Samedi 24 Juin 2017

Au QG de l’UFDG, l’opposition décide de ne plus parler du budget du chef de file de l’opposition

Au QG de l’UFDG, l’opposition décide de ne plus parler du budget du chef de file de l’opposition
(Guinee7 14/06/17)
Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition.

L’opposition dite républicaine s’est réunie ce lundi 12 juin 2017 en plénière au QG de l’UFDG à Hamdalaye CBG. L’accord politique avec la Mouvance présidentielle et le fonctionnement de l’Assemblée nationale étaient parmi des points inscrits à l’ordre du jour.

‘‘L’accord du 12 octobre 2016 rencontre toujours des difficultés énormes. Il y a eu ses dernier temps quelques développements à savoir la reprise des travaux du comité de suivi des accords après trois mois sans rencontre. Le deuxième évènement c’est l’organisation d’un atelier de croisement d’expériences. Cet atelier nous informe des expériences vécues dans certains pays pour façonner un organe de gestion électorale. Mais tout ce débat aura lieu à l’Assemblée nationale, au niveau des détenus politiques les lignes ont relativement bougé. Mais nous sommes dans une situation où il y a un blocage total sur l’application de l’accord du 12 octobre’’, a déclaré Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition.

Et d’ajouter : ‘‘Nous avons une Assemblée nationale qui fonctionne en violent ses propres procédure, son règlement intérieur. Lorsque nous initions des commissions d’enquête parlementaire pour faire la lumière sur certains manquements à la déontologie, à la réglementation et à la législation en vigueur de la part des autorités, ces textes sont rangés dans les tiroirs. Ils ne sont pas soumis à la procédure normale d’examen des textes. Et donc il n’y a pas de débat à l’Assemblée nationale sur les initiatives de l’opposition pour son rôle de contrepouvoir. Nous sommes en train de contrôler le budget des autres et nous les députés on ne connait pas notre propre budget.’’

Par ailleurs Aboubacar Sylla affirme qu’’il y a eu ‘‘une entente parfaite’’ autour du budget du chef de file de l’opposition. ‘‘Je suis très heureux de vous dire que l’opposition ne se déchira pas à cause de ce budget. L’opposition guinéenne ne donnera pas cette image dégradée d’une classe politique qui se dispute sur une question d’argent. Cette question nous la considérons qu’elle est complètement évacuée’’, martèle-t-il.

Bhoye Barry pour guinee7.com

Commentaires facebook