Dimanche 19 Novembre 2017

La Chine s'engage à renforcer son soutien à la paix et à la sécurité en Afrique

La Chine s'engage à renforcer son soutien à la paix et à la sécurité en Afrique
(Xinhua 12/09/13)
Le président chinois, Xi Jinping.

BEIJING, (Xinhua) -- La Chine soutient fermement les pays d'Afrique dans leur recherche d'une voie de développement adaptée à leurs situations nationales respectives et dans le processus d'intégration régionale d'Afrique, s'engageant à renforcer de façon constructive sa participation dans les affaires de paix et de sécurité en Afrique, a déclaré M. Wang Zhengwei, vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) et directeur de la Commission nationale des affaires ethniques de la Chine, lors d'une interview exclusive accordée à l'agence Xinhua. Sur l'invitation du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Kéita, dit IBK, M. Wang est attendu du 16 au 21 septembre à Bamako, capitale du Mali, pour assister en tant qu'envoyé spécial du président chinois Xi Jinping à la cérémonie d'investiture du président malien prévue le 19 septembre. Selon Yang Baorong, expert de l'Institut des études sur l'Asie de l'Ouest et l'Afrique de l'Académie chinoise des sciences sociales, l'envoi d'une délégation de haut niveau au Mali par le gouvernement chinois reflète le soutien de la Chine au nouveau gouvernement du Mali et l'importance attachée par la Chine à ce pays frère et à l'Afrique dans son ensemble.

Renforcer les relations d'amitié et de coopération avec les pays africains constitue une pierre angulaire de la politque étrangère de la Chine. Il s'agit également d'un choix stratégique ferme à moyen et long terme pour la Chine. "Le Mali est un pays important de l'Afrique de l'Ouest et un des premiers pays d'Afrique subsaharienne à avoir établi des relations diplomatiques avec notre pays. La Chine et le Mali maintiennent une amitié traditionnelle profonde", a indiqué M. Wang. M. Kéita a été élu président du Mali en remportant 77,62% des suffrages au second tour des élections présidentielles du Mali tenues le 11 août dernier. Depuis le coup d'Etat militaire du 22 mars 2012, qui a conduit au renversement de l'ancien président malien Amadou Toumani Touré, ce pays ouest-africain, ancien modèle de la démocratie d'Afrique, s'est enfoncé dans l'instabilité politique avec des conflits accrus entre les forces du gouvernement et la rébellion touarègue ainsi que la saisie de la partie septentrionale de son territoire par des groupes islamistes radicaux.

"La Chine se félicite du déroulement en douceur des élections présidentielles au Mali et de la formation d'un nouveau gouvernement, lesquels marquent un avancement important du rétablissement de la stabilité et du développement dans le pays", a annoncé l'envoyé spécial du président chinois. Selon lui, alors que l'Afrique fait toujours face à certains problèmes et défis liés à la paix et au développement, la Chine tient à soutenir fermement les pays africains dans leur recherche d'une voie de développement adaptée à leurs situations nationales respectives et dans le processus d'intégration régionale d'Afrique, ainsi qu'à approfondir la coopération amicale sino-africaine dans divers domaines, notamment la construction d'infrastructures, l'agriculture, la manufacture, le transfert de technologie, etc. Au cours de son séjour au Mali, M. Wang rencontrera le président malien pour échanger des points de vue sur les questions liées aux relations bilatérales et celles d'intérêt commun. Il discutera également avec les responsables des affaires ethniques du Mali sur la coopération entre les deux pays dans le domaine des affaires ethniques.

"Nous nous engageons également à renforcer notre participation dans les affaires de paix et de sécurité en Afrique et à améliorer la coordination et la coopération entre les deux parties sur les questions internationales et régionales, afin d'élever le nouveau partenariat stratégique entre la Chine et l'Afrique à un niveau supérieur", a-t-il ajouté. Pour sa part, Yang Baorong a estimé que le soutien de la Chine au nouveau gouvernement du Mali correspond à une continuité de la position et la politique de la Chine, en tant que grand pays responsable, sur les affaires intérieures non seulement du Mali mais de tous les pays africains, laquelle est caractérisée par les cinq principes de coexistence, un fondement important de la politique étrangère chinoise. Le changement drastique de la situation internationale en cours apporte des opportunités de coopération sans précédent à la Chine et l'Afrique. Selon M. Yang, il faut que les deux parties, soit le plus grand pays en voie de développement et le nouveau continent émergent, saisissent cette occasion pour renforcer une coopération sud-sud à tous les niveaux.

Commentaires facebook