Samedi 21 Octobre 2017
(AFP 25/09/17)
Accra et Abidjan se sont engagés à respecter la frontière maritime tracée par un tribunal international pour régler un contentieux entre les deux pays sur des réserves d'hydrocarbures offshore. La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont engagés le 24 septembre à respecter la décision du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) sur un différend au sujet de leur frontière maritime. « La Côte d’Ivoire et le Ghana acceptent cette décision rendue conformément au statut du TIDM », selon un communiqué conjoint lu à la télévision ivoirienne (RTI). Les deux pays « s’engagent à respecter les termes de la décision et de collaborer pleinement pour sa mise en oeuvre », poursuit le texte lu par la ministre ghanéenne...
(La Tribune 25/09/17)
Le Tribunal international du droit de la mer, basé à Hambourg en Allemagne a tranché en faveur du Ghana dans son différend sur la délimitation de sa frontière maritime avec la Côte d’Ivoire. La zone litigieuse, riche en pétrole offshore, reste donc ghanéenne. Le verdict devrait amorcer l’accélération de l’exploitation de l’or noir dans le pays. Et certains s’en frottent déjà les mains. Sur la table des juges du Tribunal International du droit de la mer(TIDM), un différend maritime porté devant la cour depuis 2014. Trois années plus tard, la frontière maritime entre le Ghana et la Côte d'Ivoire est désormais fixée par la « méthode d'équidistance » adoptée à l'unanimité par l'institution basée à Hambourg. La frontière maritime Ghana-Côte-d'Ivoire...
(Agence Ecofin 25/09/17)
Au Ghana, les forces de sécurité prêteront main forte au Conseil ghanéen du cacao (Cocobod) dans sa lutte contre le transit illégal de cacao depuis la Côte d’Ivoire. « Dans la mesure où aucun mur ne nous sépare, il y aura probablement une certaine quantité de cacao qui sera écoulée en contrebande. Cela n’est pas dans l’intérêt du Ghana », a indiqué, à Bloomberg, Joseph Aidoo, numéro un de l’institution. En effet, s’il est vrai que les arrivées du cacao ivoirien sur le sol ghanéen génèrent des recettes fiscales supplémentaires à l’exécutif, elles nuisent également à la réputation de ses fèves de cacao qui bénéficient de prix élevés sur les marchés mondiaux, en raison de leur qualité. D’après Bloomberg, environ...
(Le Défi Média 25/09/17)
Le gouvernement ghanéen a pris une série de mesures pour permettre aux sociétés locales de s’implanter dans la zone économique spéciale de Dawa. Le projet d’implantation économique de Maurice au Ghana est en bonne voie. Le gouvernement ghanéen a pris une série de mesures, le mois dernier, afin que le parc informatique de Dawa, situé à 45 kilomètres de la capitale Acra, soit une réalité. Le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, a été informé des décisions prises en haut lieu, comme celle concernant l’octroi d’environ 12 arpents de terre par l’université du Ghana, pour la réalisation d’une cybercité. Le gouvernement ghanéen a aussi procédé à la nomination de trois représentants de la présidence ainsi que ceux des...
(Fraternité Matin 25/09/17)
La victime faisait partie d'une équipe de patrouille de police à bord d'une double cabine Nissan Navara Pick-Up avec le numéro d'immatriculation GP 2975 le samedi soir. Ghana: Un policier en service abattu par des inconnus à Bawdiew Un policier du nom de Ernest Ntiamoah en Service au Ghana a été abattu par des criminels inconnus qui sont considérés comme des voleurs armés à Bawdiew entre Wasa Akropong et Bogoso dans la région de l'Ouest. La victime faisait partie d'une équipe de patrouille de police à bord d'une double cabine Nissan Navara Pick-Up avec le numéro d'immatriculation GP 2975 le samedi soir(23 septembre). Subitement, ses collègues l'ont entenu crié. Et le conducteur s'est arrêté de rouler pour vérifier cette alerte...
(AFP 24/09/17)
Le Tribunal international du droit de la mer (TIDM) a estimé samedi que le Ghana n’avait pas violé les droits d’exploitation pétrolière de la Côte d’Ivoire, statuant sur le différend concernant la frontière maritime entre ces pays. Dans son arrêt, la cour basée à Hambourg en Allemagne considère que "le Ghana n’a pas violé les droits souverains de la Côte d’Ivoire" comme l’affirmait Yamoussoukro qui considérait avoir un droit exclusif d’exploitation d’hydrocarbures dans une zone offshore disputée. Le TIDM a par ailleurs calculé le tracé de la frontière maritime en utilisant le principe de l’équidistance défendu par le Ghana. Cette carte s’impose désormais aux deux parties. Le Ghana et la Côte d’Ivoire, deux poids lourds économiques d’Afrique de l’Ouest, s’opposaient...
(AFP 24/09/17)
La compagnie britannique Tullow Oil a annoncé samedi qu'elle recommencerait ses forages pétroliers au Ghana d'ici à la fin de l'année après l'arrêt du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) ur un différend à propos de la frontière maritime entre la Côte d'Ivoire et la Ghana. Tullow, dont le siège est à Londres, est l'une des grandes sociétés de prospection et d'exploitation pétrolières opérant au Ghana. Selon le TIDM, dont le siège est à Hambourg (Allemagne), "le Ghana n'a pas violé les droits souverains de la Côte d'Ivoire" comme l'affirmait Yamoussoukro qui considérait avoir un droit exclusif d'exploitation d'hydrocarbures dans une zone offshore disputée. Le TIDM, qui a fait cette annonce samedi, a calculé le tracé de la...
(RFI 24/09/17)
C’est la fin du litige maritime qui opposait le Ghana à la Côte d’Ivoire, depuis 4 ans, sur fond d'enjeu pétrolier. Le Tribunal maritime international du droit de la mer (TIDM) a tranché, ce samedi 23 septembre, en faveur d'Accra. Les deux voisins ouest-africains se disputaient une zone maritime riche en pétrole. Les juges ont estimé, à l'unanimité, que le Ghana n'a pas violé la souveraineté de la Côte d'ivoire en menant des activités pétrolières dans la zone disputée. C'est donc la douche froide pour Abidjan, la capitale économique ivoirienne, qui se rêvait productrice d'or noir. Le tribunal, garant de la bonne application de la Convention des Nations unies sur le Droit de la Mer, a conclu que le Ghana...
(Fraternité Matin 23/09/17)
La Chambre spéciale a accepté l'argument du Ghana en faveur de l'adoption de la méthode équidistance de délimitation de la frontière maritime entre elle et la Côte d'Ivoire. En conséquence, elle a rejeté la méthode de délimitation de la ligne de bissectrice de la Côte d'Ivoire. La revendication de la Côte d'Ivoire selon laquelle le Ghana et ses lignes côtières sont instables a également été rejetée par les rapports de la Chambre spéciale du Tribunal international pour le droit de la mer (ITLOS), Mabel Aku Baneseh, de Graphic Online. La Chambre spéciale a toutefois rejeté l'allégation du Ghana selon laquelle il y a eu un accord tacite entre elle et la Côte d'Ivoire.
(Agence Ecofin 23/09/17)
Afin de réduire l’instabilité qui caractérise depuis plus d’un an les cours mondiaux du cacao, le Ghana et la Côte d’Ivoire mettront en place un stock régulateur. C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Narcisse Sepy Yessoh, directeur de Cabinet du Ministère du Commerce. « Nous nous sommes accordés sur la nécessité d’avoir des centres d’entreposage spécialisés qui nous permettent de stocker le cacao afin de réguler l’approvisionnement et faire grimper les prix.», déclare le responsable qui précise que la Côte d’Ivoire installera pour sa part, 6 dispositifs d’une capacité globale de 250 000 tonnes de fèves. En outre, indique M. Yessoh, les deux pays ont déposé depuis mai dernier une demande de prêt de 1,2 milliard $ auprès de la...
(La Tribune 22/09/17)
Kwame Nkrumah doit-il s’approprier la gloire de la fondation du Ghana moderne ou doit-il la partager avec ses compagnons de lutte avec qui il est plus tard entré en bisbilles ? C’est la question qui agite les milieux politiques au Ghana, alors que le pays célébrait, ce 21 septembre, la «Journée du Fondateur» qui coïncide avec la naissance de Kwame Nkrumah. Mais l’introduction d’une loi par Nana Akufo-Addo, le président ghanéen, pour créer deux journées distinctes destinées à célébrer tous les héros de l’indépendance –et pas seulement Nkrumah- a déclenché une vive polémique et même un débat aux allures de leçon d'Histoire.
(Commod Africa 22/09/17)
L'agence de régulation de la filière cacao au Ghana, le Cocobod, a signé hier à Paris un prêt syndiqué de $ 1,3 milliard pour financer sa prochaine campagne cacao qui démarrera début octobre. Une enveloppe additionnelle de $ 200 millions est prévue si besoin, a déclaré le directeur général adjoint du Board, Yaw Adu-Ampomah. Le prêt syndiqué, négocié chaque année à pareille époque, regroupe 25 banques avec pour arrangeurs principaux le Crédit Agricole, Standard Bank, Natixis, Cooperative Rabobank, Ghana International Bank et Sumitomo Mitsui Banking Corp. L'appel à crédit a été sur-souscrit de $ 300 millions, selon le Cocobod. Ce prêt est d'un montant inférieur à celui de l'année dernière qui était de $ 1,8 milliard, une enveloppe...
(Agence Ecofin 22/09/17)
Après avoir signé, il y a quelques jours, un important accord d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL) avec la Guinée Equatoriale, les responsables du secteur énergétique ghanéen viennent de conclure un autre accord majeur avec Gazprom, le leader mondial de la fourniture du combustible. L’accord a été conclu entre la compagnie russe, le ministère ghanéen de l’Energie et la Ghana National Petroleum Corporation (GNPC). La décision du gouvernement de s’associer à un acteur de ce calibre traduit parfaitement sa volonté de transformer le pays en un hub énergétique sous-régional. Selon les termes de l’accord, Gazprom fournira 250 millions de mètres cubes de gaz par jour au Ghana, à un prix compétitif, sur une durée de 12 ans, à partir de...
(Afrik.com 22/09/17)
Le vice-président du Ghana, Alhaji Dr Mahamudu Bawumia, a donné l’assurance que le gouvernement met en place les modalités qui aideront à soutenir la politique de gratuité de l’école secondaire supérieure (SHS) pour rendre l’enseignement accessible à tous les enfants Ghanéens. Alhaji Dr Mahamudu Bawumia a déclaré que c’était la priorité absolue du gouvernement de veiller à ce que chaque enfant ait accès à une éducation de qualité, ajoutant : « Si vous investissez dans l’éducation, vous débloquerez la clé de la croissance économique ». S’adressant aux enseignants, aux étudiants et aux principaux acteurs de l’éducation à Tamale hier, le vice-président a déclaré qu’environ 424 000 étudiants, représentant 94% des candidats de BECE qui se qualifiaient pour SHS, avaient été...
(Commod Africa 22/09/17)
La Côte d'Ivoire et le Ghana ont fait une requête conjointe auprès de la Banque africaine de développement (Bad) pour un prêt de $ 1,2 milliard afin de créer dans les deux pays des entrepôts dédiés afin de pouvoir mieux réguler l'offre et la demande du cacao sur le marché mondial et agir ainsi sur les cours mondiaux. D'autre part, ils entendent utilsier une partie de ce financement pour soutenir la création d'usines de fabrication de chocolat, a indiqué hier le ministre de l'Alimentation et de l'agriculture Owusu Afriyie Akoto, de retour de Côte d'Ivoire. Ainsi, la Côte d'Ivoire entend construire 6 entrepôts d'une capacité totale de 250 000 tonnes, à proximité des principales régions de production, a précisé hier...
(Africa Top sports 22/09/17)
L’affiche finale du tournoi de l’UFOA est connue à l’issue des matchs des demi-finales disputés ce jeudi au stadium Cape Coast au Ghana. Le Ghana et le Nigeria vont jouer le bouquet final. Les deux sélections se sont imposé face respectivement au Niger et au Bénin Le Nigeria est le premier à prendre son billet pour la finale à l’issue de la première rencontre des demi-finales. Les Super Eagles ont éliminé le Bénin grâce à la seule réalisation d’Ali Rabiu (11è). Maladroits devant les buts, les Ecureuils n’ont pu revenir à la hauteur de leur adversaire avant la fin de l’explication. Devant un public acquis à sa cause, la sélection du Ghana n’a pas déçu. Elle a dominé le Niger...
(L'Equipe 22/09/17)
Le jeune attaquant anglais de Swansea Tammy Abraham (19 ans) a refusé de porter le maillot du Nigéria. Auteur d'un début de saison réussi avec Swansea, prêté par Chelsea, l'attaquant anglais Tammy Abraham (19 ans) était courtisé par le Nigéria. Brillant avec les sélections de jeunes anglaises, avec notamment quatre buts chez les Espoirs, il a choisi de rester fidèle aux Three Lions. «Contrairement aux informations parues dans les médias, j'aimerais préciser que je n'ai pas accepté de changer d'équipe nationale. Je peux confirmer que j'ai rencontré le président de la Fédération nigériane (...) cependant, toute suggestion selon laquelle j'ai pris la décision de changer ma sélection internationale est incorrecte», a-t-il expliqué. Lire la suite sur: https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Tammy-abraham-repousse-le-nig...
(Agence Ecofin 21/09/17)
Le Conseil ghanéen du cacao (Cocodob) a contracté hier à Paris, un prêt syndiqué de 1,3 milliard $ auprès d’un pool de 25 banques pour préfinancer l’acquisition de 850 000 tonnes de cacao durant la saison 2017/2018 qui s’ouvrira en octobre prochain. C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Yaw Adu-Ampomah, directeur général adjoint du Cocobod. Ce montant en baisse de plus de 27% par rapport à celui obtenu l’année dernière (1,8 milliard $) pourra être augmenté à hauteur de 200 millions $ si l’institution en exprime le besoin. Si avec cette opération réussie, le Cocobod tire son épingle du jeu malgré la morosité des cours mondiaux et une situation financière peu reluisante, tous les regards se tournent désormais vers l’équipe...
(Financial Afrik 21/09/17)
Le Ghana et la Côte d’Ivoire vont lancer conjointement un appel à la Banque africaine de développement (BAD) pour un prêt de 1,2 milliard de dollars. Ledit prêt permettra d’établir des entrepôts et mettre en place des installations de fabrication de chocolat. Selon le ministre ghanéen de l’Alimentation et de l’Agriculture, Owusu Afriyie Akoto qui s’adressait aux medias locaux, les appels ont été faits en réponse à la forte baisse du prix du cacao sur le marché mondial. En effet, M. Akoto vient de rentrer d’une visite officielle en Côte d’Ivoire où il s’est entretenu avec la président Alassane Ouattara d’une coopération plus solide entre les deux pays d’Afrique de l’Ouest sur les questions touchant l’industrie du cacao. Rappelons que...
(La Tribune 21/09/17)
Dans le cadre de leur coopération bilatérale autour du cacao, la Côte d’Ivoire et la Ghana, les deux plus grands producteurs au monde, sont en train d’affiner leur stratégie. Les deux économies entendent désormais mettre le cap sur la transformation locale de la matière et sollicitent le financement de la BAD. C'est le ministre ghanéen de l'Alimentation et de l'agriculture, Owusu Afriyie Akoto, qui l'a révélé hier, mercredi 20 septembre, au quotidien d'Etat Daily Graphic, s'adressant à la presse locale pour la première fois depuis son retour d'Abidjan, où il a assisté du 4 au 9 septembre au Forum sur la révolution verte en Afrique. Le Ghana et la Côte d'Ivoire ont conjointement sollicité la Banque africaine de développement (BAD)...

Pages