Lundi 23 Octobre 2017
(Afrique sur 7 26/09/17)
Après sept années de longue attente, Salifou Kébé, président la commission électorale guinéenne, vient enfin de trouver une nouvelle date pour la lente des élections locales. Les Guinéens pourront alors élire leurs Conseils municipaux à la date du 4 février 2018, d’autant plus que le financement nécessaire a également été bouclé. Le président de la commission électorale guinéenne, Salifou Kébé, a fait savoir que les élections locales se tiendront le 4 février 2018. L‘annonce a, en effet, été faite lundi après trois jours de concertation qui ont réuni les partis politiques, société civile et commission. Longtemps rejetées pour des soucis de financement, lesdites élections pourront enfin se tenir dans la mesure où le président de la Comission électorale nationale indépendante...
(Guinee7 26/09/17)
Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Me Amadou Salif Kébé, a accordé ce lundi, en marge de la clôture d’un atelier sur la planification des opérations électorales, en prélude aux élections communales, un point de presse, au cours duquel il a levé les derniers suspens quant à la tenue des élections le 4 février, “date technique”, a-t-il affirmé. Faisant un point sur cet atelier, il a noté que : « Nous rappelons que tout ce qui pouvait être des goulots d’étranglement ou des contraintes de nature à empêcher ces élections ont été levés ou sont en train d’être levés définitivement ! Donc nous sommes rassurés sur un certain nombre de points, qui nous permettent aujourd’hui de dire...
(Vision Guinée 26/09/17)
Les adversaires d’Alpha Cond se sont retrouvés lundi au QG de l’UFDG pour tirer les leçons de leur marche organisée le mercredi 20 septembre 2017 à Conakry. Faisant office de porte-parole de l’opposition, Alhousseine Makanera a confié à la presse que cette manifestation a connu un succès éclatant. ‘’Il y a eu une forte mobilisation de nos militants dans la discipline de Cosa jusqu’à l’esplanade du stade du 28 septembre’’, déclare l’ancien ministre de la communication. Toutefois, il déplore l’usage d’armes à feu dans les opérations de maintien d’ordre. ‘’Nous sommes animés d’un sentiment de frustration, d’indignation et de révolte’’, fait-il savoir en accusant des éléments des forces de défense et de sécurité de tirer à balles réelles sur des...
(Guinée News 26/09/17)
Dans la deuxième partie de notre entretien, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Yero Baldé, visiblement à l’aise dans ses dossiers, aborde, sans langue de bois, les remous dans les universités privées, la non-orientation des étudiants dans le privé et en médecine, les perspectives de son département dans l’avenir et la vie sous pression du ministre. « Nous allons continuer toujours les réformes, comme je l’ai dit notre objectif, c’est de faire en sorte que l’éducation en Guinée dans son ensemble soit l’une des meilleures en Afrique », a-t-il martelé. Guinéenews : la question brûlante de l’actualité, c’est le bras de fer qui existe entre votre département et les universités privées. Concrètement, quel est le...
(Guinee7 26/09/17)
La signature de l’accord de 20 milliards de dollars entre la Guinée et la Chine continue de faire la Une de l’actualité. L’opposant Aboubacar Sylla dit attendre de pied ferme ledit accord à l’assemblée nationale. Selon l’ancien ministre de la communication, le Tchad a pu avoir 20 milliards de dollars sur ‘’la base de projets concrets. Ce pays a convaincu les bailleurs de fonds de sa compétitivité’’. ‘’Nous, faire cela, c’est trop compliqué pour nous. Donc, on part voir les chinois, on leur dit ‘on a des mines ici, si vous voulez, prenez et réalisez-nous quelque chose’. Pendant ce temps, on fait croire aux guinéens que cela va résoudre notre problème. Ce n’est pas vrai’’, estime le dirigeant de l’Union...
(Vision Guinée 26/09/17)
Le président Alpha Condé est arrivé au petit matin mardi à Luanda. Le numéro un guinéen prend part à la cérémonie d’investiture du nouveau président angolais João Manuel Gonçalves Lourenço. Le maitre de Sékhoutouréyah a été accueilli sur le tarmac de l’aéroport international Quatro de Fevereiro par le ministre angolais des relations extérieures, Georges Chikoti, en présence des membres du gouvernement angolais et des diplomates. La cérémonie d’investiture du successeur de José Eduardo dos Santos aura lieu ce mardi à la Place de la République. Elle connaîtra la présence d’environ 40 mille invités, selon Angop Press, parmi lesquels figurent des chefs de l’Etat et de gouvernement dont Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Paul Kagamé du Rwand, Joseph Kabila de...
(Guinee7 26/09/17)
Pour le deuxième jour consécutif, ce mardi 26 septembre 2017, les jeunes du quartier de la Carrière, dans la commune de Matam, ont barricadé les routes du quartier, pour protester contre le manque de courant électrique. C’est à l’aide de pneus usés, de tas de bois, de grosses pierres et d’ordures, mais aussi avec les poteaux d’EDG (Electricité de Guinée) que les jeunes empêchent la circulation des véhicules. Si hier la manifestation était violente, ce qui a poussé les forces de sécurité à intervenir par des jets de gaz lacrymogènes, aujourd’hui seul les barrages sont visibles sur la route. « Aujourd’hui, il n’y aura de la pagaille, mais personne ne va circuler ici, tant que le courant n’est pas revenu...
(Guinée News 26/09/17)
Le sélectionneur du Syli national, Lappé Bangoura, a dévoilé sa liste pour le match Guinée-Tunisie le 7 octobre prochain à Conakry (stade du 28 septembre). Le Syli qui n’a plus rien à gagner dans cette poule A des éliminatoires de la coupe du monde Russie 2018, veut sauver l’honneur à Conakry. Et pour y parvenir Lappé mise sur 23 joueurs dont des nouveaux par rapport aux 22 convoqués pour la double confrontation contre la Lybie, le 31 août et le 4 septembre. Chez les gardiens, Naby Moussa Yattara est maintenu. Mais pas Boubacar Camara de la Deportiva Torevieja (Espagne), qui est remplacé par l’ancien gardien de l’AS Kaloum, Abdoul Aziz Keita. Lappé Bangoura a également effectué beaucoup de changements dans...
(AFP 25/09/17)
La Commission électorale indépendante (Céni) de Guinée a proposé lundi la date du 4 février 2018 pour la tenue d'élections locales réclamées par les partis d'opposition. "Nous avons proposé la tenue des élections à la date du 4 février 2018 (...) Le président de la république (Alpha Condé) prendra un décret pour valider notre proposition", a déclaré le président de la Céni, Salifou Kébé, à la sortie d'une réunion préparatoire. Des dizaines de milliers de personnes avaient à nouveau manifesté le 21 septembre à Conakry, à l'appel de l'opposition, pour exiger l'organisation de ce scrutin, qui n'a plus eu lieu depuis 2005. Reportées à de nombreuses reprises, des élections à cet échelon auraient dû se tenir en février, en vertu...
(Vision Guinée 25/09/17)
La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a fait une proposition de date ce lundi pour la tenue des élections communales. La date du dimanche 4 février 2018 a été retenue par cette institution pour organiser ces élections tant réclamées par l’opposition. L’annonce a été faite au terme d’un atelier de planification des opérations électorales qui a réuni les acteurs du processus électoral du 21 au 25 septembre dans un complexe hôtelier de la place. Dans un communiqué de la présidence de la République, on apprenait sur le budget de 350 milliards demandés par la CENI pour la tenue des communales, 90 milliards entièrement supportés par le budget national sont déjà disponibles pour faire face aux payements en instance et au...
(Guinee Actu 25/09/17)
A l'issue d'une réunion plénière qui s'est tenue le vendredi 15 Septembre dernier au QG de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), l'opposition républicaine a fait part de la suspension de sa participation aux travaux du comité de suivi de l'accord du 12 Octobre 2016, et du maintien de son chronogramme pour les manifestations, qu'elle compte lancer à compter du 20 Septembre. Cellou Dalein Diallo et ses pairs ne cachent pas leur colère face à un pouvoir qui a du mal à respecter ses engagements. L'opposition et le pouvoir ne sont plus en odeur de sainteté. La dernière plénière de l'opposition a été l'occasion pour en apprendre sur les raisons de cette divergence de vue. L'opposition républicaine a profité...
(Vision Guinée 25/09/17)
Durant son premier mandat, le président Alpha Condé misait plus sur les mines. Avec son second et dernier mandat, il se tourne de plus en plus vers l’agriculture. Le chef de l’Etat est allé jusqu’à recadrer son ministre des mines qui affirmait que les mines sont l’avenir de la Guinée. ‘’Je lui ai dit que non. Les mines vont nous de réaliser des infrastructures. Le développement de la Guinée, c’est l’agro-industrie’’, soutient-il mordicus. ‘’Nous ne sommes pas seulement un scandale géologique. Nous sommes aussi un scandale agricole’’, dit-il à son ministre des mines. Selon le président Condé, ‘’toute notre politique, c’est de faire en sorte que la Guinée obtienne son autosuffisance alimentaire’’. Le maitre de Sékhoutouréyah également sur les cultures...
(Aminata 25/09/17)
Le parti es démocrates et de l’espoir(PADES) a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 23 septembre 2017 à son siège sis à Nongo dans la commune de Ratoma en banlieue de Conakry. De retour d’une tournée qui l’a conduit dans 140 villages et villes de la haute Guinée, Docteur Ousmane Kaba président du PADES a été accueilli au siège de sa formation politique où il a tenu un discours musclé contre les gouvernants. Sur les objectifs de sa tournée, il a fait savoir que c’est pour savoir les problèmes auxquels les populations sont confrontées, promouvoir le PADES et mettre en place des structures de base. Selon lui, les populations sont confrontées à un manque cruel d’infrastructures(routes, écoles, centre de...
(Guinee Actu 25/09/17)
Le président de l'Institution nationale indépendante des droits de l'Homme (INIDH) Mamady kaba était l'invité de la radio espace FM dans son émission de grande écoute « les Grandes Gueules », jeudi dernier, en prélude au vernissage de son ouvrage intitulé « Guinée : face aux défis de la démocratie ». L'occasion a été opportune pour le président de l'INIDH de s'exprimer sur des questions liées à la vie sociopolitique de la Guinée. Mamady Kaba a mis le pied dans le plat, en reconnaissant dans notre pays, les des droits humains sont souvent violés, ce malgré les efforts du gouvernement qui tente de garantir le bon fonctionnement de notre jeune état démocratique. On parle bien de l'INIDH, il y a...
(Guinee Actu 25/09/17)
Après une tournée de prise de contact avec les structures de base son parti, en Europe, le président du RDIG, Jean-Marc Telliano de retour à Conakry, a confié ses impressions sur des sujets sociopolitiques qui défraient la chronique dans la cité. Le Démocrate : Honorable Jean-Marc Telliano vous étiez absent tout dernièrement de Conakry. Quelles sont les raisons de cette absence ? Jean-Marc Telliano : oui vous savez je suis un homme politique. Un homme politique des fois, il faut se déplacer vers ses anciens contacts, et la politique, ce n'est pas une chose facile. Il faut voir des frères, des amis pour te venir en aide, et j'ai profité aussi de faire mon contrôle médical à Paris. Pour pouvoir...
(Vision Guinée 25/09/17)
L’ancien ministre de la communication a interpellé le gouvernement après les sanctions des Etats-Unis contre la Guinée. Notre pays figure sur la liste noire des pays ‘’récalcitrants ou non-coopératifs’’ élaborée par l’administration Trump. En raison de ces sanctions, les officiels guinéens et les membres de leurs familles sont privés des visas de type B, F, J et M. ‘’Comment la Guinée s’est retrouvée sur une telle liste ? Pourquoi ?’’, souhaite savoir Aboubacar Sylla. En Guinée, déplore-t-il, ‘’n’importe qui peut disposer de documents officiels. N’importe qui peut avoir un passeport, une carte d’identité. J’ai même vu des certificats de nationalités vierges signés et cachetés par des juges. Tu mets le nom que tu veux pour dire que tu es guinéen’’...
(Guinee7 25/09/17)
Le procès de l’assassinat de Mohamed Koula Diallo, plusieurs fois repoussé, s’ouvre aujourd’hui au TPI de Dixinn à Conakry. Deux personnes, Amadou Sow et Alghassimou Keita, sont dans le box des accusés. Trois autres, Thianguel, Alphadio et Amadou Saidou Barry, ont selon l’accusation, pris la poudre d’escampette. Tous sont poursuivis pour ‘‘assassinat, tentative d’assassinat, coups, blessures volontaires et complicité’’. Interrogé ce matin par nos confrères des GG sur l’assassinat de Koula, le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo qui, le plus souvent cloue au pilori la justice guinéenne, a déclaré à propos du procès qu’il n’y a pas autre chose à faire que de faire confiance à la justice. ‘‘toutes les personnes au niveau du parti qui ont été convoquées,...
(Vision Guinée 25/09/17)
Le reggaeman Elie Kamano est de retour à Conakry après avoir contribué à ramener le calme dans la préfecture de Boké, théâtre de violents heurts pour exiger la fourniture du courant électrique. Pendant des manifestants régnaient en maitres absolus à Boké, le chanteur a pris les devants pour se rendre dans le Kakandé pour calmer les esprits. Elie souhaite que chacun accepte de jouer son rôle dans ce pays. ‘’Je ne suis pas allé à Boké pour faire du buzz. Les gens qui font du buzz cherchent à se faire connaitre. Moi, il y a plus de 10 ans j’’ai des convictions pour lesquelles je me bats’’, répond-il à ceux qui l’accusent de faire de la récupération sur les mouvements...
(Guinée News 25/09/17)
La Guinée, à travers le ministère du Commerce, est désormais reconnue comme pays producteur du cajou par l’alliance Africaine du cajou (ACA). Les deux parties ont signé un protocole d’accord en marge de la 11ème conférence annuelle de cette alliance tenue du 18 au 21 septembre 2017 à Cotonou au Bénin, selon cellule de communication du ministère du Commerce. Près de mille participants venus des quatre coins du monde ont pris part à cette rencontre. Les participants ont échangé sur tous les aspects liés à la promotion de l’anacarde en Afrique. « Notre alliance sera encore plus proche du secteur privé. Nous avons beaucoup insisté sur le cas de la Guinée qui vient d’adhérer à cette alliance. Il va falloir...
(RFI 23/09/17)
C'est un ouf de soulagement qu'ont manifesté les multinationales, exploitants miniers et les transporteurs routiers après la levée des barricades érigées par les manifestants à Kolaboui, localité hautement stratégique pour l'économie nationale. Si Kolaboui tousse, c’est toute la région, poumon économique du pays, qui s’enrhume. Lieu de passage obligé pour les liaisons entre Kamsar, sur la côte, où se trouve le centre industriel de la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG), et le plateau de Sangaredi, qui abrite l'une des plus grandes réserves de bauxite du monde. C’est pourquoi quel que soit le régime au pouvoir à Conakry, il ne saurait tolérer le blocage de cette localité qui est un important nœud...

Pages