Lundi 23 Avril 2018

Ghana : un an après l’élection de Nana Akufo-Addo, embellie générale sur l’économie du pays

Ghana : un an après l’élection de Nana Akufo-Addo, embellie générale sur l’économie du pays
(Jeune Afrique 08/01/18)
Le président du Ghana Nana Akufo-Addo lors de sa prestation de serment à Accra, Jan. 7, 2017.

Un taux de croissance en hausse, une inflation en recul et une balance commerciale dopée par les exportations d’or et de pétrole. L’économie du Ghana se porte relativement mieux, en dépit du déficit budgétaire.

Si le taux de croissance du Ghana en 2016 était de 3,3 %, celui de 2017, selon les prévisions du FMI pourrait se situer autour de 5,9 %. Au premier semestre 2017, le taux de croissance était de 6,6 %, son niveau le plus élevé depuis 2013, même s’il reste loin du record de 2011 – 14 %, grâce à l’exploitation pétrolière.

Avec 565,2 millions de dollars (476 millions d’euros) décaissés par le FMI, le gouvernement a pu lancer un vaste programme de promotion de l’agriculture, avec des projets d’irrigation dans chacune des 275 circonscriptions parlementaires du pays. Arrivés au pouvoir en décembre 2016 après les huit années de règne du Congrès démocratique national (NDC) de l’ancien président Jerry Rawlings, Nana Akufo-Addo et son Nouveau Parti patriotique (NPP) ont proposé dès 2017 une politique industrielle qui commence à porter ses fruits.

Secteur pétrolier

Les initiatives ne manquent pas. La promotion des produits made in Ghana, lancée timidement en 2016, s’est accentuée avec le nouveau Programme national de redynamisation industrielle, comprenant un plan de relance de l’industrie ainsi qu’un plan national pour l’entrepreneuriat et l’innovation. Conjugué avec la politique agricole « Un village, un barrage », le projet phare « Un district, une usine », même s’il n’a pas encore été véritablement mis en œuvre, vise à promouvoir une industrialisation décentralisée.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/502423/economie/ghana-un-an-apres-lelect...

Commentaires facebook