Mercredi 23 Août 2017
(Burkina24 23/08/17)
Les membres de l’Association de la communauté burkinabè au Ghana ont été reçus par leur nouvel ambassadeur , S. E. M. Pingrenoma ZAGRE, ce Jeudi 17 Aout 2017 au sein de l’ambassade du Burkina Faso à Accra. L’ordre du jour de cette première rencontre portait sur la présentation du bureau de la communauté, suivi d’un mot de bienvenu au Ghana à Son Excellence Monsieur l’ambassadeur. Sous la conduite du président de la communauté, M. Romuald SAWADOGO, les membres de l’association étaient composés du Premier Vice-Président, El Hadji SANA, le Secrétaire général, Lamoussa Constant KYELEM, la responsable des femmes, Hadja Habiba KABORE ainsi que le responsable des jeunes, M. Matthew ADARE. A leurs côtés, les deux...
(La Tribune 22/08/17)
Le gouvernement ghanéen vient d'annoncer sa décision d'électroniser les services douaniers dans les grands ports pays. Le Ghana suit ainsi le pas des pays développés en adoptant des mesures en ce sens. Le but de cette réforme est de favoriser l'environnement commercial du pays en réduisant l'interface humaine entre importateurs et les responsables des ports. Le Ghana veut optimiser ses ressources commerciales afin d'accroître les recettes dans le secteur. Les autorités du pays viennent d'annoncer qu'à compter du 1er septembre 2017, les services douaniers de ses grands ports seront électronisés. Le contrôle douanier des produits dans les ports et aéroports du Ghana se fera donc par voie électronique afin de réduire l'interface humaine entre importateurs et responsables portuaires, explique-t-on à...
(AfricaNews 19/08/17)
Au moins, quatre personnes sont mortes et 10 autres se plaignant de maux de ventre à Alavanyo dans la région du Volta après avoir consommé un poisson présumé toxique. Les personnes intoxiquées ont été prises en charge par l’hôpital catholique Marget Marquart de Kapando. Le directeur de l’hôpital catholique Margare Marquart, Emmanuel Hanson a confirmé auprès des médias locaux que plusieurs nouveaux cas d’intoxication ont été signalés par ses services. Il a par ailleurs déclaré que le poisson consommé par...
(Le Monde 19/08/17)
L’Afrique en villes (18). Joe Addo a ouvert une galerie d’art puis un café dans le centre de la capitale du Ghana. Mais les promoteurs touristiques, eux aussi, lorgnent l’endroit. « Eeeezy FM. 107.5 ! » Il est 15 h 30, un samedi de juin, au Jamestown Café, dans le centre historique de la capitale ghanéenne. Au micro pour son émission de radio hebdomadaire, Joe Osae-Addo, un architecte de 57 ans rentré au pays après une brillante carrière aux Etats-Unis et devenu cafetier depuis peu.
(Le Monde 18/08/17)
L’Afrique en villes (17). Déjà utilisée par 15 000 Ghanéens et par les ambulances de la capitale, l’application SnooCode pourrait s’étendre à tout le continent. « Vous voulez venir ?… Je vous donne mon SnooCode alors… CJJFNN. Si vous avez un souci, rappelez-moi. » Pour Sesinam Dagadu, jeune entrepreneur ghanéen à l’origine d’une start-up en plein développement, s’il s’agit de discuter de SnooCode, autant commencer par la preuve par l’exemple. Son application mobile doit permettre, en générant un code unique...
(Le Monde 17/08/17)
L’Afrique en villes (16). Energie, eau potable, éducation… Dans le quartier d’Ashaiman, à l’est d’Accra, « Auntie » œuvre pour donner une visibilité aux « urbains pauvres ». Le Ghana a deux présidents. L’un, Nana Akufo-Addo, 73 ans, formé au Royaume-Uni et fils d’un ancien chef de l’Etat, a été élu en décembre 2016. L’autre s’appelle Janet Adu et est moins habituée au luxe du palais présidentiel. Elle a 57 ans, n’a jamais étudié à l’étranger et a débuté son mandat en 2012 à la tête des « leaders des communautés » des bidonvilles du Ghana. A part leurs titres et un caractère décidé, les deux...
(AFP 11/08/17)
Pour retrouver son éclat, le Ghana, ancienne "Côte de l'Or", s'est engagé à éradiquer les mines d'or artisanales, accusées de dommages humains et environnementaux et tenues pour responsables d'un colossal manque à gagner pour l'Etat. Les mineurs de fortune seraient environ un million dans le pays. Ils creusent la roche, versent du mercure dans les rivières et sont devenus les bêtes noires des défenseurs de l'environnement. Les "galamseys", comme ces exploitations minières sont surnommées au Ghana, auraient coûté 2,2 milliards...
(Dw-World 11/08/17)
Fermée auparavant à partir de 22 heures, la frontière terrestre entre le Ghana et le Togo est désormais ouverte 24h/24, suite à une visite de travail du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, début mai au Togo. L’ouverture en continu de cette frontière confirme la volonté des deux pays de faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Et pour les riverains, commerçants et voyageurs, cette décision va, sans aucun doute, renforcer les activités économiques de part et d’autres de la...
(RFI 02/08/17)
Pour favoriser la meilleure circulation des personnes et des biens, le Ghana et le Togo ont convenu d’ouvrir leurs frontières terrestres 24h/24. La décision est entrée en vigueur ce mardi 1er août. L’ouverture des frontières terrestres entre le Ghana et le Togo fait suite à la dernière visite du président ghanéen, Nana Akufo-Addo début mai au Togo, et des travaux de la commission mixte de coopération des deux pays récemment à Accra. Selon le ministre togolais des Affaires étrangères, la...
(Le Monde 01/08/17)
Hier utilisées comme plantes médicinales, les feuilles de cet arbre sont désormais transformées en aliments et ses graines en produits de beauté. Aider les agriculteurs à gagner de l’argent à partir de la culture et de la transformation du moringa : c’est l’ambition de Kwami Williams, un jeune Ghanéen diplômé du Massachusetts Institute of Technology (MIT). « Mes expériences de vie sont toutes liées à une passion : concevoir et développer des solutions entrepreneuriales qui répondent aux défis auxquels sont...
(Xinhua 28/07/17)
La 9ème édition du Forum sur la gouvernance de l'Internet en Afrique de l'Ouest, visant à identifier les actions concrètes qui doivent être prises pour lutter efficacement contre les menaces cybernétiques dans l'espace communautaire ouest-africaine, s'est ouvert jeudi à Cotonou. Axé sur le thème : "La sécurité numérique pour le développement socio-économique et la paix", ce forum de Cotonou, aboutira à la création d'un cadre propice et convivial permettant aux experts réunis de mener des réflexions visant à élaborer des...
(Xinhua 26/07/17)
Des experts et acteurs des six pays membres (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Ghana, Mali et Togo), ont tenu lundi à Lomé, une réunion de concertation relative à l'élaboration de la Charte de l'Autorité du Bassin de la Volta (ABV). "Ces échanges visent à prendre en compte les propositions et préoccupations du Togo dans l'élaboration de ladite Charte. Le même exercice sera répété dans les cinq autres pays membres", rapporte mardi le site internet du gouvernement. La signature de la...
(Agence Ecofin 25/07/17)
Equilibrer le taux de croissance économique des pays à l’évolution démographique. C’est le but que se sont fixés les parlementaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) Lors d’une rencontre sous régionale (avec la participation de la Mauritanie et du Tchad) sur la démographie samedi, à Ougadougou, les parlementaires ont affirmé leur volonté de limiter le taux de fécondité à trois les enfants par femme. « Les parlementaires de la Cédéao ont convenu que, d’ici 2030,...
(TelQuel 24/07/17)
Le Maroc et le Ghana signent le 21 juillet un accord exemptant de visa les passeports diplomatiques, de services et spéciaux. Nasser Bourita s’est entretenu, le vendredi 21 juillet 2017 à Rabat, avec son homologue ghanéenne, Shirley Ayorkor Botchway, annonce un communiqué du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. « Cette entrevue (...) s’inscrit dans le cadre d’une vision commune et de la volonté des deux responsables de renforcer une coopération Sud-Sud orientée vers l’avenir », est-il expliqué. Elle a été, également, l'occasion de faire le suivi des décisions prises lors de la visite royale au Ghana en février dernier, mettant en exergue le renforcement de la coopération avec le Ghana...
(AFP 24/07/17)
Les parlementaires de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays), de la Mauritanie et du Tchad ont affirmé samedi vouloir limiter à trois le nombre d'enfants par femme afin de faire baisser de moitié, d'ici 2030, le taux de fécondité le plus élevé au monde. "Les parlementaires de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire...
(Dw-World 22/07/17)
Même si le Ghana est l'un des pays les plus stables politiquement en Afrique, des centaines de Ghanéens fuient des conflits communautaires souvent violents qui ont lieu dans le nord du pays. Ils trouvent refuge au Togo. Ghana Bäuerin (Geoffrey Buta) De nombreux paysans ghanéens ont tout perdu en quittant le pays C'est au milieu de l'après midi, à Tambiin-Namoni, dans une communauté agricole. Un groupe de Ghanéens se trouve sous un manguier. Ils ont fui leur pays. L'occasion pour...
(Commod Africa 20/07/17)
La toute première réunion des commissaires africains en charge du foncier a débuté lundi à Accra avec pour thème "Garantir les droits fonciers des communautés", souligne la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique dans un communiqué. Y participent le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, l'Ethiopie, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Rwanda, la Tanzanie, l'Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe. "Alors que nous regorgeons de la plupart des terres...
(Financial Afrik 19/07/17)
La toute première réunion des commissaires africains en charge du foncier a débuté ce lundi à Accra. À cette occasion, le Ministre ghanéen en charge des terres et des ressources naturelles, John-Peter Amewu, s’est lamenté des niveaux extrêmes de pauvreté dans certaines parties du continent malgré les vastes ressources en terres arables disponibles. Dans son discours d’ouverture de la réunion qui a pour thème « Garantir les droits fonciers des communautés » et où participaient les commissaires, de hauts fonctionnaires du gouvernement, des représentants de la société civile et d’autres acteurs, le ministre décrit la situation comme alarmante.
(APA 17/07/17)
La police du Ghana a offert une prime 2,500 dollars américains pour l’arrestation de deux hommes en fuite, qui sont activement recherchés pour le meurtre présumé d’un policier lors d’un cambriolage qui a eu en début de semaine non loin de la capitale, Accra. Le journal Ghanaian de ce samedi, citant l’Inspecteur général de la police ghanéenne, David Asante Apeatu a indiqué que la police récompenserait toute personne capable de donner des informations pouvant mener à l’arrestation de deux inconnus qui auraient tiré et tué jeudi, un agent de police et blessé un autre lors d’une tentative de cambriolage dans le district d’Abaka Lapazau de la banlieue d’Accra.
(Agence Ecofin 17/07/17)
Ce lundi 17 juillet 2017, s’ouvre à Accra un atelier régional dans le cadre de la sécurisation foncière en Afrique. Placé sous le thème « Garantir les droits fonciers communautaires sur le continent », ledit atelier est organisé par l’Initiative sur les politiques foncières (IPF), un programme conjoint du consortium tripartite composé de la Commission de l’Union africaine (CUA), de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), en partenariat avec l’Initiative pour les...

Pages