Samedi 24 Juin 2017
(BBC 24/06/17)
Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d'Etat mais aussi les parlementaires et les hauts fonctionnaires. Jusqu'à ce jour, ils bénéficiaient de privilèges diplomatiques pour leurs voyages privés en Grande Bretagne et aux Etats Unis. Les députés, ministres ou anciens présidents n'avaient pas besoin de se présenter physiquement dans une ambassade pour obtenir un visa. Désormais eux aussi devront demander le visa comme les citoyens ordinaires. ''Si vous voulez voyager pour du tourisme ou des affaires, vous devrez vous présenter personnellement au Consulat'', a déclaré Robert Jackson, ambassadeur des Etats-Unis en poste au Ghana.
(Afrik.com 24/06/17)
La Cour suprême du Ghana a déclaré « inconstitutionnelle » la décision de l’ancien président John Mahama d’autoriser le retour dans le pays de deux anciens détenus de Guantanamo Bay. L’année dernière, le Ghana a signé un accord avec les États-Unis pour permettre à deux détenus, Khalid Mohammed Salih al-Dhuby et Mahmmoud Omar Mohammed Bin Atef, tous deux citoyens du Yémen, de se réinstaller au Ghana. Ils avaient été capturés par les forces afghanes à la fin de 2001 puis transférés aux États-Unis et détenus à la prison américaine à Guantánamo Bay, Cuba, en tant que combattants ennemis depuis 14 ans, accusés d’être membres d’Al-Qaïda. Mahmoud Umar Muhammad Bin Atef et Khalid Muhammad Salih Al-Dhuby ont été détenus en tant...
(AFP 23/06/17)
La cour suprême du Ghana a déclaré jeudi que la présence de deux anciens détenus de Guantanamo, présents à Accra depuis janvier 2016, était "inconstitutionnelle", affirmant que leur transfèrement dans le pays aurait dû être approuvé par le parlement. La juge Sophia Akuffo a estimé que "si le gouvernement ne soumet pas une demande au parlement, qui approuvera ou non leur présence dans les trois mois, les deux +détenus+ devront retourner aux Etats-Unis". Mahmud Umar Muhammad Bin Atef et Khalid Muhammad Salih Al-Dhuby ont été les premiers détenus à être transférés dans un pays d'Afrique...
(APA 20/06/17)
Le Parlement ghanéen a approuvé lundi la nomination de Mme Sophia Akuffo en tant que juge en chef du pays devenant la 13ème personne à ce poste et la deuxième femme après Georgina Wood. L’approbation fait suite aux recommandations du Comité des nominations du Parlement devant laquelle elle a comparu vendredi dernier. Présentant le rapport du comité, le 1er vice-président du parlement, M. Joe Osei Wusu, a déclaré que le comité a approuvé la candidature du juge Akuffo à l’unanimité parce qu’elle a exposé les compétences requises pour occuper le quatrième poste le plus important du pays.
(Autre média 19/06/17)
C'est sur un cas très pratique que deux policiers niçois à la retraire, en mission de formation au Ghana, ont travaillé cette semaine. C'est sur un cas très pratique que deux policiers niçois à la retraire, en mission de formation au Ghana, ont travaillé cette semaine. Leur intervention a permis aux autorités locales d'appréhender une bande d'escrocs internationaux et de mettre la main sur 60 kg de faux lingots d'or. Le commandant Pierre-Yves Cossard et le major Pascal Flament avaient.....
(Autre média 17/06/17)
Le Conseil fédéral serre la vis pour les futures exportations de matériel de guerre vers le Ghana, actuellement suspendues. Le pays d'Afrique de l'Ouest a réexporté des armes vers les Etats-Unis sans y être autorisé par la Suisse. En août 2016, les autorités espagnoles ont retrouvé 737 fusils d'assaut et 72 lance-grenades de fabrication suisse dans un port. Cachés dans un container, ils devaient transiter du Ghana vers les Etats-Unis. Les armes n'étaient pas autorisées à quitter le Ghana. Accra...
(Xinhua 17/06/17)
La ministre ghanéenne du Genre, de l'Enfance et de la Protection Sociale du Ghana Otiko Afisah Djaba a exprimé vendredi ses préoccupations sur le nombre croissant d'enfants dans la rue. A l'occasion de la Journée mondiale de l'Enfant Africain, le ministre ghanéenne a déclaré que la situation indiquait que le Ghana avait beaucoup à faire pour relever le défi. Elle s'est déclarée très préoccupée de voir les enfants implorer, vendre et nettoyer les pare-brise des voitures dans les rues. Par...
(Leral 17/06/17)
Deux femmes qui ont déclaré être impliquées dans la coloration artificielle des oranges dans le but de stimuler les ventes, ont été arrêtées par la Food and Drugs Authority (FDA), rapporte Myjoyonline. Elles ont été arrêtées mardi dans le marché de Madina dans la capitale Accra. L’arrestation a eu lieu après que la vidéo d’une femme colorant les oranges dans un liquide, est devenue virale sur les réseaux sociaux cette semaine.Dans la vidéo, on voit une femme avec deux grands...
(Jeune Afrique 16/06/17)
Une pétition controversée vise à suspendre la diffusion de films X à la télé dans le pays. Des téléspectateurs se sont insurgés, réclamant au contraire plus de pornographie. « Jusqu’à quand allons-nous tergiverser ? Pendant combien de temps allons-nous rester immobiles et laisser ces actes immoraux perdurer ? » Tommy Annan Forson, présentateur vedette de la radio ghanéenne depuis une quarantaine d’années, n’en finit pas de fulminer. L’objet de son courroux ? Les programmes pornographiques diffusés sur trois stations télé...
(APA 15/06/17)
Soixante-trois ressortissants ghanéens déportés des États Unis sont arrivés à l'aéroport international de Kotoka d’Accra mercredi après-midi, a constaté APA sur place. Il s’agit d'un groupe d’immigrés ghanéens sans papiers expulsés des USA dans la cadre de la nouvelle politique d'immigration introduite par l'administration du président Donald Trump. Selon des informations, quelque 7.000 Ghanéens en situation irrégulière pourraient être contraints de quitter le territoire américain. A leur arrivée à l'aéroport de Kotoka, les déportés ont été accueillis par les officiels...
(Xinhua 14/06/17)
Le Ghana commencera à émettre ses cartes d'identité nationales proposées à partir du 15 septembre de cette année, a annoncé mardi la présidence. Ken Agyeman Attafuah, secrétaire exécutif de l'Autorité nationale d'identification (NIA), a déclaré que la NIA travaillait avec des intervenants clés tels que l'Agence nationale des technologies de l'information et le Comité technique à cette fin. Les experts disent que le système de cartes d'identité nationales aidera à éviter l'économie parallèle et à ratisser les revenus pour le...
(Les Afriques 13/06/17)
Le Ghana compte ses morts. Ce qu’il nous a été donné de voir est digne d’un véritable scénario apocalyptique. Jusqu’à cet après-midi de ce lundi 12 juin, les secours ghanéens continuaient de ramasser les corps des personnes anonymes qui ont péri dans les inondations de la nuit dernière. Chaque année en Afrique, les pluies diluviennes font des victimes. Certains quartiers d’Abidjan sombrent dans le même désastre. Perte en vies humaines et des dégâts considérables aussi sont le lot des inondations dans plusieurs pays du continent.
(BBC 12/06/17)
Au Ghana, le capitaine Maxwell Mahama, lynché à mort à Denkyira, dans le sud du pays, a été inhumé vendredi matin en présence du chef de l'Etat Nana Akuffo-Afo et de son prédécesseur John Dramani Mahama. Ce jeune militaire ghanéen a été tué par une foule en furie fin mai alors qu'il faisait du Jogging. Il avait été confondu à un voleur. Un vibrant hommage lui a été rendu au cours de ses funérailles nationales.
(Afrique sur 7 10/06/17)
Le Gouvernement du Ghana vient de confier des terrains à palabres à l’Armée, pour contenir les sempiternels belligérants de ces terres ancestrales. Il s’agit des terrains que revendiquent les groupes ethniques Alavanyo et Nkonya. Le Gouvernement vient de confier à l’Armée des terrains que se disputent depuis la nuit des temps, deux groupes ethniques au Ghana, à savoir les Alavanyo et les Nkonya. Il ne se passe aucune année qu’on ne déplore des morts dans leurs conflits fonciers ou litiges...
(BBC 10/06/17)
Au Ghana, le capitaine Maxwell Mahama, lynché à mort à Denkyira, dans le sud du pays, a été inhumé vendredi matin en présence du chef de l'Etat Nana Akuffo-Afo et de son prédécesseur John Dramani Mahama. Ce jeune militaire ghanéen a été tué par une foule en furie fin mai alors qu'il faisait du Jogging. Il avait été confondu à un voleur. Un vibrant hommage lui a été rendu au cours de ses funérailles nationales.
(AFP 09/06/17)
Recouvert d'un drapeau national, le cercueil du soldat Maxwell Mahama, a traversé vendredi la résidence présidentielle, devant une foule en larmes. La mort du soldat, lynché sans raison, émeut le Ghana, qui s'inquiète de l'augmentation des cas de "justice de rue". Le soldat Mahama a eu droit à des funérailles nationales, après avoir été tué, le 29 mai dernier, alors qu'il faisait son jogging matinal dans une petite localité à 80 km de Kumasi, la deuxième ville du pays. Le...
(France 24 03/06/17)
Une sordide affaire secoue le Ghana depuis une semaine. Lundi 29 mai, un militaire a été lynché et partiellement brûlé par la foule dans le village de Denkyira-Obuasi, dans la région du Centre. Selon plusieurs témoignages, les habitants l’avaient pris pour un voleur armé, bien que les circonstances de ce drame restent floues. Le capitaine Maxwell Adam Mahama faisait son jogging lorsqu’il aurait demandé son chemin à des villageois, qui auraient alors aperçu son arme. Ils l’auraient donc pris pour...
(Africa Top Success 01/06/17)
Des suspects ont été arrêtés pour le terrible assassinat de l’officier militaire, Maxwell Mahama à Denkyira Boase dans la région centrale, au Ghana, le lundi 29 mai. L’officier, le capitaine Maxwell Mahama, a été lynché par des résidents du district de Denkyira Boase, car le soupçonnant d’être un voleur armé Il était officier militaire en service au 5ème bataillon d’infanterie (5BN) au Burman Camp à Accra, mais en mission, dans la localité où il a rencontré la mort de manière...
(AfricaNews 01/06/17)
La police de la région centrale du Ghana a arrêté au moins cinquante personnes en lien avec le terrible meurtre d’un officier militaire. Le capitaine Maxwell Adam Mahama a été lynché et brûlé par une foule lundi. L’officier faisait du jogging lorsque l’incident a eu lieu dans la ville de Diaso. Le porte-parole du Colonel Aggrey Quarshie, des forces armées du Ghana, a déclaré à la radio locale Citi FM que 50 personnes ont été arrêtées dans le cadre du...
(Afrique sur 7 01/06/17)
L’Armée du Ghana est en ce moment aux trousses des assassins du Capitaine Maxwell Mahama. Lynché par une foule hystérique qui ignorait tout de l’officier supérieur de l’armée ghanéenne, l’infortuné Capitaine Maxwell sera inhumé selon les règles de l’armée de l’air ghanéenne. Le Capitaine Maxwell Mahama, officier supérieur de l’Armée au Ghana, est mort lynché sauvagement par une foule en furie. En ce moment même, l’Armée fait mains et pieds pour retrouver les assassins. Mais déjà, l’armée de l’air a acheminé la dépouille mortelle du Capitaine hier mardi 30 mai 2017, à la morgue de l’hôpital de Dunkwa-on-Offin. Comme nous le relations hier dans notre tribune, vu l’insécurité grandissante dans la ville...

Pages