Jeudi 20 Juillet 2017

Le Ghana menacé par une pénurie de nourriture d'ici la fin de l'année

Le Ghana menacé par une pénurie de nourriture d'ici la fin de l'année
(Cameroonvoice 17/07/17)

Le syndicat général des travailleurs du Ghana (GAWU) a récemment déclaré au grand public qu'une invasion de chenilles légionnaire d'automne menaçait les récoltes. Il a également tiré la sonnette d'alarme quant à la gestion de cette crise par le gouvernement et déclaré que le Ghana pourrait faire face, d'ici décembre, à une grave pénurie de nourriture.

Le syndicat général des travailleurs du Ghana (GAWU) a récemment déclaré au grand public qu'une invasion de chenilles légionnaire d'automne menaçait les récoltes. Il a également tiré la sonnette d'alarme quant à la gestion de cette crise par le gouvernement et déclaré que le Ghana pourrait faire face, d'ici décembre, à une grave pénurie de nourriture.

Selon le ministère de l'Alimentation et de l'Agriculture près de 20 000 hectares de rendements agricoles ont été affectés par l'invasion des chenilles. Toutefois, le gouvernement a déclaré que l'invasion était sous contrôle. Affirmation mise en doute par le syndicat des travailleurs agricoles. En effet, le secrétaire général du GAWU, Edward Kariweh, a soutenu que le nombre d'hectares affectés va bien au delà des chiffres du gouvernement. Selon lui, les contrôles effectués par le syndicat révèlent que près de 100 000 hectares de terres agricoles dans tout le pays ont été gravement touchés par l'invasion.

Selon le gouvernement, la résultante sous peu d'une crise de cette envergure serait une pénurie de nourriture. Mr Kariweh a d'ailleurs déclaré : « Il ne fait aucun doute que, à la vitesse de propagation de ces vers, la zone rurale du Ghana soit confrontée à une grave crise alimentaire d'ici la fin de l'année ».

Le syndicat demande donc au gouvernement de «déclarer l'état d'urgence» sur l'invasion afin de compenser les étapes pratiques de la lutte contre le développement au cours des trois prochaines semaines.

En avril 2017, environ 1400 hectares ont été attaqués par les vers de la légionnaire d'automne.

Le ministre de l'Agriculture, le Dr Owusu Afriyie Akoto, a déclaré que d'ici peu l'invasion ne serait qu'un mauvais souvenir.

Commentaires facebook