Samedi 24 Juin 2017
(APA 24/06/17)
Les ministres gambiens ont été priés de déclarer leurs biens d’ici le 15 juillet 2017 dans le cadre de la politique du gouvernement visant à promouvoir la transparence et la responsabilité. Le nouveau gouvernement gambien du nouveau président Adama Barrow compte 21 membres. La décision, une première dans ce pays, a été annoncée dans un communiqué du Directeur de la communication auprès de la présidence à Banjul, Amie Bojang-Sissoho, lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Banjul Sissoho a également annoncé les projets du gouvernement visant à acheter un nouveau générateur pour répondre aux défis de l’approvisionnement en électricité du pays.
(Xinhua 23/06/17)
La Gambie va bientôt réintégrer le Commonwealth et ne s'est par ailleurs jamais retirée de la Cour pénale internationale (CPI) en dépit des annonces de l'ancien président Yahya Jammeh, a annoncé jeudi la présidence gambienne. La directrice du service de presse de la présidence, Amie Bojang-Sissoho, a précisé que le gouvernement avait lancé ce processus de réintégration par des négociations directes avec le secrétariat du Commonwealth basé à Londres. "C'est un long processus normalement, mais nous espérons que la Gambie pourra réintégrer cette organisation internationale importante dont nous faisions partie depuis l'indépendance jusqu'en 2013, date à laquelle l'ancien président a mis fin à notre adhésion", a-t-elle précisé. L'ancien président Jammeh avait accusé à l'époque cette communauté de pays anglophones d'être...
(Financial Afrik 23/06/17)
Selon une communication faite jeudi 22 juin par la cellule de presse du Président Adama Barrow, la Gambie va bientôt réintégrer le Commonwealth. Le communiqué de la présidence a également précisé que le pays ne s’est jamais retiré de la Cour pénale internationale (CPI) en dépit des annonces de l’ancien président Yahya Jammeh. Amie Bojang-Sissoho, directrice du service de presse de la présidence, a soutenu que le gouvernement a lancé le processus de réintégration par des négociations directes avec le...
(La Tribune 23/06/17)
Aux yeux des nouvelles autorités gambiennes, le Commonwealth n’est plus une « institution néocoloniale ». La Gambie qui s’était retirée de l’organisation en 2013, cherche aujourd’hui à réintégrer la communauté des pays anglophones. Décryptage. Le retour de la Gambie au sein du Commonwealth se précise. Le pays « va bientôt réintégrer le Commonwealth », a annoncé jeudi 22 juin un communiqué de la présidence gambienne. En 2013, après 48 ans dans le giron de la communauté des pays anglophones, ce...
(Afrique sur 7 20/06/17)
Le Président de la Gambie, Adama Barrow a en ce moment le sommeil trouble, à cause des menaces de déstabilisation de son pouvoir par des inconnus qui viendraient de l’extérieur. Depuis l’annonce de ces révélations, le Président Adama Barrow multiplie veille sur veille. En dépit du fait que le Président Adama Barrow de la Gambie, soit protégé par les Forces coalisées de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce dernier n’a toujours pas la tête tranquille ni le cœur en paix. Il a le sommeil trouble.
(Autre média 20/06/17)
Exil en Guinée Equatoriale, Yaya Jammeh n’oublie pas, pour autant, la Gambie. Par le biais d’un émissaire à ses partisans, il déclare suivre de près la situation politique en Gambie, où il compte retourner, très bientôt. L’émissaire, connu pour sa proximité avec l’ancien président, a rendu public le message de Yaya Jammeh dans lequel il demande aux Gambiens de rester calmes et de ne pas céder à une quelconque provocation d’où qu’elle puisse venir. Il demande aussi aux Gambiens de...
(RFI 20/06/17)
Une délégation d'experts des Nations unies vient de passer une semaine en Gambie, après avoir été sollicitée puis invitée par le gouvernement, pour travailler autour des disparitions forcées ou involontaires. Les cinq experts onusiens, venus de différentes régions du monde, ont rencontré le président Adama Barrow, des membres de son gouvernement, des élus, des familles de victimes, et des ONG. Créé en 1980 par la commission des droits de l'homme de l'ONU, le groupe de travail a pour but d'aider les familles de victimes à élucider les disparitions de leurs proches, et sert de canal de communication avec les gouvernements.
(Afrique sur 7 16/06/17)
Le Président Adama Barrow vient de fixer ses priorités pour la Gambie, en indiquant les secteurs d’activités qui seront privilégiés dans un premier temps, pour remettre la Gambie sur les rails du développement possible. En harmonie avec son Gouvernement, le Président Adama Barrow vient de fixer ses priorités pour son pays, la Gambie. Les secteurs d’activités concernés sont la Communication, l’Energie, l’Infrastructure et l’Education. Pour le Gouvernement Barrow, la Gambie revient de loin et par conséquent, doit nécessairement partir de...
(Xinhua 16/06/17)
Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a affirmé jeudi qu'il existe des "menaces de déstabilisation" du nouveau gouvernement gambien. "En Gambie, les menaces de déstabilisation sont réelles. Nous allons continuer à accompagner le président (gambien Adama) Barrow dans la réforme de son système de défense", a déclaré M. Ndiaye. Le ministre a fait cette déclaration lors d'un point de presse avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, en visite à Dakar. "Nous n'accepterons pas que la Gambie soit...
(APA 16/06/17)
Le ministère gambien des affaires étrangères a formellement démenti l’information publiée ce jeudi par plusieurs sites, selon laquelle Banjul aurait rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar. Une information publiée par SMBC, un organe de presse en ligne gambien et largement reprise par APA avait annoncé que Banjul avait suivi les exemples de plusieurs pays africains en rompant ses liens diplomatiques avec le Qatar. Les responsables de SMBC ont par la suite publié un démenti réfutant leur déclaration et indiqué,...
(RFI 16/06/17)
Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian est en visite en Afrique de l’Ouest. Après la Guinée Conakry la veille, et avant la Mauritanie vendredi, le ministre français était ce jeudi au Sénégal. Jean-Yves Le Drian a tenu un point presse à la résidence de l’ambassadeur de France avec son homologue Mankeur Ndiaye. Les deux hommes ont évoqué des menaces qui pèseraient sur la Gambie sans donner de détails.
(Jeune Afrique 07/06/17)
Le départ de l’autocrate gambien et les bons rapports que Dakar et Banjul entretiennent depuis l’arrivée au pouvoir de son successeur Adama Barrow permettent d’envisager la fin d’un conflit vieux de trente-cinq ans. D’imposants piliers en béton commencent à émerger au milieu des flots. Sur chaque rive du fleuve Gambie, des dizaines d’ouvriers s’activent sous les grues, dans un bruyant vacarme mécanique. En ce milieu de journée, le soleil est écrasant et la chaleur étouffante, mais pas de quoi ralentir...
(La Tribune 06/06/17)
Adama Barrow obtient le prolongement du cocon de sécurité de la CEDEAO. A Monrovia, ce dimanche 4 juin, les chefs d’Etat ouest-africains ont donné carte blanche à une prolongation de la Micega, la force déployée en Gambie depuis la crise post-électorale et qui a contraint Yahya Jammeh à l’exil. Cette force essentiellement formée de soldats sénégalais fait face à une hostilité belliqueuse des soutiens de l’ancien président notamment dans son village de Kanilaï. Une haute tension qui épargne Adama Barrow,...
(APA 06/06/17)
Le 51ème Sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d`Etat et de Gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), tenue dimanche à Monrovia (Libéria) a décidé de proroger pour 12 mois, la Mission déployée en Gambie (ECOMIG) indique le communiqué final L’ECOMIG a été déployée en Gambie le 17 décembre 2016 suite à la situation de crise politique provoquée par le refus de Yahya Jammeh de quitter le pouvoir. Forte de 500 soldats, l’ECOMIG dont...
(AFP 05/06/17)
La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) a donné son accord de principe à la demande d'adhésion du Maroc, lors d'un sommet dimanche à Monrovia, selon le communiqué final. Parmi les sujets à l'ordre du jour, les dirigeants ouest-africains devaient examiner une demande d'adhésion du Maroc, officiellement candidat depuis février, à la suite de son retour en janvier au sein de l'Union africaine, de statut d'observateur pour la Tunisie, et se prononcer sur un accord d'association avec la Mauritanie. Ils ont "exprimé un soutien général pour la demande du royaume du Maroc, compte tenu des liens forts et multidimensionnels qu'il entretient avec les Etats membres".
(AFP 04/06/17)
Les dirigeants ouest-africains se sont félicités dimanche du maintien de la paix dans la région, mais ont mis en garde contre les menaces sur leur stabilité, lors d'un sommet à Monrovia en présence du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. A son arrivée, M. Netanyahu, qui avait effectué une tournée en Afrique de l'Est en juillet 2016, a été accueilli par la chef de l'Etat du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice sortante de la Communauté économique des Etats d'Afrique...
(Le Temps.ch 03/06/17)
Ancien ministre de l’Intérieur de la Gambie, bras droit et homme de confiance de l’ancien dictateur Yahya Jammeh, Ousman Sonko est aujourd’hui emprisonné à Berne et accusé de crimes contre l’humanité. Enquête. En mai dernier, le Ministère public de la Confédération a obtenu la prolongation de la détention provisoire de l’ancien ministre de l’Intérieur gambien Ousman Sonko pour trois mois supplémentaires. Mais qui est vraiment Ousman Sonko? Un homme de l’ombre. Absent des cérémonies officielles. Déférent envers «Son Excellence le...
(RFI 29/05/17)
Ce dimanche 28 mai, cela fait 100 jours qu’Adama Barrow est entré en fonction en Gambie. Le 18 février dernier, il prêtait serment dans son pays après une première cérémonie lors de son exil à Dakar. Il avait alors lancé : « La Gambie a aujourd'hui changé pour toujours. » Lors des élections parlementaires, les Gambiens l’ont préféré, lui et sa coalition, au parti du dictateur Yahya Jammeh. Malgré tout, après un peu plus de trois mois au pouvoir, tout reste encore à prouver. Premier faux pas du nouveau président : officiellement, il n'y a pour l'instant toujours pas de vice-président.
(BBC 29/05/17)
Politique Cent jours après son investiture le 18 février, Adama Barrow n'a toujours pas de vice-président. Le président Gambien souhaite nommer à ce poste Fatoumata Tambajang. D'après la Constitution Gambienne, Fatoumata Tambajang n'est pas éligible à ce poste. Une révision de la loi fondamentale devrait permettre à cette dernière d'occuper cette fonction et de l'exercer officiellement. A l'Assemblée Nationale, aucune des réformes promises par le président gambien n'ont pas encore été présentées. Pourtant, le président gambien a obtenu la majorité...
(La Tribune 29/05/17)
Propulsé sur le fauteuil présidentiel presque par hasard, Adama Barrow a passé ses 100 jours à la tête de la nouvelle Gambie post-Jammeh. Mais pour l’heure, aucune réforme du tombeur de l’homme fort de Banjul n’est enclenchée, au risque de faire regretter les deux décennies du règne fantasque de Jammeh, l’homme au boubou blanc, aujourd’hui exilé en Guinée équatoriale. Bilan d'un parcours de 100 jours. Une crise post-électorale hitchcockienne, un président élu réfugié dans un pays voisin dans lequel il...

Pages