Présidentielle en Guinée : la Cour constitutionnelle a 8 jours pour rendre son arrêt | Africatime
Lundi 23 Janvier 2017

Présidentielle en Guinée : la Cour constitutionnelle a 8 jours pour rendre son arrêt

Présidentielle en Guinée : la Cour constitutionnelle a 8 jours pour rendre son arrêt
(Agence d'information d'afrique centrale 20/10/15)

Après la publication des résultats provisoires du premier tour de l’élection par la Céni samedi soir, le président réélu Alpha Condé doit attendre l’officialisation de sa victoire par la Cour constitutionnelle.

Selon les derniers résultats, Alpha Condé obtenait près de 2,2 millions de voix sur environ 92% des six millions d’inscrits, un score qui, compte tenu de la participation d’environ 66%, lui assure une majorité absolue.

Cellou Dalein Diallo, chef de l’opposition guinéenne, qui se retrouve avec un peu plus d’un million de voix, arrive loin derrière Alpha Condé. Ayant fustigé la « mascarade électorale », le patron de l’opposition dénonce les taux de participation d’environ 90% annoncés dans les bastions électoraux du président sortant, fruit de « l’assouplissement par la CENI des règles de vote pendant le scrutin, ainsi que des inégalités géographiques dans la distribution des cartes d’électeur ».

Pour Cellou Dalein Diallo qui n’exclut pas un recours devant la Cour constitutionnelle, « lorsque dans une élection, le président de la commission électorale décide que tout détenteur de carte électorale peut voter, avec ou sans enveloppe, en violation du Code électoral, une telle décision met en évidence le caractère illégal dans lequel l’élection a eu lieu ». Il ajoute que l’opposition « se réserve le droit d’utiliser tous les recours légaux, donc y compris les manifestations pacifiques ».

De son côté, la communauté internationale appelle au calme et à la retenue et demande aux différentes parties de passer par des voies légales en cas de contestation du scrutin ou de ses résultats.
Yvette Reine Nzaba

Commentaires facebook