Samedi 21 Octobre 2017
(Les Afriques 12/08/13)
Pour la plupart des 16 Etats africains notés par S&P, l’émission d’obligations en devises (Eurobonds) sur le marché international est une alternative à la cherté de leur marché domestique. Mais, gare au risque de change et au retournement de tendances. Focus. Il y a ce paradoxe qui constitue la grosse pierre dans le jardin de l’embellie de l’économie africaine. En dépit de leurs taux de croissance élevée, les pays du continent sont restés pauvres, dépendant du cours des matières premières et de la demande chinoise … Ce qui explique la déconnexion entre la croissance de leur économie et l’amélioration de la qualité de leur crédit. En effet, des 16 pays notés par S&P (Standard & Poor's), aucun n’est dans une...
(AFP 11/08/13)
JOHANNESBURG, 11 août 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus de deux mois à 95 ans, "fait des progrès lents mais réguliers", mais "est toujours dans un état critique", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine. "L'ancien président Nelson Mandela est toujours soigné dans un hôpital de Pretoria et les médecins ont indiqué au président Jacob Zuma" qu'il "fait des progrès lents mais réguliers", a indiqué la présidence dans un communiqué. "L'équipe médicale a également rappelé que, bien que sa santé s'améliore régulièrement, Madiba restait dans un état critique", a-t-elle ajouté, appelant le héros de la lutte anti-apartheid de son nom de clan, affectueusement adopté par les Sud-Africains. "Continuons à prier pour le rétablissement de Madiba et pour sa santé",...
(APS 09/08/13)
Dakar, 9 août (APS) - Le président gambien Yahya Jammeh vient de libérer plusieurs détenus, dont les Sénégalais Ibrahima Coly, Sidate Diadhiou et Babacar Doucouré, a annoncé vendredi à l'APS l'ambassadeur du Sénégal en Gambie, Babacar Diagne. "Parmi les prisonniers graciés à l'occasion de la fête de Korité par le président Yahya Jammeh figurent trois Sénégalais. La nouvelle m'a été communiquée ce matin. J'ai appelé la prison de Mile Two et on m'a dit qu'ils ont été libérés hier (jeudi) soir. Moi-même j'entrerai en contact avec eux dès lundi", a déclaré M. Diagne dans un entretien téléphonique. "On m'a signalé qu'ils sont en bonne santé et en bonne forme", a-t-il ajouté, parlant de ses compatriotes, qui ont bénéficié de la...
(Xinhua 09/08/13)
Faire passer les Etats africains d'une union régionale à une union continentale demeure un rêve, tant que le traité de l'Union africaine (UA) ne prévoit pas le mode de désignation de la présidence des Etats-Unis d'Afrique, a estimé un expert en sciences politiques de l'université de Namibie, Phanuel Kaapama, dans une interview accordée jeudi à Xinhua. Les Etats-Unis d'Afrique correspondent à l'idée d'une fédération réunissant plus de 50 Etats souverains africains, une proposition faite par l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. "Pour qu'elle se concrétise, il faudra conclure un traité et modifier la Constitution. Et il faudra préciser que faire de celle existant actuellement", a affirmé M. Kaapama. Selon l'universitaire, même si l'idée d'établir les Etats-Unis d'Afrique a été là depuis...
(Xinhua 09/08/13)
Alors que d'autres économies comme celle de la zone euro peinent toujours à se remettre de l' effondrement de l'économie mondiale en 2008, l'économie africaine devrait pour sa part continuer sa croissance, a rapporté mercredi la Banque africaine de développement (BAfD) dans ses perspectives économiques. Ce rapport, publié à Johannesburg, prédit que l'économie africaine devrait enregistrer une croissance de +4,8 % en 2013 et de +5,3 % en 2014. Les pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir la Sierra Leone, la Côte d'Ivoire et le Ghana, seront parmi ceux qui connaîtront la plus forte croissance de leur produit intérieur brut (PIB) en 2013- 2014, a indiqué l'économiste en chef de la BAfD Mthuli Ncube lors de la publication de ces perspectives...
(AFP 08/08/13)
JOHANNESBURG, 8 août 2013 (AFP) - Le tout nouveau compte Twitter de l'archevêque anglican Desmond Tutu a été suspendu pendant quelques heures par le réseau social pour "suivi agressif", juste après son lancement, a annoncé jeudi une des fondations de Mgr Tutu. "Twitter n'a pas expliqué comment suivre 30 personnes pouvait être interprété comme un +suivi agressif+ ou s'il fallait blâmer le nombre de gens qui se sont mis à suivre @TutuLegacy en peu de temps", a déploré la Fondation Desmond & Leah Tutu dans un communiqué. "Nous sommes de retour! Merci pour tout le soutien", a tweeté quelques heures plus tard @TutuLegacy. "Twitter dit qu'il est +désolé pour le dérangement+ qu'a causé notre suspension. Nous avons été pris dans...
(Sud Quotidien 07/08/13)
Le récent Sommet des Chefs d’Etat des pays du Golfe de Guinée, étendu, désormais, du Cap de Las Palmas à l’Angola, les 24 et 25 juin 2013, à Yaoundé, au Cameroun, sur la Sécurité et la Sûreté maritimes en Afrique de l’Ouest et du Centre a mis l’accent sur l’un des aspects primordiaux de la compétitivité maritime, qui inclut la compétitivité portuaire, à savoir les surcoûts résultant de l’insécurité maritime. Cette volonté politique de promouvoir la sécurité des Transports maritimes et les intérêts stratégiques des Etats dans leurs espaces maritimes respectifs a été précédée par la prise de position du Système des Nations Unies, notamment du Secrétaire général de l’Organisation maritime internationale (OMI), du haut de la tribune de la...
(AFP 07/08/13)
JOHANNESBURG, 7 août 2013 (AFP) - L'ancien président sud-africain Nelson Mandela devait entamer jeudi son troisième mois à l'hôpital où il est toujours, selon les autorités sud-africaines, dans un état "critique mais stable" après avoir frôlé la mort fin juin. Le héros de la lutte anti-apartheid a dû fêter son 95ème anniversaire le 18 juillet au Mediclinic Heart Hospital de Pretoria, où il avait été admis en urgence le 8 juin pour une infection pulmonaire. Le président Jacob Zuma donne irrégulièrement des nouvelles de son illustre prédécesseur, dans ses discours ou dans de brefs communiqués. Les dernières remontent au 31 juillet, et son porte-parole Mac Maharaj a indiqué mercredi qu'il fallait s'en contenter. Souffrant depuis déjà quelques jours, Nelson Mandela...
(MAP 02/08/13)
Le ministre de l'Equipement et des Transports, M. Aziz Rabbah s'est entretenu, vendredi à Rabat, avec le ministre gambien du Transport, des Travaux et de l'infrastructure, M. Francis Litti Mbodge, des moyens à même de renforcer la coopération maroco-gambienne dans les domaines des infrastructures ferroviaires, aéroportuaires, maritimes et des autoroutes.

 Dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette entrevue, M. Rabbah a indiqué que la délégation gambienne a manifesté un grand intérêt pour l'expérience marocaine dans les domaines techniques, ajoutant que la Gambie va lancer deux ou trois grands projets dont les études de faisabilité se feront au Maroc. Le responsable marocain a relevé, par ailleurs, que le Maroc peut aussi tirer profit de l'expérience de la Gambie...
(Fraternité Matin 02/08/13)
Selon Makhtar Diop, "L’Afrique est au cœur des objectifs du groupe de la Banque mondiale à l’horizon 2030 en vue de mettre un terme à la pauvreté extrême et promouvoir une prospérité partagée et durable d’un point de vue environnemental, social et fiscal". Dans un communiqué de presse parvenu mercredi à Fratmat.info, le groupe de la Banque mondiale a investi au titre de l’année 2013, 14,7 milliards de dollars, environ 7357 milliards de Fcfa. "Le groupe de la Banque mondiale a maintenu son fort engagement auprès des pays d’Afrique, accordant 8,25 milliards de dollars, environ 4073 milliards Fcfa de nouveaux prêts portant sur près de 100 projets au titre de l’exercice 2013 en cours", note le communiqué. Cet engagement envers...
( 01/08/13)
Un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements des terres », accroître leur production agricole et améliorer leurs perspectives de développement, s’ils parviennent à moderniser, au cours de la décennie, les procédures complexes qui...
(Sud Quotidien 30/07/13)
Dakar abrite depuis hier, lundi 29 juillet 2013, le 4ème dialogue sectoriel de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture. Les pays africains tels que le Kenya, Rwanda, le Mali, le Ghana, l’Ethiopie, Burkina Faso, le Botswana et l’Afrique du Sud se sont donner rendez-vous à Dakar pour discuter du renforcement budgétaire susceptible de relever les défis en matière de politique agricole dans chaque pays. C’est parti pour deux jours d’échanges, à compter de ce lundi 29 juillet, autour l’optimisation des ressources dans le financement de l’agriculture en Afrique. Le dialogue sectoriel (quatrième du genre) de l’Initiative africaine concertée sur la réforme budgétaire (Cabri) sur le financement de l’agriculture sollicite la participation de tous...
(Sud Quotidien 29/07/13)
Si la Banque mondiale conseille aux pays africains de diversifier leur économie, sa filiale privée, la Sfi(Société financière internationale), elle, s’en met les poches en investissant notamment dans le pétrole africain… Le hic c’est qu’elle règne sur ce secteur notamment dans lequel aucun investissement ne peut se faire sans qu’il ne porte la patte de la Sfi. Pire, dans le secteur bancaire, l’institution financière qui veut aider à redresser le climat des affaires en Afrique va même jusqu’à concurrencer directement les banques commerciales africaines, sans être exposées aux mêmes risques ni soumises aux mêmes contraintes dans l’accès au financement. Le sujet est encore « tabou » dans certaines économies en Afrique, mais il ne résiste pas à l’analyse à l’aune...
(AFP 28/07/13)
JOHANNESBURG, 28 juillet 2013 (AFP) - Nelson Mandela, hospitalisé depuis plus d'un mois et demi à Pretoria, reste toujours dans un état "critique", avec "quelques progrès", a indiqué dimanche la présidence sud-africaine, qui a refusé de commenter des information de presse selon lesquelles l'ancien président aurait subi une légère intervention. Selon la chaine de télévision américaine CBS, le héros de la lutte anti-apartheid, 95 ans, aurait subi vendredi une "intervention chirurgicale pour débloquer le tube de dialyse", à sa septième semaine d'hospitalisation dans une clinique de Petoria. Cette opération a été "bénigne", a assuré CBS. Le porte-parole de la présidence, Mac Maharaj n'a pas confirmé ou infirmer. "Il (Mandela) est dans un état critique, stable, mais il y a quelques...
(Afrik.com 26/07/13)
Le président gambien Yahya Jammeh estime que l’homosexualité est "une force satanique et profane". Yahya Jammeh n’est plus à présenter. Le Président gambien a créé une nouvelle fois la polémique en menaçant en direct à la télévision les homosexuels. Le chef de l’Etat gambien, célèbre pour ses déclarations "provoc", a encore frappé. A l’occasion du 19e anniversaire de la Révolution du 22 juillet, Yahya Jammeh a réitéré son dégoût de l’homosexualité. Il a d’ailleurs rappelé que les gays ne sont pas les bienvenus en Gambie. Inutile donc d’envisager un séjour dans ce pays si l’on est homosexuel. D’après lui, l’homosexualité est une « déclaration de guerre contre la religion, Allah et l’humanité », assurant que la croisade ne serait pas...
(Xinhua 26/07/13)
BRAZZAVILLE -- Le représentant de l'Union européenne (UE), Zouli Bonkoun Gou, a souligné jeudi au Congo, l'intérêt de tous les pays africains de trouver des moyens nécessaires pour optimiser le trafic par Internet, afin de soutenir les flux de trafic intracontinentaux et de créer des opportunités d'affaires pour les citoyens africains. "Abaisser le coût du trafic local permettra de réduire le coût de financement du commerce et d'encourager l'intégration commerciale régionale", a notamment déclaré M. Bonkoun à l'ouverture de l'atelier sur les meilleures pratiques de mise en oeuvre des points d'échange Internet, dans le cadre du projet Système d'échange Internet africain (AXIS) qui s'achève vendredi à la capitale congolaise. En effet, l'Afrique est en train de payer actuellement une forte...
(Xinhua 24/07/13)
LUANDA -- L'Union africaine (UA) a appelé mardi à mettre en place des liaisons aériennes directes entre les capitales des États membres pour réduire les temps de voyage sur le continent. Cet appel a été adressé par le directeur du département des Transports aériens de la Commission de l'UA pour les Infrastructures et l'Énergie, Adiron Alberto, à Luanda, capitale de l'Angola, en marge de la troisième réunion des ministres africains des Transports qui s'est ouverte ici sous la direction du ministre angolais des Transports Augusto da Silva Tomas. M. Alberto a rapporté qu'actuellement, un passager voyageant de Luanda au Gabon était contraint de faire étape par l'Europe ou l'Afrique du Sud, car il n'y a aucun vol direct entre l'Angola...
(Fasozine 23/07/13)
La quarante troisième Session Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue les 17 et 18 juillet 2013 à Abuja, République Fédérale du Nigeria, sous la Présidence de S. E. M. Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, Président en Exercice de la Conférence. 2. Etaient présents à cette Session, les Chefs d’Etat et de Gouvernement suivants ou leurs représentants dûment mandatés: - S. E. M. Thomas Boni YAYI, Président de la République du Benin - S. E. M. Blaise COMPAORE, Président du Burkina Faso - S. E. M. José Maria Pereira NEVES, Premier Ministre de la République du Cap Vert - S...
(Le Potentiel Online 23/07/13)
La Banque mondiale a mis en place un plan en 10 étapes pour améliorer la gouvernance foncière en Afrique subsaharienne. L’objectif est de transformer l’agriculture, stimuler la croissance et mettre fin à l’extrême pauvreté en Afrique. L’Afrique subsaharienne recense près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées du monde mais, à ce jour, le continent n’est pas parvenu à développer les 202 millions d’hectares de terres disponibles pour mieux lutter contre la pauvreté, générer de la croissance, créer des emplois et promouvoir une prospérité partagée. Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », rendu public aujourd’hui, les pays africains et les communautés pourraient mettre fin aux « accaparements...
(Agence Ecofin 23/07/13)
(Agence Ecofin) - L’Afrique possède près de la moitié de toutes les terres utilisables non cultivées de la planète. Ce sont environ 202 millions d’hectares qui pourraient être ainsi exploités. Elle affiche pourtant le niveau de pauvreté le plus élevé du monde. Ses piètres performances sur le front du développement suggèrent qu’elle n’a pas tiré parti de ses abondantes terres agricoles et ressources naturelles pour enclencher une croissance partagée et soutenue. Intensifier les progrès Le rapport de la Banque mondiale intitulé « Securing Africa’s Land for Shared Prosperity », affirme que la mauvaise gouvernance des terres – qui permet de déterminer et d’administrer les droits fonciers – pourrait bien être à incriminer. C’est ce que vient de découvrir la Banque...

Pages