Jeudi 22 Juin 2017

Guinée

(Le Pays 12/03/13)
Trois chefs d’Etats voisins de la Guinée Conakry étaient chez Alpha Condé le dimanche dernier. Il s’agit de Ellen Johnson Sirleaf du Liberia, de Ernest Koroma de la Sierra Léone et de Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire. En rappel, ces quatre pays sont unis par l’histoire, la géographie et l’économie. Chacun de ces pays abrite une forte communauté de l’autre et a connu des remous politico-militaires qui ont souvent mis son unité à rude épreuve. Le Liberia et la Sierra Leone se remettent à peine de leur longue et pénible guerre civile. La Côte d’Ivoire négocie difficilement sa stabilité après sa crise postélectorale. Et, le foyer des tensions politiques sur fond de clivages ethnico-régionalistes reste incandescent en Guinée. Au...
(Guinée News 12/03/13)
Dans son édition de ce lundi 11 mars, le quotidien français Le Figaro a publié une interview du président de l'UMP, Jean-François Copé (sur la photo courtoisie du site de l'UMP). Le patron actuel de la droite française (Opposition) qui- selon le Figaro- s'apprête à se rendre à partir de mercredi en Côté d'Ivoire et au Sénégal, où il s'entretiendra avec les présidents Alassane Ouattara et Macky Sall, dresse un bilan sévère des dix premiers mois du quinquennat de François Hollande. Répondant à une question sur «son message aux africains», le leader de la droite française fustige ce qu'il appelle « le manque de message clair de la diplomatie française à l'égard de l'Afrique», avant de qualifier ce silence du...
(Guinee7 12/03/13)
Sam Walsh le DG de Rio Tinto a été reçu ce samedi par le président Alpha Condé. Selon nos sources, l’accueil a été glacial. Et pour cause : le DG du groupe minier anglo-australien a annoncé la réduction d’environ 600 millions de dollars du budget 2013 de Rio Tinto en Guinée. Bien qu’il ait assuré du maintien du personnel guinéen de Rio, le nombre des expatriés passera d’environ 105 à 5 ! Les conséquences de ces mesures sont le blocage de nombreux travaux dont ceux du port de service de Forékariah notamment. Seule la route Beyla/N’Zerekoré semble épargnée par l’austérité à la Rio Tinto. Le groupe n’entend, selon nos sources, relancer les investissements qu’après avoir reçu du gouvernement guinéen ‘’le...
(Afrik.com 11/03/13)
L’opposition guinéenne dite radicale réunie au sein du Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, de l’Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) et du Club des républicains (CDR), a inhumé vendredi 8 mars ses sept militants tués lors des récentes violences suite à la marche pacifique pour réclamer l’organisation des élections législatives libres et transparentes. Ils étaient des centaines de milliers de personnes à répondre à l’appel des leaders de l’opposition pour accompagner vendredi 8 mars à leurs dernières demeures les sept personnes tuées lors des affrontements violents qui ont opposé d’une part les jeunes militants de l’opposition aux forces de l’ordre et d’autre part, aux jeunes favorables au pouvoir. Le cortège funèbre est parti...
(BBC News Africa 11/03/13)
Les chefs d'Etat de l'Union du fleuve Mano se réunissaient dimanche à Conakry. Les discussions ont beaucoup tourné autour de la crise politique en Guinée, et des difficultés dans l'organisation des élections législatives. Au sortir de la réunion, le président Alpha Condé a déclaré: "Je fixerai la date lorsque la CENI m'aura contacté et qu'ils m'auront proposé une date". Les élections ont été reportées à plusieurs reprises depuis 2011. Le scrutin avait finalement été fixé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) au 12 mai, une date contestée par l'opposition. Des responsables de l'opposition ont récemment écrit une lettre à la CEDEAO pour demander une médiation de l'organisation ouest-africaine. Le président en exercice de la CEDEAO Alassane Dramane Outtara de...
(Guinée News 11/03/13)
Au terme de la visite d’amitié et de travail que les chefs d’Etat de la Mano River Union ont effectué, ce dimanche 10mars à Conakry, un communiqué final conjoint, sanctionnant leur séance de travail, lu par Rougui Barry, ministre déléguée en charge des guinéens de l'étranger, a été rendu public. Juste après, une conférence de presse, animée par les différents chefs d'Etat, a suivi, a-t-on constaté sur place. Les foyers de tensions dans la sous-région, la coopération au sein Etats de la Mano River Union, la marche vers la démocratie en Afrique sont autant de sujets qui étaient au cœur des échanges entre le président Alpha Condé et ses homologues. La situation de crise dans notre pays a été également...
(Le Mandat 11/03/13)
Issa Hayatou a été réélu pour un septième mandat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF), ce 10 mars 2013 à Marrakech, lors de la 35e Assemblée générale de la CAF. Le Camerounais était le seul candidat à sa propre succession. Son mandat doit s'achever en 2017. Salué, honoré, notamment par le président de la Fifa Sepp Blatter, Issa Hayatou a souligné les progrès de la CAF durant ses années de présidence. « Que me manque-t-il pour être heureux ? s’est-il interrogé. Qu’une de nos équipes remporte la Coupe du monde. Il ne me reste plus beaucoup de temps. Ce sera en 2014, car en 2018 je ne serai plus président » a-t-il déclaré. Issa Hayatou a...
(Guinee7 07/03/13)
Actuellement les bonnes nouvelles chez Rio Tinto/Guinée sont aussi rares que la qualité du fer de Simandou que le groupe minier anglo-australien a promis d’exploiter dès 2015. Selon nos informations, le groupe ne renouvelle pas son appui au football guinéen pour les prochaines années. Cet appui était d’environ quatre millions de dollars US (28 milliards de GNF) étalé sur trois. Nos efforts auprès de l’entreprise pour savoir les causes de ce retrait ont été vains. C’est du motus et bouche cousue. Ce retrait va forcément mettre un coup de frein au championnat guinéen qui commençait à se faire une cure de jouvence. Aussi l’image de l’entreprise en prendra forcément un coup de…froid ! Mais à l’allure des choses, a-t-elle vraiment...
( 07/03/13)
Après une semaine marquée par des pillages et échauffourées entre forces de l’ordre et manifestants de l’opposition, la tension reste vive à Conakry. Dans la nuit de lundi à mardi, des tirs ont été entendus dans différents quartiers de la capitale. Deux personnes ont été tuées et sept autres blessées. Un regain de tension qui intervient quelques heures après la main tendue du chef de l’Etat en direction de ses contempteurs. Alpha Condé venait, en effet, de recevoir des représentants de la classe politique et de la société civile. A cette occasion, il avait lancé un appel solennel à la non-violence, promettant dans la foulée, la création d’un «cadre permanent de concertation sous l’égide du Premier ministre». Manifestement, le professeur...
(Guineeconakry.info 06/03/13)
Après presqu’une semaine de violences inouïes et sauvages qui ont abouti à des morts d’hommes, à de nombreux blessés et à des destructions d’édifices publics et privés ainsi que le vandalisme de nombreux boutiques et magasins, les choses sont en passe de revenir à la normale dans la capitale guinéenne. Les signaux de cette accalmie que le peuple, dans son entièreté, réclamait tant, sont venus tout d’abord du chaud quartier de Cosa. A la surprise générale, les jeunes manifestants de ce quartier, ont fini par signer un pacte avec les gendarmes. Parallèlement à ce retour progressif de la sérénité, le gouvernement a fait montre d’une promptitude dans l’exécution des ordres reçus du président de la République quant à la mise...
(Kaba Bachir 06/03/13)
Sept jours après les violences qui avaient suivies la marche autorisée de l'opposition guinéenne et qui ont fait au moins 9 morts, des centaines de blessés et de destructions des biens publics et privés, un retour de l'accalmie semble régner depuis quelques heures dans la banlieue de Conakry. Selon plusieurs témoignages des habitants des quartiers chauds de la banlieue de Conakry joints au téléphone par kabanews, les tirs ont cessé depuis la mi-journée. Sur l'axe Hamdallaye - Bambéto -Cosa, un calme précaire règne, mais les rues restent désertes, même si quelques voitures s'aventurent dans la circulation, avec la peur qu'on ne tombe dans des embuscades des groupes des jeunes manifestants postés dans divers endroits et qui ont échangé des jets...
(Guineeconakry.info 06/03/13)
Alors que la République de Guinée donnait, ces derniers temps, quelques signes de stabilité d’un pays « soft», les images de chaos d’un pays à l’instabilité chronique malgré ses énormes potentialités reviennent drues, sous les feux de rampe d’une presse nationale et internationale avide de scoop. Certes, Conakry ne s’est pas embrasé, et les jeunes qui se sont lancés à l’assaut des forces de l’ordre n’ont pas pu imposer leur loi, mais jamais le fossé d’incompréhension n’aura été aussi grand entre une opposition et un pouvoir figés dans leur position. Quelle lecture faut-il faire de ces derniers évènements qui ont secoué, cette semaine, Conakry et sa banlieue, marqués par une suite de « journées ville morte » et de marches...
(Kaba Bachir 06/03/13)
Devant la crise politique que traverse la Guinée depuis près d'une semaine et qui est émaillée des violences dans la Banlieue de Conakry, l'Union Européenne, a exprimé sa vive préoccupation face à la situation politique actuelle dans notre pays et demande l'arrêt des violences. A ce propos, le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour une déclaration dont nous vous livrons: "La Haute Représentante suit avec préoccupation les événements violents qui ont lieu en Guinée à la suite d'une manifestation autorisée de l'opposition. Elle appelle toutes les parties à la retenue et les appelle à poursuivre le dialogue démarré le 4...
(Afrik.com 06/03/13)
Le Tribunal arbitral du sport a rejeté ce mardi le second recours déposé par Jacques Anouma contre la réforme des statuts de la Confédération africaine de football, visant à modifier les conditions pour être éligible à la présidence de l’instance. Ainsi, le Camerounais Issa Hayatou sera le seul candidat à sa propre succession, ceci sans que personne ne trouve rien à redire. La CAF n’a donc pas peur de se couvrir de ridicule. Une fois de plus serait-on tenté de dire. Au moment où le Tribunal arbitral du sport a rejeté le second recours de Jacques Anouma contre la réforme des statuts de la CAF qui le prive de pouvoir se présenter lors des élections présidentielles de l’instance prévues pour...
(Africatime 05/03/13)
Le coordinateur du Front d’union pour la démocratie et le progrès (FDP) et président de l’Union des Forces démocratiques (UFD) a estimé dans une déclaration publiée lundi qu’en Guinée « se développent dans une situation d’une extrême gravité qui ne peut laisser indifférent aucune Guinéenne ni aucun Guinéen conscient des enjeux énormes du moment ». « Le blocage politique », une résultante « de la volonté du pouvoir d’organiser des élections législatives à ses conditions exclusives » et le « refus de dialogue sincère entre toutes les composantes de la scène politique, a atteint un point critique » a constaté Mamadou Ba Baadiko. Pour lui, « la politique de discrimination et d’exclusion ne pouvait conduire qu’à cette catastrophe ». «...
(Afrik.com 05/03/13)
Le rencontre entre le président Alpha Condé et la classe politique le lundi 4 mars au Palais Sékoutouréyah semble accoucher d’une souris. Malgré cet entretien, les violences continuent dans la banlieue de Conakry notamment sur l’autoroute Le Prince où forces de l’ordre et jeunes manifestants se livrent depuis quatre jours à un affrontement sans précédent. Des affrontements inter-communautaires opposent les jeunes malinkés (ethnie du président Condé) et les jeunes peulhs (ethnie de son principal rival, Cellou Dalein Diallo) depuis mercredi 27 février, au lendemain de la marche de l’opposition réclamant l’organisation des élections législatives libres et transparentes. Selon un bilan provisoire, ces violences ont fait six morts et ont causé plusieurs dégâts matériels. Une médiation internationale Les opposants réunis au...
( 05/03/13)
Depuis une semaine, des heurts ont lieu à Conakry entre forces de l'ordre, pillards, opposants, et membres de différentes ethnies. Deux personnes ont été tuées et sept blessées par balles dans la nuit de lundi à mardi 5 mars à Conakry, en Guinée, où des tirs ont été entendus dans plusieurs quartiers pendant plusieurs heures, a appris l'AFP de source hospitalière et auprès de proches des victimes. Ces violences sont intervenues pendant que des "hommes en uniforme accompagnés de civils" pillaient des quartiers de la capitale guinéenne en majorité habités par des Peuls, dont celui de Cosa où les morts et les blessés ont été recensés, selon ces sources. HUIT MORTS ET 200 BLESSÉS EN UNE SEMAINE On compte désormais...
(Xinhua 05/03/13)
De nouveaux affrontements ont opposé des partisans de l'opposition aux forces de l'ordre lundi à Conakry, au moment où le président guinéen Alpha Condé et la classe politique tiennent un conclave au Palais Sékoutouréyah. Les affrontements ont eu lieu le long de l'axe Hamdallaye-Cosa, considéré comme un fief de l'opposition, entraînant des perturbations dans la circulation, a constaté un correspondant de Xinhua sur place. D'autres incidents sont enregistrés dans des zones périphériques comme dans les quartiers riverains du grand marché de Conakry, avec des barricades érigées le long des voies par des jeunes manifestants. De nombreuses écoles sont restées fermées à Conakry. Les chefs de ces établissements scolaires ont pris cette décision pour préserver les élèves d'éventuelles violences. Selon des...
(22 Septembre 01/03/13)
Alors que plus de 2 milliards de personnes bénéficient d'un accès Internet dans le monde, un internaute sur trois n’a pas accès à un Internet libre et ouvert à tous en raison de la censure des gouvernements, de filtrage et de la surveillance en ligne. Près de 180 citoyens-journalistes, blogueurs et net-citoyens à travers le monde sont actuellement en prison, pour leurs activités d’information en ligne. Pour soutenir leurs efforts, et à l’occasion de la Journée mondiale contre la cyber-censure, Reporters sans frontières et Google remettent chaque 12 mars le prix du Net-citoyen afin de sensibiliser le grand public à la nécessité de défendre la liberté d'expression en ligne. Depuis 2008, le Prix a rendu hommage à des journalistes, blogueurs...
(22 Septembre 01/03/13)
(Agence Ecofin) - Premier pays exportateur de textile de la planète, la Chine investit de plus en plus directement sur le sol africain et tend à y maîtriser l'ensemble de la filière, rapporte Le Monde citant une étude menée par la Fédération française de la maille et de la lingerie et rendue publique hier au Salon Zoom by Fatex à Paris. Les Chinois interviennent à travers l'achat de champs de coton pour sécuriser les approvisionnements ou la création de filatures et d'usines de confection. « Les ventes des entreprises chinoises fléchissant aux Etats-Unis et en Europe, l'Afrique offre de nouvelles opportunités », selon Anne-Laure Linget, Ulyana Sukach et Louis-François Bacou, auteurs de cette étude. Entre janvier et août 2012, les...

Pages