| Africatime
Lundi 27 Mars 2017
(Afrique sur 7 13/03/17)
L’ex-président du Ghana, John Mahama Dramani vient de décliner sa participation à une manifestation organisée pour le célébrer, après toutes ces années passées à la Présidence de la République du Ghana. Il donne ici les raisons de son refus. L’ex-président du Ghana, John Mahama Dramani est vraiment désolé de ne pouvoir pas participer à une manifestation spécialement organisée à son honneur. Par le biais de son service de communication, il en donne ici les raisons. D’abord, rappelons que l’événement qui était prévu pour le Samedi prochain 18 mars 2017, devait se tenir à Kawukudi Park, à Accra, la capitale. La chargée de communication de l’ex Président ghanéen, Mme Joyce Bawah Mogtari a rapporté...
(L'Express.mu 13/03/17)
Réaménagement de la diplomatie économique par Maurice d’un côté et de l’autre, la migration du Ghana vers un modèle économique plus axé sur la production industrielle. Maurice et le Ghana ont, semble-t-il, trouvé la formule pour la mise en place d’une nouvelle approche en matière de coopération entre pays de l’hémisphère Sud. «C’est au tour du secteur privé de Maurice et du Ghana de jouer.» Comme un seul homme, le ministre mauricien des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, et le vice-président du Ghana, Mahamudu Bawumia, ont estimé que les gouvernements respectifs ont créé des conditions suffisantes pour renforcer les rapports économiques entre les deux pays. Cela, à l’issue d’une rencontre avec des opérateurs à l’hôtel Westin, Balaclava, hier matin. «Avec la...
(Agence Ecofin 13/03/17)
Face à une Europe bunkerisée, en panne de croissance et de perspectives, le Maghreb semble aujourd’hui davantage tenté de traverser le Sahara que la Méditerranée. Dans 7 mois, la Tunisie deviendra le 20eme pays de la COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa). Elle s’intégrera dans un marché africain de 625 millions d’habitants qui, depuis le 10 juin 2015, rassemble également la SADC (Southern African Development Community) et l’EAC (East African Community) pour un PIB supérieur à 1000 milliards de $. Dans le même temps, le Maroc a exprimé sa volonté de rejoindre la CEDEAO, une perspective qui divise l’Afrique de l’Ouest. Des résistances s’expriment tout d’abord sur le plan économique. Le niveau de développement agricole et industriel du...
(Agence Ecofin 11/03/17)
Forte de sa première année d’exploitation réussie à sa mine d’or Asanko, au Ghana, la compagnie minière Asanko Gold a confirmé son objectif de production de 230 000 à 240 000 onces d’or pour 2017. La société situe le coût global entre 880 $/oz et 920 $/oz. La compagnie est confiante quant à l’atteinte de cet objectif, indiquant que l’usine de traitement fonctionne actuellement à 20%, au-delà de sa capacité nominale et les taux de récupération d’or dépassent 94%. En outre, elle rapporte avoir bien débuté l’année 2017 avec plus de 38 800 oz d’or produites entre janvier et février. Le projet Asanko porte sur les gisements Nkran, Adubiaso, Abore et Asuadai qui renferment 2,43 millions d'onces de réserves minérales...
(Le Défi Média 11/03/17)
Invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale, le vice-président du Ghana, le Dr Mahamudu Bawumia, a félicité « la population mauricienne pour son indépendance ». Il a appelé à une plus étroite coopération entre Maurice et son pays. C’est aux alentours de 16 h 30 que le Dr Mahamudu Bawumia, vice-président du Ghana, est arrivé au pays le vendredi 10 mars. Accompagné de son épouse, l’invité d’honneur aux célébrations de la fête nationale est à la tête d’une délégation de 28 personnes dont font partie des ministres. Dès son arrivée, il s’est rendu à la State House pour une visite de courtoisie à la Présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim. Dans une déclaration à la presse, le Dr Mahamudu...
(Dw-World 10/03/17)
Alors que le Ghana prépare les festivités, le nom de son père fondateur Kwame Nkrumah revient sous les projecteurs. Ce n’est pas sans susciter des émotions et des débats bien mitigés. Accra, le 6 mars 1957. Le Ghana, jusque là colonie britannique, proclame officiellement son indépendance. Kwame Nkrumah, qui dirige le pays, est acclamé par les foules : « Enfin, la bataille est terminée. Le Ghana, notre cher pays, est libre pour toujours. » Puis, très vite, le public déchante. Les projets économiques ambitieux, entamés après l’indépendance, sont entachés par la corruption et la mauvaise gestion. Nkrumah, le libérateur, devient de plus en plus autoritaire.
(Agence Ecofin 10/03/17)
La multinationale pharmaceutique américaine Johnson & Johnson a annoncé, ce mardi, l'expansion de ses activités vers l’Afrique, avec le lancement d'un nouveau bureau à Accra, au Ghana. L’arrivée de la compagnie fondée par les frères Johnson offrira une approche intégrée pour améliorer les résultats sanitaires dans la région. Jane Griffiths, la présidente des branches européenne, africaine et moyen-orientale du groupe, a indiqué qu'après plusieurs analyses, la société a décidé de se rendre au Ghana et de s'y établir. Cette décision a été favorisée en grande partie par la stabilité du pays. «Nous avons fait une analyse approfondie sur la meilleure destination dans toute l'Afrique.
(Afrique sur 7 10/03/17)
Après le Ghana, la Somalie vient de mettre aussi en circulation un nouveau billet de banque. Faut-il croire que l’Afrique petit à petit s’achemine allègrement vers les monnaies locales, pour ensuite en arriver à la monnaie unique? La Somalie vient d’innover en mettant en circulation un nouveau billet de banque. Le Ghana lui avait emboîté le pas pour couronner ses 60 ans d’anniversaire d’indépendance en mettant en circulation un nouveau billet de cinq (5) Ghana cedis, le mercredi dernier. C’est autour de la Somalie de faire autant pour faire entorse aux faux billets de banque en circulation du fait des multiples crises dans le pays. Ce Jeudi 09 Mars 2017, dans un communiqué rendu public, le Gouvernement de Mogadiscio a...
(APA 10/03/17)
Quelque 60 techniciens ont manifesté leur intérêt pour le poste d'entraîneur de l’équipe nationale du Ghana, a appris APA vendredi, auprès de la Fédération ghanéenne de football. Ce vendredi est la date butoir de soumission des candidatures, précise la Fédération, sans toutefois mentionner les noms des techniciens désireux de prendre en main les Black Stars. Le président de l’instance dirigeante du football ghanéen, Ibrahim Sannie Daara, a insisté que le nouvel entraîneur des Black Stars travaillera l’équipe actuellement en place pour assurer l’intérim après le départ d’Avram Grant. Daara faisait allusion à Maxwell Konadu, l’actuel entraineur par intérim du Ghana, rassurant qu’ils vont recruter un technicien de renom avec une expertise reconnue. La fédération ghanéenne de football n’a pas renouvelé...
(Financial Afrik 09/03/17)
Un nouveau billet est en circulation au Ghana depuis ce mardi 7 mars. Il s’agit de la coupure de 5 Ghana cedis, sur lequel l’on retrouve le portrait du Dr James Emman Kwegyir Aggrey, une icône du nationalisme. «En tant que révérend ministre ordonné, la contribution du docteur J. E. K. Aggrey au développement national a été particulièrement remarquable dans le secteur de l’éducation et a dépassé les frontières de la Gold Coast », explique la Banque centrale dans une note publiée sur son site. Et de poursuivre : « il a fait une impression significative et a souligné l’importance de l’éducation parmi d’autres qui deviendront des personnalités importantes en Afrique. Notamment Hastings Kamuzu Banda, président du Malawi, Nnamdi Azikiwe,...
(Agence Ecofin 09/03/17)
La Banque africaine de développement (BAD) et le Programme d’Investissement Forestier (FIP) du Fonds d'investissement climatique (FIC) ont signé avec la compagnie ghanéenne Form Ghana, un accord de prêt d’une valeur de 24 milliards $. Ce montant se décompose en un prêt concessionnel de 10 millions $ du FIP auquel s’ajoute un cofinancement de la BAD, à hauteur de 14 millions $. L’enveloppe octroyée ira au projet de restauration des forêts dégradées, par le biais de plantations labellisées Verified Carbon Standard (VCS) et Forest Stewardship Council (FSC) dans le cadre du Partenariat public-privé (PPP) établi entre Form Ghana et le gouvernement ghanéen. Cette initiative vise à créer 12 000 ha de nouvelles plantations forestières commerciales certifiées aux normes VCS et...
(L'Express.mu 09/03/17)
Le vice-président du Ghana Mahamudu Bawumia est à Maurice et sera l’invité d’honneur des célébrations de l’Indépendance. En marge de cette visite, la Commission mixte Maurice – Ghana se réunit, pour la première fois. Les travaux débuteront, ce jeudi 9 mars 2017, au ministère des Affaires étrangères, à Port-Louis. Les hauts officiels ghanéens et mauriciens se rencontrent, ce jeudi, en prélude à la réunion ministérielle qui aura lieu le lendemain, vendredi 10 mars. Le Ghana est un des pays de l’Afrique de l’Ouest avec lequel Maurice souhaite développer des échanges économiques de manière intense. La réunion des hauts officiels se penchera sur plusieurs projets, dont la production sucrière, les énergies renouvelables...
(Financial Afrik 09/03/17)
La banque centrale du Ghana vient de procéder à la fermeture de deux institutions financières pour non-conformité. Il s’agit de Agro Development Services Limited (ADFSL) basée à Sunyani et Hébron Financial Investment Limited (HIFL), située à Tema. C’est en effet suite à une enquête que la banque centrale a conclu que les activités de l’ADFSL n’étaient pas conformes aux lois et règlements édictés. Il est aussi reproché à la HIFL d’avoir fait du change sans y être autorisée. La Banque centrale du Ghana invite ainsi les usagers à arrêter leurs transactions auprès des institutions frappées par l’interdiction.
(Agence Ecofin 09/03/17)
La Banque Centrale du Ghana a mis en circulation , mardi, de nouveaux billets de 5 cedis ghanéens, coïncidant avec le 60ème anniversaire de l’indépendance du pays qui a été célébré le lundi 6 mars. Selon M. Dominic Owusu, membre du Département des devises de la Banque du Ghana, l’une des caractéristiques uniques du billet est sa capacité à permettre aux détenteurs de scanner la monnaie, en utilisant une application de téléphonie mobile pour accéder directement au site Web de la Banque. S’exprimant sur Citi fm une radio privée locale, M. Owusu a déclaré que le lien permettra aux utilisateurs d’accéder directement à un domaine sur le site pour expliquer les détails des billets aux Ghanéens. Le billet, a-t-il ajouté,...
(Agence Ecofin 09/03/17)
Suite à l’annonce par Millicom International Cellular (MIC) et Bharti Airtel de la fusion de leurs filiales Tigo et Airtel du Ghana, c’est l’inquiétude qui grimpe du côté des employés des deux entreprises de téléphonie mobile. Selon les employés, les fusions s’accompagnent généralement de réductions de postes puisqu’il faudra éviter des fonctions redondantes. Ce sont donc des centaines de travailleurs qui risquent de se retrouver sans emploi alors que les deux sociétés télécoms indiquent que ce rapprochement va renforcer leurs opérations. Si les travailleurs de Tigo et Airtel vivent dans l’anxiété sur leur sort depuis l’annonce de l’accord de fusion, les consommateurs des deux sociétés, eux, sont plutôt impatients de voir les fruits de cette joint-venture. Tigo et Airtel comptent...
(Xinhua 09/03/17)
Selon Nkosazana Dlamini Zuma, présidente sortante de la Commission de l'Union africaine (CUA), l'autonomisation des femmes est essentielle au développement des générations futures en Afrique. La présidente de la CUA a fait ces remarques en commémorant la Journée internationale de la femme lors d'une cérémonie mercredi au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. La présidente sortante a souligné l'importance de célébrer la détermination des femmes dans le monde entier pour l'égalité des droits et de faire entendre la voix des femmes. "Il y a encore des défis, même au travail, que les femmes doivent toujours affronter", a-t-elle mis en garde. "Ce sont des défis que nous devons examiner". Le bloc panafricain a rejoint la communauté internationale pour...
(Financial Afrik 08/03/17)
L’unique raffineur du pétrole au Ghana va quadrupler sa capacité de production. La raffinerie de pétrole de Tema compte construire une usine de 200.000 barils par jours soit l’une des plus importantes de l’Afrique subsaharienne. La capacité de l’usine actuelle, de 45 000 bpj, a été réduite à 28.000 à cause d’une explosion de son unité de distillation en janvier. La raffinerie de pétrole de Tema bouclera les études de faisabilité du projet d’ici l’année prochaine. «Nous avons besoin de cette raffinerie pour nous positionner stratégiquement au service d’autres pays, tels que le Togo, le Burkina Faso et le Mali qui n’ont pas de raffineries» a déclaré Isaac Osei, directeur de la Tema Oil Refinery (TOR). Le Ghana, exportateur de...
(Agence Ecofin 08/03/17)
Le gouvernement ghanéen a indiqué qu’il ambitionne d’ajouter des centrales électriques d’une capacité de 1 227 MW afin de répondre à la demande énergétique croissante du pays. Ces nouvelles capacités seront distinctes des 880 MW dont la mise en place a été initiée par le gouvernement précédent, en 2017. Les projets qui seront conduits pour l’atteinte de cet objectif incluent le projet AKSA de 370 MW de capacité, le projet GPGC (107 MW), le projet CenPower (350 MW) et le projet Early Power (400 MW). Ces informations ont été révélées par Ken Ofori-Atta, le ministre des Finances, lors du premier exposé budgétaire et de l’énoncé de la politique économique du nouveau gouvernement. « L’Electricity Company of Ghana et la Northen...
(Agence Ecofin 08/03/17)
Des discussions en cours entre la Société Financière Internationale et la filiale ghanéenne du groupe Zenith Bank devraient déboucher sur un financement de 50 millions $. Le projet sera soumis à l'appréciation du conseil d'administration de l'institution multilatérale le 4 avril 2017 prochain. En cas de validation, 40 millions $ dans cette enveloppe globale seront octroyés à Zenith Bank Ghana sous la forme de prêt à des conditions qui ne sont pas encore connues. L'argent sera affecté au financement de petites et moyennes entreprises. Le reste des 10 millions $ sera octroyé à la banque dans le cadre d'un programme visant à faciliter les échanges commerciaux. Cette nouvelle dette pourrait venir s'ajouter à l'encours de la dette consolidée du groupe...
(RFI 08/03/17)
Le président de la commission de la Cédéao, Marcel de Souza, de passage à Paris pour les Entretiens Eurafricains animés par Claude Fischer-Herzog, est l’invité de RFI. Il révèle que Yahya Jammeh ne bénéficie d'aucune immunité judidicaire de la part de la communauté internationale. Le n°1 de la Commission économique des Etats d'Afrique de l'Ouest s'exprime aussi sur la demande d'adhésion du Maroc et le blocage politique en Guinée Bissau pour laquelle il lance un quasi ultimatum. RFI : Marcel de Souza, la démocratie a triomphé en Gambie et c’est un grand succès pour la Cédéao. Mais est-ce qu’on n’est pas passé tout près de la guerre ? Marcel de Souza : Non, on n’a jamais eu l’intention d’aller faire...

Pages