Samedi 24 Février 2018
(Xinhua 19/10/17)
Mercredi, la firme exploratoire African Petroleum a annoncé avoir déposé auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) les documents relatifs à sa demande d’arbitrage dans le cadre du conflit qui l’oppose au gouvernement gambien. La compagnie reste décidée à ne pas se plier à l’injonction du nouvel exécutif gambien de quitter le pays car n’ayant pas respecté ses engagements de travail sur les blocs A1 et A4, situés au large de la Gambie et adjacents à des périmètres ayant fait l’objet de découvertes du côté des eaux sénégalaises. Séparément, elle revendique également ses droits sur des blocs d’exploration sénégalais attribués à Total, indique Natural Gas World. Il faut rappeler que, deux jours plus tôt,...
(La Tribune 19/10/17)
Le Fonds britannique de développement (CDC Group) vient d’annoncer un nouvel investissement massif en Afrique de l’Ouest. Sur les 2 600 milliards de Fcfa que le gouvernement du Royaume-Uni vient de mettre à la disposition du Fonds, 60% du montant seront réservés à Afrique de l’Ouest où le groupe est encore peu présent. Pays prioritaires de cette sous-région : le Sénégal et la Côte d’Ivoire où le fonds compte investir dans des secteurs stratégiques. Le Commonwealth development group (CDC-Group), le fonds de financement du développement du Royaume-Uni monte en puissance en Afrique de l'Ouest, une région dans laquelle il était jusque-là peu présent. Et pour montrer la couleur, le CDC entend faire les choses en grand à travers l'annonce d'un...
(AFP 18/10/17)
La Cédéao (15 pays) a demandé aux premières dames d'Afrique de l'Ouest réunies mardi à Abidjan de lutter contre une démographie galopante qui, mal maîtrisée, génère la pauvreté dans cette région qui compte 330 millions d'habitants. "Nous avons une croissance démographique très dynamique, une des plus élevées au monde", a rappelé le président de la Commission de la Cédéao, Marcel Alain de Souza. "Notre région a un taux de fécondité général de 5,6 enfants par femme (7 au Niger, pays très pauvre, NDLR), le plus élevé au monde", a-t-il ajouté. Selon lui, "tant que nous n'arrivons pas à arrimer la croissance démographique avec la croissance économique, la lutte contre la pauvreté est vaine. Au contraire, chaque fois, la pauvreté s'accroit"...
(Apa 18/10/17)
APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) - Le ratio des décès maternels en Afrique de l’Ouest est compris entre 400 et 600 pour 100.000 naissances vivantes, a indiqué mardi à Abidjan le directeur régional de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingue Ngom, lors d’une cérémonie de lancement du rapport 2017 sur l’état de la population mondiale. "En Afrique de l’Ouest, ce ratio est compris entre 400 et 600 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes", a déclaré Mabingue Ngom, dans un discours devant un parterre de personnalités. Selon le rapport, le ratio des décès maternels en Europe de l’Ouest se situe entre 6 et 8 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes. Ce qui montre que quand une femme meurt de...
(La Tribune 17/10/17)
L’armée gambienne est-elle infiltrée par des soldats acquis à Yahya Jammeh ? Sous le cocon de protection de la mission de la CEDEAO en Gambie, Adama Barrow a en tout cas entamé une purge dans les rangs de l’armée gambienne. Sept hauts gradés ont été radiés de la Grande muette. Leur tort ? Avoir livré des informations sensibles à l’ex-président, aujourd’hui en exil en Guinée équatoriale. Au-delà, ce serait un vaste complot qui met en danger Adama Barrow. Nous sommes le 21 janvier 2017, sur le tarmac de l'aéroport international Yundum de Banjul. Ce jour-là, au pied du Flacon 900 DX qui l'exfiltre vers la Guinée équatoriale, Yahya Jammeh lance à sa dernière audience : «I'll be back, I'll be...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(Xinhua 11/10/17)
Toutes les régions de la Gambie seront représentées à la Commission de vérité, de réparation et de réconciliation (CRTR), a déclaré le procureur général et ministre de la Justice Aboubacarr Tambadou. La TRRC devrait tenter de réconcilier les Gambiens après deux décennies de violations des droits humains dans le pays, selon lui. Le ministre de la Justice a affirmé lors d'un point de presse lundi à Banjul, que les membres de la commission doivent être des ressortissants gambiens ayant les plus hautes qualités d'intégrité. M. Tambadou a précisé que "toutes les régions du pays doivent être représentées" et que "la Commission doit refléter le caractère national de la Gambie et être aussi représentative que possible des différentes communautés, y compris...
(RFI 10/10/17)
Depuis son arrivée au pouvoir, le nouveau président gambien Adama Barrow a fait du secteur de la sécurité l’une de ses priorités, pour consolider la démocratie. Les soldats qui ont commis des exactions sous Jammeh ont été arrêtés, ou se sont enfuis. Mais, après 22 ans de dictature, reposant en grande partie sur une société très militarisée, il reste encore beaucoup de réformes à mettre en place pour obtenir une armée professionnelle et un pays sécurisé. Il y a dix mois, le 9 décembre dernier, en Gambie, après avoir dans un premier temps accepté sa défaite électorale, l’ancien président Yahya Jammeh...
(RFI 09/10/17)
Depuis la chute de Yahya Jammeh, des soldats anciennement sous ses ordres sont régulièrement arrêtés. Parmi eux se trouvent des membres de son ancienne milice secrète, soupçonnée de graves exactions. Mais aussi des militaires qui partageaient leurs velléités de déstabilisation du pays via un groupe WhatsApp. Depuis leur arrestation, ces soldats sont détenus sans voir de juge ni d’avocat. Le vice-caporal Sambujang Bojang est détenu depuis trois mois dans un camp militaire pour avoir aidé un autre soldat à s’échapper. Sa femme, Sunkaru Jarju, dénonce une détention...
(APA 06/10/17)
La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) fait partie des institutions nominées pour le prix Nobel de la paix, pour son rôle dans la résolution de la crise politique en Gambie sans effusion de sang en début de cette année. Le comité du Nobel dévoilera le récipiendaire du prestigieux prix ce vendredi. Le prix Nobel de la paix est l'une des plus prestigieuses distinctions au monde qui récompense les contributions individuelles ou collectives pour un monde plus pacifique. La Cedeao a été fortement impliquée dans la résolution de la crise politique en Gambie, lorsque l’ex-président Yahya Jammeh a refusé de céder le pouvoir après avoir perdu la présidentielle de décembre 2016 devant l’actuel chef d’Etat, Adama Barrow...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Au sortir de la réunion des ministres des Finances de la zone franc, qui s'est tenue à Paris ce 5 octobre, la France et les autres pays membres ont répondu en filigrane aux critiques visant la devise. « La France est, via le franc CFA, un filet de sécurité régional des pays africains de la zone » affirme une source au ministère de Bercy, évoquant notamment la fixité de la parité entre le franc CFA et l’euro, et la convertibilité libre et illimitée entre les deux monnaies, qui donne droit aux pays de la zone, en cas d’épuisement de leurs réserves de change, à un découvert autorisé illimité sur leur compte en euros auprès du trésor français. « Si chaque...
(APA 05/10/17)
APA-Banjul (Gambie) - Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) de la Gambie, Alieu Momar Njai, a déclaré que la commission envisageait de remplacer les billes de marbre, utilisées jusqu’ici pour voter en Gambie, par des bulletins et ce dès les prochaines élections. Depuis l’époque où le pays était sous la domination coloniale britannique au début du 20ème siècle, les Gambiens ont toujours voté avec des billes de marbre comme ce fut le cas lors de la présidentielle de décembre dernier sanctionnée par la victoire de Adama Barrow sur Yaya Jammeh.
(RFI 03/10/17)
Le gouvernement gambien a commencé la construction d’un centre de conférences en bord de mer, à quelques kilomètres de Banjul, en vue notamment d’accueillir la conférence de l’Organisation de la coopération islamique de 2019. Ce centre ne coûtera presque rien à la Gambie puisqu’il est construit grâce à une aide de la Chine (de plus de 40 millions d’euros). Mais il va s’établir sur une petite partie de la forêt de Bijilo. Un espace aussi appelé « parc des singes » du fait de la présente de nombreux primates et qui reçoit près de 20 000 visiteurs par an. Une décision de l’Etat, propriétaire du terrain concerné, qui ne plait pas forcément aux défenseurs de la nature. Lire la suite...
(Xinhua 02/10/17)
Un forum des Premières Dames de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sur l'éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l'Ouest et la protection des droits de l'enfant, se tiendra le 5 octobre prochain à Niamey, capitale nigérienne, a-t-on appris dimanche à Cotonou de source officielle. Ce forum permettra de faire un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences pour l'élimination des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest, et de formuler une recommandation sur l'intégration de la lutte contre ces pratiques au Cadre législatif protégeant les droits des femmes et des filles dans les Etats membres de la CEDEAO. Cette même rencontre contribuera au renforcement de l'engagement politique des Premières Dames sur les solutions...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres des efforts consentis par ceux-ci pour transformer leurs économies. Pour Dimitri Sanga (photo), le Directeur du BSR-AO/CEA, « l’institution parle un langage qui n’est compris que des décideurs politiques et spécialistes des questions de politiques publiques. Les spécialistes des médias...
(RFI 30/09/17)
Près de six mois après les élections législatives en Gambie et l'écrasante victoire de l'UDP, l'ancien parti du président Adama Barrow, la mission d'observation de l'Union européenne a remis son rapport final. Les observateurs européens ont été présents sur place durant tout le processus électoral. Ils ont présenté vendredi 29 septembre leurs recommandations pour une amélioration du système électoral gambien à court terme pour les élections locales d'avril prochain, mais aussi à plus long terme, en vue de la prochaine...
(Autre média 27/09/17)
L’étau se resserre davantage autour de Yaya Jammeh. Selon les informations de Libération, Alhagie Mor Jobe, un ancien membre de sa garde rapprochée, est interrogé? sous le régime de la garde a? vue depuis quelques jours a? Banjul. Jobe qui était en mission au Darfour a été? cueilli a? son retour en Gambie. Des sources croient savoir qu’il est impliqué? jusqu’au cou dans certaines opérations secrètes de la défunte NIA, les ténébreux services spéciaux de l’ex-homme fort de Banjul. Lire la suite sur: http://xalimasn.com/gambie-un-ancien-membre-de-la-garde-rapprochee-de-ja...
(Autre média 26/09/17)
En marge de la dernière Assemblée générale de l’Onu à New York, le Président gambien, Adama Barrow, a rencontré son homologue équato-guinéen, Teodore Obiang Nguema. Au menu : Yaya Jammeh. D’après l’agence de presse Apa, reprise par Les Échos, Barrow a dit à son interlocuteurs sa préoccupation face aux rumeurs prêtant à son prédécesseur, forcé de quitter le pouvoir en janvier dernier, l’intention de déstabiliser la Gambie. D’après des sources de l’Apa, le Président gambien aurait demandé au chef de l’État équato-guinéen de conseiller à Jammeh de se tenir tranquille.
(SeneNews 26/09/17)
Le Président gambien, Adama Barrow, a rencontré son homologue équato-guinéen, Teodore Obiang Nguema en marge de la dernière Assemblée générale de l’Onu à New York pour parler du cas Yaya Jammeh, notamment. Barrow a dit à son interlocuteurs sa préoccupation face aux rumeurs prêtant à son prédécesseur l’intention de déstabiliser la Gambie, renseigne l’Apa reprise par le Journal « Les Echos ». Ainsi, Barrow aurait demandé à T. Nguema de signifier à Jammeh qu’il ferait mieux de se tenir tranquille. Même si du côté de Malabo on se refuse des commentaires y affairant, en Gambie, par contre, l’on confirme la tenue de la rencontre entre Barrow et Nguema.
(BBC 25/09/17)
La population gambienne peine à avoir de l'eau et de l'électricité pendant au moins 5 heures, par jour. Une pénurie qui s'explique par le fait que, depuis neuf mois, les machines de la société nationale de production et de distribution, NAWEC, sont en panne. Le week-end, les autorités gambiennes ont avoué leur impuissance à rétablir la fourniture régulière en eau et électricité. Conséquence: un prolongement des délestages et des coupures d'eau, jusqu' en décembre prochain. La colère monte dans la capitale Banjul et dans les grandes régions du pays qui font face à des fortes chaleurs ces derniers jours. Dans une chanson, l'interprète Musa Faye demande à NAWEC, la société nationale d'électricité et de l'eau de Gambie de mettre fin...

Pages