| Africatime
Vendredi 28 Avril 2017
(Financial Afrik 26/04/17)
Une mesure visant à baisser les tarifs douaniers sur les importations de ciment et de farine, sera bientôt effective en Gambie, selon le gouvernement qui a annoncé la décision, lit-on dans un communiqué publié le 23 avril dernier. Avec la mesure, le tarif douanier sur l’importation de farine est baissé de 47% à un taux normal de 20% et la valeur de calcul sera basée sur celle de transaction. La taxe supplémentaire D1 (un dalasi) par kilo, ainsi qu’une taxe d’exercice de 5%, pour l’importation de ciment ont été supprimées, selon la décision du gouvernement. Le gouvernement gambien a par ailleurs levé une interdiction sur l’importation d’oignons et de pommes de terre, une mesure imposée...
(RFI 25/04/17)
Les Tchadiens ont dû attendre 25 ans avant de voir leur ancien dictateur Hissène Habré traduit en justice au Sénégal. Du côté de la Gambie, cela ne fait que trois mois que l'ancien dictateur, Yahya Jammeh, a perdu les élections et a fui en Guinée équatoriale. Des deux côtés, des familles ont perdu des proches, et des victimes réclament justice et réparation. Même si les deux cas sont très différents, et que Yahya Jammeh court beaucoup moins de risques en Guinée équatoriale, que Habré au Sénégal, une rencontre s'est déroulée ce lundi au Kairaba Hôtel, près de Banjul, pour un partage d'expérience entre les deux...
(RFI 25/04/17)
En Gambie, la Foire annuelle de Banjul se poursuit jusqu’au 28 avril, pour sa 11e édition. Des commerçants gambiens, mais aussi de la sous-région ont installé leurs stands au sein du stade de l’indépendance, dans la périphérie de la capitale. Il s’agit de la première édition de cet évènement commercial depuis le départ du dictateur Yahya Jammeh, un premier test pour voir comment vont les affaires dans cette période de transition. Il faut attendre la fin d’après-midi pour que les...
(RFI 21/04/17)
Une cinquantaine d'avocats gambiens ont été formellement intronisés, ce jeudi, à Banjul, lors de la cérémonie. Après six ans d'études, les voici officiellement accueillis au sein du système judiciaire gambien. Une cérémonie toute particulière puisque ces jeunes avocats vont faire leurs premiers pas dans différentes cours de justice en pleine transformation après la fuite de Yahya Jammeh et le changement de régime. Les jeunes aspirants se sont mis sur leur 31 : chemise blanche, robe noire de magistrat, chaussures cirées. A la main, leur perruque blonde, qu'ils n'auront le droit de porter qu'une fois...
(RFI 20/04/17)
Des billes glissées dans des bidons aux couleurs des candidats puis le décompte : une bille pour une voix. Le système de vote gambien remonte à l'indépendance du pays. Un système qui pourrait bientôt disparaître. L'ouverture du pays pousse de plus en plus de candidats à se présenter, ce qui complexifie de plus en plus la logistique, car à chaque candidat, il faut une couleur et un bidon. La Commission électorale indépendante (IEC) annonce envisager un passage aux plus classiques bulletins en papiers. En Gambie, on sait que quelqu'un a voté lorsqu’un son de cloche retentit, déclenché...
(RFI 15/04/17)
Quatre mois après son élection à la tête de la Gambie, le président Adama Barrow a choisi le Congo-Brazzaville comme premier pays d'Afrique centrale à visiter. Il s'y est rendu vendredi 14 avril pour 24 heures à l'invitation de son homologue congolais Denis Sassou-Nguesso dans le seul souci de renforcer la solidarité africaine. L’avion transportant le président gambien Adama Barrow s’est posé peu avant 16h30 heure locale sur le tarmac de l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville. Tout de blanc vêtu,...
(Financial Afrik 14/04/17)
Fatoumata Jallow-Tambajang, la ministre des Affaires féminines de Gambie est la Femme africaine de l’année. L’intrépide militante des droits de l’homme a contribué à galvaniser l’opposition qui a finalement battu Yahya Jammeh. Organisé par le magazine New African Woman, les Trophées reconnaissent, célèbrent et honorent les femmes africaines exceptionnelles qui ont eu un impact dans leurs communautés et pays au cours des 12 derniers mois. Amina J. Mohammed – la nouvelle secrétaire adjointe des Nations unies...
(RFI 12/04/17)
Les 58 nouveaux députés gambiens ont tenu leur première séance mardi 11 avril dans une Assemblée nationale bondée pour l'occasion. Sur les bancs, 53 élus lors du vote de jeudi dernier et cinq nommés directement par le président Adama Barrow. Si le Parlement avait, dans l'ancien régime de Yahya Jammeh, un rôle assez proche d'une simple chambre d'enregistrement, les parlementaires espèrent bien que cela change. L'un après l'autre, les nouveaux députés prêtent serment. « J'accomplirai les fonctions de députée de l'Assemblée nationale sans peur et sans favoriser personne », déclare une élue.
(Afrique sur 7 12/04/17)
La Gambie vient de poser un pas très important de sa vie politique, à savoir les élections législatives, qui venaient mettre fin aux années de crises connues par le pays sous l’ex président Yayah Jammeh. La page tournée que déjà des contestations de résultats des législatives se signalent ça et là. L’après les élections législatives en Gambie, l’actualité est en ce moment marqué par une vague de contestations venant bien entendu de l’Opposition, qui reproche à l’actuel Président Adama Barrow...
(RFI 11/04/17)
Il y a 17 ans jour pour jour, 14 personnes, des étudiants pour la plupart, étaient tuées lors d'une manifestation près de Banjul. Ils protestaient contre la mort d'un jeune lycéen tué par des pompiers de Brikama et le viol présumé d'une fillette par les forces de sécurité, sans qu'aucun responsable ne soit jugé. Les 10 et 11 avril 2000 restent des dates douloureuses pour les familles des victimes. Mais lundi 10 avril, elles ont pu enfin commémorer cette date publiquement. Pendant 17 ans, il aura fallu garder le silence. Impossible sous le régime de Yahya Jammeh d'organiser une telle manifestation.
(RFI 10/04/17)
Cinquante-trois députés ont été élus jeudi 6 avril en Gambie, pour siéger à l'Assemblée nationale. Le président Adama Barrow aura encore la tâche d'en nommer cinq de plus pour que le Parlement soit complet. Ces élections représentent une grosse victoire pour le Parti démocrate unifié (UDP). Et parmi les nouveaux députés, un symbole du changement radical que connait le pays depuis décembre et le départ de Yahya Jammeh : l'élection de la candidate UDP Fatoumatta Jawara pour la circonscription de Tallinding. Après avoir été arrêtée l'année dernière, la voici siégeant à la place de ceux qu'elle combattait.
(RFI 10/04/17)
Les partis de la coalition du gouvernement d'Adama Barrow ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives en Gambie, premier scrutin depuis le départ en exil de l'ex-président Yahya Jammeh, dont la formation contrôlait le Parlement depuis 20 ans. Le scrutin s'est déroulé dans le calme, selon les forces de l'ordre et les observateurs internationaux. Le résultat conforte la volonté de changement des Gambiens. Au domicile des candidats vainqueurs, l'heure est à la fête : « Je suis vraiment très...
(RFI 07/04/17)
Les bureaux de vote ont fermé leurs portes à 17h heure locale. Place maintenant au décompte. Les résultats seront compilés par la Commission électorale indépendante (IEC). 238 candidats se disputent les 53 sièges de l'Assemblée nationale, jusqu'à présent massivement dominée par des députés du parti de l'ancien président. Le scrutin s'est déroulé dans le calme. La participation est moins importante que lors des dernières présidentielles, mais pour ceux qui se sont déplacés, ces premières élections depuis le départ du dictateur Yahya Jammeh étaient très importantes.
(Le Monde 07/04/17)
Alioune Tine, d’Amnesty International, demande aux futurs députés d’abroger les lois liberticides adoptées sous Yahya Jammeh. Il faut fouler le sol de la nouvelle Gambie pour saisir la réalité du changement intervenu le 1er décembre 2016. Le peuple gambien s’est bien réapproprié ses droits et est en train de construire ce qu’il peut valablement considérer comme sa nouvelle indépendance. Ce pays, je l’ai fréquenté de nombreuses fois en tant que défenseur des droits humains. Pendant dix ans, avec plusieurs collègues...
(TV5 07/04/17)
En Gambie, le président Adama Barrow, a voté pour les élections législatives jeudi 6 avril 2017. Les résultats des premières élections libres depuis son arrivée au pouvoir, sont attendus. Près de 900 000 électeurs étaient appelés aux urnes, mais il n'y a pas eu d'affluence dans les bureaux de vote. Ce scrutin est pourtant synonyme d'espoir pour les Gambiens après 22 ans de régime de Yaya Jammé. La coalition dont Adama Barrow avait pris la tête pour la présidentielle de...
(RFI 06/04/17)
Les Gambiens votent depuis ce jeudi matin 6 avril 2017 pour élire leurs députés. Ce sont les premières élections depuis la chute de Yahya Jammeh qui a dirigé le pays d'une main de fer pendant plus de 22 ans. 886 000 électeurs, sur près de 2 millions d'habitants, sont appelés à choisir leurs députés parmi 238 candidats issus de 9 partis ou de listes indépendantes. Reportage. A l’ouverture du bureau de vote de Bakau, ce jeudi matin à Banjul, une...
(RFI 06/04/17)
La Gambie organise ses premières élections législatives depuis l’arrivée d’Adama Barrow et le départ du pouvoir de Yahya Jammeh, qui a dirigé le pays d'une main de fer pendant 22 ans. Près de 886 000 électeurs sont appelés aux urnes pour choisir leurs députés pour un mandat de cinq ans. Les électeurs votent avec des billes dans 53 circonscriptions. Au total, 239 candidats issus de neuf partis politiques et de listes indépendantes briguent ce scrutin. Principal enjeu de cette élection : le renouvellement de l'Assemblée nationale. Le Parlement se compose de 53 députés, dont cinq nommés par le président.
(Le Monde 06/04/17)
Le petit pays anglophone d’Afrique de l’Ouest organise ses premières élections législatives depuis le départ en exil du dictateur Yahya Jammeh. Après avoir été maintenue dans les fers, la Gambie hume de nouveau le parfum de la liberté. Ce jeudi, le petit Etat anglophone enclavé dans le territoire du Sénégal (hormis sa façade atlantique) organise ses premières élections législatives depuis le départ en exil du despote Yahya Jammeh.Affranchi du joug imposé, vingt-deux années durant, par le « fou de Kanilaï...
(BBC 06/04/17)
Selon la Commission électorale (IEC), les premiers résultats sont attendus vendredi. Les opérations de vote vont se dérouler de 08H00 à 17H00 GMT. Un peu plus de 886.000 électeurs, sur près de 2 millions d'habitants, choisiront leurs députés parmi 238 candidats, issus de neuf partis politiques ou de listes indépendantes. Ce sont les premières élections depuis le départ en exil de Yahya Jammeh en janvier dernier. En Gambie, le Parlement compte 58 députés dont 53 sont élus et cinq sont...
(RFI 05/04/17)
Les premières élections législatives post-Jammeh se déroulent jeudi 6 avril 2017, en Gambie. Il s'agit du tout premier scrutin depuis la victoire d'Adama Barrow et la fuite de l'ancien dictateur Jammeh en Guinée Equatoriale. En quatre mois, le pays s'est transformé et les langues commencent à se délier. Dix « jungulars », l'armée secrète de Yahya Jammeh qui effectuait la plupart des exactions, ont été arrêtés par l'armée gambienne, et, grâce à leurs indications, les forces de l'ordre ont commencé...

Pages