| Africatime
Jeudi 23 Mars 2017
(Autre média 22/03/17)
La promesse de Adama Barrow de ne pas faire la chasse aux sorcières après le départ de Yahya Jammeh était difficile à tenir. Aucun chef de clan africain ne peut tenir de mains de fer un pouvoir pendant 22 ans sans les souiller de sang et sans les plonger dans le pot de confiture. Yahya Jammeh ne fait pas l’exception. Adama Barrow vient d’épingler les capos des services de renseignements de Gambie (NIA). On peut s’attendre que ces hommes forts et tout-puissants d’hier donnent le coup de pied de l’âne et mettent tout sur le compte de leur ex-chef. Yahya entendra des choses sur son compte qu’il sait et dont...
(APA 22/03/17)
Une équipe d'observateurs électoraux de l'Union européenne est déployée en Gambie, deux semaines avant la tenue des élections législatives, prévues le 6 avril prochain. La mission de l'UE à Banjul a publié mardi un communiqué confirmant que Federica Mogherini, la Haute Représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et le vice-président de la Commission européenne, M. Miroslav Poche, sont arrivés lundi dans le pays. La mission européenne constituée de 50 experts électoraux, est déployée en Gambie à l'invitation de la Commission électorale indépendante. Les observateurs seront présents pendant tout le processus électoral : la campagne, le scrutin, le décompte des voix et la publication des résultats. Au terme de sa mission, les experts électoraux...
(SeneNews 21/03/17)
Le procès de l’ancien opposant de la Gambie est en cours: ce lundi, les juges se penchent sur le dossier de Solo Sandeng. Parmi les accusés figure Yankuba Badjie l’ancien chef de la National Intelligence Agency (NIA). Ce nom qui a fait trembler beaucoup de Gambiens pendant le règne de Yahya Jammeh . C’est un procès qui a été reporté deux fois pour donner plus de temps aux accusés de produire des preuves. Ils sont aux nombre de neuf personnes...
(Autre média 21/03/17)
En ce jour s’ouvre dans la capitale gambienne, le procès de Yankuba Badjie , ancien chef des services secrets, et de huit autres agents , accusés du meurtre de l’opposant Solo Sandeng en avril 2016, alors qu’il avait été arrêté par les autorités à la suite d’une manifestation. Ce lundi 20 mars 2017, dans les rues du Banjul, tous les regards sont rivés vers les autorités judiciaires gambiennes, avec l’ouverture du procès pour le meurtre de l’opposant Solo Sandeng. Sur...
(RFI 20/03/17)
En Gambie, le procès d’anciens membres des services secrets de Yahya Jammeh devrait s’ouvrir ce lundi 20 mars. Parmi les accusés, Yankuba Badjie, l’ancien chef de la National Intelligence Agency (NIA), un nom qui a fait trembler les Gambiens pendant les 20 dernières années. Un procès déjà reporté deux fois pour laisser plus de temps à l’accusation de produire des preuves. Les neuf suspects sont poursuivis par l’Etat gambien pour le meurtre de Solo Sandeng, un opposant politique mort en détention en avril 2016. Cet ancien responsable de l’UDP, le Parti démocrate unifié, le principal parti d’opposition sous...
(APS 20/03/17)
Action humaine pour le développement intégré au Sénégal (AHDIS), une organisation non gouvernementale sénégalaise, invite les organisations de la société civile à mener "une veille solidaire internationale" pour instaurer en Gambie "une société civile (…) forte, au service du peuple gambien". "Suite à l’alternance politique intervenue en Gambie, après 22 ans de règne sans partage de Monsieur Yahya Jammeh, de nouvelles opportunités s’offrent à la société civile gambienne en vue de son renforcement", écrit Amacodou Diouf, le président d’AHDIS, dans un communiqué reçu dimanche à l’APS.
(Afrique sur 7 17/03/17)
Finie la belligérance entre le président sortant Yayah Jammeh et l’actuel Président Adama Barrow, place à présent aux campagnes pour les législatives en Gambie, prévues pour le mois d’Avril 2017. La Gambie entend se doter de 53 députés, mais déjà 239 candidats se signalent. La page du président Yayah Jammeh est tournée. En ce moment, les Gambiens sont tous excités à l’idée de voir le 06 Avril 2017 prochain, leurs candidats obtenir les sièges du Parlement. Tout le pays vibre...
(APA 15/03/17)
Au total 239 candidatures ont été validées par la Commission électorale gambienne (IEC) pour les élections législatives du 6 avril prochain en Gambie, a annoncé Commission électorale gambienne (IEC) dans un communiqué. Parmi les candidatures enregistrées par l’IEC, l’on note, une trentaine de postulants militants de l'Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), le parti de l'ex-président Yahya Jammeh, en exil en Guinée equatoriale. Le Parti démocratique unifié (UDP), membre de la coalition présidentielle qui porté au pouvoir le président Adama Barrow, va présenter 44 candidats. Les autres candidats en lice sont des membres de six autres partis politiques ou des candidatures indépendantes.
(SeneNews 15/03/17)
Le procès de l’ancien chef de la NIA, Yankuba Badji et de ses agents s’est ouvert, hier, à Banjul. Ils sont déclarés comme suspects dans le meurtre de l’opposant Solo Sandeng. Le procès de Yankuba Badji, Louis Gomez, Haruna Susso, Yusupha Jammeh, Jammeh, Lamin Lang Sanyang, Tamba Massireh, Lamin Darboe, Sheikh Omar Jeng et BabuCARR Sallah s’est ouvert, ce lundi, au tribunal de Banjul, informe «LES ECHOS». Ces derniers sont cités dans l’assassinat de Solo Sandeng un dirigeant de l’UDP...
(Slate Afrique 15/03/17)
Des milliers de personnes ont fui ce petit pays d'Afrique de l'Ouest pour l'Europe ces dernières années. C'est peut-être le meilleur argument apporté à ceux qui affirment que le flux de migrants de l'Afrique vers l'Europe ne pourra se tarir que si l'on s'attaque aux racines du problème: la pauvreté et l'horizon bouché d'une large partie de la jeunesse africaine. En Gambie, le départ du dictateur Yahya Jammeh, après plus de 20 ans de règne et une élection présidentielle perdue...
(Pressafrik 13/03/17)
Le Directeur général du Port gambien Lamin Sanyang a été viré et écroué ce vendredi. Ce, à cause de plusieurs malversations commises en complicité avec Yaya Jammeh. Sanyang a été remplacé par Abdoulie Tambedou. Un autre proche de Jammeh qui gagnerait aussi à surveiller ses arrières, c’est bien Baboucarr Sanyang, patron de Gamtel (la Société gambienne de téléphonie). Selon «Libération», il a été relevé de ses fonctions, ce vendredi. A en croire nos confrères, Baboucarr est sous le coup d’une...
(Dakaractu 13/03/17)
Un autre proche de Jammeh qui gagnerait aussi à surveiller ses arrières, c’est bien Baboucarr Sanyang, patron de Gamtel, la société gambienne de téléphonie. Selon les radars sensibles de Libération, Baboucarr Sanyang a été relevé de ses fonctions hier remplacé par Sulayman Susso. Les mêmes antennes renseignent qu’il est actuellement sous le coup d’une enquête d’autant que le gars est suspecté d’avoir « lavé » des sous à Dakar notamment dans des complexes immobiliers. A suivre...
(Leral 10/03/17)
Le bac qui assure la liaison entre le Sénégal la Gambie à l’arrêt la semaine prochaine pour une durée de 30 mois et pour cause la construction du pont tant réclamé par les transporteurs. Ainsi le secrétaire des transporteurs du Sénégal Gora Khouma qui approuve la décision, invite les transporteurs à faire le contournement pour laisser les travaux du pont continuer convenablement. Landing Jef Diédhiou
(Setal 10/03/17)
Le général François Ndiaye, commandant la Force de la Cedeao dépêchée en Gambie, va bientôt terminer sa mission sur le territoire gambien, suite à la décision de la Cedeao de réduire ses effectifs au pays de Adama Barrow. Il sera remplacé par le colonel Magatte Ndiaye, qui se chargera de la mise en œuvre du nouveau mandat de trois mois de cette force. Aussi, le Commandant Saliou Ngom, Chef de la Division Médias Stratégies de la Dirpa, jusqu’ici officier chargé...
(AFP 09/03/17)
Une enquête a été ouverte sur l'agression la semaine dernière d'un journaliste gambien par des militants de la coalition soutenant le président Adama Barrow, a-t-on appris mercredi de source policière. Kebba Jeffang, du journal privé Foroyaa, a été pris à partie dimanche lors d'une conférence de presse à laquelle participaient les ministres des Affaires étrangères, Ousainou Darboe, de l'Intérieur, Mai Fatty, et du Tourisme, Hamat Bah, appartenant à trois partis de la coalition présidentielle, selon des témoignages et le récit...
(BBC 09/03/17)
En Gambie, l'agression du journaliste Kebba Jeffang, du journal privé Foroyaa, lors d'une conférence de presse à laquelle participaient notamment le ministre des Affaires étrangères, Ousainou Darboe, et celui de l'Intérieur, Mai Fatty, provoque l'émoi des professionnels de la presse. Selon le Syndicat de la presse gambienne, cela rappelle les périodes sombres sous Yahya Jammeh. Les journalistes gambiens demandent des signes évidents de changements au gouvernement d'Adama Barrow. Selon des témoignages et le récit du journaliste, Kebba Jeffang aurait été...
(Jeune Afrique 09/03/17)
Installé dans une villa de Malabo, en Guinée équatoriale, depuis son départ de Banjul le 21 janvier, Yahya Jammeh a fait connaître quelques-uns de ses projets aux autorités locales. L’ex-président gambien souhaiterait se lancer dans… l’agriculture, et Malabo n’y verrait pas d’inconvénient car « le pays regorge de terres fertiles disponibles », selon un diplomate équato-guinéen. Au lendemain de sa défaite à la présidentielle, déjà, Jammeh avait annoncé son intention de se retirer dans sa ferme de Kanilaï, dans le...
(Setal 09/03/17)
La Gambie s'apprête à organiser une série de procès pour punir certaines exactions du régime de Yaya Jammeh. C'est ainsi que Yankuba Badjie, l'ancien Directeur de l'ex-NIA, les services secrets de l'ancien président Gambien, et quelques-uns de ses hommes, seront jugés le 18 mars prochain. Ils ont été inculpés pour assassinat et tentative d’assassinat et sont présentement en détention à la prison de Mile 2. Selon «Libération», le dossier a été discrètement évoqué avant-hier à Banjul avant d’être renvoyé à...
(AFP 08/03/17)
L'ancien chef du système pénitentiaire gambien, David Colley, interpellé fin février pour une enquête sur des disparitions forcées, a été inculpé d'abus de pouvoir et libéré sous caution, a appris l'AFP mardi auprès de la police. La semaine dernière, une source policière à Banjul avait rapporté à l'AFP que M. Colley avait été interpellé le 27 février dans le cadre d'une enquête sur la disparition en 2006 d'un ex-chef du renseignement et de militaires accusés de complot contre le président...
(AFP 07/03/17)
Le Syndicat de la presse gambienne (GPU) a protesté mardi contre l'agression d'un journaliste par des sympathisants du président Adama Barrow au cours du dernier week-end à Banjul. Kebba Jeffang, du journal privé Foroyaa, a été pris à partie dimanche lors d'une conférence de presse à laquelle participaient notamment le ministre des Affaires étrangères, Ousainou Darboe, et celui de l'Intérieur, Mai Fatty, selon des témoignages et le récit du journaliste. Selon ces sources, il aurait été agressé pour avoir posé...

Pages