Dimanche 18 Février 2018

En Guinée, les femmes toujours très concernées par les mutilations génitales

En Guinée, les femmes toujours très concernées par les mutilations génitales
(RFI 06/02/18)

Le 6 février est l’occasion pour tous les acteurs, que ce soient les associations ou les Etats, de se mobiliser pour les quelques 200 millions de femmes excisées et ou infibulées. En Europe, on estime le nombre à un demi-million de femmes excisées dont 60 000 en France. 3 millions de filles sont victimes chaque année, de ces pratiques d’un autre temps, très répandues parce que largement tolérées dans de nombreux pays comme en République de Guinée. Bien qu’interdite, la pratique des mutilations génitales féminines en Guinée concerne 97 % des filles et des femmes âgées de 15 à 49 ans. Autant dire qu’elle concerne toutes les ethnies, les religions et les milieux socioprofessionnels. Christine Beynis, infirmière en Guinée puis en France, aujourd’hui à la retraite, a pris soin de ces femmes.

Lire sur: http://www.rfi.fr/emission/20180206-journee-mondiale-contre-mutilations-...

Commentaires facebook