Mardi 22 Août 2017
(La Tribune 27/07/17)
La compagnie britannique Tullow Oil, vient de choisir son camp dans le litige territorial qui divise le Ghana et la Côte d’Ivoire, en s'engageant au côté d’Accra. Le géant pétrolier prévoit même de renforcer sa présence dans la zone contestée en faisant passer les puits de 11 à 24, courant 2018. La décision de Tullow Oil a pris de court le Tribunal international de droit maritime qui devrait rendre sa décision en septembre prochain. La compagnie pétrolière britannique Tullow Oil vient d'annoncer son intention de lancer de nouveaux forages offshore au Ghana, malgré le conflit frontalier qui touche la zone de prospection. Accra et Yamoussoukro sont en effet en désaccord sur le tracé de la frontière maritime qui sépare les...
(Xinhua 26/07/17)
Des experts et acteurs des six pays membres (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Ghana, Mali et Togo), ont tenu lundi à Lomé, une réunion de concertation relative à l'élaboration de la Charte de l'Autorité du Bassin de la Volta (ABV). "Ces échanges visent à prendre en compte les propositions et préoccupations du Togo dans l'élaboration de ladite Charte. Le même exercice sera répété dans les cinq autres pays membres", rapporte mardi le site internet du gouvernement. La signature de la charte de l'ABV, concourra au renforcement de la coopération régionale et à une gestion efficiente et harmonieuse du bassin. Les ressources en eau du bassin de la Volta seront également gérées de façon intégrée. L'objectif étant d'améliorer les conditions de...
(La Tribune 25/07/17)
Après la baisse des récoltes à cause de la sécheresse, de la chute des cours du cacao et de l'impact des activités minières illégales sur la filière, c'est aujourd'hui la maladie de rameaux qui menace la productivité du cacao au Ghana. Pour y remédier, l'entreprise publique en charge du secteur lance son opération de réhabilitation du cacaoyer en abattant pas moins de 100 millions d'arbres atteints du virus de la pousse gonflée. Le Ghana lance l'opération de la réhabilitation du cacaoyer. La Ghana Cocoa Board, entreprise étatique en charge du secteur, a annoncé son intention d'abattre 100 millions d'arbres de cacao d'ici la campagne 2017-2018. Il s'agit d'arbres atteints du virus de la pousse de cacao gonflée, plus connu sous...
(Agence Ecofin 25/07/17)
Au Ghana, la Banque centrale a réduit de 150 points de base, à 21%, son principal taux directeur évoquant la baisse du niveau des prix à la consommation qui sont conformes à ses objectifs à moyen terme. La coupe reflète le ralentissement des risques d’inflation soutenu par la stabilité du cedi, la monnaie locale, a expliqué lundi, le gouverneur Ernest Addison dans une conférence de presse dans la capitale Accra. « Hormis tout choc externe imprévu, la politique monétaire actuelle et la stabilité attendue du taux de change devraient assurer la stabilité des prix.», a déclaré M.Addison. La banque espère que l'inflation dans sa globalité continuera à diminuer et convergera vers son objectif de 8% à moyen terme, avec une...
(Agence Ecofin 25/07/17)
Au Ghana, la branche régionale de la compagnie publique d’électricité du Ghana (ECG) a annoncé que les travaux de maintenance qui ont conduit à la fermeture de ses installations ne feront pas obstacle à l’approvisionnement en électricité dans la région. « Nous avons fait en sorte que l’approvisionnement soit respecté à 75% et n’affecte pas nos consommateurs.», a déclaré Mark Asomani-Wiafe, un responsable de l’entreprise. Il faut dire que ces travaux de maintenance ont démarré au profit de l’installation d’un nouveau transformateur. A ce propos, M. Asomani-Wiafe a déclaré que le but de la nouvelle installation était d'accroître la fiabilité et la sécurité de l’approvisionnement...
(Xinhua 25/07/17)
Le Conseil de sécurité des Nations Unies a pris note lundi avec satisfaction de l'évolution politique positive récente dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, en particulier de la passation pacifique des pouvoirs en Gambie et de la tenue d'élections législatives libres et transparentes le 6 avril 2017. Dans une déclaration de la présidence du Conseil de sécurité adoptée lundi, les membres du Conseil de sécurité encouragent "les partenaires bilatéraux et multilatéraux à appuyer comme il se doit les mesures prises par le gouvernement gambien pour rétablir l'Etat de droit et promouvoir la réconciliation et le développement dans l'intérêt des Gambiens". Le Conseil de sécurité note également avec satisfaction les progrès notables faits par la Côte d'Ivoire pour ce qui est...
(Agence Ecofin 25/07/17)
Equilibrer le taux de croissance économique des pays à l’évolution démographique. C’est le but que se sont fixés les parlementaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) Lors d’une rencontre sous régionale (avec la participation de la Mauritanie et du Tchad) sur la démographie samedi, à Ougadougou, les parlementaires ont affirmé leur volonté de limiter le taux de fécondité à trois les enfants par femme. « Les parlementaires de la Cédéao ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire en sorte que chaque femme (...) ait au plus trois enfants pour maîtriser le boom démographique, » a laissé entendre le Président de l’Assemblée nationale...
(Xinhua 25/07/17)
La Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) remettra le mercredi 2 août prochain, aux autorités nigérianes des vivres, d'une valeur d'un million de dollars, soit environ 1.650 tonnes de céréales constituées de maïs blanc, de sorgho, de mil et de riz, annonce un communiqué de l'organisation sous-régionale publié lundi à Cotonou. Selon cette même source, cette cérémonie fera suite aux diverses concertations entre l'organisation régionale et la National Emergency Management Agency (NEMA) sur la crise alimentaire et nutritionnelle qui sévit au Nord-Est du Nigeria et à un mémorandum signé entre les deux parties le 22 mai 2017. "La crise alimentaire et nutritionnelle dans ces Etats du Nord-Est du Nigéria touche environ 4,7 millions de...
(Agence Ecofin 24/07/17)
Le gouvernement ghanéen va publier, d'ici la fin de l'année, la liste complète des contrats signés depuis le début de l'exploitation de l'or noir en 2010, dans le but d'assurer la transparence dans son secteur pétrolier. C'est ce qu'a fait savoir le vice-ministre de l'énergie, le Dr Mohammed Amin Adam, lors d'une conférence sur l'Open data en Afrique, à Accra. A cette échéance, un registre du pétrole sera accessible au public et contiendra tous les accords, la liste des permis et toutes les autorisations tant dans l'amont que dans l'aval, a précisé le ministre. Selon Ghana Business News, le registre sera lié à un portail d'Open data qui renseignera sur d'autres informations retraçant les projets dans l'industrie pétrolière du Ghana...
(TelQuel 24/07/17)
Le Maroc et le Ghana signent le 21 juillet un accord exemptant de visa les passeports diplomatiques, de services et spéciaux. Nasser Bourita s’est entretenu, le vendredi 21 juillet 2017 à Rabat, avec son homologue ghanéenne, Shirley Ayorkor Botchway, annonce un communiqué du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. « Cette entrevue (...) s’inscrit dans le cadre d’une vision commune et de la volonté des deux responsables de renforcer une coopération Sud-Sud orientée vers l’avenir », est-il expliqué. Elle a été, également, l'occasion de faire le suivi des décisions prises lors de la visite royale au Ghana en février dernier, mettant en exergue le renforcement de la coopération avec le Ghana...
(Autre média 24/07/17)
Une réunion de travail a eu lieu samedi 22 juillet 2017 au siège de la CGEM entre Faiçal Mekouar, vice-président de la Confédération, et Shirley Ayorkor Botchway, ministre des Affaires Étrangères de la République du Ghana. Abdou Diop, président de la Commission Afrique Sud/Sud de la Confédération, ainsi que des opérateurs économiques ont également pris part à cette réunion. La CGEM explique que cette rencontre s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération économique bilatérale suite à la visite Royale à Accra en février 2017. Objectif : conclure un nouveau partenariat entre les deux communautés d’affaires pour faire évoluer les échanges commerciaux en investissements industriels. Les deux parties ont discuté des moyens de renforcer la présence des entreprises marocaines...
(AFP 24/07/17)
Les parlementaires de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays), de la Mauritanie et du Tchad ont affirmé samedi vouloir limiter à trois le nombre d'enfants par femme afin de faire baisser de moitié, d'ici 2030, le taux de fécondité le plus élevé au monde. "Les parlementaires de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire en sorte que chaque femme (...) ait au plus trois enfants pour maîtriser le boom démographique", a déclaré le président du Parlement burkinabè, Salifou Diallo, lors d’une rencontre régionale sur la démographie samedi à Ouagadougou. Avec un taux de fécondité...
(Africa Top sports 24/07/17)
Apres les matchs amicaux, le Ghana entre dans le vif du sujet pour aborder le match contre le Burkina Faso en aout prochain dans le cadre du second tour des éliminatoires du CHAN 2018. Le sélectionneur a convoqué une liste de 28 joueurs pour le stage qui aura lieu au Centre de football du Ghana basé à Prampram à partir de ce lundi 24 juillet. Les Black Stars voyagent le 11 aout à Ouagadougou et le match retour est prévu le 18 du même mois à Accra. Voici la liste des joueurs FELIX ANNAN – ASANTE KOTOKO RAZAK ABALORA – WAFA JOSEPH ADDO – ADUANA STARS AMOS FRIMPONG – ASANTE KOTOKO ERIC OWUSU – BECHEM UNITED DANIEL DARKWA – ADUANA...
(Jeune Afrique 22/07/17)
Le Ghana a annoncé, mardi 18 juillet, qu'il ne comptait pas prolonger le programme d'aide triennal du FMI au-delà d'avril 2018. L’annonce faite par le président Nana Akufo-Addo, élu en décembre 2016, de ne pas prolonger le programme d’aide triennal du Fonds monétaire international (FMI) au-delà d’avril 2018 a de quoi surprendre : le mois dernier, en effet, des officiels du gouvernement avaient déclaré que le Ghana étudiait une requête du Fonds pour étendre ce programme jusqu’en décembre 2018. Nana Akufo-Addo a justifié sa décision par le fait que son gouvernement remplissait ses objectifs de relance de la croissance et de création d’emplois par le secteur privé. « Il n’y a pas lieu d’envisager une extension du programme du FMI...
(Dw-World 22/07/17)
Même si le Ghana est l'un des pays les plus stables politiquement en Afrique, des centaines de Ghanéens fuient des conflits communautaires souvent violents qui ont lieu dans le nord du pays. Ils trouvent refuge au Togo. Ghana Bäuerin (Geoffrey Buta) De nombreux paysans ghanéens ont tout perdu en quittant le pays C'est au milieu de l'après midi, à Tambiin-Namoni, dans une communauté agricole. Un groupe de Ghanéens se trouve sous un manguier. Ils ont fui leur pays. L'occasion pour eux de se rappeler de leur vie passée. Konlan Nangyabat est l'un d'entre eux. "Maintenant je suis confus. Je perds tout mon temps ici. J'étais un grand fermier et mes affaires marchaient bien. Mais maintenant je suis ici. Je ne...
(MAP 22/07/17)
Les mécanismes de coopération entre le Maroc et le Ghana seront renforcés afin d'accompagner la dynamique enclenchée grâce à la dernière visite du roi Mohammed VI à Accra, a souligné, vendredi 21 juillet, à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Nasser Bourita, a déclaré, le 21 juillet à Rabat, que "les mécanismes de coopération entre le Maroc et le Ghana seront renforcés afin d'accompagner la dynamique enclenchée grâce à la dernière visite du roi Mohammed VI à Accra. Les deux pays ont ainsi décidé de tenir régulièrement leurs consultations politiques, lancées en 2001, et de réunir, tous les deux ans, la commission mixte maroco-ghanéenne, un...
(Financial Afrik 21/07/17)
Le Ghana Free Zones Board (GFZB) est en discussion avec deux banques commerciales du pays pour mettre en place des opérations bancaires offshores pour servir les nombreuses entreprises opérant en tant qu’entreprises de zone franche dans le pays. Michael Okyere Baafi, secrétaire exécutif de la GFZB a déclaré : «Le Conseil parle à deux banques du pays pour mettre en place une banque offshore opérant en tant qu’entité Free Zone ». Cela permettrait des transactions flexibles et faciliterait la gestion des engagements financiers des investisseurs et permettrait également aux investisseurs d’importer librement et d’exporter des fonds pourvu qu’il ne contredise pas les règlements GFZB et Bank of Ghana.
(Financial Afrik 21/07/17)
Nana Akufo-Addo a annoncé, ce mardi 18 juillet, que le programme d’aide du FMI dont bénéficie le pays ne sera pas reconduit à son expiration en avril 2018. L’annonce a été faite à l’occasion de la présentation du bilan de ses six premiers mois à la tête du pays, un exercice auquel il s’est sacrifié en direct sur les médias publics et les réseaux sociaux. En effet, le président ghanéen a annoncé qu’à la fin de l’échéance convenue, le pays mettra fin au plan de sauvetage approuvé en 2015 et pour trois années par le FMI, en contrepartie de la mise en œuvre de réformes structurelles destinées à permettre au pays de faire face à la dégradation de ses indicateurs...
(Agence Ecofin 21/07/17)
Dans son récent rapport publié mardi à Accra, l’Economist Intelligence Unit (EIU) a dévoilé les perspectives de croissance du Ghana. Ainsi, l’économie du pays de l’Afrique occidentale devrait progresser de 6% en moyenne de 2017 à 2021, tirée par les secteurs de l’énergie et des infrastructures. Cette reprise de l’activité économique après l’atonie de 2016, marquée par un rythme de progression plus lent (1%), reflète à plus d’un titre, l’engagement d’Accra à orienter le pays sur la bonne voie. L’assainissement budgétaire devrait jouer un rôle primordial dans cette dynamique. « La prudence de la politique budgétaire du gouvernement ghanéen reste un facteur essentiel, et l'EIU a confiance en l'orientation de la politique de l'administration en place.», indique le rapport. Pour...
(Agence Ecofin 21/07/17)
Dans son nouveau bilan trimestriel publié mercredi, la compagnie minière Asanko Gold rapporte avoir produit au deuxième trimestre de l’année, 46 017 onces d’or à sa mine Asanko, au Ghana. Cela représente une baisse par rapport au premier trimestre où elle a produit 58 187 oz, le volume de minerai traité étant de 887 000 t (contre 908 000 t pour le premier trimestre. «Nous prévoyions que la production au deuxième trimestre serait plus faible pour trois raisons : nous avons exploité une zone de faible qualité sur le puits Nkran, nous avons démarré les activités d’exploitation sur un nouveau puits à Akwasiso et nous avons temporairement arrêté les travaux à l’usine de traitement pour adapter les mises à niveau...

Pages