Mardi 22 Août 2017
(Xinhua 12/08/17)
L'Institut chinois de l'énergie atomique (CIAE) a achevé la conversion du réacteur nucléaire du Ghana, auparavant un réacteur à uranium hautement enrichi (UHE), en réacteur à uranium faiblement enrichi (UFE). Lors d'une cérémonie célébrant l'achèvement des travaux jeudi à Accra, l'ambassadeur chinois au Ghana, Sun Baohong, a observé que ce projet ouvrait une nouvelle porte à la coopération bilatérale entre les deux pays. En réponse à l'Initiative mondiale de réduction des menaces (GTRI) des États-Unis, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a donné son soutien à la conversion de la centrale UHE du Ghana, mise en place en 1994. "C'est un nouveau succès dans notre coopération bilatérale de 25 ans", a commenté M. Sun en inspectant cette installation. Observant que...
(Agence Ecofin 12/08/17)
La banque centrale ghanéenne (Bank of Ghana) pourrait dévoiler d'ici septembre, le nouveau seuil de capital minimum qu'elle exigera des banques opérant dans le pays. Selon ses dirigeants, elle en est actuellement à finaliser les derniers réglages avec les acteurs du secteur, avant de faire l'annonce. Les spéculations vont désormais bon train sur le niveau de capital minimum qui sera requis, tenant compte de ce que, sur les 30 banques qui opèrent au Ghana, 9 d'entre elles connaissent des difficultés. Bank of Ghana avait d'ailleurs précédemment annoncé qu'elle dévoilerait les nouveaux seuils de capital minimum exigible, une fois qu'on aurait apporté des solutions pour ces banques. Dans l'ensemble, les banques commerciales saluent cette initiative d'augmentation du capital minimum exigible. Certains...
(Financial Afrik 12/08/17)
La Banque africaine de développement (BAD) va apporter un appui à la Côte et au Ghana, deux pays confrontés à la chute des cours du cacao de 40% en moins d’un an, a annoncé Akinwumi Adesina au cours d’une visite au Ghana en début de mois. Cet accompagnement s’inscrit dans le cadre des rencontres organisées par les deux pays, via leurs structures de gestion de la filière, et visant à mieux coordonner leurs actions communes afin de limiter la volatilité des cours. Abidjan et Accra ont à cet effet soumis à l’institution une demande de financement de 1,2 milliard de dollars. Cette enveloppe est destinée à alimenter un fonds de stabilisation et un fonds d’industrialisation au profits des deux pays...
(AFP 11/08/17)
Pour retrouver son éclat, le Ghana, ancienne "Côte de l'Or", s'est engagé à éradiquer les mines d'or artisanales, accusées de dommages humains et environnementaux et tenues pour responsables d'un colossal manque à gagner pour l'Etat. Les mineurs de fortune seraient environ un million dans le pays. Ils creusent la roche, versent du mercure dans les rivières et sont devenus les bêtes noires des défenseurs de l'environnement. Les "galamseys", comme ces exploitations minières sont surnommées au Ghana, auraient coûté 2,2 milliards...
(Dw-World 11/08/17)
Fermée auparavant à partir de 22 heures, la frontière terrestre entre le Ghana et le Togo est désormais ouverte 24h/24, suite à une visite de travail du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, début mai au Togo. L’ouverture en continu de cette frontière confirme la volonté des deux pays de faciliter la libre circulation des personnes et des biens. Et pour les riverains, commerçants et voyageurs, cette décision va, sans aucun doute, renforcer les activités économiques de part et d’autres de la frontière: "Sur l’économie, ça peut aussi amener un plus. Je peux travailler et partir à n’importe quelle heure." Un autre habitant "pense que c’est une bonne décision parce qu'avant quand on fermait à 22h, toutes les activités s’arrêtaient. Maintenant, ça...
(Agence Ecofin 10/08/17)
L’inflation à la consommation au Ghana a encore diminué en juillet pour s’établir à 11,9%, soit une baisse de 0,2% par rapport au taux de 12,1% enregistré en juin dernier, a appris APA jeudi. Le statisticien du gouvernement, M. Baah Wadieh, a confié aux journalistes à Accra que « le changement mensuel pour juillet 2017 était de 0,7%, contre 0,9 en juin 2017 ». Il a attribué cette performance aux secteurs non alimentaires et alimentaires, qui ont connu une réduction constante ces derniers temps. Le gouvernement du New Patriotic Party (NPP) a créé une atmosphère propice à la prospérité des entreprises et est actuellement en train de tirer l’inflation vers le bas, tout en menant d’autres politiques économiques prudentes pour atteindre son objectif.
(Agence Ecofin 10/08/17)
La compagnie listée sur TSX, Endeavour Mining a conclu avec BCM International un accord portant sur la vente à celui-ci, sa participation de 90% dans le projet aurifère de Nzema au Ghana. Selon les termes de l’accord, BCM paiera à Endeavour 20 millions $ à la clôture de la transaction prévue pour fin septembre (après l’approbation du gouvernement ghanéen). La société effectuera ensuite des paiements différés de 45 millions $ sur les 3 ans de durée de vie restante de la mine. Ces paiements sont sujets à l’atteinte d’un certain nombre d’étapes clés liées à la génération de flux de trésorerie par la mine. «La vente de Nzema intervient dans le cadre de notre objectif stratégique déclaré visant à gérer...
(Jeune Afrique 09/08/17)
Le premier satellite ghanéen, baptisé GhanaSat-1 ,est désormais opérationnel, rapporte le site spécialisé Techcrunch. Il servira à la surveillance des côtes ghanéennes ainsi qu'à la recherche scientifique. Ce satellite, construit par une équipe d’ingénieurs ghanéens de l’université All Nation, basée à Koforidua, a été livré à la station spatiale internationale en juin, via une fusée SpaceX qui a décollé du Kennedy Space Center, aux États-Unis. Il a été mis sur orbite en juillet, à 420 km d’altitude, et vient d’entrer en service. Selon Richard Damoah, un professeur ghanéen et assistant de recherche à la Nasa cité par Techcrunch, le satellite servira à assurer la surveillance des côtes ghanéennes.
(La Tribune 09/08/17)
En tournée dans son pays à travers les régions de l’ouest et du centre, le président de la République du Ghana, Nana Dankwa Akufo-Addo a annoncé ce début de semaine des mesures destinées à relancer la production du cacao. Alors que le pays vise désormais une production de 1,5 million de tonne par an, ces programmes tombent à pic pour les producteurs. L'engagement des autorités ghanéennes aux côtés des producteurs du cacao est de plus en plus fort, depuis que le pays a affiché clairement ses ambitions dans le secteur. Ce lundi 7 août 2017, lors d'une tournée de six jours à l'intérieur du Ghana dans les régions de l'Ouest et du Centre, le chef de l'Etat Nana Dankwa Akufo-Addo...
(Financial Afrik 09/08/17)
Après avoir connu une tendance baissière durant quelques années, la production de cacao au Ghana pourrait connaitre une hausse. Le gouvernement ambitionne de la porter à 1,5 million de tonnes dans les quatre années à venir, contre 778.000 tonnes actuellement. « Nous veillerons aussi à ce que les cultivateurs de cacao puissent être fiers de leur place dans la société. Nous ferons de la culture du cacao une source d’emplois fructueuse à nouveau », a déclaré le président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo en conférence de presse lundi 7 août. Deuxième producteur de cacao au monde après la Côte d’Ivoire, le Ghana a enregistré sa plus forte production de cacao avec 1 million de tonnes en 2011, avant de connaitre...
(Commod Africa 09/08/17)
D'ici la fin de l'année, l'Union européenne (UE) pourrait lever l'interdiction d'importer certains fruits et légumes du Ghana, a souligné le ministre de l'Agriculture Owusu Afriyie Akoto. Cette levée est conditionnée à la visite d'une délégation européenne en septembre au Ghana. Rappelons que l'UE avait déclaré en juillet 2014 une interdiction temporaire sur l'importation de certains légumes ghanéens car leurs qualités étaient en-deçà des critères européens. Il s'agissait, notamment, de la présence de la maladie angulaire des taches foliaires sur certains agrumes, ou de drosophiles, les mouches des fruits, sur les mangues. En octobre 2016, après un nouvel audit, l'UE avait reconduit l'interdiction.On en est donc au troisième audit et le Ghana espère retrouver ce débouché européen pour l'ensemble de...
(Commod Africa 09/08/17)
Comme prévu, le Ghana s'achemine vers sa plus importante récolte de cacao en 6 ans. Au 27 juillet, les achats du Cocobod auraient atteint 909 493 tonnes (t), rapporte Bloomberg. C'est le volume le plus élevé depuis les 1 012 839 t sur la campagne 2010/11, et une très belle performance par rapport aux 778 043 t de la campagne précédente 2015/16 lorsque l'harmattan avait impacté la récolte. De ces 909 493 t, 869 410 proviennent de la campagne principale qui a pris fin le 25 mai et 40 083 t de la campagne secondaire qui a démarré le 8 juin et ce jusqu'au 27 juillet. Le Ghana, comme la Côte d'Ivoire, ont bénéficié cette campagne d'une bonne pluviométrie et...
(Agence Ecofin 08/08/17)
Le Ghana envisage l’adoption d’une loi qui limitera le déficit fiscal du pays à 5% du produit intérieur brut (PIB) au maximum. Selon le ministre d’Etat Yaw Osafo-Maafo, ce texte baptisé « loi de la responsabilité fiscale » permettra de sanctionner les responsables publics qui dépasseraient les plafonds fixés pour les dépenses. «Nous proposons un texte qui contiendra le déficit fiscal dans une fourchette allant de 3 à 5% du PIB. Toute transgression de cette zone sera considérée comme une infraction. Le but visé par cette loi est de remettre l’économie sur pied et de rendre tout retour en arrière, par quelque gouvernement que ce soit, impossible.», a déclaré le responsable. Il faut noter que cette mesure intervient alors que...
(AFP 05/08/17)
"Je suis le gardien de mon frère". A l'entrée du stade d'Accra, une statue d'un homme portant un blessé sur ses épaules rend hommage aux 127 personnes décédées en mai 2001 lors du "clasico" ghanéen entre Hearts of Oak et Asante Kotoko, une des plus grandes tragédies de l'histoire du football. Le derby entre les deux clubs les plus titrés du pays dimanche (6 août), a été marqué par un autre drame cette année. La rencontre devait initialement avoir lieu le 16 juillet mais le 13, le bus d'Asante, qui revenait d'un match à Accra, a percuté un camion à l'arrêt. Bilan: un mort (le responsable de l'équipement du club) et 37 blessés dont l'entraîneur Steve Pollack et 7 joueurs...
(Agence Ecofin 05/08/17)
La Cocoa Processing Company (CPC), l’une des principales sociétés de transformation de cacao du Ghana est en quête d’un soutien financier de 300 millions $ afin d’apurer ses dettes et poursuivre ses achats de cacao. C’est ce qu’a indiqué à Reuters, Frank Asante, directeur général de la compagnie qui précise qu’une requête a été déposée auprès du Conseil ghanéen du cacao (Cocobod). En effet, explique le responsable, la compagnie doit gérer une dette de 122 millions $ dont 100 millions $ contractés pour l’acquisition de cacao auprès du Cocobod et a besoin d’un fonds de roulement de 200 millions $ pour s’approvisionner en or brun pour faire tourner son usine pendant trois mois. Dotée d’une capacité annuelle de transformation de...
(RFI 04/08/17)
Le Ghana et la Côte d'Ivoire s'opposent toujours sur leurs frontières maritimes. Les deux pays attendent la décision, fin septembre, du Tribunal international du droit de la mer. Il doit délimiter le nouveau tracé. Au cœur de la discorde, des gisements de pétrole offshore exploités par le Ghana depuis 2010 dans la zone frontalière. Surprise ! Il y a quelques jours, la compagnie britannique Tullow, déjà implantée dans la région, a annoncé le forage de nouveaux puits, sans attendre la décision du tribunal. L'entreprise Tullow veut creuser 13 puits au large, dans la zone dite TEN, comme Tweneboa-Enyenra-Ntommé. L’objectif est de passer de 50 000 à 80 000 barils de pétrole extraits chaque jour. Mais depuis deux ans, impossible de...
(Agence Ecofin 03/08/17)
Azumah Resources et Ibaera Capital ont conclu un protocole d’accord contraignant qui permettra au second d’acquérir jusqu’à 47,5% de participation dans le projet aurifère Wa, géré par le premier au Ghana. Les deux parties constitueront une coentreprise sur le projet une fois l’accord définitif signé, le 31 août 2017, après l’obtention d’un certain nombre d’approbations réglementaires. Selon les termes de l’accord, Ibaera Capital dépensera un montant initial de 14,3 millions de dollars australiens dans le projet sur une durée de 2 ans, pour acquérir une participation initiale de 42,5%. Le groupe basé à Perth (Australie) pourrait accroître ses intérêts à 47,5%, contre un investissement supplémentaire...
(Agence Ecofin 03/08/17)
La Banque africaine de développement (BAD) investira 950 millions $ dans le développement du Ghana. C’est ce qu’a déclaré le président de l’institution, le Nigérian Akinwumi Adesina, au sortir d’une rencontre avec les autorités ghanéennes. Ce financement ira dans 23 projets d’infrastructures dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie et des transports. En ce qui concerne le secteur agricole, Akinwumi Adesina a rappelé que ce dernier constituait une des cinq priorités de la banque qui entend y investir 24 milliards $, d’ici 10 ans. «Nous accompagnerons l’agriculture ghanéenne, spécialement dans le nord du pays.», a affirmé le responsable. Le secteur bancaire ne sera pas en marge puisque, souligne Ghanaweb, la banque investira 40 millions $ dans un établissement bancaire afin...
(Financial Afrik 03/08/17)
Le gouvernement du Ghana s’engage à soutenir le Top 5 des priorités de la BAD Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, place au premier plan de ses préoccupations la transformation des économies rurales des pays d’Afrique, qu’il considère comme le moyen le plus rapide de sortir des millions de personnes de la pauvreté. Le président Adesina, qui poursuit au Ghana pour une visite de trois jours entamé le 1er août s’est exprimé lors d’un dîner de bienvenue offert par le ministre des Finances ghanéen Ofori Atta, auquel assistaient le vice-président Mahamudu Bawumia, le gouverneur de la Banque centrale du Ghana Abdul-Nashiru Issahaku ainsi que des hauts fonctionnaires de l’administration publique. « Nous devons veiller à...
(Africa Top sports 03/08/17)
La secrétaire générale de la Fédération Internationale de Football Association Fatma Diouf Samoura a effectué une visite officieuse au secrétariat de la Fédération de Football du Ghana. La Sénégalaise a eu des entretiens avec le président de la fédération du Ghana Kwesi Nyantakyi et certains fonctionnaires importants lors de son visite au siège de l’association. Ce bref passage permet aussi à la secrétaire de prendre contact avec les membres de la Fédération. Fatma Diouf Samoura a été nommée secrétaire général de la FIFA le 13 mai 2016 après l’élection du président de la FIFA, Gianni Infantino. Elle a précédemment travaillé aux Nations Unis en tant que coordinatrice et représentante du PNUD au Nigeria.

Pages