| Africatime
Mardi 02 Septembre 2014
(AFP 02/09/14)
L'évolution de l'épidémie de fièvre Ebola est particulièrement "inquiétante" en Sierra Leone et au Liberia mais la suspension des vols vers les pays infectés est contre-productive, estime un spécialiste français de cette maladie, Sylvain Baize. Responsable du Centre national de référence des fièvres hémorragiques virales à Lyon, cet expert juge, dans un entretien téléphonique avec l'AFP, que l'importation de cas en Europe est possible mais peu probable. QUESTION: Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), le nombre de victimes en Afrique de l'Ouest a doublé en un mois pour dépasser les 1.500 morts et 40% des 3.000 cas recensés datent de ces trois dernières semaines.
(AFP 02/09/14)
Le manque de main-d'oeuvre, l'interruption du commerce transfrontalier et des pénuries dûs à l'épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l'Ouest suscitent de "fortes inquiétudes sur la sécurité alimentaire" dans les pays les plus touchés, ont indiqué mardi les Nations unies. En Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les zones de quarantaine et les restrictions aux déplacements des personnes "ont sérieusement limité le mouvement et la commercialisation des aliments. Cette situation a engendré des achats dictés par la panique, des pénuries alimentaires et de fortes flambées des prix pour certaines denrées, en particulier dans les centres urbains", prévient l'Organisation...
(AFP 02/09/14)
L'épidémie d'Ebola qui impose des quarantaines aux populations des trois pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés perturbe les récoltes et fait flamber les prix alimentaires, s'inquiète mardi l'organisation spécialisée de l'ONU, la FAO. En Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, les zones de quarantaine et les restrictions aux déplacements des personnes "ont sérieusement limité le mouvement et la commercialisation des aliments. Cette situation a engendré des achats dictés par la panique, des pénuries alimentaires et de fortes flambées...
(AFP 02/09/14)
Des chercheurs japonais ont indiqué mardi à l'AFP avoir développé une nouvelle méthode pour détecter la présence du virus Ebola en 30 minutes, avec une technologie qui pourrait permettre de diagnostiquer rapidement l'infection même dans des pays où les équipements font défaut. Le professeur Jiro Yasuda et son équipe de l'Université de Nagasaki (ouest) affirment que leur processus est non seulement efficace dans des délais très courts, mais également moins cher que le système actuellement utilisé en Afrique de l'Ouest...
(Xinhua 02/09/14)
CONAKRY (Xinhua) -- La Guinée envisage d'attirer les investissements marocains à travers un forum économique qui aura lieu le 9 septembre à Casablanca au Maroc. Le Grand Forum de la Guinée sera organisé par la Confédération générale des entreprises du Maroc sous le thème "Cap Guinée : une économie à construire, des opportunités à saisir", indique un communiqué officiel reçu lundi. Des projets d'investissements seront présentés au cours d' ateliers sectoriels qui porteront sur l'agriculture, la pêche, l' élevage, l'immobilier...
(Xinhua 02/09/14)
CONAKRY (Xinhua) -- La préfecture de Kérouané, située à environ 700 km au sud-est de Conarky, vient d'être touchée par le virus Ebola, avec un mort et 9 cas confirmés lundi, selon un agent de la Croix-Rouge guinéenne. Selon l'agent de santé, cette préfecture située a été contaminée par une personne malade venue de la sous-préfecture de Couangan dans la préfecture de Macenta à la frontière avec le Liberia. Ayant échappé au contrôle sanitaire instauré dans cette région forestière, épicentre...
(Xinhua 02/09/14)
CONAKRY (Xinhua) -- Le président guinéen Pr Alpha Condé a regagné Conakry cette nuit au environ de 02h00 du matin, après une semaine d'abscence pour un repos à Tunis, capitale tunisienne, a-t-on appris de sources proches de la presientielle. Après son départ du pays le 22 août dernier sans aucun communiqué officiel du gouvernement, des rumeurs ont couru dans la capitale guinéenne sur son état de santé et sur un éventuel séjour pour cause de contrôle médical systématique. Le retour...
(AFP 02/09/14)
La Côte d'Ivoire, non encore touchée par Ebola, a annoncé lundi soir l'ouverture de couloirs humanitaires avec la Guinée et le Liberia, tout en maintenant ses frontières fermées avec ces deux pays fortement touchés par l'épidémie. "Le Conseil national de sécurité décide du maintien de la fermeture (de ses) frontières" avec le Liberia et la Guinée ainsi que "l'ouverture de couloirs humanitaires, économiques et sanitaires en direction" de ces pays "dans le respect des décisions de l'Organisation mondiale de la...
(Xinhua 02/09/14)
CONAKRY (Xinhua) -- Deux morts et plusieurs blessés graves, c'est le bilan macabre d'un accident de circulation qui s'est produit lundi à Karifamorya, dans la préfecture de kankan, située à plus de 8 00 km à l'est de la capitale Conakry, a-t-on appris de sources médiales. Les personnes baissées ont été conduites immédiatement à l'hôpital régional de Kankan où elles subissent des soins médicaux d'urgence intenses Le drame a été provoqué par un minibus chargé de passagers et de marchandises...
(RFI 02/09/14)
La lutte contre la propagation d’Ebola se poursuit. Alors que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 10% des personnes infectées par le virus sont des personnels de santé, la Guinée se penche sur la sensibilisation de ses médecins et infirmiers. La Côte d’Ivoire, elle, réfléchit à la conduite à tenir quant au contrôle de ses frontières. Le pays a décidé hier de l’ouverture de couloirs humanitaires strictement contrôlés. Dans son décompte du 25 août dernier, l’OMS dénombre au total...
(AFP 01/09/14)
L'Arabie saoudite a annoncé lundi la suspension de l'octroi des visas de travail aux ressortissants du Libéria, de Guinée et de Sierra Leone, touchés par l'épidémie d'Ebola, après une mesure similaire concernant les visas du hajj (pèlerinage musulman) pour ces pays. En vertu de cette mesure, prise par le ministère saoudien du Travail, "il a été décidé d'interdire provisoirement le recrutement" depuis ces trois pays d'Afrique de l'Ouest, "à l'instar d'une mesure similaire en avril concernant l'octroi des visas du...
(Xinhua 01/09/14)
CONAKRY (Xinhua) -- Selon un dernier bilan publié samedi par le ministère guinéen de la Santé publique, la Guinée a enregistré 690 cas de maladie à virus Ebola, dont 460 décès. D'après les analyses cliniques, 524 cas ont été confirmés (316 décès), conte 142 cas probables (142 décès) et 24 cas suspects (2 décès). Au total, 143 malades gerris sont sortis des centres de traitements alors que 86 cas (58 cas confirmés et 28 cas suspects) sont encore hospitalisés dans...
(AFP 01/09/14)
Toujours pressée, celle qui se fait appeler "Dr Mara" court d'un service à l'autre de l'hôpital Donka de Conakry avec la tenue et les gants qu'elle a achetés à ses frais pour se protéger du virus Ebola. Tout comme cette infirmière de la capitale guinéenne, manquant souvent de tout, le personnel de santé se sacrifie pour arrêter la terrible épidémie qui frappe l'Afrique de l'Ouest, souvent au prix de sa vie. L'Organisation mondiale de la santé s'est alarmée le 25...
(RFI 01/09/14)
Les conséquences économiques en Guinée, premier pays à avoir été confronté à l'épidémie de fièvre Ebola, sont importantes. A l'aéroport de Conakry, des contrôles sanitaires stricts ont été mis en place à l'arrivée et au départ pour éviter l'entrée sur le territoire de voyageur malade ou l'exportation du virus vers d'autres cieux. Malgré cela, le trafic aérien est en chute libre et la Société de gestion et d'exploitation de l'aéroport de Conakry (Sogeac), déplore des pertes considérables.
(Direct Info 01/09/14)
Si l’on en croit la presse guinéenne, le chef d’Etat guinéen, Alpha Condé, aurait effectué une visite privée à Tunis. Il aurait profité de sa visite pour rencontrer de hautes personnalités tunisiennes, notamment le président Moncef Marzouki. Mais cette visite a alimenté beaucoup de rumeurs dans la capitale guinéenne, Conakry, faisant état de son hospitalisation à Tunis. Certains avaient même parlé de sa mort. C’est pourquoi d’ailleurs, dès son arrivée à Conakry, dans la nuit du 31 août, il aurait...
(Xinhua 01/09/14)
CONAKRY (Xinhua) -- Face à une recudesence de maladie à virus Ebola, les autorités de la préfecture guinéenne de Macenta, située à près de 800 km de Conakry, capitale guinéenne, ont demandé à Médecins sans frontières (MSF) d'y installer un centre de transit pouvant accueillir les patients atteints du virus Ebola dans la zone, a-t-on appris de sources concordantes. Cette doléance a été portée auprès de Marc Poncin, chargé des Urgences à MSF, au cours de son séjour dans la...
(Business.News 01/09/14)
Alpha Condé, président de Guinée, quittera, ce soir du 31 août la Tunisie au terme d'une visite privée entamée le 22 du même mois. M.Condé a rencontré, lors de cette visite, des personnalités politiques dont Moncef Marzouki et Mehdi Jomâa. Il a également effectué quelques bilans de santé.
(RFI 01/09/14)
Depuis la confirmation vendredi de la présence à Dakar d'un étudiant guinéen infecté par le virus, les autorités sénégalaises et guinéennes ont tenté de retracer son itinéraire pour stopper une éventuelle propagation de la maladie. Le Dr Daogo Sosthène Zombre, coordonnateur OMS/Ebola en Guinée a mené des investigations dans la famille de l'étudiant porteur du virus qui a importé la maladie au Sénégal. Le malade est actuellement en quarantaine au centre hospitalier de Fann à Dakar. Contaminé par son frère...
(PANA 01/09/14)
L'annulation des vols vers les pays de l'Afrique de l'Ouest touchés par Ebola a retardé le déploiement immédiat d'une mission médicale militaire d'urgence, selon un émissaire de l'Union africaine (UA). Le président du Conseil de paix et de sécurité de l'UA, Alain Nyamitwe, a indiqué que la mission médicale militaire devait se déployer dans les zones affectées par l'Ebola au Liberia, en Guinée et en Sierra Leone. 'Le premier contingent de la mission, la composante humanitaire, est déjà sur place',...
(Agence Ecofin 01/09/14)
(Agence Ecofin) - Le Programme Alimentaire Mondial a besoin de 70 millions pour poursuivre son assistance alimentaire en direction de 1,3 million de personnes en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia. Dans un entretien accordé à Bloomberg, Steve Taravella, porte-parole de l’organisation a indiqué que le PAM avait suspendu ses distributions en Guinée en raison des obstacles financiers et logistiques. « Les dirigeants ont imposés des quarantaines et fermé des routes commerciales, augmentant les difficultés rencontrées par des millions de personnes vivants dans ces pays qui comptent parmi les plus pauvres de la planète » a-t-il rappelé. Le programme indique que selon ses projections, le nombre de personnes ayant besoin d’une assistance...

Pages