Samedi 18 Novembre 2017

Manifestations de rue : l'opposition dévoile son chronogramme

Manifestations de rue : l'opposition dévoile son chronogramme
(Guinee Actu 15/07/17)

Au terme d'une assemblée plénière qu'elle a tenu le jeudi 6 Juillet dernier, l'opposition républicaine a dévoilé son chronogramme des manifestations de rue qu'elle compte organiser contre la gouvernance actuelle. Cellou Dalein Diallo et ses pairs entendent ainsi battre le pavé le 2 Août prochain, une occasion qui sera mise à profit pour dénoncer selon eux « la dictature » du régime Condé.

Cette plénière s'est déroulée en l'absence des 3 leaders du Front pour l'alternance démocratique (FAD), qui vient de voir récemment le jour. Aboubacar Syllla, Jean-Marc Telliano et Mouctar Diallo, respectivement leaders de l'UFC, NFD et du RDIG se sont fait représenter à cette réunion. Signe d'une crispation qui sévit au sein même de l'opposition républicaine. Mais qu'à cela ne tienne, Cellou Dalein Diallo qui a présidé la plénière a au nom de l'OR, décidé de déterrer la hache de guerre avec le pouvoir.

Alhousseini Makanera qui a fait le compte rendu de la plénière de l'opposition, a déclaré : « après les meetings de préparation, nous avons décidé que la marche doit se tenir le 2 Août 2017. Et cette marche concerne toute la population guinéenne parce que ce que nous réclamons, c'est d'arrêter cette dictature, c'est faire en sorte que le budget soit pour le peuple. Donc nous ne nous battons pas pour des questions électorales et électoralistes seulement, nous nous battons pour l'amélioration de la qualité de vie des citoyens », a indiqué le président du FND.

Par ailleurs, les opposants se sont exprimés sur la crise qui mine la CENI. Selon Alhousseini Makanera, la solution c'est de respecter les accords du 12 Octobre. « Le problème qui oppose les commissaires à la CENI, ce n'est pas autour du respect de la date des élections, ce n'est pas autour de la qualité de l'organisation des élections ni autour de la crédibilité des actes que les commissaires sont en train de poser. C'est autour de la répartition du budget alloué à la CENI », a-t-il déploré. Avant de préciser que l'opposition « ne prend part ni pour Bakary ni pour Me Kébé. Ce qui nous intéresse, c'est l'application de l'accord », a-t-il tranché.

Au cours de cette plénière, l'opposition a regretté qu'à part la libération des prisonniers, qu'aucun point de l'accord du 12 Octobre 2016 ne soit résolu. Ce qui incite les opposants à organiser cette marche le 2 Août prochain. Mais avant, ils prévoient des meetings, notamment à Kaloum, Matoto et Ratoma, respectivement les 16, 22 et 23 Juillet 2017.

Il faut signaler que d'après Alhousseini Makanera, les leaders absents auraient donné un avis favorable à la marche. Certains observateurs se demandent toutefois si le choix de ce chronogramme qui prévoit des manifestations en pleine saison des pluies a été bien mûri. Ils craignent qu'une manifestation en cette période des grandes pluies ne fasse planer la menace de propagation d'épidémie diarrhéique, comme le choléra par exemple. À moins que des mesures de prévention sanitaire ne soient prises par les organisateurs, afin d'éviter toute crise, en cette période de pluie.

Amadou Sadjo Diallo

Le Démocrate, partenaire de GuineeActu

Commentaires facebook