Jeudi 27 Juillet 2017
(Xinhua 26/07/17)
Le président gambien Adama Barrow a déclaré lundi que le gouvernement travaillait à réformer le secteur de la sécurité. Le président Barrow s'est adressé lundi à l'Assemblée nationale pour discuter de la sécurité, de la situation financière et des relations internationales. Le gouvernement travaille actuellement à réformer le secteur de la sécurité, qui est étroitement lié à la prestation de la justice et à la restauration d'une démocratie libre et équitable, a-t-il dit. "Les forces armées gambiennes sont actuellement confinées dans leurs baraquements. Les membres de l'ex-Bataillon de la garde de l'État ont été redéployés dans d'autres unités, et les forces armées ont été déchargées des questions civiles", a dit M. Barrow, soulignant qu'il "est...
(APA 25/07/17)
Les Forces armées de la Gambie (GAF), dans un communiqué publié récemment, ont déclaré qu’elles regrettaient le coup d’Etat du 22 juillet 1994 qui a permis l’arrivée au pouvoir de Yaya Jammeh, ajoutant qu’elles s’excusaient de ce putsch ‘’qui n’a apporté que terreur et chaos aux Gambiens’’. Prenant ‘’ses distances’’ avec le défunt régime de Jammeh, les Forces armées gambiennes disent "regretter ce qui s’est passé le 22 juillet et souhaitent que cela ne puisse jamais se reproduire". Dorénavant, souligne le communiqué, l’armée ‘’reconnaît qu’elle est sous les ordres de l’autorité civile, qu’elle se sent tout à fait à l’aise, et souhaite redire aux Gambiens qu’elle a appris de ses erreurs et reste convaincue que l’armée n’a rien à voir...
(Agence Ecofin 25/07/17)
Equilibrer le taux de croissance économique des pays à l’évolution démographique. C’est le but que se sont fixés les parlementaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) Lors d’une rencontre sous régionale (avec la participation de la Mauritanie et du Tchad) sur la démographie samedi, à Ougadougou, les parlementaires ont affirmé leur volonté de limiter le taux de fécondité à trois les enfants par femme. « Les parlementaires de la Cédéao ont convenu que, d’ici 2030,...
(RFI 24/07/17)
Le 1er décembre 2016, Yahya Jammeh, au pouvoir en Gambie depuis 22 ans, perd les élections présidentielles. Il quittera le pays le 21 janvier, après avoir tenté de s’accrocher au pouvoir. Un bouleversement politique pour le petit pays, rendu possible grâce à la mobilisation de nombreux Gambiens, exaspérés par les années de dictature. Et pour rassembler et fédérer toutes ces voix, les réseaux sociaux ont servi de catalyseur. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170724-gambie-reseaux-sociaux-presidentiell...
(AFP 24/07/17)
Les parlementaires de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays), de la Mauritanie et du Tchad ont affirmé samedi vouloir limiter à trois le nombre d'enfants par femme afin de faire baisser de moitié, d'ici 2030, le taux de fécondité le plus élevé au monde. "Les parlementaires de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad ont convenu que, d’ici 2030, les parlements devaient inciter les gouvernements à mettre en place des politiques tendant à faire...
(AfricaNews 22/07/17)
Le ministre gambien de la Justice, Abubacarr Tambadou, a annoncé qu’une nouvelle Constitution pour remplacer celle de l’ex-président Yahya Jammeh, serait préparée et soumise à référendum dans un délai de deux ans. L’actuelle Constitution, en vigueur depuis 1997, avait permis à Yahya Jammeh, arrivé à la tête de la Gambie par un coup d’Etat le 22 juillet 1994, de consolider son pouvoir sur ce petit pays anglophone totalement enclavé dans le Sénégal, à l’exception d’une étroite façade côtière prisée des...
(RFI 21/07/17)
En Gambie, en janvier 2017, alors que Yahya Jammeh défait par les urnes s’accrochait au pouvoir, un hashtag a émergé pour exiger son départ : #GambiaHasDecided, un slogan qui a fleuri sur les t-shirts et les affiches. Aujourd’hui, six mois après l’exil de l’ancien président en Guinée équatoriale, le slogan est encore très présent dans la rue, et beaucoup de citoyens portent fièrement ce symbole d’une nouvelle Gambie. De notre correspondante à Banjul, Sainey ne se sépare jamais de son bracelet bleu nuit. Dessus, il reste quelques légères traces d’une inscription autrefois écrite en blanc, impossible aujourd’hui...
(BBC 19/07/17)
L'un des procureurs dans le procès des présumés meurtriers de Solo Sandeng, un opposant au président Yahya Jammeh parti en exile, vient d'être récusé après la diffusion audio de propos qui lui sont attribués. Un enregistrement audio non authentifiée diffusée sur internet expose une conversation supposée entre le procureur Sheriff Tambedou et l'épouse de Yankuba Badjie, l'ancien directeur de la NIA, la police secrète de Yahya Jammeh. Une voix d'homme supposée être celle du procureur Tambedou explique à la dame qu'il n'y aurait pas eu de procès devant les tribunaux si le dossier Solo Sandeng n'était que...
(RFI 14/07/17)
En Gambie, une commission d'enquête va se pencher sur les biens de l'ancien dictateur Yahya Jammeh, ainsi que les activités de sa famille et de ses associés, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. Le gouvernement gambien a officiellement présenté les trois membres de cette commission, jeudi 13 juillet. Ils ont prêté serment en présence du président Adama Barrow. Yahya Jammeh est soupçonné d'avoir vidé les caisses de l'Etat, juste avant son départ pour la Guinée équatoriale, en détournant près de 44 millions d'euros (50 millions de dollars).
(Xinhua 14/07/17)
Le président gambien, Adama Barrow, a présidé jeudi la cérémonie de prestation de serment pour les quatre membres de la Commission d'enquête chargés d'enquêter sur les biens et les propriétés de l'ancien président Yahya Jammeh et ses associés. Le président Adama Barrow a déclaré à cette occasion que la commission était conforme à la Constitution de Gambie de 1997. "Cette commission a pour mandat de se pencher sur la gestion de certaines entreprises publiques ainsi que sur les actifs et...
(BBC 14/07/17)
La Gambie pourrait devenir le premier pays d'Afrique subsaharienne à éliminer le paludisme, rapporte Reuters. La prévalence du paludisme chez les enfants de moins de cinq ans a chuté à 0,2% par rapport à 4% en 2011, selon le Programme national de lutte contre le paludisme (NMCP). Le nombre total de nouveaux cas de paludisme dans le pays a baissé d'environ 40% dans cette période - à 155.450 l'année dernière contre 262.000 en 2011, selon les données fournies par le...
(RFI 12/07/17)
En juillet 2006, le journaliste Ebrima Manneh surnommé Chief Manneh, était arrêté dans les locaux de son journal, le Daily Observer. De probables agents de la NIA, les services de renseignements du temps de Yahya Jammeh, sont venus le chercher après sa tentative de publication d'informations critiques à l'égard du régime. Depuis, malgré la mobilisation de la société civile et de soutiens dans le monde entier, sa famille n'a jamais retrouvé sa trace. En 2008, la Cour de Justice de...
(24 Heures.ch 12/07/17)
AfriqueLa Gambie souhaite juger chez elle son ex-ministre de l'Intérieur, et elle peaufine sa demande d'extradition. La Gambie promet un procès équitable à son ex-ministre de l'Intérieur détenu en Suisse pour soupçons de crimes contre l'humanité. Le gouvernement du nouveau président Adama Barrow finalise une demande d'extradition et veut ouvrir une ambassade à Berne pour début 2018. Ousman Sonko, qui séjournait dans un centre de transit pour requérants d'asile dans le canton de Berne, avait été arrêté en janvier dernier après l'examen d'une dénonciation pénale déposée par Trial International, ONG établie à Genève. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a validé son maintien en détention provisoire jusqu'au 25 juillet.
(APA 12/07/17)
Mécontents de l’absence d’un système de collecte appropriée des ordures dans la plus grande municipalité de Gambie, ont déversé un gros tas d’ordures à l’entrée du bureau du maire de Kanifing, Yankuba Colley, Ils reprochent à leur maire de ne rien faire pour le ramassage des ordures qui s’amoncellent au niveau du marché principal de la ville. Les manifestants, principalement des vendeurs du marché, ont déclaré que le bureau du maire avait failli à son devoir de nettoyer le marché...
(AFP 11/07/17)
Comment lutter contre les médicaments périmés ou contrefaits qui mettent en danger la santé de millions de personnes en Afrique de l'Ouest ? Face à ce fléau que les Etats ne parviennent pas à endiguer, des start-ups tentent de proposer des remèdes pratiques. L'idée d'une "pharmacie virtuelle" est venue à Adama Kane, fondateur de la start-up sénégalaise JokkoSanté, quand, avec sa femme, ils se sont rendu compte de la quantité de médicaments inutilisés stockée chez eux, comme dans de nombreuses...
(Amnesty International 11/07/17)
Les personnes responsables de la disparition forcée et de la mort du journaliste gambien Ebrima Manneh ne doivent pouvoir se cacher nulle part, a déclaré Amnesty International ce vendredi 7 juillet alors que, dans le monde entier, les sympathisants de l’organisation envoient des messages de solidarité à sa famille, organisent des rassemblements et diffusent une vidéo pour réclamer justice. Cela fait aujourd’hui 11 ans qu’Ebrima Manneh a disparu, après avoir été arrêté par des agents présumés membres de l’Agence nationale...
(RFI 10/07/17)
En Gambie, cela fait plus de 15 ans que les habitants de Bakoteh et Manjai, des quartiers aux environs de Banjul, dénoncent les conditions sanitaires dans lesquelles sont entreposés les déchets de leur décharge. La zone de 18 hectares s'étend au pied de leur maison, juste à côté d'une école et d'un centre pour enfant. Il y a 4 mois, les jeunes des quartiers environnants ont décidé de prendre les choses en main, en empêchant tout dépôt d'ordure sur le site. Résultat : la décharge est depuis fermée. Mais dimanche 9 juillet, le gouvernement a envoyé l'unité d'intervention de la police sur place.
(AFP 07/07/17)
Un groupe de cinq élèves gambiens invités à un concours de robotique aux Etats-Unis, qui s'était vu refuser mardi les visas d'entrée sur le sol américain, les a finalement obtenus, mais pas leur instructeur, a-t-on appris jeudi auprès des intéressés. "L'agent consulaire de l'ambassade américaine à Banjul a délivré aujourd'hui (jeudi) un visa à chacun des membres de l'équipe de robotique", a déclaré Kaddijatou Gassama, 17 ans. Le groupe s'était vu refuser les visas par l'ambassade américaine dans ce petit...
(Jeune Afrique 06/07/17)
Comme tant d’autres, cinq jeunes Gambiens n’ont pas obtenu de visa pour aller aux États-Unis. Mais, auréolés d’un statut d’inventeurs en herbe invités à un concours de Washington, ils suscitent un fort mouvement de sympathie médiatique. La chute d’un satrape fait toujours planer autour de ses jeunes compatriotes une aura révolutionnaire. Elle suscite dans le monde une envie d’écouter les témoignages de peuples libérés de l’oppression. Cet état de grâce a-t-il déjà quitté les Gambiens, six mois après le départ...
(AFP 05/07/17)
Un groupe de cinq élèves gambiens invités à un concours de robotique aux Etats-Unis s'est vu refuser les visas d'entrée sur le sol américain, a-t-on appris mardi auprès des intéressés. Un groupe de jeunes Afghanes qui devaient participer à cet événement à Washington, le FIRST Global Challenge, s'était auparavant déjà vu refuser l'entrée aux Etats-Unis. "Ce serait vraiment triste si nous ne pouvions pas aller aux Etats-Unis pour montrer les robots que nous avons nous-mêmes construits", a déclaré à l'AFP Fatoumata Ceesay, 17 ans. Selon elle, l'équipe a consacré "six à sept heures par jour...

Pages