| Africatime
Vendredi 28 Avril 2017
(RFI 20/04/17)
Des billes glissées dans des bidons aux couleurs des candidats puis le décompte : une bille pour une voix. Le système de vote gambien remonte à l'indépendance du pays. Un système qui pourrait bientôt disparaître. L'ouverture du pays pousse de plus en plus de candidats à se présenter, ce qui complexifie de plus en plus la logistique, car à chaque candidat, il faut une couleur et un bidon. La Commission électorale indépendante (IEC) annonce envisager un passage aux plus classiques bulletins en papiers. En Gambie, on sait que quelqu'un a voté lorsqu’un son de cloche retentit, déclenché...
(Autre média 18/04/17)
Après la défaite et la fuite de Yahya Jammeh, et l’instauration d’un nouveau gouvernement, la Gambie doit encore panser ses plaies. Les familles de victimes s’organisent, pour obtenir justice, et pour que les disparus ne soient pas oubliés. Une des victimes est devenue emblématique de la lutte contre l’ancien régime, et le combat pour la liberté d’expression : Solo Sandeng, mort il y a un an en prison après avoir été arrêté lors d’une manifestation pacifique. Une fondation portant son nom a été lancée vendredi à Banjul, par ses proches, pour continuer son combat pour la liberté, et pour l’amélioration des conditions de vie des prisonniers. Mais aussi pour que Solo Sandeng devienne un nom connu de tous dans la...
(Jeune Afrique 18/04/17)
Présider le Parlement, chez les Denton, c’est une histoire de famille. Élue à à cette fonction le 11 avril à Banjul, Mariam Jack Denton marche ainsi dans les pas de son père Sir Alieu Sulayman Jack, nommé président de l'Assemblée à deux reprises entre 1962 et 1972. Optimiste face au processus de démocratisation dans lequel la Gambie est engagée depuis les élections présidentielles de décembre 2016, Mariam Jack Denton s’est engagée suite à sa nomination à « faire de [s]on...
(Ferloo 18/04/17)
Au cours d’une visite qu’il a rendue hier au Khalife de Medina Gounass, Amadou Tidiane Bâ, dans le cadre du Gamou de la localité, Idrissa Seck a encore vu le côté noir de la chose qu’il n’a pas manqué de déplorer. Revenant sur la situation délétère entre le Sénégal et la Gambie, M. Seck considère que l’axe prioritaire de notre diplomatie doit reposer sur le bon voisinage. « Si j’avais un conseil et une recommandation en direction du président de...
(RFI 15/04/17)
Quatre mois après son élection à la tête de la Gambie, le président Adama Barrow a choisi le Congo-Brazzaville comme premier pays d'Afrique centrale à visiter. Il s'y est rendu vendredi 14 avril pour 24 heures à l'invitation de son homologue congolais Denis Sassou-Nguesso dans le seul souci de renforcer la solidarité africaine. L’avion transportant le président gambien Adama Barrow s’est posé peu avant 16h30 heure locale sur le tarmac de l’aéroport international Maya-Maya de Brazzaville. Tout de blanc vêtu,...
(AFP 12/04/17)
Une juriste gambienne, Mariam Jack Denton, a été élue mardi présidente de l'Assemblée nationale issue du premier scrutin depuis le départ de Yahya Jammeh, qui a dirigé le pays d'une main de fer pendant plus de 22 ans. Ni Mme Denton, ni le vice-président du Parlement Momodo Sanneh, tous deux membres du Parti démocratique unifié (UDP), principale formation d'opposition sous Yahya Jammeh et vainqueur des élections législatives du 6 avril, ne font partie des 53 députés élus. Ils font partie du contingent de cinq députés nommés par le chef de l'Etat Adama Barrow.
(RFI 12/04/17)
Les 58 nouveaux députés gambiens ont tenu leur première séance mardi 11 avril dans une Assemblée nationale bondée pour l'occasion. Sur les bancs, 53 élus lors du vote de jeudi dernier et cinq nommés directement par le président Adama Barrow. Si le Parlement avait, dans l'ancien régime de Yahya Jammeh, un rôle assez proche d'une simple chambre d'enregistrement, les parlementaires espèrent bien que cela change. L'un après l'autre, les nouveaux députés prêtent serment. « J'accomplirai les fonctions de députée de l'Assemblée nationale sans peur et sans favoriser personne », déclare une élue.
(Afrique sur 7 12/04/17)
La Gambie vient de poser un pas très important de sa vie politique, à savoir les élections législatives, qui venaient mettre fin aux années de crises connues par le pays sous l’ex président Yayah Jammeh. La page tournée que déjà des contestations de résultats des législatives se signalent ça et là. L’après les élections législatives en Gambie, l’actualité est en ce moment marqué par une vague de contestations venant bien entendu de l’Opposition, qui reproche à l’actuel Président Adama Barrow...
(AfricaNews 12/04/17)
Mariama Diack Denton a obtenu les faveurs de ses collègues parlementaires lors du vote pour la position du président de l’Assemblée nationale gambienne. Sa candidature était notamment soutenue par le président gambien Adama Barrow et par quatre autres députés. Cette avocate de formation qui succède à Abdolie Bojang devient alors la première présidente d’une Assemblée nationale post-Jammeh dont les membres ont été renouvelés à l’issue des élections législatives du 6 avril, les premières depuis le départ en exil de l’ancien...
(Autre média 12/04/17)
Le président du groupe parlementaire libéral-démocrate, Dr Fodé Oussou Fofana, et vice-président de l’UFDG, est monté au créneau, pour exprimer sa déception, suite au tête-à-tête Alpha Condé- Cellou Dalein Diallo, qui n’aurait pas accouché grand-chose. « Que M. Alpha Condé accepte de s’inspirer des pays voisins. Au Sénégal, en Côte d’ivoire, au Niger, au Burkina Faso, les élections sont organisées à date. Le cycle électoral est respecté. Là-bas, ils n’ont pas besoin de manifester pour organiser les élections. Quand les...
(RFI 10/04/17)
Cinquante-trois députés ont été élus jeudi 6 avril en Gambie, pour siéger à l'Assemblée nationale. Le président Adama Barrow aura encore la tâche d'en nommer cinq de plus pour que le Parlement soit complet. Ces élections représentent une grosse victoire pour le Parti démocrate unifié (UDP). Et parmi les nouveaux députés, un symbole du changement radical que connait le pays depuis décembre et le départ de Yahya Jammeh : l'élection de la candidate UDP Fatoumatta Jawara pour la circonscription de Tallinding. Après avoir été arrêtée l'année dernière, la voici siégeant à la place de ceux qu'elle combattait.
(RFI 10/04/17)
Les partis de la coalition du gouvernement d'Adama Barrow ont obtenu la majorité absolue aux élections législatives en Gambie, premier scrutin depuis le départ en exil de l'ex-président Yahya Jammeh, dont la formation contrôlait le Parlement depuis 20 ans. Le scrutin s'est déroulé dans le calme, selon les forces de l'ordre et les observateurs internationaux. Le résultat conforte la volonté de changement des Gambiens. Au domicile des candidats vainqueurs, l'heure est à la fête : « Je suis vraiment très...
(RFI 10/04/17)
Forcés de quitter leur pays sous l’ancien régime de Yahya Jammeh, de nombreux Gambiens ont profité du changement de gouvernement pour mettre fin à leur exil. Journalistes, opposants politiques, ou citoyens ayant simplement déplu à l’ancien dictateur, ils affluent depuis plusieurs mois dans leur pays natal, et ne cachent pas leur joie immense d’être de retour chez eux, sans peur d’être arbitrairement arrêtés. Une joie cependant ternie par les difficultés rencontrées, passés les premiers mois d’euphorie. Car le retour n’est...
(AFP 07/04/17)
Le principal parti d'opposition à l'ex-président gambien Yahya Jammeh a remporté la majorité absolue aux élections législatives de jeudi, premier scrutin depuis le départ en exil de M. Jammeh, a annoncé vendredi la Commission électorale (IEC). Le Parti démocratique unifié (UDP) a remporté 31 des 53 sièges à pourvoir lors de ce scrutin, a déclaré le président de l'IEC Alieu Momar Njie, proclamant les "résultats définitifs" au siège de la commission. Le parti de M. Jammeh, l'Alliance patriotique pour la réorientation et la construction (APRC), qui détenait...
(TV5 07/04/17)
En Gambie, le président Adama Barrow, a voté pour les élections législatives jeudi 6 avril 2017. Les résultats des premières élections libres depuis son arrivée au pouvoir, sont attendus. Près de 900 000 électeurs étaient appelés aux urnes, mais il n'y a pas eu d'affluence dans les bureaux de vote. Ce scrutin est pourtant synonyme d'espoir pour les Gambiens après 22 ans de régime de Yaya Jammé. La coalition dont Adama Barrow avait pris la tête pour la présidentielle de...
(AFP 06/04/17)
Les Gambiens sont appelés aux urnes jeudi pour choisir leurs députés, premières élections depuis le départ de l'autocrate Yahya Jammeh, suscitant l'espoir d'un réel équilibre des pouvoirs après 22 ans de toute-puissance de l'exécutif. En Gambie, pays anglophone enclavé dans le territoire sénégalais, hormis sa façade atlantique, le Parlement monocaméral compte 58 députés: 53 élus et cinq nommés par le président pour un mandat de cinq ans. Les opérations de vote sont prévues de 08H00 à 17H00 (locales et GMT). Les premiers résultats sont attendus vendredi, selon la Commission électorale (IEC). Un peu plus de 886.000 électeurs, sur près de 2 millions d'habitants, doivent choisir leurs députés parmi 238 candidats...
(AFP 05/04/17)
La police gambienne a ouvert des enquêtes sur plus de 30 cas de disparitions durant les 22 ans de présidence de Yahya Jammeh, parti en exil en janvier, a affirmé mardi à la presse un de ses responsables. "Trente-trois dossiers ont été constitués" à ce stade sur les disparitions de l'ancien régime, dont le nombre est inconnu, a déclaré ce responsable de la police, Babucarr Sarr. Sur ces dossiers, "nous avons environ sept cas dans lesquels nous avons beaucoup avancé...
(Dakaractu 05/04/17)
Au menu des entretiens entre Adama Barrow, chef d’état gambien et Marcel de Souza président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), la relance économique et la consolidation de la situation sécuritaire en Gambie ont dominé la visite de travail effectuée par ce dernier à Banjul. En effet, selon la note qui nous a été transmise à l’issue de cette visite, au plan sécuritaire, le président de la Commission a indiqué que des...
(AFP 04/04/17)
Les Gambiens sont appelés aux urnes jeudi pour choisir leurs députés, premières élections depuis le départ de Yahya Jammeh, suscitant l'espoir d'un réel changement au sein de l'Assemblée nationale auparavant perçue comme une simple chambre d'enregistrement. En Gambie, pays anglophone enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique...
(Le Monde 04/04/17)
Pour Mohamed Ibn Chambas, représentant du secrétaire général de l’ONU en Afrique de l’Ouest, les élections législatives du 6 avril seront un test pour la coalition au pouvoir. L’Afrique de l’Ouest a connu une série d’élections présidentielles et législatives qui s’est déroulée pacifiquement et, surtout, dans le respect des normes démocratiques reconnues par l’Union africaine, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et les Nations unies. Rompant définitivement avec des pratiques antidémocratiques dominées par des alternances de coups...

Pages