Samedi 27 Mai 2017
(Burkina24 04/05/17)
Le Président ghanéen Nana Akufo-Addo est annoncé au Burkina du 4 au 5 mai 2017 pour une visite de travail. Le président ghanéen Nana Akufo-Addo sera présent au Burkina du 4 au 5 mai 2017, selon un document du ministère burkinabè des affaires étrangères parvenu à Burkina24. Il s’agit d’une visite de travail de 48 heures pendant laquelle les deux chefs d’Etat auront des entretiens qui seront sanctionnés par un communiqué conjoint. Dans le programme du séjour du président ghanéen, il est prévu un dîner-gala offert par le président burkinabè à son homologue. Ce dernier échangera également avec ses compatriotes vivant au Burkina Faso. Pour rappel, cette visite avait été annoncée il y a un mois au président du Faso...
(Le Télégramme 228 04/05/17)
Au cours de ce dîner offert en l’honneur à Nana Akufo-Addo, le président togolais Faure Gnassingbé et son hôte ont confirmé son engagement personnel à rendre opérationnel le Poste de Contrôle Juxtaposé de Noépé-Akanu construit sur 17 hectares. Par ailleurs, Faure Gnassingbé a relevé l’importance que revête cette toute première visite au Togo de Nana Akufo-Addo en sa qualité de président du Ghana. Voici le discours du Chef de l’État Faure Gnassingbé Monsieur le Président et cher frère, Je voudrais vous réitérer la très chaleureuse bienvenue au Togo et vous dire encore, au nom du gouvernement et de toutes les personnalités présentes ici, et en mon nom personnel, la grande joie que nouséprouvonsà vous accueillir, ainsi que toute la délégation...
(Agence Ecofin 04/05/17)
Le nouveau Président du Ghana Nana Addo Dankwa Akufo-Addo va effectuer une visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire du 05 au 07 mai 2017. Cette visite du Président ghanéen, la première du genre depuis son accession à la magistrature suprême de son pays, intervient après celle qui la conduit au Togo, du 02 au 04 mai 2017. Plusieurs dossiers importants devraient être au menu des discussions parmi lesquels figure en bonne place la question de la réactivation (comme ce fut d’ailleurs le cas au Togo) des travaux de la grande commission mixte de coopération ivoiro-ghanéenne. La 9ème et dernière session en date de cette commission s’est tenue à Accra le 19 mars 2012. A noter que la Côte...
(RFI 03/05/17)
Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, est arrivé au Togo ce mardi 2 mai en fin de journée pour une visite de deux jours. C'est sa première visite chez le voisin togolais depuis son élection et de nombreuses questions sont au menu de ce séjour. Nana Akufo-Addo est arrivé à Lomé en fin de journée par la route, accueilli à la frontière d'Afloa, qui est à peine à deux kilomètres de l'ancien palais présidentiel. C'est d'ailleurs dans cet ancien palais que Faure Gnassingbé et son hôte ont eu le premier tête-à-tête de cette visite. Une visite qui permettra de réactiver la commission mixte Togo-Ghana en veilleuse depuis quelques années. Cette commission planchera dès ce mercredi en bilatérale sur 8 points :...
(Autre média 03/05/17)
Ghana Actualité – Environ 7 000 immigrants ghanéens seront expulsés des États Unis suite à des infractions liées aux visas. La nouvelle fut divulguée jeudi par l’ambassadeur des États-Unis au Ghana, Robert Jackson. Au cours de sa campagne électorale, le président America Donald Trump a fait de la lutte contre les immigrés clandestins une priorité. Ainsi, depuis son arrivée à la Maison Blanche, les expulsions massives de migrants des États-Unis sont devenues très fréquentes. Cette fois-ci ce sont les immigrés ghanéens qui feront face à une expulsion massive. Selon l’ambassadeur des États-Unis au Ghana Robert P. Jackson, ces ghanéens ont dépassé la durée de leurs permis de séjour et sont actuellement en situation irrégulière. «Environ 7 000 d’entre eux sont...
(Afrique sur 7 03/05/17)
Nana Akufo-Addo effectuera une visite officielle en Côte d’Ivoire du 5 au 7 mai prochain. L’agenda du président ghanéen pour ce premier voyage officiel à Abidjan est particulièrement chargé. Un important tête-à-tête est prévu avec Alassane Ouattara, son homologue ivoirien. La relation bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Ghana ne cesse de se renforcer, et ce, en dépit des dirigeants politiques qui accèdent à la magistrature suprême de part et d’autre de la frontière. En effet, le président Alassane Ouattara était l’invité d’honneur du président Nana Akufo-Addo lors de sa cérémonie d’investiture à Accra.
(APA 03/05/17)
Le président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, est arrivé mardi en fin d’après midi à Lomé pour une visite officielle de 72 heures au Togo, a constaté APA. Arrivé d’Accra par la route, le président ghanéen a été accueilli par son homologue togolais Faure Gnassingbé au poste frontière d’Aflao. Les deux hommes ont été ovationnés par les populations massées à la frontière et sur le bord de la route menant à l’ancien palais présidentiel situé en bordure de mer. Ils ont fait un petit arrêt à l’ancien palais des hôtes de marque, un bâtiment de l’époque coloniale actuellement en réfection, situé juste à côté de l’ancien palais de la président. Faure Gnassingbé et Nana Addo Dankwa...
(AFP 02/05/17)
Le milieu de terrain ghanéen de Pescara Sulley Muntari a quitté de son plein gré la pelouse de Cagliari lors du match opposant dimanche les deux équipes de Serie A après avoir, selon son entraîneur, été la cible d'insultes racistes. « Muntari a entendu des cris racistes et il a demandé à ce que quelqu’un intervienne. Je pense qu’il a eu raison, il a bien fait de quitter le terrain », a déclaré Zdenek Zeman, entraîneur de Pescara, après le match, remporté 1-0 par Cagliari. Sur les images diffusées par les chaînes sportives italiennes, on voit Muntari parler à l’arbitre du match, se plaignant manifestement de l’attitude de certains supporters de Cagliari. « Basta » L’arbitre semble écouter ses protestations...
(Afrique sur 7 02/05/17)
L’affaire « Togoland » au Ghana alimente ces jours-ci les discussions et la presse ghanéenne dans son ensemble. Conduits par leur leader, Charles Kormi Kudzordzi, les partisans indépendantistes du Togoland réunis au sein du groupe Homeland Study Group Foundation (HSGF), espèrent lors de ce procès reporté plusieurs fois de suite, proclamer enfin leur indépendance vis-à-vis du Ghana. Pour ce leader et ses militants, le temps n’est plus à des négociations en vue de quelques réformettes entre le Ghana et le Togoland, mais plutôt à la séparation, c’est-à-dire à l’autonomie définitive en deux factions étatiques bien distinctes qui modifieront désormais la carte de l’Afrique, avec l’arrivée du futur nouveau pays libre et souverain: le Togoland. Pour le Gouvernement Akufo-Addo, il importe...
(APA 02/05/17)
Le président gambien, Adama Barrow, a fait part de sa reconnaissance envers son homologue ghanéen, Nana Akufo Addo, saluant vivement la contribution qu’il a apportée dans le changement de gouvernement pacifique et démocratique en Gambie. « Le peuple gambien sera toujours reconnaissant envers le président Akufo Addo d’avoir aidé à rétablir la démocratie et l’état de droit dans son pays », a déclaré le président Barrow, lors d’une visite de courtoisie au président Akufo Addo, effectuée vendredi à Accra. Le président Akufo Addo avait engagé 200 troupes pour soutenir la force d’intervention de la CEDEAO en Gambie qui a obligé Yahya Jammeh de céder le pouvoir. Une attitude que ce dernier ne voulait pas adopter malgré sa défaite à la...
(République du Togo 02/05/17)
Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, effectue du 2 au 4 mai une visite officielle au Togo, la première depuis son élection en début d’année. A la tête d’une importante délégation gouvernementale, il aura une série d’entretiens avec le chef de l’Etat togolais. Le partenariat économique sera au cœur des discussions. Dans ce cadre, il est prévu une à Noépé où se trouve le poste frontalier juxtaposé. Financé par l’Union européenne à hauteur de 7 milliards de Fcfa, ce poste doit facilier les formalités douanières et commerciales entre les deux pays. Après Lomé, M. Akufo-Addo se rendra en Côte d'Ivoire et au Cameroun.
(Agence Ecofin 02/05/17)
Selon le rapport « Downstream Oil Theft » du think tank américain Atlantic Council, au Ghana, la zone de production qui couvre le permis Saltpond est l’un des points les plus importants du blanchiment du pétrole détourné le long de la côte ouest-africaine. Un phénomène qui dure depuis plus d’une dizaine d’années. Pour rappel, le champ de production Saltpond est le plus ancien périmètre pétrolier en production au Ghana. Il a été découvert en 1970 et est entré en production en 1978. Situé à 65 miles à l’ouest des côtes d’Accra, il est exploité par le consortium Saltpond Offshore Production Company Limited (SOPCL) composé de l’américain International Energy et de la Ghana National Oil Company (GNPC), la société publique du...
(Financial Afrik 02/05/17)
Le nouveau président Ghanéen, Nana Aufo-Addo, est attendu ce mardi à Lomé pour une visite officielle de 72 heures sur invitation de son homologue Togolais Faure Gnassingbé. Objectif, renforcer l’axe de coopération entre les deux pays voisins. Selon un communiqué transmis par la présidence togolaise, « des séances de travail élargies aux délégations des deux pays se pencheront sur le renforcement des partenariats mis en œuvre dans le cadre de la grande commission mixte de coopération Ghana-Togo ». La sécurité, l’agriculture, le commerce, l’économie numérique, l’environnement, et l’énergie, entre autres, sont les domaines concernés. Dans le cadre de cette visite, un déplacement est également prévu sur le site du poste frontalier juxtaposé de Noépé/Akanu, inauguré en novembre 2014, destiné à...
(APA 02/05/17)
Les présidents de Sierra Léone, du Ghana et du Liberia se sont engagés à soutenir le nouveau gouvernement de Gambie dans ses efforts visant à faire régner la démocratie et le droit, rapporte un communiqué de la présidence gambienne. Ces assurance, précise le communiqué, ont été données au président gambien Adama Barrow à l’occasion de la tournée de deux jours qu’il vient d’effectuer dans ces trois pays. Le président de la Sierra Leone, Ernest Bai Koroma a été le premier à recevoir le leader gambien mercredi. Selon la présidence à Banjul, les deux dirigeants se sont engagés à renforcer leurs relations bilatérales. Il a également déclaré que Free Town était prêt à fournir un soutien permanent à Banjul. Le président...
(APA 02/05/17)
L’entraîneur nouvellement nommé des Black Stars, James Kwesi Appiah, s’est officiellement mis au travail lundi, avec l’espoir de qualifier le Ghana à la Coupe du monde de 2018 en Russie. Ancien entraîneur d’Al Khartoum SC, Appiah est arrivé au Ghana la semaine dernière et a été accueilli par une grande foule. Les responsables de la Fédération ghanéenne de football (GFA) ont ensuite présenté M. Appiah au président Nana Addo Dankwa Akufo Addo et au ministre des Sports, Isaac Asiamah à Flag Staff House, le siège du gouvernement à Accra. La nomination d’Appiah a eu lieu en début d’avril après qu’il a passé un entretien avec succès. Il doit disputer cinq matchs en trois mois. Sa première mission aura lieu en...
(SeneNews 02/05/17)
Identifié comme Abdul Salam, cet agriculteur âgé de 31 ans fut attrapé par la police pour avoir tué son fils de 6 ans, coupé la tête et les jambes à Adidaase près de Amanso Amenfi dans Wassa Amenfi de la région de l’Ouest du Ghana. Donnant plus d’explications aux confrères d’Energie Fm face à cet acte ignoble, un témoin oculaire raconte que depuis hier l’entourage s’était mobilisé pour le retrouver puis qu’il avait disparu. Ce fut le chaos lorsqu’ils découvrirent que c’est son père-même, Abdul Salam qui a égorgé et dépecé en petits morceaux le jeune garçon. Interrogé, il avoua que c’était pour revendre la tête et les jambes de son fils qu’il s’adonnant à cet acte. Pour obtenir plus...
(AFP 29/04/17)
Le Ghana se prépare à rendre l'éducation gratuite pour tous les adolescents, quelle que soit leur origine sociale, une réforme qui pourrait changer la vie de millions de jeunes, particulièrement des filles, encore trop peu scolarisées. Le président Nana Akufo-Addo en avait fait la promesse dans la dernière ligne droite de la campagne électorale qui l'a porté au pouvoir en décembre. Aujourd'hui, l'accès à l'enseignement secondaire dépend d'un examen d'entrée, du nombre de places disponibles mais, surtout, de la capacité des parents à pouvoir payer les frais de scolarité. Le mois dernier, le président Akufo-Addo a insisté sur cette réforme, assurant qu'elle permettrait que de "plus en plus de filles aient accès à une éducation de qualité et accélèrerait le...
(Xinhua 29/04/17)
Le Ghana et la Lettonie ont exprimé vendredi leur engagement à améliorer leur commerce bilatéral et à explorer les opportunités commerciales. La toute première mission commerciale de la Lettonie dirigée par Andrejs Pildegovics, secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères, a engagé ses homologues ghanéens lors d'une réunion d'affaires pour discuter de domaines d'investissement potentiels. S'exprimant lors de la réunion, le ministre par intérim des Affaires étrangères du Ghana, Edwin Adjei, a exhorté les investisseurs potentiels de la Lettonie à considérer le Ghana comme la porte d'entrée vers un marché plus large de l'Afrique de l'Ouest qui compte plus de 300 millions de personnes. Au cours de la dernière décennie, le Ghana a connu un taux de croissance économique annuel...
(Autre média 29/04/17)
Toujours très mal perçue sur le continent africain, la franc-maçonnerie suscite moult fantasmes, dénonciations et récits fantasmagoriques. Pour bon nombre d’Africains, les rites et les traditions maçonniques n’ont pas leur place sur le continent. L’organisation « discrète » et non « secrète » – la nuance mérite d’être précisée – n’a jamais eu bonne presse auprès des populations. Les fraters africains pratiquant le Rite émulation, le Rite écossais ancien et accepté, le Rite d’York ou encore le Rite français (les principaux rites maçonniques), doivent parfois rasés les murs pour vivre pleinement leur « maçonnerie ». Libres-penseurs, les disciples du Grand Architecte de l’Univers sont incompris du public. En effet, à tort ou à raison, les frères de lumière sont présentés...
(Agence Ecofin 29/04/17)
Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a procédé au lancement des travaux de construction de la centrale à gaz de pétrole liquéfié de Bridge d’une capacité de 400 MW. La centrale qui sera la plus grande de ce type au monde sera construite par le consortium Early Power Limited composé d’Endeavor Energy, la General Electric et de Sage, un énergéticien indépendant ghanéen. La construction de l’infrastructure se fera en deux phases. La première permettra la mise en place de 5 turbines à gaz GE TM2500 d’une capacité totale de 200 MW, fournies par la GE. Elle est prévue pour s’achever 6 mois après le début des travaux. La seconde permettra également l’implantation de 200 MW grâce à quatre turbines GE LM6000...

Pages