| Africatime
Dimanche 26 Mars 2017
(France TV Info 22/03/17)
Le président Nana Akufo-Addo a dû justifier sa décision de nommer 50 nouveaux ministres et secrétaires d’Etat, soit au total 110, dans le nouveau gouvernement. «Un investissement nécessaire» pour le président ghanéen. Nana Akufo-Addo s’est senti obligé de se rendre à la télévision pour expliquer son choix de porter son gouvernement de 60 ministres à 110 devant le tollé général et la colère de l’opposition. «Je suis conscient que les gens sont préoccupés par ce qu'ils voient comme peut-être le coût de ce grand gouvernement. C'est un investissement nécessaire pour la transformation rapide de ce pays.
(AFP 18/03/17)
Le président du Ghana Nana Akufo-Addo, sous le feu des critiques après la nomination d'un gouvernement de 110 membres, s'est justifié à la télévision nationale vendredi soir, affirmant qu'il s'agissait d'un "investissement nécessaire" pour redresser le pays. De nouvelles nominations ont eu lieu mercredi, élargissant l'exécutif à un total de 110 membres, avec 40 ministres, 50 ministres délégués et 20 ministres régionaux, un record dans l'histoire de ce petit pays ouest-africain. "Je suis conscient que les gens sont préoccupés par ce grand gouvernement qu'ils considèrent coûteux", a déclaré le chef de l'Etat dans une interview à la télévision nationale. Toutefois, a-t-il précisé, "parmi les ministres délégués, 42 sur 50 sont des parlementaires, et en les convertissant en ministres, le coût...
(Jeune Afrique 17/03/17)
La polémique fait rage au Ghana depuis que le nouveau président Nana Akufo-Addo, élu le 7 décembre 2016, a décidé de composer un gouvernement pléthorique de 110 ministres. Non, vous ne rêvez pas. Le nouveau gouvernement ghanéen compte bien 110 membres ! L’exécutif est ainsi composé de 40 ministres (dont 4 d’État), de 50 ministres délégués et de 20 ministres régionaux – ainsi que leurs suppléants. Les dernières nominations faites le 15 mars ont suscité une forte polémique. Le leader...
(BBC 17/03/17)
Le président du Ghana est sous le feu des critiques pour avoir nommé 110 ministres dans son gouvernement. Un record dans l'histoire du pays. Le président Nana Akufo Addo a annoncé mercredi avoir nommé à nouveau 50 ministres délégués et quatre ministres d'Etat. Ce qui ramène à 110 le nombre total de ministres dans son gouvernement. Certains départements ministériels ont près de quatre ministres dont des délégués. Les ministres nommés vont avoir droit à des voitures de fonction, à la...
(SeneNews 17/03/17)
Le président du Ghana est très critiqué pour avoir nommé 110 ministres dans son gouvernement. Un nombre record dans l’histoire politique du pays. Nana Akufo Addo, président la République du Ghana a annoncé, mercredi, avoir nommé 50 ministres délégués et 4 ministres d’Etat. Ce qui porte à 110 le nombre total de ses ministres. Cette décision du président est critiquée au Ghana. Car les ministres nouvellement nommés vont bénéficier de voitures de fonction et d’autres avantages. Et tout ceci avec...
(AFP 16/03/17)
Le Français Patrice Carteron, l'Anglais Harry Redknapp, l'Italien Fabrizio Ravanelli mais aussi les Ghanéens Karim Abdul Razak Tanko et James Appiah ont posé leur candidature au poste de sélectionneur du Ghana, a-t-on appris mercredi de source officielle. Ancien défenseur de Lyon et Saint-Etienne notamment, Patrice Carteron, 46 ans, qui avait entraîné Dijon, a déjà une expérience africaine: il a été sélectionneur du Mali de 2012 à 2013 et a également entraîné le club congolais du TP Mazembe avec lequel il...
(APA 14/03/17)
Le parlement ghanéen a commencé mardi la procédure de confirmation des 10 sous-ministres régionaux nommés par la présidente Nana Akufo-Addo, a constaté APA à Accra. Selon une déclaration publiée par le parlement, quatre des nominés seront auditionnés mardi par les députés. Il s’agit notamment de Solomon Boar, nommé pour la région du Nord, Mme Elizabeth K. T. Sackey, choisie pour la zone Greater Accra, Mme Euginia Kusi, nommée pour la région de l'Ouest et Mme Elizabeth Agyemang, choisie pour la région d'Ashanti. Les six autres vice-ministres régionaux choisi par le président ghanéen, seront auditionnés entre mercredi et jeudi. Le président Nana Akufo Addo a formé son équipe gouvernementale trois semaines...
(AfricaNews 14/03/17)
L’ancien président ghanéen John Dramani Mahama ne sera pas de la partie le 18 mars comme l’espéraient les organisateurs d’un événement en son honneur, Kawukudi Park à Accra. Ces derniers entendaient l’honorer pour les services rendus à la nation, durant ses quatre ans de mandat. Mais dans un courrier publié par son service de communication, l’ancien dirigeant a poliment décliné l’invitation. A en croire sa chargée de communication Joyce Bawah Mogtari, John Dramani Mahama n’a jamais été informé d’un tel...
(Afrique sur 7 13/03/17)
L’ex-président du Ghana, John Mahama Dramani vient de décliner sa participation à une manifestation organisée pour le célébrer, après toutes ces années passées à la Présidence de la République du Ghana. Il donne ici les raisons de son refus. L’ex-président du Ghana, John Mahama Dramani est vraiment désolé de ne pouvoir pas participer à une manifestation spécialement organisée à son honneur. Par le biais de son service de communication, il en donne ici les raisons. D’abord, rappelons que l’événement qui était prévu pour le Samedi prochain 18 mars 2017, devait se tenir à Kawukudi Park, à Accra, la capitale. La chargée de communication de l’ex Président ghanéen, Mme Joyce Bawah Mogtari a rapporté...
(L'Express.mu 13/03/17)
Réaménagement de la diplomatie économique par Maurice d’un côté et de l’autre, la migration du Ghana vers un modèle économique plus axé sur la production industrielle. Maurice et le Ghana ont, semble-t-il, trouvé la formule pour la mise en place d’une nouvelle approche en matière de coopération entre pays de l’hémisphère Sud. «C’est au tour du secteur privé de Maurice et du Ghana de jouer.» Comme un seul homme, le ministre mauricien des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, et le vice-président...
(Le Défi Média 11/03/17)
Invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale, le vice-président du Ghana, le Dr Mahamudu Bawumia, a félicité « la population mauricienne pour son indépendance ». Il a appelé à une plus étroite coopération entre Maurice et son pays. C’est aux alentours de 16 h 30 que le Dr Mahamudu Bawumia, vice-président du Ghana, est arrivé au pays le vendredi 10 mars. Accompagné de son épouse, l’invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale est à la tête d’une délégation...
(Dw-World 10/03/17)
Alors que le Ghana prépare les festivités, le nom de son père fondateur Kwame Nkrumah revient sous les projecteurs. Ce n’est pas sans susciter des émotions et des débats bien mitigés. Accra, le 6 mars 1957. Le Ghana, jusque là colonie britannique, proclame officiellement son indépendance. Kwame Nkrumah, qui dirige le pays, est acclamé par les foules : « Enfin, la bataille est terminée. Le Ghana, notre cher pays, est libre pour toujours. » Puis, très vite, le public déchante. Les projets économiques ambitieux, entamés après l’indépendance, sont entachés par la corruption et la mauvaise gestion. Nkrumah, le libérateur, devient de plus en plus autoritaire.
(L'Express.mu 09/03/17)
Le vice-président du Ghana Mahamudu Bawumia est à Maurice et sera l’invité d’honneur des célébrations de l’Indépendance. En marge de cette visite, la Commission mixte Maurice – Ghana se réunit, pour la première fois. Les travaux débuteront, ce jeudi 9 mars 2017, au ministère des Affaires étrangères, à Port-Louis. Les hauts officiels ghanéens et mauriciens se rencontrent, ce jeudi, en prélude à la réunion ministérielle qui aura lieu le lendemain, vendredi 10 mars. Le Ghana est un des pays de l’Afrique de l’Ouest avec lequel Maurice souhaite développer des échanges économiques de manière intense. La réunion des hauts officiels se penchera sur plusieurs projets, dont la production sucrière, les énergies renouvelables...
(RFI 08/03/17)
Le président de la commission de la Cédéao, Marcel de Souza, de passage à Paris pour les Entretiens Eurafricains animés par Claude Fischer-Herzog, est l’invité de RFI. Il révèle que Yahya Jammeh ne bénéficie d'aucune immunité judidicaire de la part de la communauté internationale. Le n°1 de la Commission économique des Etats d'Afrique de l'Ouest s'exprime aussi sur la demande d'adhésion du Maroc et le blocage politique en Guinée Bissau pour laquelle il lance un quasi ultimatum. RFI : Marcel...
(BBC 07/03/17)
Le Ghana a célébré lundi le 60e anniversaire de son accession à la souveraineté nationale. Le 6 mars 1957, sous la direction de Kwame Nkrumah, le Ghana obtint son indépendance du gouvernement britannique, mettant fin à des décennies de domination de la minorité blanche. Le pays a joué un rôle central dans la décolonisation de l'Afrique. Son expérience d'un des premiers pays africains indépendants au Sud du Sahara a inspiré de nombreux pays du continent qui se sont battus pour...
(Afrique sur 7 06/03/17)
Les relations entre les ex-Présidents du Ghana, John Jerry Rawlings et John Agyekum Kufuor ne sont pas en ce moment au beau fixe, pour raison de contre-vérités que l’un aurait dites sur l’autre sans preuves suffisantes et valables. L’ex-Président du Ghana, John Agyekum Kufuor accuse son homologue ex-Président aussi Jerry John Rawlings d’avoir eu à son égard des propos très déplacés et non fondés qui n’ont pas manqué de le blesser dans sa dignité propre. Et, il n’a pas voulu...
(Le Défi Média 22/02/17)
Le président du Ghana, Nana Akuffo-Ado, qui était l’invité d’honneur aux célébrations des 49 ans de l’Indépendance le 12 mars, ne pourra venir chez nous. Il a décliné l’invitation du gouvernement mauricien car il doit rencontrer la reine d’Angleterre le 13 mars. Il sera remplacé par son vice-président, Mahamudu Bawumia. Le comité organisateur doit maintenant finaliser le programme officiel. La fête culturelle se tiendra dans l’après-midi au Champ-de-Mars.
(Afrique sur 7 21/02/17)
Le Président du Ghana, Nana Akufo-Addo a fait remplacer l’ambassadeur de la Grande Bretagne au Ghana, répondant au nom de Jon Benjamin par le nouvel ambassadeur Iain Walker. L’ex diplomate était un inconditionnel internaute qui ne manquait pas de s’oublier sur la toile au lieu de se réserver comme le lui impose sa fonction. C’est désormais chose faite, le Président Akufo-Addo a fait remplacer M. Jon Benjamin, ex-Ambassadeur du Royaume-Uni au Ghana, par son successeur M. Iain Walker, le nouveau...
(MAP 20/02/17)
Le roi Mohammed VI et le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, se sont prononcés pour un véritable partenariat économique entre le Maroc et le Ghana, qui englobe les initiatives des secteurs public et privé. Voici le texte intégral du Communiqué conjoint ayant sanctionné la visite officielle effectuée par le roi Mohammed VI en République du Ghana. « 1. A l'invitation de son Excellence Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, a effectué une visite officielle en République du Ghana du 16 au 18 février 2017. 2.
(La Tribune 20/02/17)
Le fonds souverain marocain, ITHMAR Capital, et le fonds souverain ghanéen, le Ghana Infrastructure Investment Fund (GIIF) ont signé un accord de partenariat stratégique, le 17 février 2017 à Accra. Plusieurs secteurs sont concernés. Pour la première étape de sa nouvelle tournée africaine, le Roi Mohammed VI a voulu marquer son retour au sein de l'UA depuis le Ghana. Conformément à la stratégie déployée par le souverain marocain, cette signature "concrétise la volonté de l'Etat marocain et de l'Etat Ghanéen...

Pages