Dimanche 22 Avril 2018
(RFI 18/01/18)
Après la Guinée, les représentants de l'opposition togolaise font étape au Ghana pour tenter de trouver des solutions à la crise politique qui agite le pays depuis le mois d'août dernier. Les opposants ont rendez-vous ce mercredi 17 janvier avec le président Nana Akufo-Addo, médiateur comme son homologue guinéen Alpha Condé, qui a proposé une date pour que le pouvoir et l'opposition se retrouvent au Togo afin de sortir de la crise. Le président guinéen Alpha Condé, rencontré lundi et mardi par l'opposition togolaise à Conakry, a proposé que les opposants et le pouvoir togolais ...
(Agence Ecofin 18/01/18)
Selon l’édition 2018 du rapport annuel sur les Perspectives économiques en Afrique (PEA) de la Banque africaine de développement (BAD), publié ce mercredi à Abidjan, la croissance du PIB réel global de l’Afrique devrait s’accélérer pour atteindre 4,1 %, en 2018 et 2019, contre respectivement des progressions de l’ordre de 2,2 % et 3,6 %, en 2016 et 2017. En Libye, le PIB devrait connaître une importante hausse estimée à plus de 55 %, tirée par la reprise de la production pétrolière. Le Ghana devrait progresser de 8,5 % en 2018, la Côte d’Ivoire de 7,9 %, le Sénégal de 7 %, Djibouti de 6,9 %, la Tanzanie de 6,7 %, malgré le recul de ses voisins de l’Est. L’Ethiopie...
(AFP 17/01/18)
Le président du Ghana Nana Akufo-Addo a promis mercredi une vigilance accrue pour prévenir d'éventuelles menaces terroristes, après l'ouverture d'une enquête concernant la découverte d'explosifs dans la capitale Accra. Trois hommes ont été arrêtés en possession de grenades en début de semaine dans le quartier Odorkor à Accra. Selon le patron de la police nationale, David Asante-Apeatu, les enquêteurs recherchent actuellement les "alliés potentiels" du trio "à l'intérieur et à l'extérieur du pays", même si leurs motivations n'ont pas été établies. La police n'a pas révélé les nationalités des trois hommes...
(AFP 17/01/18)
La police du Ghana a annoncé mardi qu'elle enquêtait pour savoir si trois suspects arrêtés la veille étaient liés à des groupes extrémistes, à la suite de la découverte d'explosifs dans la capitale, Accra. Les policiers avaient annoncé tard lundi ces arrestations après la découverte des explosifs dans le quartier d'Odorkor à Accra. Mardi, la police a précisé que les trois hommes - Ismaila Ali Musah, Abdul Karim Yakubu et Osman Hassan - avaient été inculpés de possession d'explosifs et devaient comparaître au tribunal le 30 janvier. Aucune autre précision n'a été donnée par les policiers. La nationalité des suspects n'a pas encore été établie...
(La Tribune 17/01/18)
Le Burkina Faso et le Ghana ont décidé de relancer leur projet d'interconnexion ferroviaire envisagé depuis mai 2004. Une réunion technique des experts des deux pays ouverte à Ouagadougou ce lundi 15 janvier et clôturée le lendemain, a pu se pencher entre autres, sur les questions du tracé de la ligne ferroviaire, et la révision du protocole d'accord de 2004. Les autorités burkinabés et ghanéennes s'activent pour leur projet de relier leurs deux pays par un chemin de fer. Ceci fait suite à la visite dans la capitale burkinabè du président ghanéen en avril 2017 au cours de laquelle les deux dirigeants ont pris la décision de réactiver le Comité Conjoint d'Experts (CCE) pour faciliter la réalisation diligente du projet...
(Agence Ecofin 17/01/18)
L’énergéticien français Engie, à travers sa branche Afrique, vient d’acquérir les compagnies énergétiques Afric Power et Tieri, spécialisées dans les services énergétiques. Les organisations qui sont présentes en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Mali et au Niger proposent des services d’assemblage d’armoires électriques, de mécanismes automatisés de contrôle ainsi que d’installation, de maintenance et de couverture de garantie d’équipements électriques. Elles disposent déjà d’une base clientèle solide dans divers domaines tels que l’agro-industrie, l’agroalimentaire, les mines, les entreprises de services de grande ampleur et des centres de données. « Afric Power et Tieri sont déjà reconnues dans la région où elles ont bâti une base clientèle solide en misant sur la qualité, la proximité et l’innovation. Nous partageons ces...
(APA 16/01/18)
APA-Ouagadougou (Burkina Faso) - Le Burkina Faso et le Ghana envisagent d’être bientôt reliés par le chemin de fer, a appris APA auprès du Ministère burkinabé des Transports, de la Mobilité Urbaine et de la Sécurité Routière. Les deux pays ont convenu, suite à la visite à Ouagadougou en avril 2017, du Chef de l’Etat ghanéen, de réactiver le Comité Conjoint d’Experts (CCE) pour faciliter la réalisation diligente du projet d’interconnexion ferroviaire Burkina Faso-Ghana (qui date de 2004). Des réunions techniques entre les Experts des deux pays ont eu lieu en fin 2017, à cet effet. Le projet du chemin de fer Ouaga-Accra, partira du sud de Ouagadougou et passera par Kombissiri, Manga, Yambassé, Pô, et Dakola, sur une distance...
(APA 16/01/18)
APA-Dakar (Sénégal) - La suspension à vie infligée par la Fédération internationale de football (FIFA) à l’arbitre ghanéen Joseph Lamptey a été confirmée par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). « Les motifs de la décision du TAS concluent que M. Lamptey avait intentionnellement pris de mauvaises décisions dans le seul but de permettre qu’un certain nombre de buts soient marqués afin que des parieurs puissent toucher leurs gains », indique la FIFA dans un communiqué parvenu à APAnews lundi. L’officiel ghanéen avait volontairement sifflé un penalty inexistant contre le Sénégal le 12 novembre 2016 lors du match éliminatoire au Mondial 2018 contre l’Afrique du Sud qui a depuis été rejoué. En plus de ce pénalty imaginaire, Lamptey s’était illustré...
(AFP 15/01/18)
Les paroles attribuées à Donald Trump sur les pays africains qualifiés de "pays de merde" sont inacceptables, a déclaré samedi le président ghanéen Nana Akufo-Addo. M. Akufo-Addo a estimé dans un tweet que les propos du président américain sont "extrêmement malheureux", ajoutant : "Nous ne sommes certainement pas un +pays de merde+". "Nous n'accepterons pas de telles insultes, même de la part du dirigeant d'un pays ami, quelle que soit la puissance (de ce pays)". Le Ghana, qui est considéré comme un pays stable et pacifique, jouit de bonnes relations avec Washington. En 2009, le président américain de l'époque, Barack Obama, avait choisi d'y annoncer ses objectifs de politique étrangère pour l'Afrique. Le déclarations de M. Akufo-Addo font suite à...
(APA 15/01/18)
APA - Lomé (Togo) - Une délégation de la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise est attendue à Conakry (Guinée) et à Accra (Ghana), respectivement les 15 et 16 janvier 2018 pour rencontrer les présidents Condé et Akufo-Addo sur invitation de ces derniers, a appris APA auprès du regroupement. « Les discussions vont porter sur le dialogue, même s’il n’y a pas de projet particulier », précise un chef de parti membre de la coalition. Selon une autre source, il s’agit, en effet, « d’une invitation d’Apha Condé qui met un avion à disposition à Accra, pour nous recevoir ce lundi. Ce n’est qu’après que le président du Ghana a demandé à nous recevoir le lendemain, après le retour...
(Le Point 15/01/18)
Voilà une solution numérique qui répond à l'une des incantations actuelles concernant le développement de l'Afrique : « L'agriculture, c'est cool ! » pour citer la Banque africaine de développement. Avec Farmerline, une application agricole vocale de son invention, Alloysius Attah et son associé Emmanuel Owusu Addai collectionnent les prix récompensant l'entrepreneuriat et la création d'entreprise (Echoing Green Global Fellowship en 2014, le Cordes Fellowship en 2015, et dernièrement le prix international Roi Baudouin pour le développement, qui récompense « des contributions exceptionnelles au travail de développement en Afrique »... Mais l'essentiel est ailleurs. Quatre ans après, Farmerline est vite devenu incontournable. « Nos agriculteurs ne travaillent pas directement avec l'application. Ils bénéficient des services offerts par notre plateforme Mergdata...
(APA 13/01/18)
APA-Accra (Ghana) - Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a nommé le militant anti-corruption du Congrès national démocratique (NDC, opposition), Martin Alamisi Amidu, au poste de Procureur spécial. Cette annonce a surpris de nombreux observateurs politiques qui s’attendaient à la nomination d’un des caciques du Nouveau parti patriotique (NPP, au pouvoir), comme Philip Addision, un membre du NPP et juriste ou Akoto Ampau, un avocat avisé, pour ne citer que quelques-uns. Immédiatement après que son nom a été mentionné par le président, des réactions mitigées ont fusé, à la fois des membres du NPP et du NDC, avec certains exprimant des opinions diverses sur la décision présidentielle. Les grands journaux du pays ont tous repris l’information, qui a fait la...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Multichoice Ghana aurait directement apporté plus de 23 millions de dollars au PIB du Ghana au cours des trois dernières années. Cette information a été fournie par Richard Darko, qui dirige la filiale ghanéenne de Multichoice, à MyJoyOnline. D’après les propos de Richard Darko (photo), avec le lancement d'Africa Magic en 2015, Multichoice a investi plus de 2,1 millions de dollars dans la création de contenus et a travaillé avec plus de 50 propriétaires de contenus locaux. Au cours des cinq dernières années, la filiale de Naspers aurait investi plus de 3 millions de dollars dans la radiodiffusion sportive locale, principalement dans le football, la boxe et l'athlétisme. Malgré tout, Richard Darko a noté quelques insuffisances au niveau du marché...
(Agence Ecofin 12/01/18)
Les entreprises fournissant de l’électricité hors réseau en Afrique de l’Est et de l’Ouest, pourront désormais bénéficier d’une enveloppe financière de 10,3 milliards de shillings kényans (plus de 100 millions $) mise à disposition par la Banque africaine de développement (BAD). Ce financement est l’un des instruments de l’Energy Inclusion Off-Grid Energy Access Fund qui a pour objectif d’intégrer l’énergie hors réseau dans le processus d’électrification du continent, relaie Business Daily. Le programme fournit, en effet, aux compagnies des prêts en monnaies locales et en devises fortes. « Ce fonds sera géré par Lion’s Head Global Partners depuis ses bureaux situés à Nairobi, Lagos et Londres, en se focalisant, dans un premier temps, sur l’Afrique de l’Est, ainsi que sur...
(APA 11/01/18)
APA - Accra (Ghana) - Le gouvernement ghanéen n’a pas réussi à atteindre son objectif dans le domaine de la maîtrise de l’inflation pour l’année 2017, a appris APA jeudi de source officielle. Le Ghana visait à atteindre un taux d’inflation de 11,2% en décembre, mais l’inflation réelle enregistrée en décembre 2017 était de 11,8%. Un rapport publié mercredi par le ‘’Ghana Statistical Service’’ a noté que ce dernier chiffre signifie que le gouvernement a raté ses projections de 0,5%. L’indice des prix à la consommation (IPC) est utilisé pour mesurer l’évolution dans le temps des prix généraux des biens et services, et il est également utilisé comme l’un des indicateurs pour déterminer les taux d’intérêt dans le pays. Cet...
(Agence Ecofin 11/01/18)
Une nouvelle manifestation de l’ambition du groupe Attijariwafa à pénétrer les marchés d’Afrique anglophone, s’est une fois de plus manifestée, à travers la signature d’un protocole d’accord avec le groupe Ghana Commercial Bank, le leader de son secteur au Ghana. Selon les termes de cet accord, les deux institutions vont fonctionner comme des banques correspondantes. Elles ouvriront des comptes en devises, l’une chez l’autre, pour effectuer certaines opérations de change. Les clients d’Attijariwafa Bank présents au Ghana, pourront utiliser GCB pour réaliser leurs opérations bancaires et vice-versa. Les deux banques prévoient également de consolider les transactions bancaires entre le Ghana et le Maroc et envisagent explorer d’autres domaines tels que la banque de détail, l’assurance, le crédit à la consommation...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région, l’institution de Bretton Woods prévoit une timide amélioration. Alors que le Nigéria affichera une croissance estimée à 2,5% (contre 1% en 2017), l’Angola et l’Afrique du Sud observeront des taux respectifs de 1,6% et 1,1%. Les prévisions pour l’Afrique du...
(La Tribune 10/01/18)
Le groupe marocain Attijariwafa Bank et la banque ghanéenne GCB Bank viennent de signer un protocole d'accord qui leur permettra de fonctionner désormais comme des banques correspondantes. Le partenariat qui est destiné à élargir et consolider les transactions financières, principalement dans la zone CEDEAO, s’inscrit dans le cadre du mémorandum d’entente conclu par les deux établissements bancaires en février dernier à l’occasion de la visite du roi Mohammed VI au Ghana. Le premier établissement financier du Maroc, le groupe panafricain Attijariwafa Bank, et la première banque du Ghana, la Ghana Commercial Bank (GCB Bank) viennent de sceller leur partenariat conclu en février dernier à l'occasion de la visite du roi Mohammed VI au Ghana. «GCB Bank Limited s'internationalise avec son...
(Agence Ecofin 10/01/18)
Ces 09 et 10 janvier, la BOAD abrite, à Lomé, un atelier sous régional aux fins de promouvoir l’agriculture climato-intelligente. Les autorités nationales et les agences d’évaluation environnementale de cinq pays d’Afrique de l’Ouest à savoir, le Bénin, le Burkina-Faso, le Ghana, le Niger et le Togo, prennent part aux travaux. Les changements et la variabilité climatiques constituent une menace pour l’économie et la stabilité des pays de l’Afrique de l’Ouest, et surtout pour les agriculteurs de la région qui verront leurs productions considérablement baisser du fait de la hausse des températures, de la variabilité des précipitations et de l’accroissement de la fréquence des événements extrêmes. Pour prévenir cela, la BOAD, l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la CEDEAO...
(RFI 10/01/18)
Au Nigeria, les autorités ont saisi le mois dernier, près de 115 tonnes de médicaments interdits au port de Lagos. Il s'agit, selon les autorités, de six conteneurs remplis de Tramadol, un antidouleur, dont la vente est limitée et contrôlée à de faibles dosages. Cette saisie record témoigne de la vitalité de ce marché, qui concerne le Nigeria, mais aussi plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest où d'autres saisies ont été faites ces dernières années. Le Tramadol est un antidouleur, proche de la codéine et de la morphine, généralement prescrit en cas de forte douleur ou après une opération. Mais dans certains pays d’Afrique, il est majoritairement consommé pour tout autre chose. Chercheur associé à l'institut Thomas More et au Groupe...

Pages