Jeudi 19 Octobre 2017

Cacao au Ghana : 1,5 million de tonnes par an, le président Akufo-Addo persiste et signe

Cacao au Ghana : 1,5 million de tonnes par an, le président Akufo-Addo persiste et signe
(La Tribune 09/08/17)

En tournée dans son pays à travers les régions de l’ouest et du centre, le président de la République du Ghana, Nana Dankwa Akufo-Addo a annoncé ce début de semaine des mesures destinées à relancer la production du cacao. Alors que le pays vise désormais une production de 1,5 million de tonne par an, ces programmes tombent à pic pour les producteurs.
L'engagement des autorités ghanéennes aux côtés des producteurs du cacao est de plus en plus fort, depuis que le pays a affiché clairement ses ambitions dans le secteur. Ce lundi 7 août 2017, lors d'une tournée de six jours à l'intérieur du Ghana dans les régions de l'Ouest et du Centre, le chef de l'Etat Nana Dankwa Akufo-Addo a expliqué aux agriculteurs que son gouvernement avait pris des dispositions pour assurer l'augmentation de la production de cacao de 778.000 tonnes à 1,5 tonnes.

Le président ghanéen a particulièrement attiré l'attention des producteurs sur les raisons de la chute de la production de par le passé de 1 million de tonnes en 2011 à 778.000 tonnes lors de la saison 2015/2016. Selon le président Akufo-Addo, cette baisse est à imputer à l'absence d'un approvisionnement adéquat en engrais, produits chimiques, logistique, ainsi qu'au non-versement des primes et bonus incitatifs aux cultivateurs. Il a rassuré les acteurs du secteur que ces problèmes sont en cours de règlement par le gouvernement pour aider les agriculteurs à relever les nouveaux défis.

« Nous veillerons aussi à ce que les cultivateurs de cacao puissent être fiers de leur place dans la société. Nous ferons de la culture du cacao une source d'emplois fructueuse à nouveau », a ajouté le locataire de la présidence ghanéenne.
Le défi d'atteindre une production de 1,5 million de tonnes de cacao par an au Ghana n'est pas une ambition utopique. Accra envisage de se positionner comme un géant de l'industrie agroalimentaire en Afrique de l'Ouest. Le président du Conseil ghanéen du cacao (Ghana cocoa board, COCOBOD), Hackman Owusu-Agyemang, qui avait donné le ton à cette visée à l'ouverture officielle de la Conférence sur les engrais et les agro-industries de l'Afrique de l'Ouest (10-12 juillet), avait expliqué lui aussi que les dispositions et mesures nécessaires sont déjà prises afin de satisfaire à cette ambition. Il a cité par exemple le paiement du prix du producteur rémunérateur.

Lire la suite sur: http://afrique.latribune.fr/economie/conjoncture/2017-08-08/cacao-au-gha...

Commentaires facebook