Jeudi 18 Janvier 2018

La marocaine Attijariwafa Bank et la GCB Bank du Ghana actent leur partenariat

La marocaine Attijariwafa Bank et la GCB Bank du Ghana actent leur partenariat
(La Tribune 10/01/18)

Le groupe marocain Attijariwafa Bank et la banque ghanéenne GCB Bank viennent de signer un protocole d'accord qui leur permettra de fonctionner désormais comme des banques correspondantes. Le partenariat qui est destiné à élargir et consolider les transactions financières, principalement dans la zone CEDEAO, s’inscrit dans le cadre du mémorandum d’entente conclu par les deux établissements bancaires en février dernier à l’occasion de la visite du roi Mohammed VI au Ghana.

Le premier établissement financier du Maroc, le groupe panafricain Attijariwafa Bank, et la première banque du Ghana, la Ghana Commercial Bank (GCB Bank) viennent de sceller leur partenariat conclu en février dernier à l'occasion de la visite du roi Mohammed VI au Ghana. «GCB Bank Limited s'internationalise avec son partenariat avec la plus grande banque du Maroc», a annoncé la banque ghanéenne dans un communiqué diffusé ce lundi 8 janvier.

Dans le cadre de ce partenariat, «les deux institutions fonctionneront comme des banques de correspondance, faciliteront le financement du commerce, approfondiront les marchés de capitaux et organiseront conjointement des missions commerciales destinées à renforcer le commerce et les investissements entre le Ghana et le Maroc», détaille la même source.

Le partenariat ainsi scellé permettra également aux clients d' Attijariwafa Bank, dans les pays francophones et traitant des entreprises au Ghana, d'utiliser les services de la GCB Bank pour effectuer des transactions bancaires. Il en va de même pour les hommes d'affaires ghanéens clients de la CGB Bank pour leurs affaires au Maroc et dans les pays où le groupe panafricain est implanté sur le Continent. L'accord serait ainsi, selon le communiqué, «pratique pour les clients d'AWB et de la GCB dans les pays anglophones et francophones».

La GCB a également indiqué que les deux institutions financières exploreront d'autres domaines d'intérêts communs pour réaliser des opérations plus importantes dans les divers domaines du secteur, notamment en matière de banque de détail, d'assurance, de crédit à la consommation ou de la banque d'entreprise et d'investissement.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/finances/banques-assurances/2018-01-10/la-b...

Commentaires facebook