Samedi 17 Février 2018
(Aminata 24/01/18)
Jour pour jour, le 25 janvier 2018 marquera le 47ème anniversaire des victimes des pendaisons de 1971. A cette occasion, l’association des victimes du camp Boiro a tenu à indiquer à travers une conférence de presse mardi 23 janvier 2018 à Conakry, la commémoration de cette date. Selon l’ex-ministre des affaires étrangères et ancien détenu du Camp Boiro, Lamine Camara, le refus de les confronter par les gouvernements successifs met la Nation en danger. Il engendre un déficit citoyen incompatible avec la démocratie que souhaitent les populations de la Guinée. « En ce jour de mémoire, notre association en appelle à tous les guinéens épris de justice pour exiger la restauration de la vérité historique et l’éradication du silence coupable...
(Vision Guinée 23/01/18)
Le weekend dernier à Pita, le président de la République a réitéré sa détermination de faire de la Guinée le plus développé de la sous-région ouest-africaine. Lui, qui misait plus sur les mines durant son premier se tourne de plus en plus vers le secteur agricole. Alpha Condé estime que ses détracteurs profitent du fait que les populations ne sont pas alphabétisées pour les tromper. ‘’Moi, je suis très patient. J’ai été opposant pendant 45 ans sous Sékou Touré, puis Conté’’, assure-t-il. ‘’Je suis patient et je suis convaincu que la Guinée sera le pays plus développé d’Afrique de l’ouest francophone’’, croit savoir le numéro 1 guinéen, qui rappelle que cet engagement, il l’a pris lors de sa récente visite...
(Vision Guinée 23/01/18)
Le chef de l’Etat est lassé de l’ethnicisation des débats politiques. En visite au Foutah le weekend dernier, Alpha Condé a déclaré qu’aucune région de la Guinée ne sera désormais prise en otage par un homme politique. ‘’Je ne travaille pas pour la Haute Guinée, ni pour le Foutah, ni pour la Forêt, ni pour la Basse Guinée. Je travaille pour la Guinée et les guinéens’’, indique le président Condé qui était en tournée en Moyenne Guinée dans le cadre du projet d’électrification rurale. Il assure qu’en tant que président de la République, il ne demande pas qui est peulh, malinké, soussou ou guerzé. ‘’Je ne vois que les guinéens. J’espère que chaque guinéen finira par penser ainsi. J’espère que...
(Vision Guinée 23/01/18)
La mission d’un président de la République, c’est de rassembler, faire prospérer la tolérance entre les différentes composantes ethniques, politiques, socioprofessionnelles de notre pays’’. Ce rappel a été fait samedi par Cellou Dalein Diallo. Le président de l’UFDG, principal opposant au régime en place, estime qu’Alpha Condé, c’est diviser pour régner’’. L’ancien Premier ministre se dit convaincu que ‘’les guinéens ont compris’’ la politique de diviser pour régner du chef de l’Etat. La preuve, avance-t-il, ‘’nous étions agréablement surpris de noter sur l’ensemble du territoire national que des gens se bousculaient pour être sur les listes de l’UFDG’’. Le chef de l’Etat souligne que des fils du terroir ont choisi l’UFDG pour être candidats à la gestion de leurs communes,...
(Guinee Actu 23/01/18)
A l'occasion du 59ème anniversaire de la fête de l'indépendance nationale, célébré en différé le 13 Janvier dernier à Kankan, le chef de l'État a tenu un discours. Une allocution diversement interprétée par les acteurs sociopolitiques. Mousliou Haidara, membre de l'UFDG « …Je pense que ce discours est usé face à l'opinion » « Il faut apprécier le discours sur 2 angles. Vous avez une partie que je trouve cette fois-ci positive. C'est à Kankan qu'il était allé dire que la Guinée appartient aux Soussous, Malinkés et Forestiers sans citer les Peuhls, les gens ont vu ça comme une position d'exclusion d'une communauté. Mais s'il revient cette fois-ci à Kankan pour dire d'abord que les gens n'opposent plus le Fouta...
(La Tribune 22/01/18)
La Commission électorale nationale indépendante en Guinée vient de donner, samedi dernier, son feu vert pour le début officiel de la campagne pour les élections communales du 4 février prochain. Pour assurer un climat serein au déroulement du processus électoral, la Commission a notamment appelé les Guinées à effectuer une campagne «élégante, civilisée, apaisée et fraternelle». La bataille électorale communale est ouverte en Guinée. La commission électorale nationale indépendante (CENI) vient en effet de donner, ce samedi 20 janvier, le top départ à la campagne électorale pour les communales, suite au décret du président de la République, Alpha Condé, instituant le calendrier du processus des élections.
(La Tribune 22/01/18)
La Guinée a procédé vendredi à la pose de la première pierre du barrage hydroélectrique de Amaria à Dubreka. L'ouvrage qui sera aménagé sur le Konkouré est doté d'une capacité de production de 300 mégawatts et est entièrement financée par la société chinoise TBEA. Les autorités guinéennes ont lancé ce vendredi 19 janvier 2018 le démarrage des travaux de construction du barrage hydroélectrique d'Amaria dans la préfecture du Dubreka en Guinée maritime, près de la capitale, Conakry. Entièrement pris en charge par la société chinoise TBEA, avec des travaux d'une durée de 4 ans, le projet sera, à terme...
(Xinhua 22/01/18)
La Commission électorale nationale indépendante (CENI, organe chargé des élections en Guinée) a officiellement lancé samedi, suite à un décret du président de la République, les activités de la campagne électorale pour les élections communales, prévues le 4 février prochain sur l'étendue du territoire national. A cette occasion, le président de la CENI, Salif Kébé, a invité les acteurs politiques à tous les niveaux à s'inscrire dans la logique d'une campagne civilisée et apaisée, afin d'éviter de compromettre la tenue réelle des élections à la date indiquée par la loi. Dans une déclaration lue sur les ondes des médias d' Etat, M. Kébé a déclaré qu'il rêvait d'une compétition où le vaincu, avec élégance, irait féliciter son rival, et où...
(AFP 19/01/18)
Le sélectionneur Kanfory Lappé Bangoura a été démis de ses fonctions, après la défaite (1-3) de la Guinée mercredi à Casablanca face au Maroc, lors de la 2e journée (groupe A), du CHAN-2018, a indiqué jeudi la Fédération guinéenne de football(Feguifoot). La décision a été prise mercredi à Casablanca à l’issue d’une réunion entre la Féguifoot fédération guinéenne et le ministère des sports. La défaite face au Maroc est synonyme d'élimination dès le 1er tour pour la Guinée, déjà battue (1-2) par le Soudan lors de la 1re journée. Kanfory Lappé Bangoura, en poste depuis juillet 2016 avait en charge la sélection...
(APA 19/01/18)
APA-Rabat (Maroc) - La Fédération guinéenne de football vient de saisir la CAF pour contester la présence sur la feuille du match Guinée-Soudan (1-2) d'un joueur professionnel évoluant dans le championnat libyen. Il s'agit d'El Saman Elsawi Elsheikh, actuellement sous contrat avec le club d'Al ittihad Tripoli SC, comme l’indique le communiqué de la Fédération Guinéenne de Football (FGF): « le Soudan a aligné un joueur professionnel évoluant dans un championnat étranger, en l'occurrence le dénommé Elsaman Elsawi Elsheikh, né le 31/10/1991 - dossard 17. « Ce joueur s'apprêterait à jouer les compétitions interclubs de la CAF. Nous disposons de la page de signature du contrat signée le 31 décembre, tout comme il est enregistré en TMS de la FIFA...
(Agence Ecofin 19/01/18)
Des start-up d’Afrique du Sud, du Botswana, de Namibie, de Tanzanie et de Zambie seront financées à hauteur de 8,7 millions d’euros (10,6 millions $) par le gouvernement finlandais. Ces fonds seront accordés dans le cadre du Southern Africa Innovation Support (SAIS), un programme qui soutient le développement des entreprises innovantes en Afrique australe. Les start-up, qui bénéficieront de ces financements jusqu’en 2021, sont recrutées dans divers secteurs tels que la téléphonie mobile, la cyber-sécurité et les technologies de la santé. Rappelons qu’en décembre 2017, la Finlande a organisé une conférence internationale qui a réuni des start-up d’Afrique, d’Asie et d’Europe. Chamberline Moko
(La Tribune 18/01/18)
Une délégation de la coalition de l'opposition togolaise a rencontré, ce début de semaine à Conakry, le président guinéen Alpha Condé, considéré comme suffisamment impliqué dans la résolution de la crise politique que traverse le Togo. A l'issue des échanges, Condé a proposé les dates du 23 et du 26 janvier pour la reprise du dialogue entre pouvoir et la coalition. On en sait désormais plus sur le sort du dialogue préconisé pour résoudre la crise politique au Togo. D'après un communiqué transmis à la presse, une délégation de la coalition des quatorze partis politiques de l'opposition s'est rendue ce début de semaine chez le président guinéen et président en exercice de l'Union...
(RFI 18/01/18)
Après la Guinée, les représentants de l'opposition togolaise font étape au Ghana pour tenter de trouver des solutions à la crise politique qui agite le pays depuis le mois d'août dernier. Les opposants ont rendez-vous ce mercredi 17 janvier avec le président Nana Akufo-Addo, médiateur comme son homologue guinéen Alpha Condé, qui a proposé une date pour que le pouvoir et l'opposition se retrouvent au Togo afin de sortir de la crise. Le président guinéen Alpha Condé, rencontré lundi et mardi par l'opposition togolaise à Conakry, a proposé que les opposants et le pouvoir togolais ...
(La Voix de l'Amérique 18/01/18)
En guinée, les déchets plastiques envahissent les rues et autres places publiques de la capitale Conakry. Le pays n’interdit pas la production, l’importation et la commercialisation de cette matière utilisée au quotidien par les Guinéens. La prolifération des sacs plastiques inquiète chercheurs et défenseurs de l’environnement. Des emballages plastiques, il y en a en quantité sur tous les marchés de la capitale. Les guinéens les utilisent pour la nourriture, les habits, les médicaments et bien d’autres gardés dans ces sacs qui ont aussi remplacé les paniers plusieurs femmes guinéennes. Pour ses courses et le marché, Fatoumata rentre toujours à la maison avec sacs plastiques en main. "Il n'y a pas d'autres moyens donc c'est pour cela qu'on les utilise", explique-t-elle...
(AfricaNews 18/01/18)
N’na Fanta, une tradipraticienne guinéenne est aux mains de la police après des accusations d’un collectif de femmes qui l’accusent de leur avoir fait croire qu’elles étaient enceintes. Quelque 200 femmes de la région de Dabompa, à la périphérie de la capitale, Conakry, sont désillusionnées. Elles avaient placé leur confiance dans le traitement traditionnel auquel les avait soumis la tradipraticienne N’na Fanta pour les guérir de la stérilité. En effet, elles avaient bien de raisons d’espérer des effets miracles du traitement, puisque dans les premiers mois qui ont suivi sa mise en application, elles déclarent avoir éprouvé quelques symptômes relatifs à une grossesse, notamment des nausées matinales, des vomissements, et même une prise de volume du ventre. Seulement, plus de...
(APA 18/01/18)
APA-Conakry (Guinée) - L’entraineur du Syli local de Guinée, Kanfory Lappé Bangoura, a été démis de ses fonctions, peu après la deuxième défaite consécutive de ses poulains au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football, qui se joue au Maroc. Considérée comme l’un des favoris du tournoi, pour avoir terminé quatrième lors de la précédente édition au Rwanda en 2016, la Guinée a été battu (1-3), mercredi à Casablanca, par le Maroc, pays hôte. Cette défaite est venue s’ajouter au revers subi en match d’ouverture du CHAN contre le Soudan (1-2). En attendant la troisième sortie contre la Mauritanie, les autorités guinéennes ont anticipé la destitution du coach Lappé Bangoura, au cours d’une réunion extraordinaire tenue dans un hôtel de...
(APA 18/01/18)
APA-Casablanca (Maroc) - Les Lions de l'Atlas se sont imposés 3-1 face à la Guinée, mercredi à Casablanca pour le compte de la 2e journée du CHAN 2018 (groupe A), qui se déroule sur terre marocaine. L'équipe marocaine n'a pas été aussi brillante que lors du match d'ouverture, mais les Lions de l'Atlas ont assuré l'essentiel en battant 3-1 la Guinée qui a montré pas mal de belles choses. Si les locaux n'ont pas été aussi tranchants que face à la Mauritanie, c'est la faute aux blessures de l’attaquant Abdelilah Hafidi et et le demi-offensive Salaheddine Saidi qui n'ont pas pu terminer le match. Le deséquilibre a été ressenti directement après la sortie d'Abdelilah Hafidi lors des première 20 minutes...
(AFP 17/01/18)
Un prédicateur saoudien a été tué par balles mardi soir dans l'est de la Guinée, a t-on appris mercredi de sources de sécurité et médicale. Le défunt, dont l'âge et l'identité exacte n'ont pas été révélés, était membre d'une mission de prédication et de construction de mosquées en Haute-Guinée, région frontalière du Mali et de la Côte d'Ivoire. Il a été tué dans le village de Kantébalandougou, situé entre les villes de Kankan, capitale de la Haute-Guinée, et Kérouané. Il a été "abattu de deux balles dans la poitrine alors qu'il roulait sur une moto avec un habitant du village pour aller rejoindre sa voiture", a indiqué à l'AFP la source de sécurité. "Le Saoudien a rendu l'âme sur place...
(APA 17/01/18)
APA-Lomé (Togo) - Le président guinéen, Alpha Condé, a proposé, après consultation des parties prenantes, un dialogue intertogolais entre le 23 et le 26 janvier, indique un communiqué de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise. Arrivée à Conakry le lundi 15 janvier sur invitation du président de l'Union africaine (UA), une délégation de l'opposition a été reçue dans la soirée par M. Condé et ce mardi matin pour « des séances de travail très fructueuses relatives aux mesures d'apaisement indispensables à la tenue d'un dialogue constructif entre le pouvoir et l'opposition togolaise « , lit-on dans le communiqué de presse de l'opposition, relatif à la rencontre. Le chef de l’Etat guinéen a également, selon l'opposition, exhorté les...
(RFI 17/01/18)
Au Togo, le dialogue politique se fait toujours attendre, mais peut-être plus pour longtemps. L'opposition togolaise était à Conakry mardi 17 janvier et avant-hier lundi, à l'invitation du président guinéen, Alpha Condé, qui joue un rôle de médiateur dans cette crise politique au Togo. Objectif de la rencontre : essayer de lancer le dialogue entre le gouvernement togolais et l’opposition. « Nous sommes préoccupés par la situation au Togo », a indiqué le président guinéen à l’issue de la rencontre avec l’opposition togolaise. « Et nous allons œuvrer pour qu’il y ait toutes les conditions d’un dialogue apaisé. » Alpha Condé a confirmé qu’il avait proposé une date. Il a également ajouté qu’une mission serait envoyée à Lomé pour présenter...

Pages