Lundi 23 Octobre 2017

La route tue énormément en Guinée : 120 cas au 1er semestre de 2017

La route tue énormément en Guinée : 120 cas au 1er semestre de 2017
(Guinee7 10/08/17)
Commissaire Sarr de la sécurité routière.

Conakry- Comme à Dubréka, Coyah, Ratoma, Dixinn, Kaloum et Matoto, l’étape de sensibilisation des usagers de la route de la commune de Matam, du mardi, 8 août a également porté sur la mobilisation de tous les acteurs de la route, des autorités administratives et des élus locaux sur le respect du code de conduite, le recensement des motos-taxis et les nouvelles dispositions à prendre.

Ces séries de sensibilisations dirigées par le Directeur national de la Sécurité routière, Hamidou Babacar Sarr, a été une occasion pour la Police routière de présenter le tableau « sombre des cas d’accidents de la circulation » pour le premier semestre 2017. Période au cours de laquelle, plus de 120 personnes ont trouvé la mort sur les différentes routes du pays.

« Pour la seule zone de Conakry, il y a eu plus de 700 cas d’accidents avec plus de 50 personnes tuées et plus de 150 personnes blessées. A l’intérieur, 70 personnes ont été tuées dans les accidents de la circulation pour un total de plus de 120 morts », a dénombré le Directeur de la Sécurité routière.

Au cours de cette même rencontre, la question des motos-taxis en Guinée, a été au centre de la sensibilisation. Un phénomène devenu serpent de mer pour les autorités en charge de la circulation routière.

Commentaires facebook