Jeudi 18 Janvier 2018
(Jeune Afrique 23/01/14)
Après l'Élysée, les dirigeants africains sont invités début août à la Maison Blanche pour participer au premier sommet États-Unis - Afrique. Mais tous ne sont pas les bienvenus à Washington… Une première dans les relations africano-américaines. Barack Obama a invité les chefs d'État et de gouvernement du continent à prendre part à un sommet États-Unis-Afrique les 5 et 6 août prochains à Washington. L'annonce a été rendue publique le 21 janvier sur le site internet de la Maison Blanche. Objectif affiché : "renforcer les liens avec l'une des régions les plus dynamiques du monde", en mettant l'accent sur "les objectifs de l'administration américaine en matière de commerce et d'investissement et sur son engagement vers la sécurité et la gouvernance démocratique"...
(RFI 23/01/14)
A chaque grand pays, son sommet avec l'Afrique. Les Etats-Unis auront désormais le leur. Le président Barack Obama invite les dirigeants des pays africains à Washington les 5 et 6 août prochains. La Maison Blanche ne veut plus laisser le champ libre à la France, la Chine, l'Inde, la Turquie, le Japon qui ont tous un sommet régulier avec l'Afrique. L'organisation de ce sommet est un vrai défi pour le président américain. Mais le premier président noir américain avait déjà pris les devants, en déclarant récemment qu'il n'y a pas de « guerre froide » en cours sur le continent. Pour Barack Obama, « c'est une bonne chose que la Chine, l'Inde, la Turquie et d'autres pays, comme le Brésil,...
(RFI 23/01/14)
Les grands décideurs économiques et de nombreuses personnalités politiques, parmi lesquelles plusieurs chefs d'Etat africains - Goodluck Jonathan, Paul Kagame ou encore Alpha Condé - se retrouvent à Davos, petite station de ski des Alpes suisses, pour la 44e édition du Forum économique mondial. Cette année, l'optimisme est enfin de retour après la succession de crises déclenchées par la faillite en 2008 de la banque Lehman Brothers. Un optimisme prudent tout de même car de nombreux défis demeurent. La croissance est peut-être de retour mais pas assez forte pour endiguer la flambée du chômage. Et cet optimisme prudent est partagé par les patrons africains. Paradoxalement, alors que le continent arbore une croissance moyenne insolente de 5% enviée par de nombreuses...
(Xinhua 22/01/14)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- Les représentants permanents des pays membres de l'Union africaine (UA) se sont réunis depuis mardi à Addis Abeba, capitale de l'Ethiopie, dans le cadre du 22e sommet de l'organisation, qui se tiendra les 30 et 31 janvier ayant pour thème "Transformer l'agriculture de l'Afrique: saisir les opportunités pour la croissance inclusive et le développement durable". La rencontre des chefs d'Etat africains sera également précédée par la réunion des du Conseil exécutif, composé des ministres des Affaires étrangères des pays membres, les 27 et 28 janvier. S'adressant aux participants, le président de la Commission de l'UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, a déclaré que l'accent serait mis sur les affaires intérieures de la Commission cette année pour mieux soutenir ses...
(Xinhua 22/01/14)
JOHANNESBURG, (Xinhua) -- La croissance économique de l'Afrique devrait atteindre 4,7% en 2014 et 5,0% en 2015, par rapport à une croissance de 4,0% de l'année dernière, a déclaré mardi un rapport de l'ONU. En Afrique australe, la croissance devrait passer de 3,6% en 2013 et à 4,2% en 2014, selon le rapport intitulé "Situation é conomique mondiale et perspectives 2014". Les perspectives de croissance en Afrique australe s'améliorent, essentiellement en raison d'une augmentation de la croissance de l'Afrique du Sud de 2,7% en 2013 à 3,3% en 2014, de la baisse des troubles du marché du travail, de l'augmentation des investissements et de la hausse de la production minière, selon le rapport. "L'Afrique australe est susceptible d'attirer davantage d'investissements...
(Gabon Eco 22/01/14)
Depuis jeudi 16 janvier dernier, Tiken Jah Fakoly, le reggaeman d'origine ivoirienne entreprend une tournée visant à valoriser le potentiel de développement économique que représente l'agriculture sur le continent africain. En tournée à travers quelques pays d'Afrique de l'ouest pour des concerts dont l'objectif est de plaider auprès des jeunes, pour une implication accrue dans le secteur de l'agriculture, Tiken Jah Fakoly veut valoriser, à travers ses spectacles, le potentiel de développement économique que représente l'agriculture. « Quand vous allez dans les capitales africaines aujourd'hui, vous voyez beaucoup de jeunes désoeuvrés qui ne font que demander de l'argent. Beaucoup de personnes pensent qu'être agriculteur aujourd'hui, c'est le dernier des métiers, alors que c'est un métier noble. C'est ce qui nous...
(Xinhua 21/01/14)
BOU DHABI, (Xinhua) -- Les présidents du Sénégal, de l'Ethiopie et de Sierra Leone ont déclaré lundi à Abou Dhabi que l'Afrique offre de grandes opportunités pour les investissements mondiaux dans l'énergie durable du continent. S'exprimant lors du 7ème Sommet mondial sur l'énergie futur à Abou Dhabi, le président sénégalais Macky Sall a déclaré que l' Afrique a le plus important potentiel mondial dans les domaines de l'énergie solaire, de l'énergie éolienne, de la biomasse et de l'énergie hydraulique. Cependant, il a ajouté que le continent rencontre de nombreux obstacles à cet égard et que « les pays africains devraient intensifier la coopération et renforcer les solutions transfrontalières afin d'accroître l'utilisation de l'énergie renouvelable ». Soutenant les opinions de M...
(Jeune Afrique 20/01/14)
Parmi les partenaires commerciaux de l'Afrique, le Japon est loin derrière la Chine. Un retard que Shinzo Abe, le Premier ministre nippon, s'emploie à réduire. En juin 2013, il avait prévenu : "Le Japon tient parole." S'exprimant lors de la 5e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (Ticad, qui a réuni une quarantaine de chefs d'État et de gouvernement africains), Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, s'était engagé à se rendre sur le continent "dès que possible". Dès le mois d'août, c'était chose faite, avec une brève visite à Djibouti, qui accueille depuis 2011 l'unique base militaire japonaise à l'étranger. Cinq mois plus tard, il est de retour. Et passe à la vitesse supérieure, avec une tournée,...
(Agence Ecofin 20/01/14)
Les investissements directs étrangers (IDE) en Afrique ont atteint 43 milliards de dollars en 2013, soit une hausse de 16,2% par rapport à 2012, selon un rapport publié récemment par la Banque mondiale. Le rapport intitulé «Perspectives économiques mondiales» précise que la majeure partie de ces investissements est resté orientée vers le secteur des industries extractives. Il révèle, cependant que le secteur des services et des industries manufacturières ont aussi attiré des flux importants d’IDE, indiquant que l’augmentation des revenus des consommateurs africains a notamment dopé les secteurs des télécommunications, de la finance, de la distribution et du transport. Dans son rapport, la Banque mondiale a fait savoir que la croissance réelle du PIB de la région de l’Afrique subsaharienne...
(LibreAfrique 18/01/14)
La mondialisation n’a pas bonne presse en Afrique. Elle est présentée souvent comme étant responsable de l’exploitation des richesses naturelles et humaines du continent noir et de sa paupérisation. Qu’en est-il réellement ? Il est souvent dit que les multinationales pillent les ressources de l’Afrique, sous-paient ses travailleurs et accaparent ses terres. Or, si ce pillage existe, il faudrait peut-être se poser la question de savoir s’il n’est pas organisé avec la bénédiction des dirigeants africains corrompus, qui empochent au passage des pots-de-vin et s’adjugent des soutiens pour s’accrocher au pouvoir. Par ailleurs, les multinationales, selon l’économiste indien Jagadish Bhagwati, payent un salaire moyen qui excède le salaire courant, en général de plus de 10% et parfois davantage. L’argument de...
(Agence Ecofin 18/01/14)
(Agence Ecofin) - La firme d’investissement Enko Education Investments (EEI) a annoncé, le 16 janvier, avoir investi dans l’établissement d’enseignement privé sud-africain, Amazing Grace Private School. Il s’agit du premier investissement réalisé en Afrique du Sud par le groupe créé par le financier camerounais Cyrille Nkontchou. «Entre 2008 et 2011, le nombre des élèves inscrits dans les établissements privés sud-africains est passé de 367 000 à 480 000. Sur la même période, les inscriptions dans les écoles publiques ont baissé de 1%», précise Cyrille Nkontchou, fondateur et président de EEI. Et d’ajouter : «L'enseignement privé est en plein essor en Afrique du Sud, en particulier dans les zones urbaines. Les opportunités dans l'enseignement privé sont énormes puisque 4% seulement des...
(AFP 17/01/14)
BANJUL (Gambie), (AFP) - Deux journalistes du tri-hebdomadaire privé gambien The Voice, qui ont été arrêtés en début de semaine et accusés de diffusion de fausses informations, ont été libérés jeudi sous caution en attendant leur procès, fixé au 21 janvier. Le rédacteur en chef et propriétaire de The Voice (La Voix), Musa Sheriff, un Libérien basé en Gambie, ainsi que son journaliste Sainey Marenah, qui étaient détenus depuis le 13 janvier, ont comparu devant un tribunal qui leur a signifié deux chefs d'accusation à leur encontre: complot pour commettre un crime et diffusion de fausses informations, a constaté un journaliste de l'AFP. Les deux hommes ont nié les accusations à leur encontre et ont été libérés contre une caution...
(AgoraVox 17/01/14)
Que d'autres, depuis leur pays, puissent dire et écrire qu'un autre continent est leur avenir, voilà un cri de guerre ! Ces mots seront repris dans un autre cadre quelques semaines plus tard : le Rapport Hubert Védrine, remis à François Hollande. Pour rédiger les deux documents, des Africains appelés Experts ont été sollicités. Il s'agit là de faire croire qu'on s'intéresse au sort du peuple noir. Le piège est gros. Reste aux Africains d'écouter le message, de le comprendre et d'y répondre en s'organisant autour d'une nouvelle génération lucide, courageux et apte à conduire l'entreprise de démolition de l'ordre colonial sans cesse renouvellé, maquillé et imposé en Afrique. Ainsi, pour une fois, les Africains montreraient qu'ils veulent reprendre effectivement...
(Le Soleil 17/01/14)
Joignant le geste à la parole à la suite de son engagement, lors de la cinquième Conférence de Tokyo pour le développement économique de l’Afrique (Ticad V), de fouler le sol de l’Afrique, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a réaffirmé la note d’espoir de son pays à l’endroit du continent et annoncé des financements importants « pour remplir (sa) promesse ». S’exprimant, mercredi dernier, à Addis-Abeba (siège de l’Union africaine, en Ethiopie), dernière étape de sa tournée africaine qui l’a mené en Côte d’Ivoire et au Mozambique, le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, a la certitude que l’Afrique « détient dans ses mains les semences fiables du futur ». « Avec le potentiel que lui donnent ses ressources,...
(Ouestaf 16/01/14)
Ouestafnews- Une unité pour la coopération, le commerce et l’investissement a été mise en place à l’ambassade de Guinée-Bissau en Gambie, afin de mieux explorer les opportunités économiques entre les deux pays ouest-africains, rapporte le quotidien gambien The Daily Observer. « C’est à l’initiative du nouvel ambassadeur Idrissa Diallo qui s’est engagé à renforcer les activités économiques entre les deux nations ainsi que les relations politiques et diplomatiques », selon le journal. La nouvelle unité cherche également à faciliter la libre circulation des personnes et de leurs biens entre les deux pays, à mettre en place des mesures de contrôle rigoureux de toute entrée frauduleuse de marchandise et de services dans leurs pays, et à lutter contre le blanchiment d’argent,...
(Investir au Cameroun 16/01/14)
Bientôt, des lignes aériennes directes seront ouvertes entre Yaoundé et Banjul, ou encore Douala et Banjul, la capitale gambienne, permettant ainsi à Camair Co, la compagnie aérienne nationale camerounaise, et Gambia Birds, le transporteur aérien gambien, de densifier leurs réseaux respectifs. C’est l’assurance donnée par le ministre camerounais des Transports, Robert Nkili, qui vient de signer, à Yaoundé, un accord aérien avec Addoullie Sallah, secrétaire à la présidence gambienne. Selon les deux signataires, cet accord va non seulement permettre une circulation plus fluide des hommes, biens et services entre les deux pays, mais aussi d’accroître les échanges avec les pays voisins de la Gambie et du Cameroun.
(Xinhua 16/01/14)
ADDIS ABEBA, (Xinhua) -- La Chine poursuivra sa sincère coopération avec l'Afrique et aidera le continent à dé velopper son économie, a déclaré mercredi l'ambassadeur de Chine en Ethiopie. Tenant un point de presse avec des journalistes à l'immeuble de l'Union africaine (UA) construit par une entreprise chinoise dans la capitale de l'Ethiopie, l'ambassadeur Xie Xiaoyan a rappel é que la coopération et les relations entre la Chine et l'Afrique remontent à plusieurs décennies. M. Xie, qui est également le représentant de la Chine à l'Union africaine, a déclaré que la Chine souhaite renforcer sa coopération avec l'Afrique et davantage des pays sur le continent. Parlant de la visite du Premier ministre japonais en Afrique, l'ambassadeur a dit que, «...
(RFI 16/01/14)
Les immigrés africains qui réclament le statut de demandeurs d’asile et la liberté de travailler ont repris leur mouvement. Plusieurs centaines de femmes ont manifesté hier mercredi 15 janvier devant l’ONU à Tel Aviv. Dans la soirée, c’est une contre-manifestation qui a eu lieu dans le centre ville. Environ 300 Israéliens ont protesté contre la présence de ces immigrés africains dans leur pays. Avec notre correspondante à Tel Aviv, Murielle Paradon Ils ne sont pas nombreux mais leurs propos sont haineux. Agitant des drapeaux israéliens, ils réclament le renvoi des immigrés africains chez eux. La plupart des manifestants sont d’extrême droite, comme ce vieil homme nommé Israël, qui veut préserver l’identité juive de son pays : « Il y a...
(AIP 15/01/14)
Abidjan - « Nous préférons ne pas signer d’accord que de signer un accord qui sera au détriment de nos propres intérêts », a assuré, mardi, le président de la Commission de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouédraogo, en prélude à la réouverture, la semaine prochaine, à Dakar (Sénégal) des négociations sur les Accords de partenariat économique (APE) entre l’Union européenne et les pays membres de la zone. "Les Accords de partenariat économique doivent être avant tout un instrument de développement ou ils ne le seront pas", a déclaré M. Ouédraogo au cours de son premier déjeuner avec la presse burkinabè, deux ans après son arrivée à la tête de la Commission de la...
(AFP 15/01/14)
Des milliers de femmes africaines accompagnées d'enfants ont manifesté mercredi à Tel-Aviv contre le refus des autorités israéliennes de leur accorder le statut de réfugié. "Nous sommes des réfugiées", ont scandé les manifestantes, dont une partie portaient des enfants dans leurs bras ou dans des poussettes. Brandissant des banderoles sur lesquelles était écrit: "Nous voulons la liberté" et "Stop au racisme", elles ont défilé devant le siège du Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) puis l'ambassade des Etats-Unis. "Nous ne sommes pas des criminels", a déclaré à l'AFP Zabib, une Érythréenne qui a refusé de donner son nom de famille. "Nos enfants n'ont aucun papier d'identité et n'ont donc aucun droit. Nous ne disposons d'aucun soutien pour nous...

Pages