| Africatime
Jeudi 27 Avril 2017
(Africa Presse 26/04/17)
Les victimes de l’ancien homme de fort de Banjul peaufinent leur stratégie pour que justice soit faite pour les nombreuses victimes qui ont payé de leur vie durant les années de régime de fer de l’homme de Kanilaye. Et, pour bien entamer le combat de la justice des victimes de Yahya Jammeh rencontrent ce mardi à Banjul des victimes de l’ancien président tchadien Hissene Habré, condamné à la prison à vie par les Chambres africaines extraordinaires (CAE).
(RFI 25/04/17)
Les Tchadiens ont dû attendre 25 ans avant de voir leur ancien dictateur Hissène Habré traduit en justice au Sénégal. Du côté de la Gambie, cela ne fait que trois mois que l'ancien dictateur, Yahya Jammeh, a perdu les élections et a fui en Guinée équatoriale. Des deux côtés, des familles ont perdu des proches, et des victimes réclament justice et réparation. Même si les deux cas sont très différents, et que Yahya Jammeh court beaucoup moins de risques en Guinée équatoriale, que Habré au Sénégal, une rencontre s'est déroulée ce lundi au Kairaba Hôtel, près de Banjul, pour un partage d'expérience entre les deux...
(Leral 25/04/17)
Les enquêtes sur la disparition de Gambiens sous le régime de l'ancien Président Yaya Jammeh continuent de livrer des révélations fracassantes. Le "Jungullar" (garde présidentielle) Malick Jatta avoue avoir pris part au meurtre du journaliste Deyda Haydara et au massacre de 44 Ghanéens. Selon Freedom newspaper, Malick Jatta a coopéré avec les enquêteurs en dévoilant aussi les tombes secrètes à Kanilaï et ailleurs dans tout le pays. Malick Jatta a fourni beaucoup d'informations aux enquêteurs. La famille du journaliste Deyda...
(SeneNews 25/04/17)
Pris en flagrant délit par les populations gambiennes en train de dépecer des ânes et des chèvres dans le but d’en vendre la viande, ce groupe de voleurs a été appréhendé. L’astuce était simple, mélanger les deux viandes pour doubler les populations et empocher des bénéfices importants. Mais ils n’ont pu réussir leur sales besognes et ont été pris la main dans le sac.
(Rewmi 22/04/17)
La relation entre les soldats de la Cedeao et les Pro Jammeh reste toujours tendue malgré le maintien du statu quo en Gambie. Des échanges de coup de feu ont été observés hier à Kanilai. Deux soldats du camp de Pro jammeh ont été blessés lors de cet affrontement. Le vivre ensemble entre les soldats de la Cedeao et les pro-Jammeh demeure presque impossible. Selon la BBC, des échanges de coups de feu ont été observés à Kanilai. Revenant sur...
(Leral 22/04/17)
Trois soldats gambiens ont été blessés, lors d'un échange de tirs avec les forces de la Cedeao (Ecomig) à Kanilai, village natal de Yahya Jammeh, rapportent plusieurs médias. Plusieurs versions s'opposent sur l'origine de l'incident. Selon le journal Freedom, l’altercation est due au refus des soldats de laisser les éléments de l’Ecomig entrer dans la Résidence de l’ancien président de la Gambie. Pour sa part, le lieutenant-colonel Omar Bojang, cité par "fatunetwork", souligne que l'incident s'est produit hier matin à...
(AFP 21/04/17)
Les quatre syllabes de son nom sont omniprésentes en Gambie, de la coque des navires à l'enseigne des bars: Kunta Kinté, l'esclave rebelle dont l'odyssée est connue dans le monde entier grâce à un best-seller et une série télévisée. Mais, dans le pays d'où il a été arraché par des négriers au XVIIIe siècle pour un voyage sans retour vers les colonies britanniques d'Amérique du Nord, les traces de la mémoire de ce symbole de la traite atlantique sont aujourd'hui...
(RFI 21/04/17)
Une cinquantaine d'avocats gambiens ont été formellement intronisés, ce jeudi, à Banjul, lors de la cérémonie. Après six ans d'études, les voici officiellement accueillis au sein du système judiciaire gambien. Une cérémonie toute particulière puisque ces jeunes avocats vont faire leurs premiers pas dans différentes cours de justice en pleine transformation après la fuite de Yahya Jammeh et le changement de régime. Les jeunes aspirants se sont mis sur leur 31 : chemise blanche, robe noire de magistrat, chaussures cirées. A la main, leur perruque blonde, qu'ils n'auront le droit de porter qu'une fois...
(Afrique sur 7 21/04/17)
Le pire a été évité de justesse à Kanilaï, le village natal de Yahya Jammeh. Des soldats de la MICEGA venus fouiller le domicile de l’ex-président gambien se sont affrontés aux militaires pro-Jammeh. C’est à croire que le feu continue de couver sous la cendre en dépit du départ de Yahya Jammeh du pouvoir. En effet, les soldats de la mission de la Cedeao en Gambie (MICEGA) étaient en mission commandée à Kanilaï, ce jeudi matin pour, disent-ils, rechercher une...
(Autre média 20/04/17)
Déployés en Gambie pour assurer le maintien de la paix et la sécurité pendant la crise post-électorale début 2017, les soldats sénégalais sous la bannière de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) verront leur mission prolongée. Pour leur expérience dans ces genres d’opération, ils assureront la formation de l’armée gambienne. La mission de l’armée sénégalaise ne touche pas encore à sa fin. Selon les informations, à la fin de la mission de paix en Gambie, sous...
(Ferloo 18/04/17)
« Les autorités gambiennes doivent immédiatement ouvrir une enquête sur la mort en détention d’un activiste politique de renom et libérer tous les autres manifestants pacifiques détenus », a déclaré Amnesty International aujourd’hui. Selon les informations recueillies par l’organisation, Solo Sandeng, le secrétaire national à l’organisation du Parti démocratique uni (UDP, opposition) est mort en détention peu après son arrestation pour avoir participé à une manifestation pacifique. Les circonstances de sa mort sont encore inconnues. Un autre membre de l’UDP,...
(Ferloo 18/04/17)
Baye Modou Fall alias boy Djinné est libre après avoir été arrêté et emprisonné en Gambie. L’information donnée ce matin est confirmée par son avocat, Me Abdoulaye Babou. Le célèbre prison qui s’est évadé de la prison de la maison d’arrêt et et de correction de Diourbel est libre de tout mouvement alors que le Sénégal veut de son extradition.«Je confirme que Baye Modou Fall dit boy Djinné est actuellement en liberté en Gambie ; il circule librement et vaque...
(Financial Afrik 15/04/17)
Depuis le départ du président Yaya Jammeh du pouvoir, la vox populli s’accorde sur un froid persistant entre Banjul et Nouakchott corroboré, il faut le dire, par le contraste présumé entre l’accueil chaleureux réservé au président Macky Sall et le traitement aussi avenant que distant consacré à Mohamed Abdel Aziz lors de la cérémonie d’investiture du nouveau président gambien. Il s’agirait d’une erreur d’appréciation ou, au mieux, d’une simple illusion d’optique selon Mory Guéta Cissé. L’homme d’affaires mauritanien, promoteur hôtelier,...
(Financial Afrik 14/04/17)
Fatoumata Jallow-Tambajang, la ministre des Affaires féminines de Gambie est la Femme africaine de l’année. L’intrépide militante des droits de l’homme a contribué à galvaniser l’opposition qui a finalement battu Yahya Jammeh. Organisé par le magazine New African Woman, les Trophées reconnaissent, célèbrent et honorent les femmes africaines exceptionnelles qui ont eu un impact dans leurs communautés et pays au cours des 12 derniers mois. Amina J. Mohammed – la nouvelle secrétaire adjointe des Nations unies...
(Autre média 13/04/17)
Une délégation du Secrétariat permanent du Sénégal et de la Gambie, conduite par son directeur Sékou Diédhiou, a effectué tout dernièrement une visite au président de la Chambre de Commerce d’Industrie et d’Agriculture (CCIAK) de Kaolack, Serigne Mboup. Outre l’intérêt des autorités gambiennes de connecter cette institution économique et la région naturelle du Sine-Saloum au tissu économique de la République sœur de Gambie, cette visite est aussi un prétexte pour concrétiser les accords d’échanges signés par les présidents Macky Sall...
(RFI 11/04/17)
Il y a 17 ans jour pour jour, 14 personnes, des étudiants pour la plupart, étaient tuées lors d'une manifestation près de Banjul. Ils protestaient contre la mort d'un jeune lycéen tué par des pompiers de Brikama et le viol présumé d'une fillette par les forces de sécurité, sans qu'aucun responsable ne soit jugé. Les 10 et 11 avril 2000 restent des dates douloureuses pour les familles des victimes. Mais lundi 10 avril, elles ont pu enfin commémorer cette date publiquement. Pendant 17 ans, il aura fallu garder le silence. Impossible sous le régime de Yahya Jammeh d'organiser une telle manifestation.
(RFI 11/04/17)
Après 22 ans sous étroite surveillance, les médias gambiens peuvent enfin respirer. Le nouveau président Adama Barrow leur a promis plus de liberté : finis les arrestations arbitraires, les emprisonnements de journalistes, et les fermetures de journaux. La Gambie s’apprête à connaître un boom médiatique, en particulier du côté des radios. Une vingtaine de stations privées existaient déjà mais très peu jusqu’alors parlaient de l’actualité. Elles entendent bien désormais rattraper leur retard. Mais ces journalistes sont-ils prêts pour ce changement...
(RFI 07/04/17)
Les bureaux de vote ont fermé leurs portes à 17h heure locale. Place maintenant au décompte. Les résultats seront compilés par la Commission électorale indépendante (IEC). 238 candidats se disputent les 53 sièges de l'Assemblée nationale, jusqu'à présent massivement dominée par des députés du parti de l'ancien président. Le scrutin s'est déroulé dans le calme. La participation est moins importante que lors des dernières présidentielles, mais pour ceux qui se sont déplacés, ces premières élections depuis le départ du dictateur Yahya Jammeh étaient très importantes.
(RFI 07/04/17)
C’est une journée particulière pour la Gambie. Une journée historique pour ce petit pays anglophone enclavé au coeur du Sénégal : une journée d’élections législatives. La première après 22 ans d’autoritarisme sous la présidence de Yaya Jammeh, la première après sa défaite et sa fuite en Guinée Equatoriale il y a quelques mois. 886 000 électeurs sont appelés aux urnes pour choisir leurs députés parmi 238 candidats, issus de neuf partis politiques ou de listes indépendantes. Gambie : est-ce le...
(Autre média 07/04/17)
Au moment où les gambiens allaient voter tranquillement et pensant que le nouveau pouvoir incarné par Adama Barrow allait procéder aux ruptures du défunt régime de Yaya Jammeh ,dakarposte est en mesure de vous prouver que la coalition au pouvoir dans ce pays semble être plongé dans une logique de partage du gâteau comme cela semble être le cas sous nos cieux. En effet nos radars chez nos voisins ont capté au passage le bulletin de salaire de l'un des...

Pages