Lundi 11 Décembre 2017
(La Tribune 16/11/17)
La Guinée lance une opération séduction auprès de ses partenaires techniques et financiers réunis aujourd'hui et demain au Pavillon Chesnaie du Roy à Paris, en présence du président Alpha Condé. Entretien avec Kanny Diallo, Ministre du Plan et de la Coopération Internationale, véritable figure de proue de cette initiative. LA TRIBUNE Afrique : Qu'est-ce qui justifie la tenue d'un Groupe consultatif aujourd'hui à Paris ? Kanny Diallo : Le Groupe consultatif va permettre au gouvernement de nouer des partenariats stratégiques autour du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) 2016-2020 mais aussi de lever des fonds...
(Les Echos 16/11/17)
La Banque mondiale se penche ce jeudi à Paris sur les difficultés de ce pays pauvre d'Afrique, dont les besoins de financement sont considérables pour multiplier la valeur de sa production agricole ou de bauxite. La Guinée était jadis le principal exportateur mondial d'ananas, « elle n'en a pas vendu une tonne à l'étranger l'an dernier », peste dans sa plantation Moussa Camara, président de la fédération des planteurs d'ananas de Basse Guinée. Tandis qu'à quelques heures de routes défoncées de là un barrage hydroélectrique en construction est censé contribuer à la réduction des coupures de courant, quasi quotidiennes...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Alors qu'Alpha Condé et dix de ses ministres sont à Paris afin d'y rencontrer des partenaires financiers et opérationnels, J.A. s'est entretenu avec Kanny Diallo, ministre guinéenne du Plan. Conakry organise ces 16 et 17 novembre à Paris une conférence en vue de trouver des partenaires financiers et opérationnels pour la mise en place de son Plan national de développement économique et social (PNDES), pour un besoin de financement total estimé à 14,6 milliards de dollars. Plus de 300 participants sont attendus au Pavillon Chesnaie du Roy, où les discussions se tiennent en présence du chef de l’État Alpha Condé, de dix de ses ministres, du président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, ainsi que du vice-président de...
(La Tribune 16/11/17)
A partir du 16 novembre, la Guinée Conakry organise une table ronde de deux jours à Paris pour convaincre ses partenaires financiers à lever des fonds pour financer son Plan national de développement économique et social ( PNDES) qui vise à doper la croissance guinéenne à l’horizon de 2020. Conakry saura-t-elle réussir ce pari si ambitieux à Paris ? Organisé par la Guinée à Paris ce jeudi en présence du président Alpha Condé, le groupe consultatif ressemblera plus de 400 participants. Ils sont issus d'institutions financières internationales, de banques et fonds d'investissements, d'agences de coopération et du secteur privé. Parmi les partenaires techniques et financiers de la Guinée qui prendront part à cet événement de deux jours, figurent notamment la...
(Jeune Afrique 16/11/17)
Programme diplomatique chargé pour le président guinéen Alpha Condé dans les prochains jours. Le président guinéen Alpha Condé devrait être reçu pour la première fois à l’Élysée par son homologue français, Emmanuel Macron, le 22 novembre à 15 heures. C’est du moins la date qui a été retenue lors de l’audience que celui qui est également président en exercice de l’UA a accordée à Franck Paris, le conseiller Afrique de Macron, le 2 novembre à Conakry. Pour cet entretien, Paris était accompagné de Jean-Marc Grosgurin, l’ambassadeur de France en Guinée. Alpha Condé, qui s’est rendu au début de novembre au Maroc puis en Jordanie, devrait par ailleurs assister à la journée Afrique de la COP 23 de Bonn, le 15...
(Aminata 16/11/17)
La grève qui touche le secteur de l’éducation occasionne régulièrement des soubresauts à Conakry depuis lundi 13 novembre 2017. Les autorités qui dénoncent une grève “illégitime” font face visiblement à une structure syndicale bien suivie par sa base. Aminata.com a joint par téléphone Aboubacar Soumah, premier secrétaire général du Syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée pour donner son point de vue sur la situation de la grève. Visiblement optimiste, le leader syndicaliste affirme que le mot d’ordre “est largement suivi“. “Depuis le 13 novembre, la situation est sous-contrôle, tous les enseignants sont à la maison. Les élèves sont dans la rue parce qu’ils n’ont pas trouvé leurs professeurs en classe“, souligne-t-il. Selon M. Soumah, les autorités ont multiplié ces...
(Agence Ecofin 16/11/17)
Le chinois Chinalco prévoit de commencer la production sur son projet de bauxite situé dans la région de Boffa (Guinée) au plus tard début 2018. Le développement du projet devrait nécessiter un investissement total de 500 millions $, selon les propos du ministre guinéen des mines rapportés en août dernier. «Le lancement (de l’exploitation, ndlr) est prévu pour la fin de cette année ou au début de l’année prochaine», a déclaré Lu Dongliang, le vice-président principal de la branche de Chinalco opérant sur le projet. Il s’exprimait en marge de la conférence China Aluminum Week, à Fuzhou, mercredi. Chinalco, qui est le plus grand producteur d’aluminium de la Chine, a déclaré au cours du même événement qu’elle réduira de 2...
(RFI 16/11/17)
La Guinée terre d’investissement. C’est le mot d’ordre des autorités guinéennes qui durant deux jours, ce jeudi 16 novembre et vendredi, réunissent à Paris partenaires publics et privés afin de trouver des financements pour le Plan national de développement économique et social et pour une cinquantaine de projets inclus dans la Plan national d’investissements. Plus de trois cents participants sont attendus. On connaît le potentiel de la Guinée. Un tiers des réserves mondiales de bauxite, du fer, de l’or, des terres arables et de l’eau. On connaît ses handicaps.
(RFI 16/11/17)
Randgold vient de présenter ses résultats pour le troisième trimestre 2017. Ils sont moins bons que ceux du deuxième trimestre, mais la compagnie aurifère espère atteindre ses objectifs de production prévue pour l’année en cours. De passage à Paris en début de semaine, le directeur exécutif de Randgold, Mark Bristow, a réaffirmé son ambition de devenir un acteur majeur du métal jaune dans certains pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale. Cela fait 20 ans que Rangold Resources exploite l’or au Mali, son premier pays d’implantation en Afrique de l’Ouest. L’année dernière, un contentieux a opposé le groupe à l’administration fiscale. Un bras de fer qui est allé jusqu’à la fermeture des bureaux de la compagnie à Bamako, rouverts après...
(AFP 15/11/17)
Le chef de l'Etat guinéen Alpha Condé, président en exercice de l'Union africaine (UA), a dénoncé mercredi "ce qui apparaît comme un coup d'Etat" au Zimbabwe, sommant les militaires de "se soumettre à la légalité constitutionnelle", selon un communiqué officiel. "L'Union africaine exprime sa grande préoccupation face à la situation qui se déroule au Zimbabwe, où manifestement des soldats tentent de prendre le pouvoir par la force", indique ce communiqué de la présidence guinéenne. L'UA "condamne avec la plus grande fermeté ce qui apparaît comme un coup d'Etat et réitère son soutien total aux institutions légales du pays", demandant "instamment aux militaires de mettre un terme immédiat à leur action et de se soumettre à la légalité constitutionnelle", ajoute le...
(RFI 14/11/17)
Le 23 octobre 2010, plusieurs personnes étaient arrêtées, détenues et torturées dans la cour de la gendarmerie d'Hamdallaye dans la banlieue de Conakry, accusées de caillassage du cortège du président de la junte au pouvoir le général Sékouba Konaté. Une plainte avait été déposée dès 2012 et le procès qui devait commencer hier, lundi 13 novembre, a été reporté au 12 février 2018 parce que l'un des accusés majeurs l'ancien gouverneur de Conakry le commandant Sékou Resco Camara est absent du pays. Au banc des accusés, seul l’ancien chef d’état-major des armées, le général Nouhou Thiam, a répondu présent. Les autres, dont l’ancien gouverneur de Conakry, le commandant Sékou Resco Camara, étaient représentés par leurs avocats. C’est pourquoi, maître Sidiki...
(APA 14/11/17)
APA-Dakar (Sénégal) - Le ministre d'État, ministre de la Défense nationale de la République de Guinée, Mohamed Diané, a préconisé mardi à Dakar de s'attaquer aux germes de la radicalisation si on veut éradiquer le terrorisme. « Les inégalités sociales, la pauvreté et le sous-emploi des jeunes sont les germes du terrorisme auxquels il faut s'attaquer. Si on gagne la bataille du développement et de la distribution équitable de nos ressources on va gagner cette bataille que nous imposent les terroristes », a dit le ministre Diané. Il participait à un panel sur le terrorisme et l'extrémisme violent dans le cadre du deuxième et dernier jour de la 4eme édition du forum international de Dakar sur la paix et la...
(Fraternité Matin 14/11/17)
Le Président de la République, Alassane Ouattara, a reçu ce lundi 13 novembre, au palais présidentiel, le ministre d’État, conseiller à la Présidence chargé des investissements privés de la République de Guinée, Kassory Fofana. Il dit être porteur d’un message d’Alpha Condé, Président de la Guinée. A l’en croire, l’entretien a porté sur le renforcement des relations d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et la Guinée, à travers notamment une collaboration entre le Bureau national d’études techniques et de développement de Côte d’Ivoire (Bnetd) et son correspondant en Guinée, l’Administration et contrôle des grands projets et marchés publics (Acgpmp). L’émissaire guinéen reconnaît que le Bnetd « a fait ses preuves en matière d’ingénierie et de maîtrise d’œuvre des...
(RFI 13/11/17)
Il y a sept ans, le cortège du président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté, était caillassé. Une vingtaine de personnes avaient été ensuite arbitrairement arrêtées, détenues et torturées dans la cour de la gendarmerie de l’escadron mobile d’Hamdallaye, en banlieue de Conakry. Pour ces actes de torture, des militaires devraient comparaître devant la cour criminelle du tribunal de première instance de Dixinn, dans la proche banlieue à Conarky à partir de ce lundi 13 novembre. C'est la première fois en Guinée que des militaires ...
(RFI 13/11/17)
En Guinée, l'abondance des mines dans le nord-ouest du pays ne fait pas le bonheur de tout le monde. Les manifestations pour exiger de meilleures conditions de vie ne faiblissent pas. Cette fois, c'est la localité de Sangarédi qui est en ébullition. Des heurts opposent depuis jeudi des manifestants aux forces de l'ordre. Deux jeunes qui protestaient contre les coupures d'électricité et d'eau ont été blessés par balle samedi 11 novembre dans la ville minière au cours de heurts avec la police. A l’origine, une panne du seul groupe électrogène en fonction dans la ville dont la réparation a duré plus longtemps que prévu. De quoi jeter des centaines de jeunes dans les rues pour exiger le rétablissement des services...
(Afrique sur 7 13/11/17)
L’ancien chef d’état-major des armées de la Guinée, Nouhou Thiam et l’ancien gouverneur de Conakry, le commandant Sékou Resco Camara, du temps de la junte militaire de 2008 à 2010, sont devant les tribunaux. C’est un procès qui pourrait ouvrir la voie à d’autres et donner de l’espoir à plusieurs victimes de la dernière junte militaire guinéenne qui attendent avec impatience que justice leur soit rendue. Ce lundi 13 novembre s’ouvre devant la cour criminelle du tribunal de première instance de Dixinn, dans la proche banlieue à Conarky, le procès de Nouhou Thiam, ex-chef d’État-major des armées et Sékou Resco Camara, ancien gouverneur de Conakry. Les faits qui les incriminent remontent à sept ans. Le 22 octobre 2010, le cortège...
(RFI 13/11/17)
Il a fallu une enquête d’un peu plus de sept ans pour clôturer la procédure ouvrant la voie un procès sur les massacres du 28 septembre 2009, à Conakry. C’est en tout cas ce que croient les victimes et les ONG de défense des droits de l'homme qui les soutiennent et qui se sont même constituées partie civile. Le procès reste néanmoins soumis à des contraintes financières qui risquent encore de retarder son aboutissement. Il a fallu une enquête d’un peu plus de sept ans pour clôturer cette procédure, sept longues années pour les victimes qui ne cessent de réclamer justice. « Effectivement, à partir du moment où le pôle des juges d’instruction a communiqué le dossier à monsieur le...
(AFP 11/11/17)
Deux jeunes, qui protestaient contre les coupures d'électricité et d'eau, ont été blessés par balle samedi en Guinée dans la ville minière de Sangaredi (nord-ouest) au cours de heurts avec la police, a-t-on appris de source hospitalière. Les deux jeunes, âgés de 16 et 21 ans, blessés respectivement à l'épaule et au genou, étaient traités au centre de santé de Limanya, a indiqué à l'AFP une source hospitalière jointe par téléphone à Sangaredi, à 370 km au nord de Conakry. "Ils ont été blessés ce matin (samedi) lors de violents affrontements qui ont éclaté entre des centaines de jeunes...
(AFP 10/11/17)
Les juges d'instruction guinéens qui enquêtent sur le massacre du stade de Conakry en 2009 ont transmis le dossier au Parquet, ouvrant la voie à un procès, plus de huit ans après les faits, a annoncé jeudi le ministère de la Justice. Dans un communiqué conjoint, des organisations de défense des droits de l'Homme et des victimes avaient affirmé que les trois juges d'instruction avaient notifié lundi "aux parties la fin de l'information judiciaire". Le ministère de la Justice a indiqué pour sa part que le pool des juges d'instruction avait transmis le dossier "au procureur de la République près le tribunal de première Instance de Dixinn pour règlement définitif", selon un communiqué. "La clôture de l'instruction interviendra après les...
(Vision Guinée 10/11/17)
L’Union africaine (UA) est bien parvenue à ‘’faire taire les armes’’ au cours des trois dernières années, a indiqué, mercredi soir à Tanger, le président de la République de Guinée et président en exercice de l’UA, Alpha Condé. S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture du 10ème Forum MEDays, placé sous le thème « De la défiance aux défis : L’ère des grands bouleversements », M. Condé a précisé que l’énumération des conflits qui ont cours actuellement fait clairement apparaître cette donnée, bien que des difficultés multiples éloignent l’Afrique de la construction et la démonstration de son ambition de paix et de sécurité à l’horizon 2020. Il a également indiqué que les mécanismes de règlement des conflits adoptés par l’UA sont...

Pages