Mercredi 22 Novembre 2017

Ghana et Côte d’Ivoire: vers un cartel du cacao?

Ghana et Côte d’Ivoire: vers un cartel du cacao?
(RFI 17/04/17)
Ghana et Côte d’Ivoire: vers un cartel du cacao?

Face à la chute des cours du cacao, les deux premiers producteurs au monde, la Côte d’Ivoire et le Ghana, veulent renforcer leur coopération.

Va-t-on vers un cartel du cacao entre le Ghana et la Côte d’Ivoire ? La chute des cours, de 30% depuis l’été dernier, occasionne en tout cas beaucoup de concertations entre les gouvernements ouest-africains, à la tête des deux premiers pays producteurs au monde de cacao. Le ministre ivoirien de l’Agriculture s’est rendu à Accra à la mi-mars, et le nouveau directeur du Cocobod, qui gère la filière ghanéenne, s’est déplacé à Abidjan la semaine dernière pour rencontrer son homologue ivoirienne, Massandjé Touré Litsé. « Il est important que le monde entier sache aujourd’hui qu’en termes de cacaoculture il y aura le Ghana et la Côte d’Ivoire d’un seul et même côté », a tenu à résumer la directrice générale du Conseil du Café Cacao.

La solidarité n’a pas toujours été de mise entre les deux leaders mondiaux du cacao, qui ont souvent fermé les yeux sur la contrebande qui sévissait dans un sens ou dans l’autre en fonction des prix versés au producteur de part et d’autre de la frontière. Cette année, la baisse du prix garanti en Côte d’Ivoire pour la récolte intermédiaire encourage la contrebande vers le Ghana qui continue à rémunérer davantage le kilo de fèves.

Commentaires facebook