Mercredi 24 Mai 2017
(Reuters 23/05/17)
Le gouvernement ghanéen ne pourra visiblement pas respecter les échéances imposées par le Fond monétaire international. Le pays est engagé dans un programme destiné à renforcer son économie, un programme qui devait prendre fin en avril 2018. Mais si on en croit des sources gouvernementales consultées par l’agence Reuters, cette date butoire devrait être repoussée et être à nouveau fixée à décembre de la même année. Les autorités ghanéennes estiment que ce moratoire devrait permettre de rassurer les marchés et pourrait encourager le FMI à apporter des financements supplémentaires au pays. Reste que si cette extension venait à être officiellement demandée, elle signifierait un changement...
(Financial Afrik 23/05/17)
L’extension de l’usine va permettre le lancement de FanMaxx, un nouveau yaourt à boire crémeux. Danone, en partenariat avec le Groupe Abraaj (Abraaj), un capital-investisseur de premier plan actif dans les pays émergents, a ajouté trois lignes de production à son usine d’Akosombo, à Accra, au Ghana. Cet investissement total de 25 millions de dollars US permettra à Fan Milk (Ghana) Ltd, sa filiale locale, de soutenir la demande croissante de crèmes glacées et de produits laitiers sur le marché régional de l’Afrique de l’Ouest. L’investissement témoigne également de l’engagement de Danone et d’Abraaj en faveur de la fabrication locale et du développement de la marque Fan Milk dans la région sur le long terme. Les nouvelles lignes de production...
(Xinhua 23/05/17)
Un projet de construction d'infrastructure internet entre le Burkina Faso et le Ghana sera bientôt lancé, ont annoncé les autorités burkinabè. La ministre burkinabè en charge de l'Economie numérique Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, en marge d'une rencontre de l'Union internationale des télécommunications (UIT), débutée le 15 mai dernier à Genève, a affirmé avoir rencontré la ministre des TIC du Ghana et parlé des infrastructures, notamment de la pose de la fibre optique entre le Burkina Faso et le Ghana qui a...
(Commod Africa 23/05/17)
L’Alliance solaire internationale (ASI), une organisation initiée par la France et l’Inde en 2015 en marge de la COP21 en 2015, fait de plus en plus d'émules en Afrique, notamment en Afrique de l'Ouest. Hier, à Ahmedabad, en Inde, en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), la Côte d'Ivoire, le Ghana mais aussi la Somalie, Djibouti et les Comores ont signé le traité d'Alliance, rejoignant ainsi une centaine de pays dont, en Afrique de l'Ouest,...
(Agence Ecofin 22/05/17)
Samedi, au Ghana, Eni a annoncé le lancement de la production sur le projet intégré de pétrole et de gaz Offshore Cape Three Points (OCTP). Les démarrage des activités se fait deux ans avant l’échéance prévue, un record de plus pour Eni qui se construit désormais une solide réputation dans le respect des délais de mise sur le marché. Le développement du projet s’effectuera à travers les champs Sankofa Main, Sankofa East et Gye-Nyame, tous trois situés à environ 60 km au large. Les ressources d’hydrocarbures récupérables sur ces périmètres sont évaluées à 770 millions d’équivalent pétrole dont...
(Agence Ecofin 22/05/17)
Mansa Nettey, la directrice générale nouvellement nommée à la tête de Standard Chartered Bank Ghana, a promis lors de sa rencontre d'introduction avec le président ghanéen récemment élu, Nana Akufo Addo, que son institution soutiendra le plan de développement de son gouvernement. Dans cette logique, la banque continuera d'apporter son appui au développement du secteur privé. « Le secteur privé est un domaine que nous projetons de faire grandir. Nous cherchons également à les soutenir et nous avons créé une...
(Agence Ecofin 19/05/17)
Le Ghana attend des actions concrètes de la Côte d’Ivoire afin de travailler à l’établissement d’une plate-forme commune entre les deux pays pour le contrôle des prix du cacao. S’adressant au Parlement de la CEDEAO, le député ghanéen d’Effutu, Alexander Afenyo-Markin a précisé qu’il invitait invitation la Côte d’Ivoire à se coordonner avec le Ghana pour avoir plus de poids et d’impact sur les marchés pour influer sur le prix du cacao. "... si la Côte d’Ivoire est prête à...
(Xinhua 19/05/17)
La première édition de la semaine commerciale chinoise (China Trade Week) s'est ouverte mercredi à Accra, capitale du Ghana. Cet événement est conçu pour établir une plateforme permettant aux compagnies et entrepreneurs ghanéens de prendre contact avec les producteurs chinois de diverses origines ici au Ghana. Cette exposition de deux jours a rassemblé une cinquantaine d'exposants représentant des compagnies chinoises issues de différents secteurs, présents ici pour explorer des opportunités de partenariat avec les commerçants ghanéens. La Chine et le...
(Afrik.com 18/05/17)
Le Ghana attend des actions concrètes de la Côte d’Ivoire afin de travailler à l’établissement d’une plate-forme commune entre les deux pays pour le contrôle des prix du cacao. S’adressant au Parlement de la CEDEAO, le député ghanéen d’Effutu, Alexander Afenyo-Markin a précisé qu’il invitait invitation la Côte d’Ivoire à se coordonner avec le Ghana pour avoir plus de poids et d’impact sur les marchés pour influer sur le prix du cacao. "... si la Côte d’Ivoire est prête à...
(Agence Ecofin 18/05/17)
Au Ghana, Tullow Oil envisage de forer de nouveaux puits de pétrole sur le champ TEN et de porter la production du domaine à 80 000 barils par jour. Ceci, dès que le Ghana et la Côte d’Ivoire auront trouvé une solution au désaccord frontalier qui les oppose. C’est ce qu’a affirmé, à Reuters, Charles Darku, le patron de Tullow Ghana. En effet, la Côte d’Ivoire estime qu’une partie du champ pétrolifère TEN empiète sur son territoire maritime. Une dispute...
(Commod Africa 12/05/17)
Le ministre de l'Agriculture du Ghana, Owusu Afriyie, vient de demander au Parlement de déclarer l'état d'urgence face à l'invasion de vers gris, appelés encore la chenille légionnaire bertha ou Spodoptera Frugiperda. Cette chenille, particulièrement redoutable, rique d'impacter les cultures en général et plus particulièrement le programme agricole phare du gouvernement ghanéen lancé en avril, Planting for Food and Jobs (lire nos informations). Déclarer l'état d'urgence permettrait d'allouer des fonds non budgétisés pour une pulvérisation massive d'insecticides pour combattre l'invasion...
(La Tribune 11/05/17)
La Banque mondiale vient d'octroyer un prêt de 1,2 milliard de dollars au Ghana, par l'intermédiaire de l'Association internationale de développement, un de ses organismes en charge de l'aide au développement aux pays les plus pauvres. La Banque concrétise ainsi sa décision prise fin avril dernier. La Banque mondiale (BM) a su vite joindre l'acte à la parole au Ghana. Elle vient d'accorder au pays un prêt de 1,2 milliard de dollars. L'aide a été actée par l'Association internationale de...
(APA 11/05/17)
Le taux d'inflation au Ghana pour le mois d'avril a légèrement augmenté et se chiffre à 13 pour cent, a appris APA jeudi dans la capitale, Accra. L’inflation a ainsi augmenté de 0,2% car elle se chiffrait à 12,8% au mois de mars dernier. Le directeur de l’Agence ghanéenne des statistiques, M. Baah Wadie, a déclaré mercredi à la presse à Accra que cette augmentation est due à la hausse de la demande notée dans le secteur de la nourriture...
(Autre média 11/05/17)
Handicapé par des décennies de crise énergétique, le Ghana a réalisé ces dernières années de nombreux investissements dans le secteur de l’énergie, lui permettant de prétendre désormais à un rôle régional moteur dans la production d’électricité. Selon la Banque mondiale, ce pays pourrait même devenir exportateur d’électricité pour ses voisins africains à l’horizon 2020. Le responsable de la Banque mondiale pour le Ghana, Henry Kerali, qui s’exprimait devant le presse vendredi 5 mai 2017, à la suite des discussions tenues...
(Agence Ecofin 11/05/17)
Le Ghana pourrait devenir un exportateur régional d’électricité, d’ici les quatre prochaines années, selon Henry Kerali, le responsable de l’institution financière dans le pays. Selon lui, les accords de construction de centrales énergétiques conclus par le précédent gouvernement ont engendré un excédent de plus de 1,5 GW qui ne pourra pas être absorbé par le pays. L’institution conseille donc au gouvernement d’entrer, dès à présent, en négociation avec ses voisins pour pouvoir leur céder ce surplus. Cependant, elle s’inquiète de la compétitivité de l’offre ghanéenne sur le marché régional, car les prix...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Au Ghana, alors que la récolte principale de la saison cacaoyère 2016/17 s’achèvera demain, les données du Conseil ghanéen du cacao (Cocobod) indiquent que 757 506 tonnes de la fève ont été collectées auprès des producteurs du 1er octobre 2016 au 20 avril dernier. Ce chiffre révélé par Reuters, affiche une progression de 13% par rapport à 2016, à la même période. D’après les experts, cette tendance à la hausse pourrait bien se poursuivre et aboutir d’ici septembre, au dépassement...
(Agence Ecofin 10/05/17)
Confirmé fin avril, la Banque mondiale vient de joindre l'acte à la parole, en octroyant un prêt de 1,2 milliard $ au Ghana par l’entremise de l’Association Internationale de Développement (AID), l'institution de la Banque mondiale en charge de l’aide aux pays les plus pauvres. « Nous avons également discuté du prochain versement de l’AID au Ghana. Un total d'environ 1,2 milliard de dollars sera versé au pays sur une période de trois ans allant de juillet 2017 à juin...
(Agence Ecofin 09/05/17)
Le tarif électrique élevé appliqué au Ghana (environ 17 à 21 cents de dollars le kilowattheure, contre une moyenne de 10 cents de dollars le kilowattheure pour les autres pays de la région), est dû en grande partie, à la dépendance à une seule ressource énergétique qu’est l’hydroélectricité. « La principale difficulté éprouvée dans le cadre des contrats d’achat d’électricité signés n’est pas le manque de compétitivité, mais la dépendance à une seule source d’énergie qui restreint la capacité des énergéticiens à proposer d’autres options plus rentables. Le coût de l’électricité relativement élevé est probablement un indicateur de l’inefficacité de cette option.», a affirmé Henry Kerali, le gouverneur de la Banque...
(La Tribune 08/05/17)
Le Ghana, longtemps handicapé par des années de crises énergétiques, fait aujourd’hui figure de proue dans le domaine de la production d'électricité en Afrique. Dans quatre ans, selon la Banque mondiale (BM), le pays sera en mesure de vendre son surplus à ses voisins africains. Détails. Le Ghana sera en mesure d'exporter de l'électricité vers ses voisins africains que sont le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire et le Togo, d'ici quatre ans, a prédit vendredi le directeur pays de la...
(La Tribune 08/05/17)
Les chefs d'Etat Ivoirien Alassane Ouattara et Ghanéen Nana Akufo-Addo viennent de conclure un accord de partenariat stratégique portant sur plusieurs domaines, dont principalement le cacao. Une première visite officielle dans la capitale ivoirienne qui s'annonce plutôt fructueuse pour le président ghanéen. C'est presque une tournée qu'effectue le président ghanéen dans la sous-région. Après un séjour de 72 heures au Togo, le voici à Abidjan aux côtés de son homologue ivoirien pour conclure un partenariat stratégique. Les deux dirigeants, Alassane Dramane Ouattara, président de la République de la Côte d'Ivoire,et le président Nana Akufo-Addo viennent d'annoncer un accord de partenariat stratégique

Pages