Lundi 20 Novembre 2017

Ghana: d’ici la fin de l’année, Expresso laissera sa place sur le marché télécoms à Celltel

Ghana: d’ici la fin de l’année, Expresso laissera sa place sur le marché télécoms à Celltel
(Agence Ecofin 06/09/17)

La marque Expresso sera de l’historie ancienne au Ghana, d’ici la fin de l’année. C’est ce qu’a confié, à la presse, la société Kludjeson International Limited, acquéreuse de la filiale du groupe Sudatel. La nouvelle société télécoms, née sur les cendres de la compagnie en faillite, prévoit de lancer ses activités dans le pays au cours des trois prochains mois sous le nom commercial de Celltel, avec l’ambition de devenir un opérateur de référence dans le pays.

D’après la plateforme d’informations primenewsghana.com, la nouvelle société télécoms prévoit un investissement initial de 300 millions de dollars US pour démarrer ses activités. De cette somme, 250 millions de dollars sont déjà mobilisés pour préparer le terrain. Selon Prince Kofi Kludjeson (photo), le président-directeur général de Kludjeson International Limited, « le nouveau Celltel sera la meilleure entreprise télécoms au Ghana car elle va proposer ses services dans des segments diversifiés ». L’entreprise envisage de déployer l’Internet sans fil de haute qualité, pour faciliter l’accès de tous et enregistrer le maximum de consommateurs sur le segment data.

Le chant du cygne d’Expresso Ghana perdurait depuis sept ans déjà. La société qui a fait son entrée sur le marché télécoms local en 2008, a commencé à enregistrer de mauvaises performances financières dès 2011, suite à la rude concurrence entretenue par MTN, Vodafone, Airtel, Tigo et Glo. Ses contre-performances vont s’accentuer en 2014 avec un revenu qui a chuté à 927 000 dollars et une perte nette de 8,4 millions de dollars. La société qui ne détient plus que 0,5% de part de marché est surendettée.

En 2015, la situation difficile d’Expresso Ghana va davantage se détériorer avec un revenu de 766 585 dollars pour une perte nette évaluée à 5,525 millions de dollars. Sa part de marché n’est plus que de 0,36%. En février dernier, cette part de marché était tombée à 0,17% pour 66 852 abonnés.

Commentaires facebook