Lundi 23 Octobre 2017

Guinée : Bah Oury évoque son assassinat manqué, Dalein Diallo incriminé

Guinée : Bah Oury évoque son assassinat manqué, Dalein Diallo incriminé
(Afrique sur 7 11/10/17)
L’opposant Bah Oury

L’opposant Bah Oury était devant la justice le lundi 9 octobre. Au procès des assassins du journaliste Mohammed Koula Diallo, tué par balle lors des affrontements entre militants au siège de l’UFDG, le 5 février 2016. Constitué partie civile dans cette affaire, il dit être la cible ce jour-là, déplorant par ailleurs le manque de solidarité de Cellou Dalein Diallo, président du parti.

Bah Oury accuse les membres de son ex-parti

Lundi 9 octobre, c’est dans un tribunal hostile à l’opposant Bah Oury que s’ouvre le procès des deux gardes du corps de Cellou Dalein Diallo, présumés assassins du journaliste Mohammed Koula Diallo. Présent à la barre en qualité de partie civile, Bah Oury est venu faire des révélations sur ce qu’il considère comme une tentative d’assassinat sur sa personne. Dans sa déclaration, l’opposant accuse le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Dalein Diallo et ses proches d’avoir préparé son élimination physique avant son retour en Guinée. « C’est moi qui étais visé. Mohamed Koula est tombé parce qu’il était sur la trajectoire de la balle qui m’était destinée », a-t-il indiqué. Membre fondateur de l’UFDG, Bah Oury en avait été exclu après son rapprochement avec le président guinéen Alpha Condé.

Cette mise à l’écart avait tourné en de violents affrontements avec les membres de son parti. Et c’est au cours de ces échauffourées que le journaliste Mohammed Koula a été atteint d’une balle mortele. Aussi, les avocats de Bah Oury soutiennent-ils que « Koula Diallo était au mauvais endroit au mauvais moment quand la balle l’a atteint. La personne visée était Bah Oury. En droit, il s’agit d’une tentative d’assassinat ». Des accusations battues en brèche par les avocats de Dalein Diallo qui dénonce « un dossier sans support juridique, monté de toutes pièces ». Le procès qui doit se poursuivre dans deux semaines au tribunal de Dixinn réserve encore des surprises.

Commentaires facebook