi aux accusations de Lansana Kouyaté du PEDN. Celui-ci a, le mardi dernier à l'occasion d'une conférence de presse, critiqué le départ de celui-là de l'ADP (Alliance pour la démocratie et le progrès). M. Sylla se serait allié à l'UFDG pour les législatives, sans aviser ses anciens alliés de...
(Xinhua 10/08/13)
Plus de 113 personnes ont été arrêtées et une importante quantité d'armes de guerre a été saisie par les services en charge de l'enquête judiciaire déclenchée suite aux affrontements violents survenus en juillet dernier, dans la région administrative de N'zérékoré, a annoncé vendredi à la radio nationale le procureur du Tribunal de première instance de N'zérékoré, Maitre Béavogui. Selon lui, le tribunal de première instance de N'Zérékoré est entrain de travailler d'arrache pied pour faire appliquer la loi dans toute sa rigueur, pour faire jaillir la vérité des faits dans le conflit intercommunautaire ayant provoquer la morte d'environ 150 personnes et des milliers de personnes affligées par les conséquences directes ou indirectes dudit conflit. Le procureur a précisé que le...
(Agence Ecofin 10/08/13)
(Agence Ecofin) - Le directeur général du géant minier anglo-australien Rio Tinto, Sam Walsh, a déclaré, le 8 août, que son groupe est intéressé par la reprise de deux blocs du gisement de fer de Simandou en Guinée. « Nous savons qu'il y a du minerai de fer là-bas et ce serait sans aucun doute intéressant pour nous », a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse. Rio Tinto était auparavant propriétaire de ces deux blocs qu’il cherche aujourd’hui à racheter. Le groupe minier avait obtenu une concession pour développer l'intégralité de la mine de Simandou en 2006 auprès du gouvernement guinéen, qui lui en a retiré la moitié deux ans plus tard, laissant seulement deux blocs à Rio Tinto. Les...

Pages