Vendredi 20 Octobre 2017
(Le Monde 19/08/17)
L’Afrique en villes (18). Joe Addo a ouvert une galerie d’art puis un café dans le centre de la capitale du Ghana. Mais les promoteurs touristiques, eux aussi, lorgnent l’endroit. « Eeeezy FM. 107.5 ! » Il est 15 h 30, un samedi de juin, au Jamestown Café, dans le centre historique de la capitale ghanéenne. Au micro pour son émission de radio hebdomadaire, Joe Osae-Addo, un architecte de 57 ans rentré au pays après une brillante carrière aux Etats-Unis et devenu cafetier depuis peu.
(La Tribune 18/08/17)
Quelques jours après avoir présenté ses dix piliers pour la transformation industrielle de son pays, le président ghanéen Nana Akufo-Addo vient de lancer les travaux de construction d'une nouvelle cimenterie. Avec cette usine située dans la ville portuaire de Tema, 30 kilomètres à l'est de la capitale, Accra compte sur le transfert de technologie de broyage de la part de Lafarge-Holcim, exécutrice de l'usine. La politique de transformation industrielle du président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo semble avoir déjà commencé. Le chef de l'Etat ghanéen vient de poser la première pierre d'une nouvelle cimenterie dans la ville...
(Le Monde 18/08/17)
L’Afrique en villes (17). Déjà utilisée par 15 000 Ghanéens et par les ambulances de la capitale, l’application SnooCode pourrait s’étendre à tout le continent. « Vous voulez venir ?… Je vous donne mon SnooCode alors… CJJFNN. Si vous avez un souci, rappelez-moi. » Pour Sesinam Dagadu, jeune entrepreneur ghanéen à l’origine d’une start-up en plein développement, s’il s’agit de discuter de SnooCode, autant commencer par la preuve par l’exemple. Son application mobile doit permettre, en générant un code unique pour chaque endroit grâce au système de géolocalisation des smartphones, de remplacer les adresses, à peu près inexistantes. Finalement, après une heure et demie dans le trafic d’une fin de journée pluvieuse à Accra, on monte une côte dans le...
(Le Monde 17/08/17)
L’Afrique en villes (16). Energie, eau potable, éducation… Dans le quartier d’Ashaiman, à l’est d’Accra, « Auntie » œuvre pour donner une visibilité aux « urbains pauvres ». Le Ghana a deux présidents. L’un, Nana Akufo-Addo, 73 ans, formé au Royaume-Uni et fils d’un ancien chef de l’Etat, a été élu en décembre 2016. L’autre s’appelle Janet Adu et est moins habituée au luxe du palais présidentiel. Elle a 57 ans, n’a jamais étudié à l’étranger et a débuté son mandat en 2012 à la tête des « leaders des communautés » des bidonvilles du Ghana. A part leurs titres et un caractère décidé, les deux...
(Fraternité Matin 17/08/17)
Pour l’ex ministre béninois du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective, la zone ouest africaine doit encore attendre dans 7 voire 10 ans. Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), Marcel de Souza a révélé que les pays membres de la Cedeao ne pourront aller à la monnaie unique en 2020. C’était lors d’une audience que lui a accordée le Président du Niger Mahamadou Issoufou. Pour l’ex ministre béninois du Développement, de l’Analyse économique et de la Prospective, la zone ouest africaine doit encore attendre dans 7 voire 10 ans. Car, « l’analyse des critères de convergence et de visibilité » montre encore des insuffisances. Avant d’ajouter : «...
(La Tribune 16/08/17)
A l'occasion du second sommet pour la politique nationale ce lundi 14 août au Ghana, le chef de l'Etat Nana Dankwa Akufo-Addo a présenté les piliers de la transformation industrielle de son pays. En effet, le président ghanéen a à cœur de créer de nouveaux pôles de croissance pour son pays en récession depuis l'année dernière. Le président Nana Akufo-Addo a clairement affiché ses ambitions visant à révolutionner le secteur industriel du Ghana. Le numéro 1 ghanéen a présenté les dix piliers de sa politique de transformation industrielle lors du deuxième sommet pour la politique à Accra. Le chef de l'Etat prévoit ainsi entre autres, faciliter l'accès à des financements à moyen ou long terme à faibles taux d'intérêts, introduire...
(APA 16/08/17)
La Banque du Ghana (BoG) a annoncé lundi une augmentation de 67% des recettes pétrolières pour le premier semestre de l’année en cours. Le rapport semestriel sur le Petroleum Holding Fund et les Fonds pétroliers du Ghana montre que le Ghana a réalisé un chiffre d'affaires de 191,32 millions de dollars au premier semestre de cette année, contre 114,4 millions de dollars récoltés pour la même période l’année dernière. Le rapport, publié par la Banque du Ghana sur les performances des revenus pétroliers du Ghana, a expliqué l’augmentation des revenus par l’arrivée de nouveaux champs pétrolifères. En comparaison, la production de pétrole des champs pétrolifères de Jubilee entre janvier et juin 2017 a enregistré environ 97,12 millions de dollars, par...
(La Tribune 16/08/17)
En visite chez le président nigérien Mahmadou Issoufou également coordonnateur de la coopération monétaire au sein de la CEDEAO, le président de la commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, est revenu sur le projet de création d’une monnaie unique, assurant que celui-ci n’est pas réalisable à l’horizon 2020, comme initialement planifié. En cause, la situation économique de certains pays de la sous-région. Un énième report potentiellement préjudiciable pour la crédibilité du projet ? « On ne peut plus aller à la monnaie unique en 2020 », a martelé Marcel de Souza, président de la commission de la Communauté économique Des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) au sortir de sa rencontre ce lundi 14 août à Niamey (Niger) avec...
(Ici Lomé 14/08/17)
Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a reçu en audience en fin de semaine dernière, le ministre du Commerce et de l’Industrie du Ghana, Alan Kyerematen qui a pris part à Lomé au 16ème Forum de l’AGOA. L’officiel ghanéen a profité de sa visite au chef de l’Etat, pour féliciter le Togo pour la « réussite » du Forum de l’AGOA qui selon lui, va désormais « booster les relations commerciales entre les Etats-Unis d’Amérique et les pays d’Afrique Subsaharienne ». Les deux personnalités ont également abordé la question du renforcement des échanges commerciaux entre le Togo et le Ghana, a appris l’Agence de presse Afreepress. Cette rencontre est une opportunité pour le Togo et le reste du continent pour...
(APA 14/08/17)
Les Etalons locaux du Burkina Faso ont été tenus en échec 2 buts partout par les Blacks stars locaux du Ghana, en match comptant pour les éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football ‘’Kenya 2018’’, disputé samedi à Ouagadougou. Les locaux burkinabè ont fait une belle entame de partie avec un face à face raté de Mohamed Sylla dès la première minute de jeu. Mais les Blacks Stars réagissent et obtiennent un penalty à la 13e minute que transforme l’attaquant Saddick Adams. Les Etalons locaux reviennent des vestiaires gonflés à bloc et Mohamed Sylla égalise d’une lourde frappe sous la barre transversale (54e), après que Franck Traoré a touché le montant...
(Actu Burkina 14/08/17)
Après le match nul (2-2) des Etalons locaux Burkina, Drissa Malo Traoré dit Saboteur a affiché sa satisfaction sur la prestation de ses joueurs. Pour lui, le niveau de jeu des Etalons donne des espoirs pour la rencontre retour à Accra (Ghana). « Les enfants ont mouillé le maillot. Ils ont bien joué. On a eu trois occasions nettes. Si on avait marqué, c’est trois buts. Mais ça, ce n’est pas l’entraîneur qui va aller pousser le ballon mettre dedans ». C’est ainsi que Drissa Malo Traoré dit Saboteur résume la prestation de l’équipe burkinabè à l’issue de la rencontre aller des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) 2018. Le manque d’efficacité offensive, malgré les deux buts, empêche les...
(Xinhua 14/08/17)
Le Ghana a commencé ses préparatifs pour accueillir l'open de Taekwondo à Accra, a annoncé jeudi un haut responsable. Le championnat, prévu les 18 et 19 août au Stade d'Accra, comprend douze pays, dont les États-Unis, l'Italie et la Turquie, a déclaré à Xinhua Adnan Lamptey, porte-parole de la Fédération ghanéenne de taekwondo (GTF). Il a déclaré que l'organisation de la compétition placerait le Ghana sur la scène internationale et aiderait à développer le sport dans le pays d'Afrique de l'Ouest. "Il nous positionnera également bien pour obtenir un soutien au développement de l'instance dirigeante du Taekwondo mondial", a-t-il affirmé. Le Ghana a été désigné par le Taekwondo mondial plus tôt cette année pour accueillir le championnat pour la première...
(Xinhua 12/08/17)
L'Institut chinois de l'énergie atomique (CIAE) a achevé la conversion du réacteur nucléaire du Ghana, auparavant un réacteur à uranium hautement enrichi (UHE), en réacteur à uranium faiblement enrichi (UFE). Lors d'une cérémonie célébrant l'achèvement des travaux jeudi à Accra, l'ambassadeur chinois au Ghana, Sun Baohong, a observé que ce projet ouvrait une nouvelle porte à la coopération bilatérale entre les deux pays. En réponse à l'Initiative mondiale de réduction des menaces (GTRI) des États-Unis, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a donné son soutien à la conversion de la centrale UHE du Ghana, mise en place en 1994. "C'est un nouveau succès dans notre coopération bilatérale de 25 ans", a commenté M. Sun en inspectant cette installation. Observant que...
(Agence Ecofin 12/08/17)
La banque centrale ghanéenne (Bank of Ghana) pourrait dévoiler d'ici septembre, le nouveau seuil de capital minimum qu'elle exigera des banques opérant dans le pays. Selon ses dirigeants, elle en est actuellement à finaliser les derniers réglages avec les acteurs du secteur, avant de faire l'annonce. Les spéculations vont désormais bon train sur le niveau de capital minimum qui sera requis, tenant compte de ce que, sur les 30 banques qui opèrent au Ghana, 9 d'entre elles connaissent des difficultés. Bank of Ghana avait d'ailleurs précédemment annoncé qu'elle dévoilerait les nouveaux seuils de capital minimum exigible, une fois qu'on aurait apporté des solutions pour ces banques. Dans l'ensemble, les banques commerciales saluent cette initiative d'augmentation du capital minimum exigible. Certains...
(Financial Afrik 12/08/17)
La Banque africaine de développement (BAD) va apporter un appui à la Côte et au Ghana, deux pays confrontés à la chute des cours du cacao de 40% en moins d’un an, a annoncé Akinwumi Adesina au cours d’une visite au Ghana en début de mois. Cet accompagnement s’inscrit dans le cadre des rencontres organisées par les deux pays, via leurs structures de gestion de la filière, et visant à mieux coordonner leurs actions communes afin de limiter la volatilité des cours. Abidjan et Accra ont à cet effet soumis à l’institution une demande de financement de 1,2 milliard de dollars. Cette enveloppe est destinée à alimenter un fonds de stabilisation et un fonds d’industrialisation au profits des deux pays...
(AFP 11/08/17)
Pour retrouver son éclat, le Ghana, ancienne "Côte de l'Or", s'est engagé à éradiquer les mines d'or artisanales, accusées de dommages humains et environnementaux et tenues pour responsables d'un colossal manque à gagner pour l'Etat. Les mineurs de fortune seraient environ un million dans le pays. Ils creusent la roche, versent du mercure dans les rivières et sont devenus les bêtes noires des défenseurs de l'environnement. Les "galamseys", comme ces exploitations minières sont surnommées au Ghana, auraient coûté 2,2 milliards...
(Dw-World 11/08/17)
Fermée auparavant à partir de 22 heures, la frontière terrestre entre le Ghana et le Togo est désormais ouverte 24h/24, suite à une visite de travail du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, début mai au Togo. L’ouverture en continu de cette frontière confirme la volonté des deux pays de faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Et pour les riverains, commerçants et voyageurs, cette décision va, sans aucun doute, renforcer les activités économiques de part et d’autres de la frontière: "Sur l’économie, ça peut aussi amener un plus. Je peux travailler et partir à n’importe quelle heure." Un autre habitant "pense que c’est une bonne décision parce qu'avant quand on fermait à 22h, toutes les activités s’arrêtaient. Maintenant, ça...
(Agence Ecofin 10/08/17)
L’inflation à la consommation au Ghana a encore diminué en juillet pour s’établir à 11,9%, soit une baisse de 0,2% par rapport au taux de 12,1% enregistré en juin dernier, a appris APA jeudi. Le statisticien du gouvernement, M. Baah Wadieh, a confié aux journalistes à Accra que « le changement mensuel pour juillet 2017 était de 0,7%, contre 0,9 en juin 2017 ». Il a attribué cette performance aux secteurs non alimentaires et alimentaires, qui ont connu une réduction constante ces derniers temps. Le gouvernement du New Patriotic Party (NPP) a créé une atmosphère propice à la prospérité des entreprises et est actuellement en train de tirer l’inflation vers le bas, tout en menant d’autres politiques économiques prudentes pour atteindre son objectif.
(Agence Ecofin 10/08/17)
La compagnie listée sur TSX, Endeavour Mining a conclu avec BCM International un accord portant sur la vente à celui-ci, sa participation de 90% dans le projet aurifère de Nzema au Ghana. Selon les termes de l’accord, BCM paiera à Endeavour 20 millions $ à la clôture de la transaction prévue pour fin septembre (après l’approbation du gouvernement ghanéen). La société effectuera ensuite des paiements différés de 45 millions $ sur les 3 ans de durée de vie restante de la mine. Ces paiements sont sujets à l’atteinte d’un certain nombre d’étapes clés liées à la génération de flux de trésorerie par la mine. «La vente de Nzema intervient dans le cadre de notre objectif stratégique déclaré visant à gérer...
(Jeune Afrique 09/08/17)
Le premier satellite ghanéen, baptisé GhanaSat-1 ,est désormais opérationnel, rapporte le site spécialisé Techcrunch. Il servira à la surveillance des côtes ghanéennes ainsi qu'à la recherche scientifique. Ce satellite, construit par une équipe d’ingénieurs ghanéens de l’université All Nation, basée à Koforidua, a été livré à la station spatiale internationale en juin, via une fusée SpaceX qui a décollé du Kennedy Space Center, aux États-Unis. Il a été mis sur orbite en juillet, à 420 km d’altitude, et vient d’entrer en service. Selon Richard Damoah, un professeur ghanéen et assistant de recherche à la Nasa cité par Techcrunch, le satellite servira à assurer la surveillance des côtes ghanéennes.

Pages