Lundi 23 Octobre 2017

Guinée: atelier sous-régional pour l'intégration numérique dans l'espace CEDEAO

Guinée: atelier sous-régional pour l'intégration numérique dans l'espace CEDEAO
(Xinhua 11/08/17)

CONAKRY, (Xinhua) -- Les représentants de plusieurs pays de la sous-région ouest-africaine sont réunis à Conakry pour réfléchir sur les possibilités de mise en place d'une intégration numérique dans l'espace CEDEAO (Communauté économique des pays de l'Afrique de l'Ouest).

Les délégués venus du Burkina Fasso, de la Côte D'Ivoire, du Sénégal, du Mali, du Togo, de la Serra Léone et de la Guinée doivent se concerter pendant deux jours sur l'ensemble des paramètres pouvant aboutir à la création d'un marché intégré des télécommunications.

Entre la Guinée et le Sénégal, cette volonté des autorités politiques a atteint des résultats encourageants et probants, car on enregistre de nos jours plus de 60% de réduction des coûts téléphoniques à l'émission et une réduction de 100% à la réception entre les deux pays, a dit le directeur de l'autorité guinéenne de régulation des postes et télécoms Atigou Chérif.

L'objectif de la rencontre est de faire en sorte que les frais de communication téléphonique et d'internet entre les pays de la CEDEAO soient sensiblement revus à la baisse, tout en améliorant la qualité des communications.

Selon lui, le programme "Smart Africa" a pour seule vision de transformer l'Afrique en un marché numérique unique à travers le free Roaming.

Cet axe majeur s'inscrit dans la vision d'une volonté politique des chefs d'Etats de la sous région et de toute l'Afrique.

Au terme de la rencontre, un protocole d'accord devrait être signé entre les régulateurs, les opérateurs de téléphonie et des décideurs des différents Etats membres de la CEDEAO.

La démarche est une suite logique de la réunion des chefs d'Etats africains lors d'un sommet tenu en 2016 à Addis-Abeba sur l'intégration des peuples à travers la télécommunication.

"Le roaming free va booster tous les efforts consentis vers un marché commun, faciliter la libre circulation des biens et services et surtout améliorer le contrôle de la sécurité pour nos Etats", a dit le secrétaire exécutif de l'Association des réfulateurs de l'Afrique de l'Ouest (ARTAO), Lamino Mamar.

Pour lui, la CEDEAO dispose désormais d'un outil efficace pour accompagner le projet de l'intégration sous-régionale.

Au nom du gouvernement guinéen, la ministre guinéenne du Plan et de la Coopération internationale Mme Kany Diallo a exhorté les participants à faire des propositions concrètes et faisables pour la réussite de l'intégration sous- régionale par les télécommunications.

Commentaires facebook