Mardi 20 Février 2018
(Le Quotidien (Sn) 04/10/13)
Le respect des droits de l’enfant en Afrique de l’Ouest souffre d’un désintéressement des pouvoirs publics.Ainsi,pour une meilleure prise en compte,l’Union des coalitions ouest-africaines pour l’enfance a initié un atelier, pour renforcer les capacités de ses membres sur la programmation basée sur les droits des enfants et inviter les décideurs au changement.Caractérisée par l’exploitation et les violences faites aux enfants, l’Afrique de l’Ouest occupe la tête du peloton pour ce qui est du non-respect des droits des mômes. Cet état de fait, constaté par l’Union des coalitions ouest-africaines pour l’enfance (Ucoa), résulte d’après elle, d’une mauvaise prise en compte de cette couche vulnérable dans les programmes de politiques publiques. «Nous avons constaté que sur l’agenda des hommes politiques, généralement les...
(Le Mag 04/10/13)
Le club algérien de handball, le Groupement Sportif des Pétroliers, se serait retiré de la 35e édition du championnat africain de handball qui se déroule à Marrakech du 2 au 13 octobre. Le Maroc est représenté, lors de ce championnat, par deux clubs: le Mouloudia de Marrakech et le Wydad Smara. Ce dernier club se trouve au groupe D avec l’Espérance de Tunisie (Tunisie), GSP (Algérie), l’AS Sonabel (Burkina Faso) et Warriors Club (Tchad). Cependant, l'équipe algérienne se serait retirée de la compétition, selon les médias, prétextant son retrait par la présence du Wydad Smara, un club qui ne représenterait pas le Maroc, selon les algériens, puisque "Smara n'est point une ville marocaine", selon l'équipe algérienne. Le retrait a été...
(Fraternité Matin 04/10/13)
« Après avoir gagné la bataille du mobile et comblé le fossé numérique, le grand défi du continent africain, à présent, est d’éviter un nouveau fossé en matière d’Internet et de haut débit, à travers la mise en place d’une politique nationale qui attirera les investissements nécessaires, occasionnera la mise en place de l’infrastructure et permettra le développement du contenu », a indiqué Hamadoun Touré, ce jeudi 3 octobre, à sa sortie d’audience avec le Chef de l’Etat. « Nous avons vu ensemble les stratégies à mettre en place pour cela. Ce sont évidemment, une politique nationale qui attire l’industrie à faire les investissements nécessaires, la mise en place des infrastructures et enfin le développement du contenu », a-t-il poursuivi...
(Sidwaya 04/10/13)
La conférence régionale sur la population et le développement a entamé le dernier virage, hier jeudi 3 octobre 2013, à Addis-Abeba, avec le début de la rencontre de 48h des ministres africains en charge de ces questions. Les ministres vont examiner un projet de déclaration, à eux soumis par les experts, sur ce que doit être l’Afrique de demain. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.L’Afrique se prépare à faire une déclaration d’espoir sur son avenir depuis Addis-Abeba, la capitale de l’Union africaine (UA). La même ville qui a vu naître la vision 2063 de l’UA, avec pour objectif de relever les nouveaux défis du continent en matière de croissance, pour les cinquante prochaines...
(Gabon Review 04/10/13)
Du fait que le développement durable ne peut se prétendre sans l’innovation perpétuelle, le ministère des Affaires étrangères, sous l’impulsion du ministre délégué français chargé du Développement, Pascal Canfin initie en partenariat avec l’Agence française de Développement (AFD), un cadre de rencontre et de valorisation en faveur du continent noir dénommé «Forum Afrique – 100 innovations pour un développement durable».En amont du sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique qui se tiendra les 6 et 7 décembre 2013, la France via son ministère des Affaires étrangères organise un carrefour de promotion, de soutien et d’aide à la diffusion d’innovations pour le développement durable, portées par des innovateurs africains, dans de nombreux domaines : la santé, l’environnement,...
(Reuters 03/10/13)
Un bateau chargé de clandestins pour la plupart originaires de Somalie et d'Erythrée a fait naufrage au large de l'île de Lampedusa en Sicile (Italie) ce jeudi. Le bilan provisoire dépasse les 80 morts, selon les autorités et les sauveteurs interrogés par Reuters.Le nombre de victimes, alignées sur le port, augmente au fur et à mesure des opérations de sauvetage. D'après les garde-côtes, il semblerait que le bateau transportait entre 400 et 500 clandestins lorsqu'il a coulé. Jusqu'ici, 150 ont pu être sauvés.On rappelle que chaque année, des milliers de clandestins africains attirés par ce qu'ils pensent être une vie meilleure en Europe débarquent sur les côtes italiennes après un voyage éprouvant dans des embarcations souvent de fortune.
(Xinhua 03/10/13)
Il y a peu de signes d'une réduction systématique de la "pauvreté vécue en Afrique malgré les taux de croissance du PIB de 4,8 % affichés en Afrique entre octobre 2011 et juin 2013, selon une étude publiée mardi. L'enquête d'Afrobarometer révèle que la pauvreté vécue reste omniprésente sur le continent, démentant les prévisions selon lesquelles le recul de la pauvreté suivrait la progression des taux de croissance du PIB officiels. Afrobarometer est un projet de recherche indépendant et non- partisan qui mesure les conditions sociales, politiques et économiques en Afrique. Cette enquête a collecté des données auprès de 34 pays entre octobre 2011 et juin 2013, dans un projet d'une ampleur sans précédent prenant également en compte l'opinion et...
(Xinhua 02/10/13)
Le Ghana Trades Union Congress (TUC) a appelé mardi le gouvernement à suspendre la mise en place des nouveaux tarifs des services publics annoncés la semaine dernière. Le régulateur d'Etat, la Public Utilities and Regulatory Commission (PURC), a annoncé mercredi dernier des ajustements vers le haut des tarifs de 78,9 % et de 52 % pour l'électricité et l' eau, respectivement. Les nouveaux tarifs entrent en vigueur le 1er octobre. Dans un communiqué publié ici à Accra lundi soir, le secrétaire général du TUC, Kofi Asamoah, a déclaré que rien ne justifiait que le gouvernement et le PURC ajustent les tarifs des services publics à la hausse alors que les salaires des employés n' ont été que très peu augmenter...
(RFI 02/10/13)
Entre 2002 et 2011, la croissance annuelle moyenne en Afrique a été de 4,8%. Pourtant, la grande majorité des Africains a le sentiment de ne pas avoir profité de cette croissance. C’est ce que révèle Afrobaromètre, qui a présenté son rapport 2012 sur les conditions de vie dans 34 pays africains, mardi 1er octobre à Johannesburg, en Afrique du Sud. Afrobaromètre regroupe plusieurs instituts de recherche en sciences sociales et en économie du continent. Le rapport présenté mardi 1er octobre à Johannesburg regroupe une série d'études d'opinion réalisées de 2010 à 2012. Plus de 50 000 personnes ont été sondées. Toutes les personnes sondées ont évoqué en détail leurs conditions de vie. Combien de fois leur famille a manqué de...
(AFP 01/10/13)
JOHANNESBURG, 1 octobre 2013 (AFP) - Les plus pauvres des Africains disent qu'ils ne profitent toujours pas de l'essor économique que connaît actuellement le continent, selon un sondage d'Afrobaromètre conduit dans 34 pays et publié mardi. "Satisfaire les besoins de base quotidiens reste un défi majeur pour la majorité des Africains, même à un moment où leurs pays font état de progrès économiques impressionnants", a commenté Afrobaromètre, qui présentait son étude à Johannesburg. L'économie de l'Afrique devrait croître de près de 5% cette année. Mais bien que leurs pays bénéficient des taux de croissance parmi les plus élevés du monde, de nombreux Africains manquent toujours d'eau et de nourriture, n'ont pas un accès suffisant aux soins et sont souvent à...
(Xinhua 01/10/13)
Malgré des progrès spectaculaires au cours des 20 dernières années, l'Afrique reste confrontée à des défis majeurs tels que les inégalités, la mauvaise gouvernance, et la corruption, a déclaré la vice- directrice du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), Anne-Birgitte Albrectsen.La vice-directrice a tenu ces propos lundi à l'ouverture de la session des experts de la Conférence régionale africaine sur la population et le développement, organisée à Addis Abeba par la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (UN-CEA), l' Union africaine (UA) et le FNUAP.La vice-directrice a souligné que les pays africains avaient démontré une forte volonté politique pour ce qui est d'éradiquer la pauvreté, de créer des opportunités d'emploi pour les jeunes, d' assurer le droit...
(Xinhua 30/09/13)
Le Ghana Cocoa Board (COCOBOD) a déclaré jeudi que le pays ouest-africain comptait doubler sa consommation domestique d'ici la fin de l'année 2015. Bien que l'Afrique représente 70 % de la production totale mondiale de cacao, sa consommation de cacao équivaut seulement à 3% de la consommation mondiale totale. "Nous (le COCOBOD) avons par conséquent lancé la campagne pour promouvoir la consommation locale de cacao, en mettant en avant les bénéfices sanitaires du cacao", a déclaré le directeur des Affaires publique du COCOBOD, Noah Amenya, à Xinhua dans une interview. Le cacao est un puissant antioxydant naturel contre les maladies non transmissibles telles que le cancer. "La recherche a prouvé que le cacao contient du flavonol, très bénéfique pour le...
(Xinhua 30/09/13)
Dans un proche avenir, le Ghana dépendra fortement de gaz comme source principale de combustible pour ses centrales thermiques, a déclaré jeudi le vice-ministre de l'Energie et du Pétrole John Abdulai Jinapor. Des efforts sont en cours pour accélérer la capacité d'accès des pays de l'Afrique de l'Ouest au gaz naturel liquéfié (GNL), qui est moins cher que le pétrole brut léger sur le marché international. Le gouvernement a prévu d'augmenter la capacité de production d'électricité installée de 5.000 MW avec la production d'énergie thermique prévue de dépasser hydro dans le mix. "Le désir d'adopter ce plan d'action réside dans le fait que l'insuffisance et l'instabilité de l'alimentation électrique continue de retarder l'industrialisation et de perturber le travail, les études...
(Gabonews 30/09/13)
La 8ème édition de la Conférence économique africaine se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 28 au 30 octobre 2013.Cette rencontre, sous le thème de “l'intégration régionale en Afrique”, est organisée conjointement par le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) et le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).Cette année encore, la Conférence économique africaine rassemblera de hauts responsables politiques et économiques, des chefs d'État, des chercheurs de renom et des experts du développement. En provenance des quatre coins du continent africain et du reste du monde, ils débattront des efforts accomplis par les pays africains pour joindre leurs forces et intégrer leurs économies dans l'optique...
(Xinhua 30/09/13)
Les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sont tombés d'accord pour réduire les tarifs des appels internationaux entrants pour rendre les services TIC accessibles et abordables.Cet accord intervient lors d'une réunion régionale des experts à Banjul, destinée à promouvoir la connectivité entre les pays membres de la CEDEAO, a fait savoir le ministre gambien des Communications et des Infrastructures, Nana Grey Johnson."Je salue aussi l'initiative de la CEDEAO pour fixer de la date limite de la transition digitale au 31 décembre 2014 et assurer l'harmonisation des standards de transmission TNT et des exigences techniques", a déclaré M. Johnson. Les experts ont également salué la Commission de la CEDEAO pour les progrès significatifs enregistrés dans...
(Xinhua 30/09/13)
"Nous avons humilié et vaincu nos assaillants", s'est exprimé ainsi triomphalement le président kenyan, Uhuru Kenyatta, lors d'un discours télévisé, pour annoncer la défaite du commando terroriste des shebabs somaliens, plus de trois jours après le début de l'attaque contre le centre commercial Westgate de Nairobi.Au Kenya, les enquêtes sur l'attentat, qui a fait au moins 67 morts et 240 blessés, sont toujours en cours. Cet attentat, le plus meurtrier au Kenya depuis l'attaque-suicide d'Al-Qaïda en août 1998 contre l'ambassade des Etats-Unis, qui avait fait plus de 200 morts, a non seulement occulté la bonne réputation du Kenya, connue comme "la Perle de l'Afrique de l'Est", mais a également mis en évidence la fragilité de la sécurité globale en Afrique,...
(Jeune Afrique 28/09/13)
Lassés de voir Pékin exploiter leurs richesses pétrolières et minières sans que leurs pays en retirent des bénéfices substantiels, les gouvernements africains - du Gabon au Tchad en passant par le Niger - tentent de rééquilibrer les échanges. Au prix de quelques frictions. C'est arrivé coup sur coup. En décembre 2012, les Chinois ont perdu le champ pétrolier d'Obangue, au Gabon. En avril 2013, ils ont été conspués par des chômeurs près des puits de Diffa, dans le sud-est du Niger. En août, sur ordre du gouvernement, ils ont dû fermer un site d'extraction très polluant au Tchad. "La romance entre la Chine et nous, c'est fini", s'exclame Sanusi Lamido dans une tribune retentissante parue en mars dans le Financial...
(AFP 27/09/13)
ACCRA, 27 septembre 2013 (AFP) - Les autorités du Ghana ont décidé de s'attaquer au trafic de drogue, fléau de ce pays considéré comme le bon élève de l'Afrique de l'Ouest mais devenu une plaque tournante internationale. "Jusqu'à présent, les gouvernements ghanéens successifs et la société ghanéenne dans son ensemble avaient sous-estimé l'impact d'un tel trafic", estime Stephen Ellis, professeur d'histoire de l'Afrique à l'Université libre d'Amsterdam. Le problème n'est pas nouveau dans la région. En Guinée-Bissau, des trafiquants ont été accusés d'avoir infiltré le gouvernement et l'armée. Au Mali, les groupes liés à Al-Qaïda sont soupçonnés d'avoir financé leurs opérations grâce à l'argent de la drogue. Mais le Ghana est considéré comme une étoile montante du continent. Les six...
(L'Observateur Paalga 27/09/13)
Du 23 au 28 septembre 2013, l’Office des ports de Tema et de Takoradi au Ghana tient une semaine commerciale à Ouagadougou.Dans le but de renforcer les relations commerciales avec leurs partenaires et clients, les responsables de l’Office ont rencontré au cour d’un forum les opérateurs économiques burkinabè hier, jeudi 26 septembre 2013.Le volume des marchandises qui transitent par le port du Ghana en direction du Burkina Faso est passé de moins de mille (1 000) tonnes dans les années 1990 à plus de quatre cent mille (400 000) tonnes en 2012. Les ports du Ghana font donc partie des corridors favoris des acteurs économiques burkinabè. Malheureusement, ceux-ci rencontrent encore de nombreuses difficultés au niveau du passage portuaire, sur les...
(Sidwaya 27/09/13)
La 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes le jeudi 26 septembre 2013 à Ouagadougou. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao.C’est le jeudi 26 septembre dernier que la 10e édition du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a ouvert ses portes. « Tourisme et Technologies de l’information et de la communication (TIC) : quelles opportunités pour l’Afrique ? », tel est le thème sur lequel se focaliseront les débats et réflexions durant les 4 jours consacrés au salon. Le choix de ce thème est lié à l’essor des TIC qui ont entraîné des changements dans la nature de...

Pages