Samedi 22 Juillet 2017
(La Tribune 01/07/17)
La Chine compte investir 10 milliards de dollars, dans la mise en place d’une unité d’exploitation de bauxite au Ghana. Un projet qui devrait comporter des raffineries et du ferroviaire, ce qui implique une première étape de transformation en alumine. L’intérêt de Pékin s’explique par les gisements estimés de 960 millions de tonnes de bauxites, stratégique pour une industrie chinoise forte consommatrice d’aluminium. Le Ghana vient de conclure un accord avec la Chine portant sur la mise en place d'une entreprise de bauxite, qui devrait disposer de raffineries et d'infrastructures ferroviaires.
(Agence Ecofin 01/07/17)
La start-up média OMG Digital a annoncé l’obtention d’un fonds de démarrage d’une valeur d’1,1 million de dollars US auprès de plusieurs investisseurs internationaux. Pour réaliser cette opération financière, la société fondée par Jesse Arhin Ghansah, Prince Boakye Boampong et Dominic Mensah, a bénéficié du soutien d’Y Combinator, l’entreprise américaine qui fournit aux start-up, un capital d'amorçage, des conseils et les met en relation avec de potentiels investisseurs. Avec cette somme, OMG Digital qui produit du contenu de la culture pop ghanéenne, kényane et nigériane, prévoit de s’étendre sur le continent en créant des bureaux à Accra, à Lagos et à Nairobi ; de développer ses opérations de publicité et de marketing. Depuis le lancement de sa plateforme en février...
(Jeune Afrique 30/06/17)
Le 22 juin dernier, la Cour suprême du Ghana a jugé la présence d'anciens détenus de Guantanamo "inconstitutionnelle". Dans la foulée, l'ambassade des États-Unis à Accra a suspendu les avantages de délivrance des visas accordés aux hautes personnalités politiques du pays. Chose promise, chose due. Le Nouveau parti patriotique (NPP) du président ghanéen Nana Akufo-Addo, élu en décembre dernier, tient parole et décide de revenir sur la présence dans le pays de deux ex-prisonniers de Guantanamo, le célèbre camp de détention américain de Cuba conçu pour la guerre contre le terrorisme...
(Agence Ecofin 30/06/17)
Le service de statistique du Ghana (SSG) a annoncé, mercredi 28 juin, que la croissance du produit intérieur brut (PIB) du pays a atteint 6,6% au premier trimestre 2017, contre 4,4% à la même période de l’année dernière. Selon le SSG, la valeur du PIB au premier trimestre 2017 était de 44,73 milliards de Cedis ghanéens (10,13 milliards de dollars), par rapport à 36,3 milliards Cedis ghanéens (8,26 milliards de dollars) au cours de la période correspondante de 2016. « Le secteur de l’industrie a enregistré le taux de croissance le plus élevé de 11,5%, suivi du secteur agricole avec 7,6% et le secteur des services en troisième position avec une croissance de 3,7% ». Le sous-secteur de la pêche...
(Autre média 30/06/17)
ACCRA-Les universités ghanéennes attirent la convoitise de plusieurs jeunes guinéens désireux d’apprendre la langue de Shakespeare. Le nombre d’étudiants guinéens au Ghana s’élèverait à plus de 1000, selon leur une association basée à Accra. Plusieurs d’entre eux vivent dans des conditions difficiles. Ils sont partagés entre cherté du logement et barrière culturelle. Un petit appartement se négocie à Ghana cedis 450 soit plus de 100 dollars par mois. Se trouver un logement à Accra pour un étudiant relève d’un parcours de combattants. Les étudiants étrangers sont victimes du mercantilisme des « démarcheurs » et du manque de pitié de certains propriétaires de maisons véreux dans cette capitale, l’une des plus attractives pour les études en Afrique de l’Ouest. Un coup...
(Jeune Afrique 29/06/17)
Certains ministres ghanéens vivent sans salaire depuis plusieurs mois, à en croire les récentes déclarations du ministre de l'Information. Baisse du train de vie de l’État ou anomalie administrative ? En matière de rémunération, il y a des hommes de pouvoir qui ne s’oublient jamais. En 2015, Jacob Zuma suscitait la polémique en obtenant une revalorisation de 5% de son salaire, soit 9 200 euros de plus par année. À l’inverse, il y a ceux qui revendiquent une gestion spartiate de leur quotidien et une solidarité avec les masses laborieuses victimes de la crise économique. En 2015, alors que l’économie de la Russie était plombée par la chute des cours du pétrole...
(Agence Ecofin 29/06/17)
Le Ghana a conclu un mémorandum d’entente (MoU) de 10 milliards $ avec la Chine pour développer un projet de la bauxite et un réseau ferroviaire. L’information a été annoncée mercredi, par le premier ministre Yaw Osafo-Maafo (photo), lors d’une conférence d’investisseurs tenue à Londres, revenant d’une visite dans l’empire du milieu. «Pour développer le projet de bauxite et son chemin de fer et transformer la bauxite en aluminium, nous aurons besoin d'environ 10 milliards de dollars […] nous avons signé un MoU.», a-t-il déclaré. Il a indiqué que les fonds proviendront de la Banque chinoise de développement, et la mise en œuvre du projet sera assurée par d’autres agences, des agences chinoises d’infrastructure comme China Railway. Le financement servira...
(APA 29/06/17)
L’international ghanéen, André Ayew, séjourne depuis ce mercredi à Conakry, en vue de discuter avec les autorités sportives sur les possibilités d’aider la jeunesse guinéenne. Dès son arrivée à Conakry, le sociétaire de Westham en Angleterre, a été accueilli par une foule en liesse. « Je remercie le peuple de Guinée pour son accueil. Je suis très honoré. Je sais que j’ai des fans qui m’aiment ici. Je les remercie infiniment pour leur soutien », a-t-il dit. Advertisment End of break ads in 28s You can close Ad in 3 s Parlant du motif de sa visite en Guinée, il dira : « Je suis venu rencontrer les autorités sportives, discuter avec elles et voir ce qu’il y a lieu...
(Agence Ecofin 28/06/17)
Au Ghana, les bons chiffres de la production de cacao 2016/2017 cachent un important trafic de la fève au niveau de la frontière ivoirienne. C’est ce qu’estiment plusieurs exportateurs d’or brun interrogés par Reuters. Selon ces acteurs, cette contrebande nourrie par l’écart des prix aux producteurs en vigueur (1 914 $ pour la tonne de cacao du côté ghanéen contre 1 203 $ pour la Côte d’Ivoire), a déjà conduit à l’afflux d’environ 70 000-80 000 tonnes de fèves ivoiriennes au Ghana, depuis le début du mois d’avril. Si ce stock écoulé est déjà significatif dans la mesure où il représente environ 10% du volume de cacao ghanéen de 2015/2016, certains experts estiment qu’il devrait s’accroître durant l’actuelle récolte intermédiaire...
(APA 28/06/17)
Le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo est l’invité d’honneur spécial de la 53ème Foire internationale de Zambie "ZIFT 2017" qui aura lieu à Ndola du 28 Juin au 4 Juillet 2017, sous le thème : "Innovation pour l'industrialisation". Le président ghanéen est arrivé lundi à Lusaka, la capitale zambienne pour un séjour de trois jours, à l’invitation de son homologue, le président Edgar Chagwa Lungu. Au cours de son séjour, les deux dirigeants s’entretiendront de questions bilatérales visant à approfondir les liens, et ainsi explorer des domaines de coopération. "ZIFT 2017" qui se tient à Ndola, une ville de la province de Copperbelt, est une plate-forme devant permettre aux entreprises participantes de faire connaitre leurs produits et services ainsi...
(Xinhua 27/06/17)
Le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a quitté Accra lundi pour une visite d'Etat de trois jours en Zambie sur invitation du président zambien Edgar Lungu. En Zambie, M. Akufo-Addo s'entretiendra avec le président Lungu pour approfondir les relations bilatérales entre les deux pays et explorer les autres domaines de coopération dans l'intérêt mutuel des deux peuples. M. Akufo-Addo se rendra également à Ndola, ville de la province zambienne du Copperbelt, où il sera l'invité d'honneur spécial du 53ème Salon commercial international de Zambie. Le dirigeant ghanéen, qui a récemment achevé une tournée en Afrique de l'Ouest, rentrera au Ghana jeudi.
(Actu Burkina 27/06/17)
Le ministre de l’information, Mustapha Hamid, a annoncé que les 110 ministres du président Nana Akufo-Addo, dans leur totalité, sont sans salaire depuis leur nomination il y a cinq mois. Selon le ministre ghanéen de l’information, ce retard se justifie par la lenteur des procédures administratives, non sans rassurer que cette situation qui n’est pas inédite au Ghana ne saurait perdurer davantage. « Ce n’est pas un très bon phénomène que des gens travaillent et, un an après, ils ne perçoivent pas de salaire dans notre pays. Cela concerne les enseignants, les infirmiers, etc… Et bien si ce phénomène arrive aux hommes politiques, on devrait dire, c’est bien que cela leur arrive, de sorte qu’ils ressentent la douleur et corrigent...
(APA 27/06/17)
Le président par intérim du Nigeria, Yemi Osinbajo, et le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, ont déclaré que l’intensification de la coopération bilatérale entre leurs deux pays contribuerait largement au développement des pays et de la sous-région. Les deux dirigeants ont pris l’engagement dimanche, lors de la visite du président Akufo-Addo à Abuja, indique un communiqué de l’Assistant spécial principal du président par intérim sur les médias et la publicité, M. Laolu Akande. « Nous sommes extrêmement satisfaits par situation dans la sous-région de la CEDEAO et espérons que nous pourrons faire beaucoup ensemble », a déclaré Osinbajo Selon le quotidien nigérian Punch, les discussions entre les deux dirigeants ont porté sur le prochain Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba,...
(Dw-World 27/06/17)
Pour de nombreux Ghanéens, le pouvoir de Nana Akufo-Addo ne se montre pas pressé de lutter contre la corruption. Voilà pourquoi ils ont décidé de se mobiliser pour contraindre le président à respecter ses promesses.Au Ghana, les appels à lutter contre la corruption sont de plus en plus fréquents. En mai, des centaines de manifestants sont descendus dans les rues d'Accra la capitale ghanéenne, pour rappeler au président Nana Akufo-Addo d'honorer ses promesses de campagne visant à faire reculer la corruption. Elu en décembre dernier, le président Nana Akufo-Addo a très vite essuyé les critiques vis-à-vis de son gouvernement composé de 110 membres. Un faux départ pour le président investi pour éradiquer la corruption et la mauvaise gouvernance. Mais Nana...
(Agence Ecofin 27/06/17)
Sanlam Emerging Market (SEM), la branche finance de l'assureur sud-africain Sanlam, a accepté de céder à la firme d'investissement Leapfrog, l'ensemble de ses participations dans les trois filiales assurance de la holding financière ghanéenne Enterprise Group, pour la somme de 130 millions $. Avec ce désinvestissement, l'assureur sud-africain souhaite mettre un peu de cohérence dans sa stratégie de d'expansion africaine via le groupe marocain Saham Finance, maison mère de Saham Assurance, qui est aussi présente au Ghana. « Avec SEM, partenaire stratégique à la fois d'Enterprise Group et de Saham Finances, il aurait été difficile de répondre aux aspirations de l'expansion régionale d’Enterprise Group », a déclaré Sanlam dans un communiqué. Ce soutien, le groupe financier ghanéen le trouvera chez...
(Agence Ecofin 27/06/17)
ASKY, la compagnie aérienne panafricaine, est heureuse d'annoncer le début des vols quotidiens entre LAGOS ACCRA et ABUJA à partir du 3 juillet 2017 selon l'horaire ci-dessous en UTC: Horaire pour LAGOS-ACCRA en Aller-Retour Jour Origine Départ Arrivée Destination Tous les jours ACCRA 0845 0945 LAGOS Tous les jours LAGOS 1455 1555 ACCRA Horaire pour ACCRA-ABUJA en Aller-Retour Jour Origine Départ Arrivée Destination Tous les jours ABUJA 0625 0805 ACCRA Tous les jours ACCRA 1635 1815 ABUJA Ces nouvelles routes offrent plus de capacités et de flexibilité avec une réduction significative du temps de vol entre Lagos, Accra, Abuja et l'ensemble du réseau de ASKY. A propos de ASKY ASKY est la compagnie aérienne panafricaine qui a été créée par...
(BBC 24/06/17)
Ce changement de traitement concerne non seulement les anciens chefs d'Etat mais aussi les parlementaires et les hauts fonctionnaires. Jusqu'à ce jour, ils bénéficiaient de privilèges diplomatiques pour leurs voyages privés en Grande Bretagne et aux Etats Unis. Les députés, ministres ou anciens présidents n'avaient pas besoin de se présenter physiquement dans une ambassade pour obtenir un visa. Désormais eux aussi devront demander le visa comme les citoyens ordinaires. ''Si vous voulez voyager pour du tourisme ou des affaires, vous devrez vous présenter personnellement au Consulat'', a déclaré Robert Jackson, ambassadeur des Etats-Unis en poste au Ghana.
(Afrik.com 24/06/17)
La Cour suprême du Ghana a déclaré « inconstitutionnelle » la décision de l’ancien président John Mahama d’autoriser le retour dans le pays de deux anciens détenus de Guantanamo Bay. L’année dernière, le Ghana a signé un accord avec les États-Unis pour permettre à deux détenus, Khalid Mohammed Salih al-Dhuby et Mahmmoud Omar Mohammed Bin Atef, tous deux citoyens du Yémen, de se réinstaller au Ghana. Ils avaient été capturés par les forces afghanes à la fin de 2001 puis transférés aux États-Unis et détenus à la prison américaine à Guantánamo Bay, Cuba, en tant que combattants ennemis depuis 14 ans, accusés d’être membres d’Al-Qaïda. Mahmoud Umar Muhammad Bin Atef et Khalid Muhammad Salih Al-Dhuby ont été détenus en tant...
(AFP 23/06/17)
Anciens présidents, parlementaires et hauts fonctionnaires ghanéens n'ont plus droit aux privilèges spéciaux lors de leurs voyages privés aux Etats-Unis, ont déclaré vendredi à l'AFP des sources à l'Assemblée nationale. Jusqu'à présent, ces personnalités pouvaient profiter de "services protocolaires" qui les dispensaient notamment de se présenter physiquement à l'ambassade des États-Unis pour obtenir un visa. Lors d'une réunion tenue jeudi, l'ambassadeur américain Robert Jackson a annoncé aux parlementaires ghanéens que cette politique était terminée, selon les sources au sein de l'assemblée.
(AFP 23/06/17)
La cour suprême du Ghana a déclaré jeudi que la présence de deux anciens détenus de Guantanamo, présents à Accra depuis janvier 2016, était "inconstitutionnelle", affirmant que leur transfèrement dans le pays aurait dû être approuvé par le parlement. La juge Sophia Akuffo a estimé que "si le gouvernement ne soumet pas une demande au parlement, qui approuvera ou non leur présence dans les trois mois, les deux +détenus+ devront retourner aux Etats-Unis". Mahmud Umar Muhammad Bin Atef et Khalid Muhammad Salih Al-Dhuby ont été les premiers détenus à être transférés dans un pays d'Afrique...

Pages