Mercredi 22 Novembre 2017
(APA 06/10/17)
La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) fait partie des institutions nominées pour le prix Nobel de la paix, pour son rôle dans la résolution de la crise politique en Gambie sans effusion de sang en début de cette année. Le comité du Nobel dévoilera le récipiendaire du prestigieux prix ce vendredi. Le prix Nobel de la paix est l'une des plus prestigieuses distinctions au monde qui récompense les contributions individuelles ou collectives pour un monde plus pacifique. La Cedeao a été fortement impliquée dans la résolution de la crise politique en Gambie, lorsque l’ex-président Yahya Jammeh a refusé de céder le pouvoir après avoir perdu la présidentielle de décembre 2016 devant l’actuel chef d’Etat, Adama Barrow...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Au sortir de la réunion des ministres des Finances de la zone franc, qui s'est tenue à Paris ce 5 octobre, la France et les autres pays membres ont répondu en filigrane aux critiques visant la devise. « La France est, via le franc CFA, un filet de sécurité régional des pays africains de la zone » affirme une source au ministère de Bercy, évoquant notamment la fixité de la parité entre le franc CFA et l’euro, et la convertibilité libre et illimitée entre les deux monnaies, qui donne droit aux pays de la zone, en cas d’épuisement de leurs réserves de change, à un découvert autorisé illimité sur leur compte en euros auprès du trésor français. « Si chaque...
(APA 05/10/17)
APA-Banjul (Gambie) - Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) de la Gambie, Alieu Momar Njai, a déclaré que la commission envisageait de remplacer les billes de marbre, utilisées jusqu’ici pour voter en Gambie, par des bulletins et ce dès les prochaines élections. Depuis l’époque où le pays était sous la domination coloniale britannique au début du 20ème siècle, les Gambiens ont toujours voté avec des billes de marbre comme ce fut le cas lors de la présidentielle de décembre dernier sanctionnée par la victoire de Adama Barrow sur Yaya Jammeh.
(RFI 03/10/17)
Le gouvernement gambien a commencé la construction d’un centre de conférences en bord de mer, à quelques kilomètres de Banjul, en vue notamment d’accueillir la conférence de l’Organisation de la coopération islamique de 2019. Ce centre ne coûtera presque rien à la Gambie puisqu’il est construit grâce à une aide de la Chine (de plus de 40 millions d’euros). Mais il va s’établir sur une petite partie de la forêt de Bijilo. Un espace aussi appelé « parc des singes » du fait de la présente de nombreux primates et qui reçoit près de 20 000 visiteurs par an. Une décision de l’Etat, propriétaire du terrain concerné, qui ne plait pas forcément aux défenseurs de la nature. Lire la suite...
(Xinhua 02/10/17)
Un forum des Premières Dames de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), sur l'éradication de la fistule obstétricale en Afrique de l'Ouest et la protection des droits de l'enfant, se tiendra le 5 octobre prochain à Niamey, capitale nigérienne, a-t-on appris dimanche à Cotonou de source officielle. Ce forum permettra de faire un plaidoyer pour le renforcement du partage d'expériences pour l'élimination des mutilations génitales féminines en Afrique de l'Ouest, et de formuler une recommandation sur l'intégration de la lutte contre ces pratiques au Cadre législatif protégeant les droits des femmes et des filles dans les Etats membres de la CEDEAO. Cette même rencontre contribuera au renforcement de l'engagement politique des Premières Dames sur les solutions...
(Agence Ecofin 02/10/17)
Il y a quelques jours, le bureau sous-régional ouest africain de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (BSR-AO/CEA) a créé, en collaboration avec la Cedeao et l’Uemoa, un Réseau de journalistes spécialisés sur les questions de développement économique, social et environnemental. Présenté à l’occasion d’une rencontre tenue à Dakar, du 28 au 29 septembre 2017, ce réseau a pour objectif de favoriser la collaboration entre les médias de la sous-région pour informer efficacement les populations des Etats membres des efforts consentis par ceux-ci pour transformer leurs économies. Pour Dimitri Sanga (photo), le Directeur du BSR-AO/CEA, « l’institution parle un langage qui n’est compris que des décideurs politiques et spécialistes des questions de politiques publiques. Les spécialistes des médias...
(RFI 30/09/17)
Près de six mois après les élections législatives en Gambie et l'écrasante victoire de l'UDP, l'ancien parti du président Adama Barrow, la mission d'observation de l'Union européenne a remis son rapport final. Les observateurs européens ont été présents sur place durant tout le processus électoral. Ils ont présenté vendredi 29 septembre leurs recommandations pour une amélioration du système électoral gambien à court terme pour les élections locales d'avril prochain, mais aussi à plus long terme, en vue de la prochaine...
(Autre média 27/09/17)
L’étau se resserre davantage autour de Yaya Jammeh. Selon les informations de Libération, Alhagie Mor Jobe, un ancien membre de sa garde rapprochée, est interrogé? sous le régime de la garde a? vue depuis quelques jours a? Banjul. Jobe qui était en mission au Darfour a été? cueilli a? son retour en Gambie. Des sources croient savoir qu’il est impliqué? jusqu’au cou dans certaines opérations secrètes de la défunte NIA, les ténébreux services spéciaux de l’ex-homme fort de Banjul. Lire la suite sur: http://xalimasn.com/gambie-un-ancien-membre-de-la-garde-rapprochee-de-ja...
(Autre média 26/09/17)
En marge de la dernière Assemblée générale de l’Onu à New York, le Président gambien, Adama Barrow, a rencontré son homologue équato-guinéen, Teodore Obiang Nguema. Au menu : Yaya Jammeh. D’après l’agence de presse Apa, reprise par Les Échos, Barrow a dit à son interlocuteurs sa préoccupation face aux rumeurs prêtant à son prédécesseur, forcé de quitter le pouvoir en janvier dernier, l’intention de déstabiliser la Gambie. D’après des sources de l’Apa, le Président gambien aurait demandé au chef de l’État équato-guinéen de conseiller à Jammeh de se tenir tranquille.
(SeneNews 26/09/17)
Le Président gambien, Adama Barrow, a rencontré son homologue équato-guinéen, Teodore Obiang Nguema en marge de la dernière Assemblée générale de l’Onu à New York pour parler du cas Yaya Jammeh, notamment. Barrow a dit à son interlocuteurs sa préoccupation face aux rumeurs prêtant à son prédécesseur l’intention de déstabiliser la Gambie, renseigne l’Apa reprise par le Journal « Les Echos ». Ainsi, Barrow aurait demandé à T. Nguema de signifier à Jammeh qu’il ferait mieux de se tenir tranquille. Même si du côté de Malabo on se refuse des commentaires y affairant, en Gambie, par contre, l’on confirme la tenue de la rencontre entre Barrow et Nguema.
(BBC 25/09/17)
La population gambienne peine à avoir de l'eau et de l'électricité pendant au moins 5 heures, par jour. Une pénurie qui s'explique par le fait que, depuis neuf mois, les machines de la société nationale de production et de distribution, NAWEC, sont en panne. Le week-end, les autorités gambiennes ont avoué leur impuissance à rétablir la fourniture régulière en eau et électricité. Conséquence: un prolongement des délestages et des coupures d'eau, jusqu' en décembre prochain. La colère monte dans la capitale Banjul et dans les grandes régions du pays qui font face à des fortes chaleurs ces derniers jours. Dans une chanson, l'interprète Musa Faye demande à NAWEC, la société nationale d'électricité et de l'eau de Gambie de mettre fin...
(RFI 25/09/17)
La Gambie a beau être l’un des plus petits pays d’Afrique, ses ressortissants sont sur-représentés sur la route de la migration vers l’Italie. Même si les chiffres sont en légère baisse en 2016, c’est le pays qui a le plus fort taux de migrants qui traversent la Méditerranée. L’équivalent de 0,5% de sa population atteint chaque année les côtes italiennes, en suivant la route du « back way » (qui traverse plusieurs pays en passant par le désert libyen pour atteindre la Méditerranée). Depuis son arrivée au pouvoir, le nouveau gouvernement du président Adama Barrow a fait de la jeunesse et de la lutte contre l’immigration illégale une de ses priorités. Et pour soutenir ses efforts, des Gambiens revenus de...
(Infos Plus Gabon 23/09/17)
BANJUL, Gambie - Le président gambien, Adama Barrow a révélé que le nouveau plan de développement de son pays sera bientôt présenté lors d'une table ronde de donateurs prévue pour le pays. «Notre plan de développement national de quatre ans (2018-2021) sera présenté à une table ronde de donateurs prévue pour l'année prochaine ; ce qui nous offrira une bonne occasion de coordonner un soutien critique pour la mise en œuvre de ce plan», a déclaré le président Barrow en contribuant au débat sur les objectifs de développement durable (ODD) à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, aux États-Unis. "Nous avons réaffirmé avec fierté notre engagement envers les programmes régionaux et mondiaux, y compris l'Agenda africain 2063 et...
(AFP 22/09/17)
Le nouveau président de la Gambie, Adama Barrow, s'est engagé jeudi devant les Nations unie à abolir la peine de mort dans son pays, cinq ans après le tollé international causé par l'exécution de neuf condamnés par son très autoritaire prédécesseur Yahya Jammeh. Au pouvoir depuis huit mois, M. Barrow a signé au nom de son pays cinq traités en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York, dont celui prônant l'abolition de la peine capitale, ont indiqué dans un communiqué les services de la présidence gambienne. Les autres traités concernent la protection des migrants, les disparitions forcées, la transparence des investissements et l'interdiction des armes nucléaires.
(APA 22/09/17)
Le président gambien Adama Barrow a rencontré son homologue de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema à New York, lors d’une réunion au cours de laquelle l’ex-président Yahya Jammeh a été au centre des discussions, ont déclaré des sources gouvernementales à Banjul qui ont préféré garder l’anonymat. M. Jammeh vit en exil à Mongomo, en Guinée équatoriale, depuis qu’il a perdu l’élection présidentielle face à Barrow en décembre dernier. Le chef de l’Etat gambien a rencontré Nguema mardi lors d’une réunion à huis clos, en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York. Les sources du gouvernement ont suggéré que Barrow s’était approché de Nguema pour lui faire part de ses préoccupations concernant les spéculations selon lesquelles des partisans...
(Leral 22/09/17)
Des organisations féminines de la Gambie, de la Guinée-Bissau et du Sénégal se sont réunies mercredi et jeudi à Ziguinchor (sud), pour mettre en place "un cadre d’échanges permanent" chargé de promouvoir la paix et la sécurité dans les trois pays, a constaté l’agence de presse sénégalaise. "Le but de ces forums que nous avons tenus hier et aujourd’hui, pour marquer la journée du 21 septembre dédiée à la paix, est surtout de travailler ensemble à la paix et à la sécurité dans l’espace de la Sénégambie méridionale", a expliqué Ndèye Marie Thiam, la coordonnatrice de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance. Des autorités administratives, des personnalités politiques, des représentants du Mouvement des forces démocratiques de la...
(Infos Plus Gabon 14/09/17)
BANJUL, Gambie - Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Mohamed Ibn Chambas, s’est félicité de l'initiative du gouvernement gambien de s'engager dans un processus politique important et a renouvelé l'engagement de l'ONU à soutenir l'effort avec d'autres partenaires. Mercredi, lors du lancement du projet gouvernemental de réforme du secteur de la sécurité, M. Chambas a déclaré que le processus de réforme devrait être inclusif et participatif, dans le but de rendre les institutions de justice et de sécurité accessibles et adaptées aux besoins, ainsi qu'aux droits de tous les Gambiens. Pendant ce temps, l'ambassadrice de la CEDEAO en Gambie, Vabah Gayflor, a fait...
(Africa Presse 12/09/17)
Du nouveau et pas des moindres dans le dossier judiciaire de l’opposant Gambien Solo Sandeng tué sous le régime de Yaya Jammeh. Après l’identification de la sépulture par les agents de NIA, le juge en charge du dossier veut identifier les restes de l’opposant à Dakar. Ainsi la dépouille, du moins ce qu’il en reste, sera acheminé à Dakar pour un examen médico-légal, informe « l’As ». Les juges doivent attendre confirmation des médecins Dakarois sur l’identité des restes de la dépouille pour poursuivre l’enquête.
(RFI 12/09/17)
En Gambie, le secteur du pétrole cherche de nouveaux investisseurs. Jusqu’à présent, la compagnie britannique African Petroleum, fondée par l’homme d’affaires australo-roumain Frank Timis, avait la main sur les contrats. Elle détenait des licences d’exploration pour deux blocs offshore, les blocs A1 et 14. Octroyées par le gouvernement, ces licences sont essentielles pour envisager la production de l'or noir. Mais le nouveau pouvoir d’Adama Barrow a refusé le renouvellement de ces licences à la compagnie britannique, afin d'ouvrir le marché aux concurrents. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/emission/20170912-gambie-attribution-licences-explorat...
(Africa Top sports 12/09/17)
Les premières plaintes fusent déjà sur l’organisation de la Coupe des nations, UFOA 2017. La Gambie première équipe éliminée n’a pas digéré sa sortie samedi dernier devant le pays hôte le Ghana (0-1) et l’a fait savoir dans un communiqué. « La Fédération gambienne de football a porté officiellement plainte à l’UFOA contre la manière dont son équipe a été sortie de la Coupe des nations contre le Ghana« , peut-on lire. Les Scorpions mettent notamment en cause l’arbitre burkinabé Boukari Mohammed du match qui a accordé un penalty aux Black stars à la 95è minutes à l’issue du temps additionnel. Un coup de pied de réparation transformé par Vincent Atinga pour assurer la qualification du pays hôte pour la...

Pages