Mercredi 28 Juin 2017
(Aminata 19/06/17)
En marge du lancement de la campagne «Osons le courage», samedi 17 juin, notre rédaction a tendu le micro à Alhassane Bah membre d’Amnesty international Guinée pour parler de la situation des droits de l’homme en Afrique et plus spécifiquement en Guinée. Le défenseur des droits humains a également exprimé son inquiétude face à la menace de l’opposition de reprendre les manifestations politiques dès après le mois de ramadan. Lisez! Aminata.com: parlez-nous de la campagne «Osons le courage» que l’ONG Amnesty international Guinée vient de lancer? Alhassane Bah: nous avons constaté que les défenseurs des droits humains sont victimes de beaucoup des choses dans leur travail de la part des autorités et pendant les manifestations ou des référendums comme le...
(Guinee Actu 19/06/17)
Lors de l'émission « Ne cachez rien » sur les ondes d'Evasion FM, le vendredi 9 Juin dernier, Mamady Kaba, président de l'INIDH et Aboubacar Sylla président de l'UFC, se sont prononcés sur la vindicte populaire qui prend de plus en plus de l'ampleur en Guinée. Les 2 acteurs, accusent les autorités judiciaires d'être à la base de ce fléau. Le président de l'Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH), a dénoncé la défaillance de la justice. Pour Mamady Kaba, cet état de fait est la cause des vindictes populaires. « C'est une défaillance très grave de notre système de justice qui pousse les populations à se replier sur elle-même, et choisir d'être leur propre recours, de se donner justice...
(Guinée News 19/06/17)
A la faveur du mandat “Conakry, capitale mondiale du livre”, deux monuments d’aluminium ont été inaugurés le vendredi 16 juin des deux côtés du pont du 8 novembre (Conakry) par le commissariat général dudit événement et par le gouvernement guinéen, a constaté sur place Guinéenews©. Sur le premier monument de six tonnes et demi sur six mètres le premier appelé “I have a dream”, l’on découvre l’effigie d’Alpha Condé, la statue Nimba et un livre ouvert avec des citations de grands auteurs comme Victor Hugo, Paul Biart, et tant d’autres hommes littéraires. Sur le second appelé “46664” et qui pèse deux tonnes sur trois mètres de hauteur, l’effigie de la figure du combat contre l’apartheid Nelson Mandela. Toutes les deux...
(Aminata 17/06/17)
La cérémonie d’inauguration des œuvres monumentales en aluminium de Stephen Cipre pour marquer l’année du livre en Guinée, s’est déroulée ce vendredi 16 juin 2017, à Conakry, au pont du 8 novembre. Présent à la cérémonie d’inauguration, le Président du Conseil d’administration de la société minière de Boké (SMB), Fadi Wazni, dira : » le don des oeuvres en collaboration avec l’artiste Stephen Cipre se sont des oeuvres qui ont des significations très important par leurs constructions. Et cette signification est pour nous la fondation une toute autre signification est cachée derrière ces statuts. Il s’agit de la matière première qui a été utilisée en l’aluminium et qui provient de la bauxite de Guinée. Une matière de la terre avec...
(APA 17/06/17)
APA-Conakry (Guinée) - La Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) a annoncé le démarrage de la 58ème édition de la coupe nationale de Guinée avec la participation des clubs des première et deuxième divisions seulement. Selon le chronogramme dévoilé par l’instance dirigeante du football guinéen, la cérémonie du tirage au sort est prévue le 22 juin 2017, alors que le coup d’envoi de la compétition sera donné sept jours plus tard. Cependant, contrairement aux précédentes années, l’édition de 2017 ne concernera que les clubs des première et deuxième divisions seulement. Les équipes de la division nationale, elles, ayant renoncé.
(La Tribune 16/06/17)
La Guinée lancera son premier cycle d'octroi des licences pétrolières et gazières en octobre prochain. Étalé sur une durée de six mois pour la réception des offres, le cycle aboutira à l'annonce des noms des bénéficiaires en octobre 2018. D'ici à là, le Pacific Sirocco est déjà dans les eaux maritimes pour entamer le prospect dans le puits de Fatala. C'est une nouvelle très attendue par les opérateurs des secteurs pétrolier et gazier. La Guinée vient de lancer son premier cycle d'octroi de licences pétrolières et gazières. D'après Diakaria Koulibaly, le PDG de l'Office national du pétrole (ONAP) qui en a fait l'annonce lors d'une rencontre à Paris, l'opération d'octroi sera ouverte à partir d'octobre 2017 et durera six mois,...
(Vision Guinée 16/06/17)
L’opposition républicaine menace de renouer avec les manifestations de rue après le mois de ramadan. Les opposants exigent entre autres la reforme de la commission électorale nationale indépendante (CENI), le respect de l’accord du 12 octobre. “Nous avons une mouvance présidentielle qui ne veut pas qu’on change la CENI. Elle s’oppose systématiquement aux initiatives de l’opposition et sort tous les jours de nouvelles dispositions totalement inacceptables pour qu’il n’y ait pas de consensus à l’assemblée nationale”, accuse Aboubacar Sylla, le porte-parole de l’opposition. Pour l’adoption d’une nouvelle loi sur la CENI, il explique qu’il faut la majorité des 2/3 des députés. “Dans la configuration actuelle de l’assemblée nationale, il faut obligatoirement qu’il y ait entente entre la mouvance présidentielle et...
(Vision Guinée 16/06/17)
Le porte-parole de l’opposition a fait une confidence sur l’entité à laquelle il appartient. Aboubacar Sylla avoue que depuis 2015, l’opposition est affaiblie par des dissensions à l’interne. ‘’Il y a eu des départs comme l’UFR, le PEDN et certains partis qui sont en rupture momentanée avec l’opposition républicaine. Entre-temps, nous avons reçu Papa Koly Kourouma du GRUP, Makanera du FND, de Mamadou Sylla de l’UDG. La liste se réduit, mais elle est aussi élastique’’, a déclaré le porte-parole de l’opposition républicaine. Il reconnait que le point 2 de l’accord du 12 octobre a créé des bisbilles entre formations politiques de l’opposition. ‘’Nous allons lancer un appel à tous les partis que nous avons eu des divergences sur le point...
(Guinee7 16/06/17)
Ce jeudi 15 juin 2017, s’est posé l’avion des Nations Unies sur le tarmac de la base militaire de Conakry. A son bord, 4 corps des militaires guinéens tués par des terroristes la semaine dernière à Kidal au nord du Mali. Où ils étaient en mission des nations-unies. Le général de division, Jean Dekonik, force commandeur de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilité au Mali (MINUSMA) et le général de brigade Wally Sissoko, inspecteur général adjoint des forces armées maliennes ont convoyé les corps du capitaine Pépé Théoro, en service à la Marine ; du sous-lieutenant Soua Bonamou, en service au camp Camayenne ; de l’Adjudant-chef Ibrahima Sory Soumah du génie militaire et de l’Adjudant-chef Alseny...
(Guinee7 16/06/17)
Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, a reçu en audience dans la soirée du mercredi 14 juin 2017 au Palais Sékhoutouréya, les responsables de la société turque, Albayrak. Ces hommes d’affaires étaient venus discuter avec le Chef de l’Etat des possibilités d’investissement dans le transport public, la modernisation du Port autonome de Conakry et l’assainissement de la ville de Conakry. Aux dires du Président directeur général de la société Albayrak, les études de faisabilité de ces projets sont en cours et les investissements pourraient démarrer dans deux mois. A l’issue des entretiens, le PDG de la société Albayrak est revenu sur l’objectif de sa visite à Sékhoutouréya : « Nous sommes là pour résoudre trois problèmes essentiels...
(Vision Guinée 16/06/17)
C’est un communiqué de l’ambassade de France en Guinée qui l’annonce. M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères effectue du 14 au 16 juin en Guinée, au Sénégal et en Mauritanie. La source précise que ce déplacement sera une première occasion de promouvoir les priorités de la France en Afrique : climat, développement économique, sécurité. En Guinée, nous apprend-on, le chef de la diplomatie française sera reçu par le président Alpha Condé afin de faire le point sur nos relations bilatérales. Il aura aussi l’occasion d’évoquer avec le chef de l’Etat guinéen, actuellement président de l’Union africaine, les questions régionales et la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat, au travers notamment de...
(Aminata 16/06/17)
Ce n’est un secret pour personne, l’urbanisme de la capitale guinéenne est loin de converger avec la modernité. C’est une réalité, Conakry est mal aménagée avec des quartiers désorganisés, des routes vétustes, des constructions anarchiques, des embouteillages qui paralysent les activités économiques. L’édition « Conakry, capitale mondiale du livre » a mis en exergue sur la face du monde le visage exiguë et latent du centre des affaires de la Guinée. Alors, quels plans d’aménagement faut-il mettre en œuvre pour changer la physionomie désastreuse de Conakry? Les plans antérieurs sont-ils dépassés? Voici quelques idées et pistes de solution issues d’un entretien qu’on a eu avec certains experts de l’urbanisme. Démographie en porte-à-faux avec l’urbanisation En 1985, la population guinéenne n’atteignait...
(Guinee7 16/06/17)
La douane libérienne en poste à la frontière avec la République de Guinée, basée à Ganta, a pris des mesures contre le trafic de véhicules entre les deux pays, rapporte l’AGP en séjour dans la localité. Des mesures qui portent, entre autres, sur le paiement au niveau du poste frontalier par tout propriétaire ou conducteur d’un véhicule en séjour sur le sol libérien, d’une garantie ou d’une caution en dollars US, au regard de la valeur de l’engin. Un montant qui sera restitué une fois que ledit séjour prend fin, et que le véhicule est prêt à retourner en territoire guinéen. M. Jean Guilavogui, Révérend Pasteur de son état, en provenance de la Guinée à bord de sa jeep Nissan...
(La Tribune 15/06/17)
De sa tentative d'assassinat à son transfert au Burkina-Faso en passant par ses retours avortés en Guinée : depuis 2009, la vie de Moussa Dadis Camara n'a pas été un long fleuve tranquille. Peu après la retentissante arrestation de Toumba Diakité, il se dit prêt à répondre à la justice guinéenne mais la convocation se fait attendre. Quels enjeux recouvrent le retour de Dadis Camara ? A la suite des massacres perpétrés par la garde présidentielle le 28 septembre 2009, dans le stade de Conakry, où plus de 157 personnes ont perdu la vie selon les Nations Unies, Moussa Dadis Camara devient indésirable aux yeux de la communauté internationale. Ce n'est qu'à l'intervention du président sénégalais Abdoulaye Wade, qu'il échappe...
(RFI 15/06/17)
Le calvaire des immigrés et postulants pour l'Europe passant par la Libye se poursuit. Prison, bastonnade, viols... les témoignages de sévices sont légion. Plus de 160 d'entre eux viennent de retrouver leur pays la Guinée grâce à l'OIM qui a affrété un charter pour les ramener jusqu'à Conakry. Ils étaient 161 : des jeunes, hommes et femmes, qui ont atterri les mains vides à l’aéroport de Conakry. Fatigués, affamés, ces migrants ont retrouvé le sourire en foulant le sol guinéen, un rapatriement permis par l’Organisation internationale des migrations. Là-bas, au pays du guide et chantre du panafricanisme, Mouammar Kadhafi, les immigrés ne sont pas les bienvenus. C’est la prison, ce sont les traitements inhumains et dégradants et c’est aussi la...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Le président guinéen Alpha Condé s'est rendu au Soudan les 29 et 30 mai dernier. Il a profité de son séjour pour engager une médiation entre le Soudan et l'Égypte, en prise à de vives tensions. Qu’est allé faire le président guinéen, Alpha Condé, au Soudan les 29 et 30 mai ? Certes, il répondait à une invitation de son homologue Omar el-Béchir, qui l’avait convié à une « visite de travail et d’amitié » – on sait que le mandat d’arrêt émis par la CPI à l’encontre de ce dernier n’est pas reconnu par l’UA. Mais aussi, beaucoup plus discrètement, il a engagé une médiation entre le Soudan et son voisin égyptien. À la suite des violents combats qui avaient...
(Agence Ecofin 15/06/17)
(Agence Ecofin) - Oumar Said Koulibaly, le directeur général de la Société des télécommunications de Guinée (Sotelgui) a reçu en audience une équipe de l’équipementier télécoms chinois Huawei, en charge des travaux de réfection et de modernisation des équipements de l’opérateur historique, en vue de sa relance. Au cours de la rencontre tenue, le 13 juin 2017, le Dg de Sotelgui a rassuré les partenaires techniques sur la conduite à terme du projet qui bénéficie d’un financement de 50 millions de dollars d’Exim Bank of China. D’après Oumar Said Koulibaly, qui a accordé une interview au site d’information mosaiqueguinee, deux sujets ont été abordés lors de la réunion. D’abord la situation des gardiens des sites télécoms qui ne sont plus...
(APA 15/06/17)
APA-Conakry (Guinée) – Conakry, carrefour Bambéto. On est à quelques minutes de la rupture du jeûne et cette voie passante grouille de vendeurs offrant toutes sortes de marchandises aux passagers des véhicules. Coincés dans de gros embouteillages, ces derniers sont obligés de couper leur jeûne en chemin, d’où la cour assidue des vendeurs et vendeuses qui se faufilent entre les véhicules. En habitué de ces slaloms, un petit garçon va d’une voiture à une autre en exhibant à la criée ses yaourts qui, à l’en croire seraient « bien glacés » et coûteraient entre 2000, 3000 et 5000 francs guinéens. Une aubaine pour Madjariou Barry qui voyage à bord d’un taxi. Assis derrière le chauffeur, il sort prestement la tête...
(Jeune Afrique 15/06/17)
Il ya 74 ans, le tirailleur d'origine guinéenne Addi Bâ Mamadou, surnommé " le terroriste noir" par les naizis, était exécuté à Epinal. Le film « Nos patriotes » retrace une partie de sa vie. Le 18 décembre 1943, un certain Addi Bâ Mamadou, « le terroriste noir », comme le surnommaient les nazis et leurs alliés, était exécuté à Épinal. Malgré un parcours hors norme, le résistant d’origine guinéenne tombait dans l’oubli. Et ce n’est qu’aux alentours des années 2010 que de justes hommages lui étaient rendus, notamment dans la biographie romancée Le Terroriste noir, de Tierno Monénembo (éd. Seuil). Nos patriotes vient compléter ce tableau en montrant comment cet engagé volontaire au sein du 12e régiment de tirailleurs...
(Autre média 14/06/17)
Cellou Dalein Diallo, le Chef de file de l’opposition guinéenne a donné son avis sur la France. Il a exprimé ses attentes vis-à-vis de ce pays. « Ce que j’attends de la France, aujourd’hui, est qu’il y a un instrument que l’Union Européenne a mis en place, l’accord de Cotonou avec les pays Afrique caraïbe pacifique (ACP) bénéficiaires de son aide. Elle a eu la sagesse de contractualiser avec ces pays le respect d’un certain nombre de valeurs : la démocratie, l’Etat de droit, la protection des droits humains » dit-il. Pour l’opposant guinéen, la règle est de principe. L’UE s’est donné le droit dans ce document interpeller les pays bénéficiaires qui ne respecteraient pas ces valeurs. « Dans ce...

Pages