Samedi 24 Février 2018
(APA 19/02/18)
APA-Lomé (Togo) - Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a appelé, lundi à Lomé, la classe politique togolaise à faire preuve de ‘’compréhension mutuelle’’ dans ses négociations en vue de venir à bout de la crise qui mine son pays depuis plusieurs mois. Faisant preuve d’une grande neutralité, le président ghanéen qui donnait le coup d’envoi des travaux du dialogue politique au Togo, a assuré qu’il n’avait aucun parti pris dans son rôle de médiateur. Partant de là, il a affirmé que son souci était de faire en sorte « que les préoccupations et aspirations du peuple togolais soient prises en compte » dans les discussions. Selon le règlement intérieur adopté dimanche par le comité préparatoire, le dialogue devra porter...
(La Tribune 19/02/18)
Le 21 février prochain, les chefs d'Etat ivoirien, ghanéen, nigérien et nigérian examineront ensemble le programme de la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest. Ce sera l'occasion pour eux, d'examiner également la nouvelle feuille de route pour l'accélération du processus. La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) s'active pour son projet de monnaie unique. Selon les sources officielles, le président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, et ses homologues du Ghana, Nana Akufo-Addo, du Niger, Mahamadou Issoufou, et du Nigeria, Muhammadu Buhari, se réuniront le 21 février 2018, à Accra, au Ghana, pour examiner la mise en œuvre du Programme de la monnaie unique de l'espace...
(RFI 19/02/18)
Au Togo, le comité préparatoire a fini ses travaux dimanche 18 février, après de longues discussions. Un document est rendu public et servira de feuille de route pour le déroulement du dialogue. C’est un document de quatre pages qui va servir de règlement intérieur pendant les pourparlers entre les acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition. Sept délégués de chacune des deux parties sont conviés à la table de discussion sous la houlette du facilitateur ghanéen. Les pourparlers devront durer une dizaine de jours. Ce dialogue a trois objectifs : trouver un accord aux questions spécifiques à l’origine de la crise actuelle, s’entendre sur des mesures concrètes à même de rétablir la confiance entre les acteurs sociopolitiques de la crise...
(Agence Ecofin 19/02/18)
Le Ghana accueillera, ce mercredi, une rencontre de 4 chefs d’Etat de l’espace Cedeao, dans le cadre de l’accélération du processus de création d’une monnaie unique, indique un communiqué de l’organisation régionale. Cette rencontre réunira la « task force présidentielle » composée des présidents Nana Akufo-Addo (Ghana), Muhammadu Buhari (Nigeria), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) et Mahamadou Issoufou (Niger). Elle devrait permettre l’adoption d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre du programme de la monnaie unique de la communauté, comme il a été recommandé lors de la réunion de Niamey, du 24 octobre dernier. Notons que cette réunion succède aux séances de travail, des 17,18 et 19 janvier derniers, à Abuja, au cours desquelles plusieurs experts régionaux ont...
(APA 16/02/18)
APA-Accra (Ghana) - Le secteur du cacao au Ghana accuse un déficit budgétaire de deux (2) milliards de dollars en raison de la chute du prix international de cette denrée, a déclaré ce jeudi, le Directeur général du Cocobod, M. Joseph Boahen Aidoo « Le cacao contribue de manière significative à l’économie du pays, mais nous n’en consommons pas beaucoup au Ghana, tout est exporté vers l’Europe et ils déterminent le prix », a-t-il dit. S’exprimant à l’occasion de la Journée nationale du chocolat au Ghana, célébrée chaque année le jour de la Saint-Valentin, M. Aidoo a déclaré que la valeur du cacao avait baissé de manière significative alors que les prix vendus aux agriculteurs restaient inchangés. La production de...
(Agence Ecofin 16/02/18)
Kweku Awotwi (photo) a été nommé directeur général de Tullow Ghana. L’annonce a été rapportée jeudi 15 février par la presse ghanéenne qui indique que M. Awotwi remplacera à ce poste, Charles Darku qui y a servi pendant 5 ans et se dirige désormais vers la retraite. Le nouveau dirigeant qui prendra la tête de Tullow dès le 1er mars prochain a une expérience de plus de 25 ans dans le pétrole et le gaz, la production électrique, ainsi que dans les industries extractives où il a eu plusieurs postes de responsabilités tant en Afrique qu’aux Etats-Unis. Il était notamment responsable à la planification chez Kaiser Aluminium & Chemical Corporation, un producteur américain d’aluminium où il a été en service...
(APA 15/02/18)
APA - Accra (Ghana) - Le taux d’inflation du Ghana est tombé à 10,3% en janvier contre 11,8% le mois précédent, a déclaré le statisticien du gouvernement intérimaire, M. Baah Wadieh lors d’une conférence de presse mercredi à Accra. Le chiffre représente une baisse de 1,5 point, qui a été considérée par de nombreux économistes et analystes financiers comme un gain énorme pour l’économie ghanéenne. M. Baah Wadieh a attribué la baisse du taux d’inflation de janvier à une réduction générale des composantes de l’inflation alimentaire et non alimentaire, ainsi qu’à un effet de dérive de base. "Le groupe des aliments et des boissons non alcoolisées a enregistré un taux annuel de 6,8%. C’est 1,2 point de moins que le...
(Agence Ecofin 15/02/18)
Le fabricant de nanosatellites Sky and Space Global a signé un contrat de cinq ans avec Universal Cyberlinks Ltd, l’un des principaux fournisseurs de services télécoms au Ghana. Il porte sur la fourniture de la connectivité par nanosatellites à la société télécoms. Elle lui permettra de proposer aux Ghanéens des capacités de transfert de données améliorées. Ce regain de connectivité lui permettra également d’améliorer sa présence dans un marché en croissance progressive. Universal Cyberlinks Ltd va obtenir sa connectivité de la flotte de trois nanosatellites que Sky and Space Global a mis en orbite en juin 2017. Le fabricant prévoit d’enrichir cette flotte avec plus de 200 nanosatellites d'ici 2020. Actuellement, il est en quête de nouveaux clients commerciaux dans...
(Agence Ecofin 14/02/18)
General Electric a annoncé qu’il construirait, en collaboration avec Marinus Energy, une centrale à biomasse de 25 MW, dans la localité d’Atuabo. L’infrastructure fonctionnera grâce à l’isopentane, un gaz qui aurait été brûlé si aucun usage n’était trouvé pour l’exploiter. Elle sera construite grâce à des turbines TM2500 qui seront fournies par la GE. « Non seulement la centrale à biomasse d’Atuabo permettra à notre compagnie de proposer l’une des solutions énergétiques les plus innovantes, mais elle nous permettra aussi d’utiliser une source d’énergie qui autrement...
(Agence Ecofin 14/02/18)
Le fournisseur de connectivité mobile à très haut débit, Busy Internet Ghana, filiale du groupe télécoms Afrimax, a cédé 84,51% de son capital à la société AI Technologies, filiale du distributeur et fabricant d'appareils mobiles dubaïotes, ZFJ Investments. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Lars Stork, le président-directeur général du groupe Afrimax, a expliqué que cette cession s'inscrit « dans la stratégie de restructuration du groupe dont le but est de bâtir une entreprise 4G de nouvelle génération en Afrique », et devenir le numéro 1 sur le continent. Pour Javed Muhammad, le président-directeur général de ZFJ Investments Dubai, l’acquisition de la majorité du capital de Busy Internet Ghana est stratégique. Selon lui, elle tombe à point...
(Agence Ecofin 13/02/18)
Le Ghana vient d’annoncer une mise à jour dans la méthode de calcul de sa production économique. En effet, le pays qui calculait son produit intérieur brut (PIB) en utilisant les prix de 2006, se servira désormais de ceux de 2013. La principale conséquence de cette option sera de refléter un PIB plus en accord avec la réalité de l’économie du pays et donc plus élevé que ce que montrent les données actuelles. Selon Asuo Afram qui dirige le Département de statistiques économiques du Ghana Statistical Service (GSS), cette décision se justifie par le fait que le panier d’activités utilisé pour évaluer l’économie du Ghana a progressé en raison de la mise en place de nouvelles industries. «Nous avons découvert...
(Agence Ecofin 12/02/18)
En 2017/2018, la récolte ghanéenne de riz est prévue pour se chiffrer à 450 000 tonnes, soit une légère hausse de 15% par rapport à la saison dernière (390 000 tonnes). C’est ce qu’indique le Département américain de l’agriculture (USDA) qui précise que 1 million de tonnes de riz seront consommés par le pays sur la même période. La croissance attendue de la production sera notamment la conséquence des mesures d’incitation à la production, mises en place par le gouvernement. Il s’agit de l’introduction dans le courant de l’année 2017, d’une subvention couvrant 50% du coût des engrais et des semences de riz dans le cadre du programme Planting for Food & Jobs qui devrait encourager des exploitants agricoles. Avec...
(Agence Ecofin 09/02/18)
A l’occasion de son deuxième discours sur l'état de la nation, prononcé, ce jeudi, devant le parlement, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo (photo), a confirmé son intention de ne plus avoir recours à l’assistance du Fonds monétaire international (FMI), au terme de l’actuel programme économique et financier triennal appuyé par la facilité élargie de crédit (FEC). « Je suis ravi d'annoncer que le programme appuyé par la facilité élargie de crédit qui a débuté en 2015 et qui est soutenu par le FMI, prendra fin cette année », a-t-il déclaré. Ajoutant que « la performance macroéconomique relativement bonne en 2017 soutiendra fortement la réussite de ce programme ». Poursuivant, Nana Akufo-Addo a déclaré : « Nous sommes déterminés à...
(AFP 08/02/18)
Le président ghanéen a déclaré jeudi qu'il n'y avait "aucune raison" de souscrire un nouvel emprunt du Fonds Monétaire International, s'appuyant sur la rapide croissance que devrait connaître le pays d'Afrique de l'Ouest cette année. "Nous sommes déterminés à mettre en place des mesures irréversibles, pour maintenir une stabilité macro-économique", a déclaré Nana Akufo-Addo dans un discours au Parlement à Accra. "Ainsi, il n'y aura plus aucune raison de s'appuyer sur cette institution internationale." Cité en exemple pour sa croissance rapide au début des années 2000, le Ghana a souffert de la chute des prix des commodités et l'ex-président John Mahama avait du se tourner vers le FMI pour un emprunt de 918 millions de dollars, dont l'argent sera fini...
(Xinhua 07/02/18)
La croissance du PIB en Afrique était estimée à 3,6% en 2017, selon la Banque africaine de développement (BAD) qui voit des perspectives "beaucoup plus prometteuses" avec un taux de croissance de 4,1% en 2018 et 2019. "Les perspectives de croissance sont beaucoup plus prometteuses et nous prévoyons une accélération de la croissance du PIB de l'Afrique à 4,1% en 2018 et 2019", a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, lors d'une cérémonie officielle pour présenter les progrès et les perspectives de développement de l'Afrique mardi à Abidjan. "Nous avons la tête hors de l'eau et les économies africaines progressent fortement et sereinement", a commenté Akinwumi Adesina faisant remarquer que "la croissance du PIB réelle était estimée à...
(Agence Ecofin 06/02/18)
Au Ghana, les opérations de retrait et de dépôts d'argent effectuées par des clients d'entreprises de téléphonie mobile titulaires d'un compte de banque mobile, ont atteint un volume cumulé de 155,8 milliards de cedis, soit environ 34,7 milliards $, peut-on constater d'un rapport de la banque centrale de ce pays. Cela représente une hausse de près de 98,5% en comparaison aux volumes enregistrés en 2016 (78,5 milliards de cedis). La performance de ce système de paiement est due à une augmentation de 33,7% du nombre de comptes Mobile Money actifs. Pour les trois opérateurs (MTN, Airtel/Tigo et Vodafone) qui offrent ce service, ce nombre est passé à plus de 11,5 millions d'abonnés à la fin 2017, contre un peu plus...
(La Tribune 06/02/18)
La "success story" du mobile banking ne semble pas prête à toucher à sa fin en Afrique subsaharienne, preuve en est les 34,6 milliards dollars de transactions mobiles enregistrés en 2017 au Ghana. Une performance qui représente le double des résultats de 2016 du segment et qui revient en partie à l’incursion des prêteurs traditionnels dans ce segment. Le segment du mobile banking a selon la Banque centrale ghanéenne doublé la valeur de ses dépôts et retraits entre 2016 et 2017. La valeur de transactions mobiles a atteint lors de l'exercice précédent 34,6 milliards de dollars (155,8 milliards de cédis), contre 14,7 milliards de dollars (78,5 milliards de cédis) en 2016. Le segment maintient sa course folle La Bank of...
(Agence Ecofin 06/02/18)
L’Association nationale ghanéenne des mineurs de petite échelle (GNASSM), a révélé lundi que l’industrie a perdu 551 millions $ depuis l’embargo imposé par le gouvernement à leurs opérations. Intervenant dans le cadre d’une table ronde des médias sur la place et le rôle de l’exploitation minière artisanale dans l’économie ghanéenne, Godwin Amarh, secrétaire général de la GNASSM, a appelé le gouvernement à lever immédiatement l’interdiction afin de sauver l’industrie de l’effondrement. L’Etat a lancé une guerre contre l’exploitation minière artisanale illégale (Galamsey), qui a entraîné un moratoire de six mois sur toutes les petites activités minières artisanales dans le pays. L’objectif est d’aider à protéger les plans d’eau et sauver les forêts de l’épuisement. L’embargo qui devrait être levé à...
(Xinhua 06/02/18)
Le ministre ivoirien en charge de l'Agriculture Mamadou Sangafowa a fait état lundi des actions énergiques de son pays pour juguler le fléau de la fuite des produits agricoles vers les pays voisins. M. Sangafowa qui intervenait lors d'une rencontre avec des acteurs du secteur agricole a indiqué que les chefs d'État ivoirien et ghanéen ont signé un accord stratégique dans ce sens. "Le volet lié au secteur agricole occupe une place importante dans cet accord de partenariat stratégique, notamment au niveau du cacao et aussi de l'anacarde", a noté le ministre. Selon lui, la Côte d'Ivoire et le Ghana ont convenu d'harmoniser leurs politiques de commercialisation, de manière à freiner la fuite du cacao dans un sens comme dans...
(Agence Ecofin 05/02/18)
Accra Brewery Limited (ABL), filiale ghanéenne de ABInBev ouvrira en milieu d’année, une nouvelle usine de production de boissons basée à Accra. C’est ce qu’a annoncé Adwoa Arthur, directrice des relations juridique et générale de la compagnie en marge d’une visite de l’installation. D’un coût de 25 millions $, celle-ci est dotée d’une capacité journalière de fabrication de 40 000 bouteilles de boissons alcoolisées et non alcoolisées. « Avec une nouvelle usine, nous serons en mesure d’augmenter le niveau de notre production afin de répondre à la demande de nos consommateurs.», a indiqué la dirigeante. Fondée en 1931, sous le nom de Overseas Breweries, ABL détient plus de 30% des parts de marché de la bière au Ghana. Son portefeuille...

Pages