Mardi 27 Juin 2017
(APA 05/05/17)
Le gouvernement ghanéen s'est fixé pour objectif la transformation locale de 50 pour cent du cacao produit dans le pays, a déclaré le président du Comité ghanéen de gestion du cacao (COCOBOD) . Hackman Owusu-Agyemang a toutefois signalé que bien que le Ghana a les installations requises pour atteindre pareil objectif, seuls les 20 pour cent du cacao seront pour le moment transformés à cause de la faiblesse des rendements. Owusu-Agyemang qui s’exprimait jeudi lors d’une visite d’une unité de transformation de cacao à Tema, a déploré que pendant longtemps l’accent a été mis sur l’exportation du produit et non sa transformation dans le pays. Il a signalé qu’avec la transformation locale du cacao, des emplois pourraient être créés pour...
(Sidwaya 05/05/17)
Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo est en visite de travail au Burkina Faso, les 4 et 5 mai 2017, en vue de renforcer les liens de coopération entre les deux pays. Il a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international de Ouagadougou par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré. C’est à 10H que l’avion du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, a atterri sur le tarmac de l’aéroport international de Ouagadougou ce jeudi 4 mai 2017. En visite de travail de 48H au Burkina Faso, le chef de l’Etat ghanéen a été accueilli à l’aéroport par son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré accompagné de son Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, de quelques membres du gouvernement et du président...
(Agence Ecofin 05/05/17)
Dans le cadre d’une tournée qui le conduira dans 9 pays d’Afrique de l’ouest, le Président ghanéen Nana Akufo-Addo s’est rendu le jeudi 4 mai 2017 au Burkina Faso, à la tête d’une forte délégation composée de membres de son gouvernement et de hautes personnalités de son pays. Cette visite qui avait pour but de renforcer la coopération existant déjà entre les deux pays, a permis de passer en revue d’importants projets intégrateurs. Au nombre desquels figurent en bonne place l’interconnexion électrique, la gestion des ressources en eau de la Volta, et le chemin de fer Accra-Ouagadougou. Le Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré qui, tout en se réjouissant de la volonté de son homologue ghanéen de bâtir avec le...
(Burkina24 05/05/17)
Annoncé il y a un mois de cela, Nana Akufo-Addo est arrivé ce jeudi 4 mai 2017 à Ouagadougou. Celui dont l’investiture a eu lieu en janvier 2017 au Ghana est en tournée auprès de ses pairs de la sous-région pour parler coopération bilatérale et avenir de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Pendant les prochaines heures, les deux chefs d’Etats vont, conformément au calendrier de la visite de travail, s’appesantir sur les relations entre les deux peuples. Après le Togo ce mercredi, le Président du Ghana est ce jeudi 4 mai au Burkina Faso. Dans sa brève allocution, le Président Akufo-Addo a indiqué qu’après le « changement de gouvernement intervenu au Ghana en janvier »,...
(RFI 04/05/17)
Au Togo, Nana Akufo-Addo, le président ghanéen en séjour à Lomé depuis mardi, a visité avec son homologue togolais, le poste de contrôle juxtaposé de Noépé-Akanu. Construit pour faciliter la fluidité des passages de personnes et de marchandises entre les deux pays, le poste est toujours non opérationnel malgré son inauguration. Situé à environ 25 kilomètres au nord-ouest de Lomé, le poste de contrôle juxtaposé de Noépé au Togo et Akanu au Ghana est construit sur 17 hectares, grâce à l'Union européenne, sur une initiative de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).
(Agence Ecofin 04/05/17)
Au Ghana, les broyeurs locaux souhaitent acquérir 5 % des fèves de cacao de première qualité de la récolte principale se déroulant d’octobre à juin. C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Hackman Owusu-Agyemang, président du conseil d’administration du Conseil ghanéen du cacao (Cocobod) en marge d’une visite dans certaines usines de transformation dans l’est du pays. Cette requête trouve son origine dans les difficultés rencontrées par les acteurs locaux dans le cadre de la transformation du cacao. En effet, en plus de ne pas avoir un accès à la récolte principale (essentiellement exportée), les broyeurs locaux ne reçoivent que 20% de la récolte intermédiaire de juillet à septembre. Une part insuffisante pour nourrir les usines de transformation d’une capacité totale...
(Xinhua 04/05/17)
Le Togo et le Ghana se sont engagés à renforcer leur coopération dans les domaines hydraulique, aquacole et de la pêche, a-t-on appris de séances de travail organisées dans le cadre de la visite du président ghanéen Nana Akufo-Addo au Togo. Les deux parties ont convenu de relancer et accélérer la mise en œuvre du projet transfrontalier d'eau potable Sogakope-Lomé, avec la composante 1 "Actualisation de l'avant-projet sommaire et de l'étude de faisabilité du projet" et la composante 2 "Evaluation des impacts environnemental et social du projet". La préservation des ressources en eau et de la santé publique, à travers des contrôles périodiques de la qualité des eaux en sachets communément appelés "L'eau pure" (pure water) distribués au Togo et...
(République du Togo 04/05/17)
Le président du ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui effectue une visite officielle au Togo, s’est rendu mercredi à Noépé où se trouve le poste frontalier juxtaposé entre le Togo et le Ghana. Financé par l’Union européenne à la demande de la Cédao, il est destiné à faciliter le transit des marchandises entre les deux pays dans le cadre d’une politique communautaire d’intégration souhaitée par cette organisation régionale. Nana Akufo-Addo était accompagné par le président Faure Gnassingbé.
(La Tribune 04/05/17)
Les Etats-Unis comptent apporter un appui financier de près de 238 millions de dollars au Ghana. Une enveloppe qui permettra de stimuler l'économie du pays, particulièrement les secteurs de l'énergie, de l'agriculture et de l'industrie. Partenaire de longue date, les Etats-Unis ne veulent pas rester indifférents à la crise économique que traverse le Ghana. Ils viennent d'annoncer l'octroi d'un important appui financier en vue de soutenir l'économie du pays. Profitant d'une visite de courtoisie rendue à Nana Bosoma Asor Nkrawie II, chef traditionnel de Sunyani, à l'occasion d'une tournée dans la région de Brong Ahafo, Robert Porter Jackson, le chef de la représentation américaine à Accra...
(Burkina24 04/05/17)
Le Président ghanéen Nana Akufo-Addo est annoncé au Burkina du 4 au 5 mai 2017 pour une visite de travail. Le président ghanéen Nana Akufo-Addo sera présent au Burkina du 4 au 5 mai 2017, selon un document du ministère burkinabè des affaires étrangères parvenu à Burkina24. Il s’agit d’une visite de travail de 48 heures pendant laquelle les deux chefs d’Etat auront des entretiens qui seront sanctionnés par un communiqué conjoint. Dans le programme du séjour du président ghanéen, il est prévu un dîner-gala offert par le président burkinabè à son homologue. Ce dernier échangera également avec ses compatriotes vivant au Burkina Faso. Pour rappel, cette visite avait été annoncée il y a un mois au président du Faso...
(Le Télégramme 228 04/05/17)
Au cours de ce dîner offert en l’honneur à Nana Akufo-Addo, le président togolais Faure Gnassingbé et son hôte ont confirmé son engagement personnel à rendre opérationnel le Poste de Contrôle Juxtaposé de Noépé-Akanu construit sur 17 hectares. Par ailleurs, Faure Gnassingbé a relevé l’importance que revête cette toute première visite au Togo de Nana Akufo-Addo en sa qualité de président du Ghana. Voici le discours du Chef de l’État Faure Gnassingbé Monsieur le Président et cher frère, Je voudrais vous réitérer la très chaleureuse bienvenue au Togo et vous dire encore, au nom du gouvernement et de toutes les personnalités présentes ici, et en mon nom personnel, la grande joie que nouséprouvonsà vous accueillir, ainsi que toute la délégation...
(Agence Ecofin 04/05/17)
Le nouveau Président du Ghana Nana Addo Dankwa Akufo-Addo va effectuer une visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire du 05 au 07 mai 2017. Cette visite du Président ghanéen, la première du genre depuis son accession à la magistrature suprême de son pays, intervient après celle qui la conduit au Togo, du 02 au 04 mai 2017. Plusieurs dossiers importants devraient être au menu des discussions parmi lesquels figure en bonne place la question de la réactivation (comme ce fut d’ailleurs le cas au Togo) des travaux de la grande commission mixte de coopération ivoiro-ghanéenne. La 9ème et dernière session en date de cette commission s’est tenue à Accra le 19 mars 2012. A noter que la Côte...
(RFI 03/05/17)
Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, est arrivé au Togo ce mardi 2 mai en fin de journée pour une visite de deux jours. C'est sa première visite chez le voisin togolais depuis son élection et de nombreuses questions sont au menu de ce séjour. Nana Akufo-Addo est arrivé à Lomé en fin de journée par la route, accueilli à la frontière d'Afloa, qui est à peine à deux kilomètres de l'ancien palais présidentiel. C'est d'ailleurs dans cet ancien palais que Faure Gnassingbé et son hôte ont eu le premier tête-à-tête de cette visite. Une visite qui permettra de réactiver la commission mixte Togo-Ghana en veilleuse depuis quelques années. Cette commission planchera dès ce mercredi en bilatérale sur 8 points :...
(Autre média 03/05/17)
Ghana Actualité – Environ 7 000 immigrants ghanéens seront expulsés des États Unis suite à des infractions liées aux visas. La nouvelle fut divulguée jeudi par l’ambassadeur des États-Unis au Ghana, Robert Jackson. Au cours de sa campagne électorale, le président America Donald Trump a fait de la lutte contre les immigrés clandestins une priorité. Ainsi, depuis son arrivée à la Maison Blanche, les expulsions massives de migrants des États-Unis sont devenues très fréquentes. Cette fois-ci ce sont les immigrés ghanéens qui feront face à une expulsion massive. Selon l’ambassadeur des États-Unis au Ghana Robert P. Jackson, ces ghanéens ont dépassé la durée de leurs permis de séjour et sont actuellement en situation irrégulière. «Environ 7 000 d’entre eux sont...
(Afrique sur 7 03/05/17)
Nana Akufo-Addo effectuera une visite officielle en Côte d’Ivoire du 5 au 7 mai prochain. L’agenda du président ghanéen pour ce premier voyage officiel à Abidjan est particulièrement chargé. Un important tête-à-tête est prévu avec Alassane Ouattara, son homologue ivoirien. La relation bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Ghana ne cesse de se renforcer, et ce, en dépit des dirigeants politiques qui accèdent à la magistrature suprême de part et d’autre de la frontière. En effet, le président Alassane Ouattara était l’invité d’honneur du président Nana Akufo-Addo lors de sa cérémonie d’investiture à Accra.
(APA 03/05/17)
Le président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, est arrivé mardi en fin d’après midi à Lomé pour une visite officielle de 72 heures au Togo, a constaté APA. Arrivé d’Accra par la route, le président ghanéen a été accueilli par son homologue togolais Faure Gnassingbé au poste frontière d’Aflao. Les deux hommes ont été ovationnés par les populations massées à la frontière et sur le bord de la route menant à l’ancien palais présidentiel situé en bordure de mer. Ils ont fait un petit arrêt à l’ancien palais des hôtes de marque, un bâtiment de l’époque coloniale actuellement en réfection, situé juste à côté de l’ancien palais de la président. Faure Gnassingbé et Nana Addo Dankwa...
(AFP 02/05/17)
Le milieu de terrain ghanéen de Pescara Sulley Muntari a quitté de son plein gré la pelouse de Cagliari lors du match opposant dimanche les deux équipes de Serie A après avoir, selon son entraîneur, été la cible d'insultes racistes. « Muntari a entendu des cris racistes et il a demandé à ce que quelqu’un intervienne. Je pense qu’il a eu raison, il a bien fait de quitter le terrain », a déclaré Zdenek Zeman, entraîneur de Pescara, après le match, remporté 1-0 par Cagliari. Sur les images diffusées par les chaînes sportives italiennes, on voit Muntari parler à l’arbitre du match, se plaignant manifestement de l’attitude de certains supporters de Cagliari. « Basta » L’arbitre semble écouter ses protestations...
(Afrique sur 7 02/05/17)
L’affaire « Togoland » au Ghana alimente ces jours-ci les discussions et la presse ghanéenne dans son ensemble. Conduits par leur leader, Charles Kormi Kudzordzi, les partisans indépendantistes du Togoland réunis au sein du groupe Homeland Study Group Foundation (HSGF), espèrent lors de ce procès reporté plusieurs fois de suite, proclamer enfin leur indépendance vis-à-vis du Ghana. Pour ce leader et ses militants, le temps n’est plus à des négociations en vue de quelques réformettes entre le Ghana et le Togoland, mais plutôt à la séparation, c’est-à-dire à l’autonomie définitive en deux factions étatiques bien distinctes qui modifieront désormais la carte de l’Afrique, avec l’arrivée du futur nouveau pays libre et souverain: le Togoland. Pour le Gouvernement Akufo-Addo, il importe...
(APA 02/05/17)
Le président gambien, Adama Barrow, a fait part de sa reconnaissance envers son homologue ghanéen, Nana Akufo Addo, saluant vivement la contribution qu’il a apportée dans le changement de gouvernement pacifique et démocratique en Gambie. « Le peuple gambien sera toujours reconnaissant envers le président Akufo Addo d’avoir aidé à rétablir la démocratie et l’état de droit dans son pays », a déclaré le président Barrow, lors d’une visite de courtoisie au président Akufo Addo, effectuée vendredi à Accra. Le président Akufo Addo avait engagé 200 troupes pour soutenir la force d’intervention de la CEDEAO en Gambie qui a obligé Yahya Jammeh de céder le pouvoir. Une attitude que ce dernier ne voulait pas adopter malgré sa défaite à la...
(République du Togo 02/05/17)
Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, effectue du 2 au 4 mai une visite officielle au Togo, la première depuis son élection en début d’année. A la tête d’une importante délégation gouvernementale, il aura une série d’entretiens avec le chef de l’Etat togolais. Le partenariat économique sera au cœur des discussions. Dans ce cadre, il est prévu une à Noépé où se trouve le poste frontalier juxtaposé. Financé par l’Union européenne à hauteur de 7 milliards de Fcfa, ce poste doit facilier les formalités douanières et commerciales entre les deux pays. Après Lomé, M. Akufo-Addo se rendra en Côte d'Ivoire et au Cameroun.

Pages