Dimanche 20 Août 2017

Le Ghana prend des mesures pour renforcer les systèmes de paiement électroniques

Le Ghana prend des mesures pour renforcer les systèmes de paiement électroniques
(Xinhua 12/01/17)
Le vice-gouverneur de la Banque du Ghana, Johnson Asiama.

La Banque centrale du Ghana a intensifié ses efforts pour optimiser les systèmes de paiement électroniques dans le secteur financier du pays.
Dans ce but, le vice-gouverneur de la Banque du Ghana, Johnson Asiama, a inauguré mardi le Conseil des systèmes de paiement du Ghana afin de soutenir la mise en place de systèmes de paiement et de compensation et règlement sains et efficaces.
"En collaboration avec le secteur bancaire, la banque (centrale) procède cette année à la migration de toutes les cartes de paiement, du standard à bande magnétique au standard des puces Europay, MasterCard et Visa (EMV) avec code PIN, afin de renforcer la sécurité et de réduire la fraude dans le secteur", a déclaré le vice-gouverneur.
Nonobstant ces succès louables, Asiama a observé que les espèces restaient le moyen dominant de paiement des transactions et que beaucoup de gens étaient exclus du secteur financier officiel.
Toutefois, il est gratifiant de savoir que la confiance internationale dans le système de paiement a également progressé en raison du cadre réglementaire solide.
"Les cartes de crédit émises au Ghana et qui n'étaient pas officiellement acceptées pour les transactions internationales sont désormais acceptées en Europe et aux États-Unis, entre autres", a ajouté M. Asiama.
Au Ghana, un certain nombre de banques commencent également à émettre des programmes de cartes de crédit internationales comme Visa et MasterCard, grâce au regain de confiance dans les systèmes de paiement pour assurer le règlement des transactions Visa et MasterCard locales.
Ce conseil, qui se compose de représentants de dix institutions, sert également de forum pour la coopération afin de permettre la mise en place de conditions stables dans les systèmes de paiement régionaux et internationaux.
La pénétration de la monnaie mobile est l'un des principaux soutiens des systèmes de paiement électroniques, car les compagnies des télécommunications ont commencé à porter intérêt aux dépôts en argent mobile en septembre dernier.
Le directeur des systèmes de paiement au sein de la Banque du Ghana, Settor Amediku, a déclaré que des dispositions avaient été prises dans la réglementation pour protéger l'intérêt des consommateurs.
L'intention de la banque centrale était d'utiliser l'argent mobile pour amener les gens vers le secteur financier, car il est remarquable qu'en un an seulement l'argent mobile ait réussi à mobiliser 1 milliard de cedis ghanéens, soit 235,3 millions de dollars.

Commentaires facebook