Mercredi 25 Avril 2018
(Agence Ecofin 19/04/14)
(Agence Ecofin) - S’exprimant sur les faibles rendements de la production de maïs du Ghana, un scientifique britannique pense que la conception d’une variété de maïs génétiquement modifiée pour produire par elle-même l’azote nécessaire à sa croissance, pourrait être une solution. Pour Giles Oldroyd, qui est professeur agrégé au Centre John Innes, un centre international d'excellence en science végétale et en microbiologie, le coût des engrais à base d’azote constitue un frein pour la pleine-exploitation du potentiel agricole du Ghana. «Le plus gros problème de la culture du maïs est qu'elle nécessite beaucoup d'engrais à base d'azote. Au Royaume-Uni, les agriculteurs achètent facilement les engrais à base d'azote...
(MondAfrique 19/04/14)
Apparue en Guinée Conakry début février, la fièvre Ebola, habituellement cantonnée aux pays d'Afrique centrale et de l'Est, menace aujourd'hui l'Afrique de l'Ouest. L'épidémie a d'ores et déjà atteint le Liberia et la Sierra Leone. Par mesure de sûreté, le Sénégal et la Mauritanie ont restreint l'accès à leur territoire. Etat des lieux à Conakry, la capitale guinéenne. Depuis plus de trois mois, la fièvre Ebola frappe la Guinée Conakry, faisant de nombreuses victimes, principalement dans la région forestière. Avec les campagnes de sensibilisation, les médias, Internet et les ONG déployées sur place...
(Pana 18/04/14)
L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et l’Autorité de la protection des rayonnements (RPA) organisent du 21 au 25 avril à Port-Louis un cours de formation régional axé sur le thème 'Soutenir les systèmes régulateurs pour le contrôle des sources de rayonnements' . Une trentaine de hauts cadres des corps régulateurs venant des Etats membres de l’AIEA en Afrique, dont l’Afrique du Sud, le Botswana, l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, l’ile Maurice, la Namibie, le Nigéria, la Tanzanie, le Sierra Leone, le Soudan et le Zimbabwe, y participeront. L’objectif de cette formation est d’aider les régulateurs des pays membres à mettre en œuvre un système régulateur efficace et durable conforme aux normes de sécurité de l’AIEA. Plusieurs thèmes seront...
(Agence Ecofin 17/04/14)
(Agence Ecofin) - La banque centrale du Ghana (Bank of Ghana) devrait, le 24 avril 2014, émettre pour le compte du gouvernement des titres obligataires d'un montant global de 400 millions de cedis (143,8 millions $). Cette nouvelle émission d'obligations devrait avoir une maturité de 3 ans et sera ouverte à souscription à des investisseurs non-résidents du Ghana, et se présente comme le deuxième du genre, après l'émission effectuée au mois de février qui s'est négociée à un taux d'intérêt record pour les trois dernières années, de 23% Selon Collins Antwi le directeur adjoint du trésor ghanéen cité par Reuters, le gouvernement qui a suspendu une émission programmée pour mars afin d'éviter une envolée des taux, a pris la décision...
(Agence Ecofin 17/04/14)
(Agence Ecofin) - Le conseil des administrateurs de la Banque mondiale vient d’approuver le financement de 19 centres d’excellence au sein d’universités situés dans sept pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, pour une enveloppe de 150 millions de dollars. Selon un communiqué de la Banque mondiale, les centres sélectionnés sur concours bénéficieront d’un financement visant à soutenir des filières d’enseignement spécialisées dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, mais aussi de l’agriculture et de la santé. Ce projet destiné à renforcer l’enseignement scientifique et technologique à travers le continent, sera financé par des crédits de l’Association internationale de développement (IDA) à huit pays...
(Sud Quotidien 17/04/14)
Le président du comité de pilotage du programme régional de protection intégré du cotonnier en Afrique (Pr-Pica), Agbélénko T Adjanor, a exhorté les pays de la zone ouest-africaine à accentuer leurs efforts dans la gestion intégrée du secteur cotonnier. Il a insisté sur la nécessité de définir des approches de lutte intégrée du cotonnier pour améliorer la productivité. Les Etats de la zone ouest-africaine doivent renforcer leur gestion intégrée dans le secteur cotonnier pour mieux faire face aux défis. C’est la conviction exprimée par Agbélénko T Adjanor, président du comité de pilotage du programme régional de protection intégré du cotonnier en Afrique (Pr-Pica) hier mercredi, à l’ouverture de la 7e réunion bilan du programme régional de protection intégré du cotonnier...
(Xinhua 16/04/14)
ACCRA, (Xinhua) -- Le Ghana organisera un forum économique national au cours de la dernière semaine du mois de mai, a annoncé mardi à Accra le vice-président Kwesi Bekoe Amissah- Arthur. Le ministère des Finances a présenté au gouvernement un document qui est actuellement affiné en vue de la conférence économique nationale envisagée, a indiqué le vice-président. Le vice-président a fait cette annonce à l'occasion de l' édition 2014 de la série de dialogues politiques annuels entre le Ghana et l'UE. Cette réunion a abordé les moyens de renforcer les relations bilatérales entre le Ghana et l'Union européenne. "Ce document formerait la base de ces discussions qui devraient produire un consensus national sur les difficultés et les mesures à mettre...
(Xinhua 16/04/14)
ACCRA, (Xinhua) -- Le groupe Distell, l'un des principaux producteurs de vins et de liqueur en Afrique du Sud, vient d'annoncer l'ouverture de son usine d'embouteillage au Ghana. L'usine qui a une capacité de 15 millions de litres, est une joint-venture entre le Groupe Distell et Finatrade Ghana, une entreprise leader en matière de distribution au Ghana. S'adressant aux médias, Burton Swain, directeur pays de Distell Ghana, une filiale de la société sud-africaine a déclaré son intention de faire du Ghana le coeur de son marché ouest-africain. La société qui est listée sur la Bourse de Johannesburg (JSE) a également tissé des partenariats avec des entreprises locales au Nigeria, au Kenya et en Angola. Distell, qui produit des marques comme...
(Afriquinfos 16/04/14)
ACCRA (© 2014 Afriquinfos) - L’eau Pure water se vend comme des petits pains au Ghana aux dépends de la santé de ses habitants. Alors que le prix d’une bouteille d’eau au Ghana peut aller jusqu’à 50 centimes d’euros, le sachet de « Pure Water » est vendu à seulement 3 centimes d’euros. Ces sachets sont vendus dans la rue à toute heure du jour et de la nuit et permettent à tous de se désaltérer à moindre coût. Si cette eau semble très avantageuse pour la population ghanéenne présentée comme ça, il n’en reste pas moins que derrière se cachent bien des défauts. Sa provenance tout d’abord reste très incertaine. L’eau n’est pas soumise aux normes de contrôle que...
(Slate Afrique 16/04/14)
Pour pallier les pénuries d'eau en Afrique de l'Ouest et centrale, les populations s'abreuvent d'une eau baptisée «Pure Water», qui est tout sauf pure. La formule a été répétée à l’envi: l’eau c’est la vie. Pourtant, au Ghana, pays situé sur la côte ouest de l’Afrique, elle peut être à l’origine de bien de problèmes de santé. Du fait de la rareté de l'eau, des sachets plastiques d’eau fraîche sont vendus dans la rue. Là-bas, à Accra, les populations appellent ça «Pure Water». Pourtant, comme l’indique Le Journal International.fr, un site monté par de jeunes journalistes afin de décrypter les mutations des sociétés contemporaines, rien ne prouve que cette «Pure Water» est vraiment pure. «[les sachets] sont souvent remplis avec...
(Xinhua 15/04/14)
ACCRA, (Xinhua) -- Le Ghana et la Turquie visent à atteindre un volume d'échanges bilatéraux d'au moins 1 milliard de dollars au cours des deux prochaines années, ont déclaré lundi des responsables. Ce montant représente le double de celui de 500 millions de dollars enregistré en 2012, a expliqué le ministre du Commerce Haruna Iddrisu, appelant les deux pays à déployer de grands efforts pour en faire plus qu'actuellement. Le ministre s'exprimait lors d'une interview à l'issue de l' ouverture de la quatrième session de la commission économique et commerciale conjointe turco-ghanéenne à Accra.
(Sud Quotidien 15/04/14)
Un atelier de validation d’un document de la stratégie régionale de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) sur l’éclairage efficace qui s’est ouvert hier lundi, 14 avril, à Dakar, prend fin ce jour par un point de presse. Il est question pour les pays membres, de promouvoir l’efficacité énergétique. Tous les pays de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) toute proportion gardée ont développé des politiques énergétiques qui, jusqu’ici, n’ont pas contribué de manière efficiente à la maîtrise de la demande d’énergie. 60% des populations de cet espace n’ont pas accès à cette électricité. Par conséquent, le manque de fiabilité énergétique coûte aux économies ouest africaines 2% de croissance annuelle. C’est le résultat de...
(Le Quotidien (Sn) 15/04/14)
Même si la propagation du virus Ebola en Guinée, foyer de l’épidémie, est quelque peu maîtrisée avec la guérison de certains malades, l’Organisation des Nations-Unies pour l’enfance se montre toujours vigilante et a décliné une stratégie de prévention pour circonscrire l’épidémie dans ce pays. Elle a mis un accent important sur la diffusion de l’information en vue d’éviter une épidémie désastreuse au sein de la sous-région. La propagation du virus Ebola en Afrique de l’ouest secoue toutes les organisations. L’Organisation des Nations-Unies pour l’enfance a demandé aux pouvoirs publics de mettre l’accent sur l’information et les comportements à adopter. «Ebola tue. Mais le manque d’informations ou la désinformation et les rumeurs mettent encore plus de gens en danger», souligne Dr...
(Pana 14/04/14)
La poursuite du débat sur la santé de l'économie ghanéenne et la conférence nationale des délégués du principal parti d'opposition, New Patriotic Party (NPP), ce week-end, ont dominé la presse cette semaine, au Ghana. Sous le titre 'Le Vice-président convoque un forum sur l'économie', le journal gouvernemental Graphic rapporte que le vice-président, Kwesi Amissah-Arthur, a proposé l'organisation d'un forum national sur l'économie afin de trouver la meilleure solution pour résoudre les difficultés économiques actuelles. 'Un tel forum doit impliquer toutes les parties prenantes et se départir de toute considération partisane afin de réfléchir sur les défis', a-t-il déclaré, à l'inauguration d'une usine...
(Xinhua 14/04/14)
LAGOS, (Xinhua) -- Le gouvernement ghanéen s'est déclaré dimanche prêt à travailler avec le Nigeria pour combattre le terrorisme. Le soutien du Ghana devient impératif pour gagner la guerre antiterroriste, a déclaré Abdulai Abukari, consul généal du Ghana à Lagos au centre commercial du Nigeria. D'après lui, le Nigeria a besoin du soutien et de la coopération des Etats membres de la sous-région dans la lutte contre le terrorisme. M. Abukari a ajouté que son pays allait travailler étroitement avec Interpol et d'autres agences sécuritaires internationales sur les frontières pour traquer les trafiquants d'arme et ceux s'engagent dans les crimes transfrontaliers. Il a affirmé que le partenariat entre le Ghana et le Nigeria pourrait réduire le terrorsime et l'insécurité non...
(AFP 12/04/14)
ACCRA, 12 avril 2014 (AFP) - La cinéaste américaine Rachel Boynton a mis presque dix ans à réaliser un documentaire consacré à la production de pétrole en Afrique de l'Ouest, "Big Men", un film encensé par la critique. Produit par l'acteur Brad Pitt, le film montre notamment, fait rare, le conseil d'administration d'une compagnie pétrolière américaine s'apprêtant à lancer l'exploitation de nouveaux gisements découverts au Ghana. On y voit aussi des activistes de la région pétrolifère du Delta du Niger, dans le sud du Nigeria, dont l'insurrection avait entravé la production de brut jusqu'à la signature d'un accord d'amnistie en 2009. "Big Men" a été présenté l'année dernière en avant-première au Festival du film de Tribeca de New York et...
(Xinhua 12/04/14)
ACCRA, (Xinhua) -- La banque ghanéenne UT va chercher des dépôts à bas prix, alors que les rumeurs circulent selon lesquelles la banque centrale voudrait demander un capital minimum plus élevé. Prince Kofi Amoabeng, PDG de la banque, a expliqué vendredi que les dépôts à bas prix, qui se sont élevés à 30 % contre 70 % des dépôts chers l'année précédente, ont chuté à 27/73 en 2013. Selon lui, la banque a déjà déployé le système pour mobiliser les dépôts à bas prix, la phase de pilotage portant déjà ses fruits. Pearl Esua-Mensah, vice-directrice de la banque, a ajouté que UT allait également lancer une campagne pour attirer les femmes.
(Xinhua 12/04/14)
ABIDJAN, (Xinhua) -- La lutte contre l'insécurité alimentaire se présente comme un défi dans l'espace de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (CEDEAO), ont indiqué les experts et les autorités de la sous-région participant à la conférence régionale sur les opportunités d'échanges de produits agricoles et agroalimentaires dans le Sahel et en Afrique de l'ouest (CORPAO), tenue depuis mercredi à Abidjan. Pour ceux-ci, il convient d'intensifier les échanges sous- régionaux afin d'instaurer une nouvelle dynamique. De l'avis du directeur de cabinet du ministre ivoirien en charge de l'Intégration régionale, Diamoutété Alassane Zié, cette conférence se présente comme une opportunité pour mettre en commun les efforts.
(RFI 12/04/14)
Une opération des douanes et de la police menée en novembre 2013 a permis de saisir plus de 1,7 tonne de stupéfiants et de procéder à 91 arrestations. Cette opération, qui a impliqué 27 pays du continent, se nomme « Cocair ». C'est la quatrième du genre en Afrique. L’opération « Cocair » est menée par l’Organisation mondiale des douanes (OMD), Interpol, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et est financée par l'Union européenne. Elle délivre avant tout une formation aux agents des douanes. Il s’agit ensuite de mettre en réseau les services de police et d’Interpol, avec huit unités de contrôle placées dans les aéroports du Cap-Vert, du Sénégal, du Mali, du Togo, du...
(Xinhua 12/04/14)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Les pays africains devraient adopter des politiques industrielles crédibles et promouvoir des organisations efficaces chargées de la politique industrielle afin de renforcer la transformation structurelle du continent, estiment la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et la Commission de l'Union africaine (UA) dans un nouveau rapport publié vendredi. Dans ce rapport, l'ONU et l'UA affirment que la transformation du paysage industriel de l'Afrique a échoué en partie, parce que les pays ont utilisé des schémas industriels marqués par le manque de dynamisme et l'absence de coordination au niveau élevé...

Pages