Vendredi 20 Avril 2018
(Xinhua 20/03/18)
La Coordination du Système des Nations Unies, la délégation de l'Union Européenne et les ambassades d'Allemagne, des États-Unis et de France au Togo se sont prononcées lundi sur le dialogue politique inter-togolais qui a connu déjà deux suspensions après son ouverture le 19 février dernier. Elles ont exhorté les protagonistes à notamment s'engager "sans délai" dans les discussions de fond sur les questions constitutionnelles et électorales et trouver "un accord sur un cadre démocratique rénové et consensuel". C'est dans un communiqué conjoint, dont l'agence Xinhua a eu copie dans la capitale togolaise lundi, que ces ...
(Le Monde 17/03/18)
Le Ghana pourrait intégrer cette année le trio des nations ayant la croissance économique la plus forte au monde. C’est, du moins, le pronostic convergent de la Banque mondiale, de la Banque africaine de développement, du Fonds monétaire international et de la Brookings Institution. Sa croissance en 2018, attendue entre 8,3 % et 8,9 %, pourrait dépasser celles de l’Inde, en dépit de l’essor technologique du géant asiatique, et de l’Ethiopie, l’une des économies africaines les plus performantes de ces...
(La Tribune 16/03/18)
Les dirigeants de la filière cacao en Côte d'Ivoire et au Ghana ont rendez-vous la semaine prochaine à Accra avec la Banque africaine de développement. La rencontre sera consacrée à la demande de financement que les deux pays ont introduite pour stimuler leur production dans le cadre du projet commun de stockage de fèves. Alors que le secteur du cacao connait une crise ces dernières années, la Côte d'Ivoire et le Ghana pourraient peut-être bientôt disposer des moyens financiers pour leur projet commun de stockage de fèves. Selon les sources officielles, la semaine prochaine, la Banque africaine de développement (BAD) s'entretiendra à Accra avec les dirigeants de la filière cacao des deux plus grands producteurs mondiaux de cacao (64% de...
(Agence Ecofin 15/03/18)
Energy Commercial Bank (ex-Energy Bank), une banque commerciale ghanéenne, veut mobiliser 330 millions de cedis ghanéens (75 millions $) via une offre publique initiale (IPO) qui débouchera sur l’introduction de la banque sur le Ghana Stock Exchange, la principale place boursière du Ghana. La banque cèdera ainsi une partie de ses actions à des investisseurs d’ici le mois d’avril 2018. IC Securities LTD, un courtier en valeur mobilières spécialisé sur l’Afrique interviendra dans ce processus en qualité de conseiller a fait savoir Charles Nixon Yeboah, porte-parole de la banque. A travers la mobilisation de ces fonds, la banque ghanéenne veut se conformer au nouveau seuil de capital minimum exigé par la banque centrale avant la fin de l’année 2018. Ce...
(Xinhua 15/03/18)
L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a aidé le gouvernement du Ghana à évacuer de Libye où la situation est instable 106 ressortissants ghanéens, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères, à Accra, dans un communiqué. Mardi, les Ghanéens évacués sont volontairement montés à bord d'un vol charter. L'évacuation volontaire a été mise en place après que 127 ressortissants ghanéens qui avaient été détenus en Libye parce qu'ils étaient en situation irrégulière, avaient été reconduits à Accra en novembre dernier, également grâce au soutien de l'OIM. Afin de répondre aux situations poignantes résultant de la traite d'êtres humains et aux mauvais traitements infligés aux migrants ghanéens, le gouvernement a créé le mois dernier une commission d'enquête, composée de cinq...
(Agence Ecofin 14/03/18)
Au Ghana, l’optimisme reste de mise dans le rang des responsables de la filière cacao malgré les nombreuses craintes suscitées par la perspective de réduction de la récolte en 2017/2018. D’après Joseph Aidoo (photo), numéro un du régulateur du secteur (Cocobod), le pays réussira bien à rembourser le prêt syndiqué de 1,3 milliard $ contracté en septembre dernier sur la base d’une production de 850 000 tonnes de fèves, alors même que les récentes prévisions tablent sur environ 700 000 tonnes de matières premières. « Nous avons montré sur les 25 dernières années que le Cocobod est crédible et n’a jamais fait défaut, et ne le fera pas cette année.», assure M. Aidoo qui précise que le premier remboursement a...
(Agence Ecofin 14/03/18)
La filiale ghanéenne du groupe bancaire nigérian Access Bank a conclu avec le FMO, l’organisme néerlandais de financement du développement, un accord portant sur une ligne de crédit de 25 millions $, remboursable sur 7 années avec 5 années de grâce. Dans un communiqué publié ce 13 mars 2018, le FMO fait savoir qu’il accordera une première ligne de crédit de 3,5 millions $ aux petites et moyennes entreprises (PME) clientes d’Access Bank Ghana. Aucune échéance n’a été donnée pour le reste des fonds. L’initiative actuelle intervient dans le cadre du projet « W » mis en place en juillet 2014 par la banque ghanéenne et dont l’objectif est de fournir des services bancaires adaptés aux femmes dirigeantes de PME...
(Agence Ecofin 14/03/18)
Au Ghana, la saison 2017/2018 pourrait bien être l’une des pires de ces dernières années. En effet, d’après Joseph Aidoo, numéro un du Conseil ghanéen du cacao (Cocobod), la production nationale de fèves se situera autour de 700 000 tonnes, soit un niveau nettement inférieur aux 950 000 tonnes de 2016/2017. Cette chute de la récolte est liée principalement aux faibles précipitations durant la campagne principale. « Nous avons acheté le gros de la récolte de cette saison. Nous espérons enregistrer environ 50 000 tonnes de cacao ou un peu plus durant la saison intermédiaire. Cela nous amènera à près de 700 000 tonnes ou légèrement au-dessus », indique M. Aidoo. D’après certains observateurs, cette baisse importante de la taille...
(Agence Ecofin 14/03/18)
Le Ghana ambitionne de mettre en place 200 000 installations solaires électriques qui desserviront des ménages, des entreprises et des infrastructures publiques, a affirmé son président, Nana Akufo-Addo (photo). Ces unités électriques seront implantées aussi bien dans les zones urbaines que dans des communautés non-électrifiées. L’initiative qui a été annoncée lors du lancement de l’Alliance Solaire Internationale (ISA) en Inde, fait partie de la volonté du pays de diversifier ses sources énergétiques. « Le Ghana est situé au sud de l’Equateur et plusieurs endroits du pays jouissent d’un excellent ensoleillement. C’est malheureux que malgré l’abondance de ses ressources solaires, le pays ait un bouquet énergétique composé à 59% de fossile et à 40% d’hydroélectrique pour seulement 1% de solaire.», a...
(Agence Ecofin 14/03/18)
La ministre des Communications, Ursula Owusu Ekuful, annonce la mise aux enchères d’une nouvelle fréquence 4G du pays, en juin 2018. L’opération sera conduite par l’Autorité nationale des Communications (NCA). MTN est actuellement le seul opérateur du pays à proposer des services 4G à la population. La société télécoms avait remporté la première mise aux enchères d’une fréquence 4G, en décembre 2015, contre un paiement de 67,5 millions de dollars. La fréquence, valable 15 ans, contribue aujourd’hui à maintenir l’opérateur à la place de leader du marché télécoms avec 48% de part de marché. La seconde mise aux enchères d’une fréquence 4G représente une chance pour Vodafone de contrer le leadership de MTN. Mais comme cela a été le cas...
(Agence Ecofin 13/03/18)
Le 28 mars 2018, la filiale au Ghana du groupe français Société Générale présentera à ses actionnaires un plan visant à augmenter son capital de près de 267 millions de Cedis (60 millions $), afin de se conformer aux nouvelles exigences de la banque centrale de ce pays. Dans une première étape, il est question de porter le nombre d'actions autorisés de 500 millions à un milliard. Par la suite, il sera question de puiser 97 millions de cedis dans les réserves de bénéfices pour financer une partie de l'augmentation de capital, dans une opération au cours de laquelle seront distribuées pour tous les actionnaires, une nouvelle action, pour chaque bloc de 6 détenues. La dernière phase de l'augmentation de...
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au cours de cette rencontre qui s’est tenue à Abidjan, la capitale économique de la côte d’Ivoire du 6 au 9 mars 2018, il ressort que les transactions gagnent du terrain dans les deux unions monétaires. En 2016, pour ce qui...
(La Tribune 12/03/18)
Les autorités ghanéennes travaillent à mettre sur pied un nouveau système de collecte des impôts, a-t-on appris de l'agence Bloomberg. Devant permettre au pays d'accroître ses revenus fiscaux pour faire face à sa dette, cette réforme prévoit l'élargissement de l'assiette fiscale en intégrant les sociétés informelles dans la base fiscale du pays. D'après une information relayée par l'agence américaine Bloomberg, le Ghana songe à une réforme de son système de collecte des impôts. Selon la même source, cette réforme devrait permettre au pays d'élargir son assiette fiscale à travers l'intégration des sociétés du secteur informel, à la base fiscale du pays.
(Agence Ecofin 12/03/18)
Le Ghana envisage la mise en place d’un nouveau système de collecte des impôts afin d’augmenter ses revenus, a indiqué ce matin l’agence de presse américaine Bloomberg. Faisant suite aux recommandations du Fonds monétaire international (Fmi), pour une réduction de la dette du pays, ce système devrait permettre d’élargir l’assiette fiscale sans pour autant augmenter les taxes. Ainsi, il devrait désormais inclure les entreprises du secteur informel, qui représentent plus de deux tiers des entreprises exerçant leurs activités au Ghana, selon les chiffres des autorités.
(RFI 09/03/18)
La coalition de l'opposition togolaise annule ses marches prévues la semaine prochaine. C'était une demande du médiateur de la crise, le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, qui a justement reçu, mardi 7 mars, les représentants de l'opposition à Accra. Les opposants demandent la suspension du processus électoral en cours au Togo. Ils ont le sentiment d'avoir été compris par le médiateur ghanéen et ils acceptent d'attendre une semaine avant une éventuelle reprise des marches. « Nous avons été reçus par Nana Akufo-Addo. Il nous a compris, mais il nous a dit : écoutez, donnez-moi une semaine...
(RFI 09/03/18)
L’équipe féminine des moins de 20 ans du Ghana défiera la France en match d’ouverture de la prochaine Coupe du monde (5 au 24 août 2018). Les Ghanéennes joueront également contre les Néo-Zélandaises et les Néerlandaises, tandis que les Nigérianes affronteront les Allemandes, les Chinoises et les Haïtiennes. Les Ghanéennes auront le redoutable privilège, le 5 août 2018, d’affronter la sélection hôte du Mondial des moins de 20 ans, la France, en match d’ouverture. Les « Black Princesses » ont été placées dans le groupe A de cette Coupe du monde U20, aux côtés de la Nouvelle-Zélande et des Pays-Bas, à l’issue d’un tirage au sort effectué ce 8 mars 2018. Les deux nations avaient fait match nul 2-2 lors...
(Agence Ecofin 09/03/18)
La valeur globale des transactions de monnaie mobile en Afrique subsaharienne a atteint 19,9 milliards de dollars en 2017, soit une progression de 14,4% par rapport à 2016, selon un rapport de l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA). Intitulé «Etat de l’industrie de la monnaie mobile» (State of the Industry Report on Mobile Money), ce rapport révèle que ce chiffre cache cependant de fortes disparités entre les sous-régions. L’Afrique de l’Est reste en effet la locomotive de l’industrie du mobile money au sud du Sahara, avec 13,2 milliards de dollars de transactions durant l’année écoulée (+10,5% par rapport à 2016), devant l’Afrique de l’Ouest qui a enregistré 5,3 milliards de dollars de transactions (+15,2 %). Viennent ensuite l’Afrique...
(Agence Ecofin 08/03/18)
Dans une note datée du 26 février dont l’agence Reuters a eu copie, le Fonds monétaire international (FMI) demande aux autorités ghanéennes de lui présenter un plan clair visant à assainir le secteur financier du pays. Mais également de montrer un engagement plus fort pour la réduction de la dette, notamment en limitant la prochaine émission d’eurobond du Ghana à 500 millions $. Cette recommandation du FMI intervient environ un mois avant la tenue (éventuelle) des cinquième et sixième revues du programme économique et financier triennal soutenu par une facilité élargie de crédit conclu entre le FMI et le Ghana. En effet, selon des sources au sein du gouvernement ghanéen et du FMI, indique Reuters, les autorités du Ghana souhaitent...
(RFI 08/03/18)
L'opposition togolaise de retour d'Accra où les représentants de la coalition sont allés rencontrer le président ghanéen Nana Akufuo-Addo. Le facilitateur demande à l'opposition de ne pas manifester la semaine prochaine comme elle a prévu de le faire pour protester contre le fait que le gouvernement poursuit le processus électoral, alors qu'elle en demande la suspension. Le dialogue togolais est suspendu, le pouvoir continue les préparatifs des élections à venir. L'opposition est fâchée parce que les mesures d'apaisement ne sont pas toutes exécutées ...
(La Tribune 08/03/18)
Invitée en marge de la célébration de l'indépendance, une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition au Togo a été reçue ce mardi par le médiateur de la crise politique le président ghanéen Nana Akufo-Addo à Accra. Une rencontre qui a été précédée par un bref échange avec le président nigérian Muhammadu Buhari toujours en présence de Nana Akufo-Addo. Même si à Lomé on attend encore le contenu concret des échanges, on sait néanmoins que les débats ont vraisemblablement porté sur la suite du dialogue. Ce mardi 6 mars 2017, au Ghana, le président Nana Akufo-Addo a reçu une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition togolaise. Les deux parties ont échangé sur la...

Pages