Dimanche 22 Octobre 2017
(Pana 10/02/14)
Les experts de la Commission économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui ont passé en revue l'intervention de l'organisation au Mali, ont exhorté le bloc régional à signer un protocole d'accord avec ses pays membres leur permettant de fournir des forces militaires à la CEDEAO, dans le cadre de ses efforts visant à consolider et opérationnaliser l'architecture régionale de paix et de sécurité. Les experts, qui ont lancé cet appel à Akosombo au Ghana à l'issue de la réunion de trois jours de la Revue des experts des pairs sur l'intervention de la CEDEAO, ont également préconisé la mise sur pied par la CEDEAO d'un Fonds pour la gestion ds opérations de maintien de la paix (Peace Support Operations,...
(Groupe Futurs Médias 10/02/14)
Le Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Secrétaire exécutif de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) a mis en garde que les taux de croissance de la population africaine pourrait provoquer une sérieuse concurrence dans la quête des ressources telles que l'énergie, l'eau et la nourriture et même nuire à ses efforts de développement si les décideurs politiques et les scientifiques n’accordent pas l'attention voulue aux changements climatiques. Prenant la parole lundi, au Sommet de Delhi sur le développement durable 2014 en Inde, M. Carlos Lopes a appelé à une action volontaire sur l'industrialisation verte pour lutter contre les défis de l'énergie, de l'eau et de la sécurité alimentaire du continent, que les impacts négatifs du changement climatique ont accentué,...
(Agence Ecofin 10/02/14)
Le célèbre fabricant hollandais de tissu wax Vlisco, qui avait été racheté en septembre 2010 par le fonds de capital-investissement Actis LLP pour 118 millions d’euros, continue de tisser sa toile en Afrique. Le groupe va ouvrir de nouveaux magasins en Afrique de l’Ouest où la demande pour les marques de luxe augmente, a annoncé un responsable d’Actis. «Nous poursuivons notre croissance suivant une tendance bien réfléchie en Afrique de l'Ouest où les consommateurs deviennent plus nantis», a déclaré Murray Grant, un gestionnaire des investissements chez Actis, cité par Bloomberg. Et d’ajouter: « Comparée à l’Afrique de l'Est et à l'Afrique australe, l’Afrique de l'Ouest présente une faible pénétration en matière de commerces spécialisés dans la vente au détail. Cela...
(Pana 08/02/14)
L'organisation Royal Philips et la fondation pour la médecine et la recherche en Afrique (AMREF) vont travailler ensemble dans un partenariat innovant sur la base des valeurs qui leur sont communes pour apporter une amélioration structurelle au niveau des infrastructures sanitaires et des prestations de services de soin dans le continent africain. Ce partenariat stratégique à long terme a pour objectif d'appuyer la fondation AMREF pour l'atteinte de ses objectifs sociaux et aidera également la compagnie Philips dans son ambition d'améliorer la vie des africains, tout en réalisant une croissance du marché africain des soins de santé en rapide évolution, selon une déclaration...
(Agence Ecofin 07/02/14)
L'agence de notation Fitch Ratings a recommandé, le 7 février, au Ghana d’accélérer son rythme de consolidation budgétaire et à corriger ses déséquilibres macroéconomiques pour atténuer la chute de la monnaie locale. «Il est peu probable que les décisions de la Banque centrale du Ghana de relever son taux directeur et de renforcer le contrôle des changes allègent la pression sur la monnaie locale, le cedi, en l’absence d’une consolidation budgétaire accélérée de nature à corriger les déséquilibres macroéconomiques internes», a estimé l’agence dans un communiqué. «Le déficit budgétaire du Ghana qui s’est établi en moyenne à 11% au cours des deux dernières années est à l’origine de ces déséquilibres macroéconomiques», ajoute Fitch, tout en notant que le déficit des...
(Pana 07/02/14)
La Banque centrale du Ghana durcit la réglementation sur les bureaux de change - La Banque centrale du Ghana a renforcé le contrôle des activités des bureaux de change dans le cadre de mesures prises pour stabiliser le cedi, la monnaie locale, en chute libre depuis quelques semaines. Dans une annonce parue dans les journaux locaux jeudi, dans le cadre des mesures annoncées pour le contrôle des opérations sur les comptes en devises et le rapatriement des recettes d’exportations, la Banque centrale a indiqué que les nouvelles directives visaient à 'moderniser et renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent'. D’après la Banque, tous les bureaux de change devront informatiser leurs opérations en adoptant le logiciel certifié approuvé par elle d’ici...
(Xinhua 07/02/14)
Cette mesure est destinée à ramener la stabilité à cette économie, exposée à une inflation en hausse et à une dépréciation continue de sa devise locale, le cedi. « Les incertitudes de perspectives et l'affaiblissement des fondamentaux soulignent la nécessité de poursuivre le durcissement des politiques budgétaires et monétaires, ainsi que les mesures susceptibles de réduire la vulnérabilité des pays aux chocs, de recentrer les perspectives d'inflation et de maintenir la stabilité macroéconomique », a déclaré aux médias Henry Kofi Wampah, le gouverneur de la Banque du Ghana, à l'issue d'une réunion d'urgence du Comité de politique monétaire (CPM). Le cedi, qui s'est déprécié d'environ 14 % en 2013, a déjà reperdu environ 6,5 % depuis janvier. Certains événements dans...
(Star Africa 07/02/14)
Les travaux de l’interconnexion électrique entre les villes de Bolgatanga (Ghana) et Ouagadougou (Burkina Faso) vont démarrer au dernier trimestre de l’année 2014, a appris APA, jeudi, dans la capitale burkinabè, à l’occasion du lancement des services d’ingénieries de ce projet. Le directeur général de la Société nationale d’électrification du Burkina (SONABEL), Apollinaire Siengui Ki, a rappelé que l’interconnexion Bolgatanga-Ouagadougou est un projet important pour les deux pays et particulièrement pour le Burkina Faso. Le démarrage des travaux est prévu au dernier trimestre de l’année 2014, mais la mise en service de l’interconnexion va intervenir au plus tard au deuxième trimestre de 2016, a-t-il précisé. Il précisé que le projet a été classé parmi les projets prioritaires du WAPP, le...
(Le Mag 07/02/14)
Le géant immobilier marocain Addoha lorgne stratégiquement pour l‘année 2014, les marchés de l’habitat, dans la Mauritanie voisine et surtout dans deux géants africains non francophones, l’anglophone Ghana et le lusophone Angola. "Notre objectif est de construire 15000 logements en Afrique d'ici à 2015, parmi lesquels 80 % de logements sociaux". Ainsi faisait déclaration sur ses desseins stratégiques sur le continent, Saad Sefrioui en mai 2013. Cet objectif semble en chemin de concrétisation, rapporte la version économique du magazine panafricain, Jeune Afrique ; selon lui, Sefrioui vise pour 2014, d’investir les marchés mauritanien, angolais et ghanéen. Déployé dans six pays Africains subsahariens, dont la Côte d'Ivoire, le Cameroun, la Guinée et la République du Congo, Addoha, compte mener offensives dans...
(Agence Ecofin 07/02/14)
Qatar National Bank (QNB) ambitionne de devenir la plus grande banque en Afrique et au Moyen-Orient d’ici 2017 grâce au lancement d’un programme d’expansion ambitieux dans cette région, rapporte l’agence Reuters le 6 février, citant un dirigeant de ce groupe bancaire leader dans la région du Golfe. «Notre objectif est de devenir la plus grande banque au Moyen-Orient et en Afrique d'ici 2017. Dans ce cadre, nous sommes intéressés par certains des marchés où nous n'avons pas d’activités actuellement», a déclaré le directeur financier du groupe bancaire qatari, Ramzi Mari. «Nous sommes à la recherche de cibles d'acquisitions en Turquie, au Maroc et en Afrique subsaharienne», a-t-il détaillé. Avec des actifs de 154,4 milliards de dollars au 30 juin 2013,...
(Pana 07/02/14)
L'Indice FAO des prix des produits alimentaires de janvier a reculé pour la première fois en 3 mois, la hausse des prix des produits laitiers ayant été neutralisée par la baisse des cours des céréales, du sucre, des huiles et de la viande. L'Indice, qui mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires, avoisinait les 203,4 points en janvier 2014, soit un fléchissement de 1,3 pour cent par rapport à décembre et de 4,4 pour cent par rapport à janvier 2013, précise un communiqué de la FAO dans un communiqué reçu ce jeudi par la PANA à Nairobi. 'Nous assistons à une baisse des prix due à l'abondance de l'offre, elle pourrait cependant être limitée par...
(Xinhua 06/02/14)
ABIDJAN (Xinhua) - Une délégation de l'organisme étatique en charge de la gestion de la filière anacarde et coton en Côte d'Ivoire, le Conseil du coton et de l'anacarde (CCA), est en mission dans le nord et le nord-est du pays où elle sensibilise les producteurs de noix de cajou sur les menaces qui pèsent sur la filière ivoirienne avec la fuite de sa production vers le pays frontalier du Ghana. Après Korhogo (chef-lieu région des Savanes, nord) lundi et Bondoukou (chef-lieu de la région du Gontougo, nord-est) mardi, la délégation du Conseil du coton et de l'anacarde séjourne mercredi à Bouna (chef-lieu du Boukani, nord-est). Le président du Conseil, Bamba Mamadou, dans ses échanges avec les producteurs, a insisté...
(Agence Ecofin 06/02/14)
Agence Ecofin) - Le groupe bancaire sud-africain FirstRand Ltd a annoncé, le 4 février, avoir relancé son plan d’expansion en Afrique qui avait été mis en veilleuse depuis l’échec des négociations engagées pour l’acquisition de la banque ghanéenne Merchant Bank au Ghana. Selon Sizwe Nxasana (photo), son directeur général, FirstRand a déposé une demande d’agrément au Ghana.M. Nxasana a également indiqué que son institution examine l’opportunité d’une implantation au Kenya où la demande des services bancaires augmente. «Nous avons déjà un bureau de représentation au Kenya et nous étudions l’opportunité d’une plus importante implantation», a-t-il déclaré.«Compte tenu de l’impact important de M-Pesa, nous évaluons toutes les options », a-t-il ajouté. M-Pesa est un service de transfert d'argent via le téléphone...
(Jeune Afrique 06/02/14)
Pour 2014, Saad Sefrioui, le directeur général de Addoha, projette une implantation du promoteur immobilier marocain au Ghana, en Mauritanie et en Angola. Déjà présent dans six pays d'Afrique subsaharienne, dont la Côte d'Ivoire, le Cameroun, la Guinée et la République du Congo, le promoteur immobilier marocain Addoha, coté à la Bourse de Casablanca, ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Pour 2014, Saad Sefrioui, le directeur général du groupe marocain, projette une implantation au Ghana, en Mauritanie et en Angola.Addoha poursuit donc son offensive vers les pays d'Afrique subsaharienne où le déficit en logements est important et où le nombre de constructions actuelles, entre 1 000 et 1 500 par an, reste largement insuffisant. En mai 2013, Saad...
(SeneNews 06/02/14)
Le président du Niger, Issoufou Mahamadou est arrivé mercredi soir à Ouagadougou où il est venu consulter son homologue burkinabè Blaise Compaoré par rapport au projet de création d’une monnaie unique dans l’espace CEDEAO. « On nous a confié, le président Ghanéen et moi-même ce dossier relatif à l'intégration monétaire. La CEDEAO a adopté le programme de coopération monétaire qui prévoyait la mise en place d'une monnaie unique », a déclaré Issoufou Mahamadou à sa descente d'avion. Il a rappelé que dans l'espace communautaire, « nous avons 8 monnaies qui ne sont pas convertibles et cela est un frein au développement des échanges économiques et au développement des transactions financières ». Pour le président nigérien, « l'objectif c'est de lever...
(Pana 06/02/14)
Le directeur général de l’Institut mondial des caisses d’épargne (World Savings and Retail Banking Institute), Chris De Noose, a invité les dirigeants de caisses d’épargne en Afrique de l'Ouest à joindre leurs forces, moderniser leur offre à la clientèle pour assurer leur survie et élargir l’accès aux services financiers dans la sous-région. 'Le climat de concurrence impose aux caisses d’épargne de se transformer ou disparaître, vu le rôle vital qu’elles jouent dans le domaine économique et social de la population africaine où la plupart n’ont pas accès aux grandes banques', a déclaré M. De Noose, mardi à Dakar. Il prenait part à la rencontre du Groupe régional Afrique de l’Institut mondial des caisses d’épargne (IMEC), axée sur le thème: 'Plan...
(Xinhua 05/02/14)
ACCRA (Xinhua) - La ministre ghanéenne de la Santé Sherry Ayittey a appelé mardi les parties prenantes du secteur de la santé à dissiper les mythes et les erreurs sur le cancer. « Il y a beaucoup de mythes et de croyances erronées sur le cancer et nous devons connaître la vérité pour mieux nous protéger », a-t-elle déclaré lors d'une cérémonie marquant la Journée mondiale de la lutte contre le cancer 2014. Cette journée internationale est célébrée le 4 février de chaque année, pour contribuer à la sensibilisation sur les différents cancers et inciter à des actions internationales pour prévenir des millions de morts évitables. Le thème de cet événement est cette année « Dissiper les mythes – le...
(Adjinakou 05/02/14)
On en sait un peu plus sur les raisons du grand retour du délestage au Bénin. Voulant se justifier, le gouvernement s'est vu obligé de dire la vérité aux Béninois, surtout qu'il n'a toujours pas les moyens de sortir le pays du noir. Dans un communiqué publié dans les médias, le gouvernement explique que le Ghana a revu à la baisse sa puissance contractuelle qui est passée de 80 Megawatts à 30 Megawatts depuis le 29 janvier 2014 avec à la clé, une réduction drastique aux heures de pointe. Pire, l'énergie électrique en provenance du Nigéria connait actuellement une instabilité importante. Ce qui accentue bien évidement les difficultés du Bénin qui ne fait pas grand' chose pour assurer son indépendance...
(Le Soleil 05/02/14)
Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé, une prise de participation de 25 millions de dollars au capital du Fonds africain de l’énergie renouvelable (Faer) et confirmé la mobilisation de 39,5 millions de dollars auprès d’autres bailleurs. Cela va permettre d’investir dans des projets d’énergie renouvelable en Afrique subsaharienne. Le Fonds africain de l’énergie renouvelable (Faer) est un fonds de capital-investissement, qui investit dans des projets d’énergie renouvelable (d’envergure modeste et moyenne) en Afrique subsaharienne (à l’exclusion de l’Afrique du Sud), et vise une capitalisation totale de 150 à 200 millions de dollars. Selon un communiqué qui nous est parvenu, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad) a approuvé, une prise de...
(Agence Ecofin 04/02/14)
Le directeur financier de Foschini Group, Ronnie Steyn, a annoncé, le 4 février, que son groupe de grande distribution allait renforcer sa présence en Afrique de l’Ouest en ouvrant quatre magasins au Ghana d’ici fin 2014. Foschini Group a fait en 2013 une première incursion en Afrique de l’Ouest à travers l’ouverture de deux magasins au Nigeria dans le cadre d’une stratégie de croissance visant à porter réseau en dehors de l’Afrique du Sud à plus de 200 magasins multi-produits contre une centaine actuellement. Ronnie Steyn a, cependant, indiqué que l’ouverture prévue de magasins au Kenya a été mise en veilleuse. «Nous avons des vues sur l’Afrique de l’Est, mais nous ne sommes pas encore implantés dans cette région. Nous...

Pages