Mercredi 26 Juillet 2017
(Xinhua 19/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Les médias africains et chinois devraient renforcer leur coopération pour améliorer leur couverture des événements nationaux et internationaux et aider les gens à mieux comprendre les événements, a déclaré lundi l'ambassadeur chinois au Kenya, Liu Guangyuan. L'ambassadeur chinois a qualifié d'"inacceptable" la présentation déformée des relations Afrique-Chine dans des médias occidentaux, estimant que la seule manière de corriger cette situation était que la Chine et l'Afrique racontent elles-mêmes leur histoire. "Il est contraire à l'éthique que les médias occidentaux décrètent l'existence d'un distance dans les relations entre la Chine et l'Afrique", a déclaré l'ambassadeur chinois. Le diplomate chinois s'exprimait à l'occasion d'un séminaire sur la coopération des médias Chine-Afrique ayant pour thème le renforcement de la coopération...
(Le Soleil 19/11/13)
Des juges francophones de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) suivent, depuis hier, à Dakar, une formation sur les techniques d’investigation financière et les procédures de l’entraide judiciaire internationale en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (Lba/Ft). La finalité est de renforcer les capacités afin de mieux lutter contrer les malfaiteurs.Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (Giaba), avec l’appui de la confédération Suisse, organise, depuis hier, un séminaire de formation pour les juges des pays francophones de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao). Selon la directrice générale adjointe du Giaba, le Dr Ndèye Elisabeth Diaw, l’objectif est de combler un...
(Dakaractu 19/11/13)
L’émir du Koweït, Sheikh Sabah Al Ahmad al-Jabar Al-Sabah, a annoncé mardi que le Fonds koweïtien de développement économique allait débloquer des prêts bonifiés d’un montant d’un milliard de dollars (environ 500 milliards de francs CFA) en faveur des pays africains, dans les cinq prochaines années.‘’J’ai l’honneur de vous annoncer que j’ai donné des instructions aux responsables du Fonds pour accorder des prêts bonifiés d’une valeur d’un milliard de dollars en faveur des pays africains dans les cinq années à venir’’, a-t-il dit en ouvrant les travaux du troisième Sommet afro-arabe. S’exprimant en présence d’une cinquantaine de chefs d’Etat et délégation d’Afrique et de la Ligue arabe réunis pour deux jours a Bayan, l’un de ses palais à Koweït City,...
(L'Observateur Paalga 18/11/13)
Burkina Faso, Gambie, Sao Tomé et Principe, Swaziland, ce sont les pays africains qui entretiennent des relations diplomatiques avec Taïwan à la date du 14 novembre 2013. Désormais, il n'en reste que trois. Il faut rayer de cette liste déjà trop maigre le deuxième cité, puisque Banjul vient de rompre officiellement avec l'île taïwanaise pour renouer avec la Chine populaire. Un de moins donc pour Taïpei. Déjà que la liste n'était pas particulièrement longue, elle vient de se rétrécir avec le retrait de la Gambie. Mais en réalité, cette "infidélité diplomatique" envers ces deux puissances, sœurs rivales, est notoirement connue. En effet, certains Etats sont coutumiers du fait et font la navette entre Pékin et Taïpei au gré de leurs...
(AFP 18/11/13)
TAIPEI, (AFP) - Taïwan ne comptait lundi plus que 22 pays avec lesquels il entretient des relations diplomatiques, les liens avec la Gambie ayant été définitivement rompus après l'échec de négociations entreprises en fin de semaine dernière. Le président gambien, Yahya Jammeh, avait annoncé jeudi la rupture des relations diplomatiques vieilles de 18 ans de son pays avec Taïwan dans "l'intérêt national stratégique", une annonce qui avait pris Taipei de court. Taïwan avait alors envoyé deux diplomates de haut rang en Gambie dans une ultime tentative de faire changer d'avis Banjul, mais ils n'ont pas été reçus par le président, selon des sources du ministère taïwanais des Affaires étrangères. "A partir de lundi, le gouvernement de la République de Chine...
(RFI 18/11/13)
Taiwan perd l'un de ses derniers alliés diplomatiques en Afrique. La Gambie a rompu ses relations avec le régime de Taipei jeudi 14 novembre. La nouvelle a été annoncée par un communiqué de la présidence à Banjul. Les Gambiens expliquent simplement avoir pris leur décision après avoir fait le bilan de leurs relations avec Taiwan. Les spécialistes des relations sino-africaines, eux, décrivent un choix opportuniste face à une Chine devenue incontournable. Au début des années 1990, Taiwan et la Chine continentale ont tenté de rivaliser en Afrique par la politique du carnet de chèque. Les deux frères ennemis chinois s'efforçaient d'obtenir le soutien des pays du continent en leur proposant l'aide au développement la plus séduisante, ou en faisant des...
(Le Soleil 18/11/13)
Les questions économiques (investissements, infrastructures, énergie, échanges commerciaux, etc.) devraient occuper une place de choix lors des discussions entre chefs d’Etat et de gouvernement attendus au troisième Sommet Afrique-Monde arabe, prévu à Koweit City, du 19 au 20 novembre 2013.Les chefs d’Etat et de gouvernement attendus au troisième Sommet Afrique-Monde arabe, qui se tient demain et après demain à Koweit City, sur le thème « partenaires dans le développement et l’investissement », devront plancher sur plusieurs points relatifs notamment à l’économie, la sécurité, dans le but de renforcer la coopération entre les deux régions. Les questions économiques devraient occuper une grande place au cours de ce sommet auquel participera le président Macky Sall, comme le laisse croire le projet de...
(APS 18/11/13)
La réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, en prélude du troisième Sommet afro-arabe, s'est ouverte dimanche matin à Koweït City, en présence notamment du chef de la diplomatique sénégalaise, Mankeur Ndiaye, à la tête d'une forte délégation.Les ministres se pencheront sur l'examen du rapport d'activités conjoint de la présidente de la Commission de l'UA et du secrétaire général de la Ligue des Etats arabes et des actions proposées pour le renforcement des capacités institutionnelles à mettre en œuvre pour le Plan d'action conjoint afro-arabe 2011-2016.Il est aussi attendu l'examen du rapport de la deuxième réunion des ministres africains et des ministres arabes de l'agriculture et de la sécurité alimentaire,...
(L'Inter 18/11/13)
’’Financement de la Santé en Afrique : Le choix de l’assurance-maladie obligatoire (AMO)’’, c’est le titre de l’ouvrage qu’a présenté jeudi dernier 14 novembre, Donatien Robé, dans le cadre du Salon international du livre d’Abidjan (Sila) qui se tient au Parc des sports de Treichville. Cet essai passe en revue toutes les politiques de financement de la santé en Afrique depuis 1960. Ce tour d’horizon permet à l’auteur de conclure que seul l’Assurance maladie obligatoire (AMO) est capable de pérenniser l’accès des Africains aux soins de santé. « De nombreuses politiques ont été expérimentées : financement public, mutualité, paiement direct, assurances privées. Leurs résultats sont connus. Une seule, l’AMO manque à l’appel. L’Afrique a intérêt à l’expérimenter d’autant qu’avec l’évolution,...
(Xinhua 18/11/13)
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela demeure très malade et a perdu l'usage de sa voix, selon son ex-femme Winnie Mandela, a rapporté dimanche le quotidien Independent Newspaper."La chambre ici à Houghton (Johannesburg) ressemble à une unité de soins intensifs", a indiqué Winnie Mandela, expliquant que les tubes insérés dans la bouche de M. Mandela pour drainer le liquide de ses poumons l'ont privé de l'usage de sa voix."Bien que la pneumonie ait été traitée, ses poumons restent sensibles, ce qui nécessite l'utilisation de tubes", a fait savoir Winnie, ajoutant qu'une équipe de 22 médecins s'est engagée à soigner l'icône anti-apartheid en difficulté.Néanmoins, Winnie a démenti les reportages selon lesquels M. Mandela était sous assistance respiratoire.M. Mandela reçoit présentement des traitements...
(AFP 15/11/13)
DAKAR, 25 octobre 2013 (AFP) - Réunis en sommet extraordinaire vendredi à Dakar, les dirigeants de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont pris une série de décisions destinées à hâter la création d'un marché unifié dans cette région de 15 pays à partir de janvier 2015. Même si des questions d'ordre politique étaient inévitables, le sommet a consacré une grande partie de ses travaux aux questions économiques: cordon douanier régional unique, monnaie communautaire, négociations commerciales avec l'Union européenne (UE) entre autres. "Les chefs d'Etat et de gouvernement ont réaffirmé leur ferme engagement pour le développement de la région à travers l'approfondissement de l'intégration économique", selon le communiqué du sommet lu à l'issue des travaux par le...
(AFP 15/11/13)
BANJUL, 15 novembre 2013 (AFP) - La Gambie a annoncé jeudi avoir rompu ses relations diplomatiques avec Taïwan, une décision marquant une nouvelle victoire de Pékin sur les derniers partisans de Taipei en Afrique. "Après un examen rétrospectif de nos relations diplomatiques avec Taïwan ces 18 dernières années, le gouvernement gambien conclut qu'il doit (les) reconsidérer et se désengager des relations diplomatiques avec Taïwan à compter d'aujourd'hui, 14 novembre 2013", a déclaré la présidence gambienne dans un communiqué. "Cette décision a été prise dans notre intérêt national stratégique", a-t-elle ajouté sans autres précisions. A Taipei, le vice-ministre des Affaires étrangères, Simon Ko, a déclaré avoir appris la nouvelle avec "choc et regret". La Gambie était un des derniers pays africains...
(AFP 15/11/13)
NEW YORK, 15 novembre 2013 (AFP) - Les pays africains vont lancer vendredi un véritable défi à la Cour pénale internationale (CPI) en tentant de faire adopter au Conseil de sécurité de l'ONU une résolution appelant à suspendre les procès pour crimes contre l'humanité de dirigeants kényans. Leur projet de résolution demande de reporter d'un an les procès du président Uhuru Kenyatta et du vice-président William Ruto, mais il est quasiment certain de ne pas être adopté en raison d'un manque de soutien au Conseil. Diplomates et experts juridiques s'accordent néanmoins pour dire que ce geste risque d'accroître sérieusement les tensions entre l'Afrique et la CPI. MM. Kenyatta et Ruto, élus en mars, sont les premiers dirigeants en exercice jugés...
(AFP 14/11/13)
DAKAR, 14 novembre 2013 (AFP) - Plus de la moitié des Africains estiment que leurs gouvernements luttent "mal" ou "très mal" contre la corruption, selon les résultats d'un sondage présentés mercredi à Dakar par un projet de recherche indépendant, Afrobaromètre, qui a enquêté dans 34 pays. Pour cette étude, au total 51.000 personnes ont été interrogées entre octobre 2011 et juin 2013 dans 34 pays, soit "la plus grande enquête d'opinion sur les perceptions et l'expérience des peuples sur la corruption en Afrique", et "la première enquête du genre ayant touché plus de trois-quarts des personnes qui vivent sur le continent", déclare Afrobaromètre dans un communiqué transmis à l'AFP. Le rapport fait la conclusion que les citoyens des pays africains...
(RFI 14/11/13)
La majorité des habitants de 34 pays africains estiment que leur gouvernement n’en fait pas assez pour lutter contre la corruption. C’est ce qui ressort d’une enquête d’opinion réalisée par AfroBaromètre auprès de 51 000 personnes entre octobre 2011 et juin 2013. Cette enquête montre aussi à quel point la corruption reste perçue comme un problème au quotidien par la plupart des Africains.Sur l’ensemble des 34 pays étudiés dans l'enquête réalisée par AfroBaromètre, ce sont les policiers qui sont perçus comme les plus corrompus, suivi des gouvernants et des agents des impôts. Près d’une personne interrogée sur trois reconnait d’ailleurs avoir déjà versé un pot de vin au cours de l’année passée, pour éviter un problème ou obtenir un service,...
(Xinhua 14/11/13)
BEIJING, 14 novembre (Xinhua) -- Malgré les impacts de la crise financière mondiale sur les marchés internationaux qui perdurent, la Chine et l'Afrique ont réussi à maintenir une dynamique remarquable dans leur coopération économique et commerciale. En 2012, le volume total du commerce sino-africain a atteint 198,49 milliards de dollars américains, soit une hausse de 19,3% par rapport à l'année précédente. La morosité persistante de l'économie mondiale, marquée par une reprise tiède dans les pays européens, les difficultés budgétaires des Etats-Unis et les signes d'un ralentissement de la croissance des économies émergentes, a conduit à une baisse nette de la demande sur le marché international, ce qui apporte non seulement des défis, mais également des opportunités à la Chine et...
(Les Afriques 13/11/13)
Pour le marché de la téléphonie mobile, l’Afrique subsaharienne demeure la région la plus dynamique dans le monde. Cette tendance devrait se poursuivre pour les années à venir. Selon une étude publiée ce 11 Novembre 2013 par l'association GSMA (Groupe Speciale Mobile Association), qui regroupe 800 opérateurs téléphoniques dans le monde, le nombre d'abonnés en Afrique subsaharienne devrait passer de 253 millions en 2013 à 346 millions en 2017. Le nombre d'utilisateurs du téléphone portable a augmenté en moyenne de 18% ces cinq dernières années en Afrique subsaharienne. Par contre, le taux de pénétration reste encore le plus faible du monde, soit environ 31%. "Dans toute l'Afrique subsaharienne, à l'heure actuelle, nous avons une personne sur trois qui a réellement...
(Alwihda 13/11/13)
Le 14 novembre 2013, le Royaume du Maroc accueillera la Conférence Régionale du CEN-SAD pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb. Un événement de portée internationale car cette rencontre réunira tous les protagonistes intéressés de près ou de loin par la situation économique et sécuritaire des pays du Sahel dont, entre autres, le Ministre français des Affaires Etrangères, Monsieur Laurent Fabius, qui a tenu à être présent. Durant cette Conférence Régionale, les pays participants débattront sur les moyens à mettre en œuvre pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb et sur l’importance de la mise en place d'un mécanisme réunissant les pays...
(Xinhua 13/11/13)
NAIROBI, (Xinhua) -- Des experts économiques ont dé noncé les inégalités de revenus croissantes en Afrique bien que le continent ait enregistré des performances économiques solides au cours de la décennie passée. Pour les experts du réservoir de pensée African Economic Research Consortium (AERC) qui s'exprimaient aux journalistes à Nairobi, la forte croissance économique ne s'est pas traduite en baisse des niveaux de pauvreté en Afrique. Le directeur exécutif d'AERC, Lemma Senbet, a déclaré que les inégalités existent dans les Etats fragiles et post-conflit, ainsi que dans les pays stables. "Cette structure salariale mal conçue engendre un besoin en politique de marché amicales. Résultat : les bénéfices de la croissance économique sont généralement ressentis par le segment de population à...
(Agence Ecofin 12/11/13)
Agence Ecofin) - Le leader du secteur bancaire nigérian avec un total bilan de 21,3 milliards $, First Bank of Nigeria Plc, a annoncé le 11 novembre avoir finalisé l’acquisition de 4 filiales d’International Commercial Bank Financial Group Holding AG (ICBFGH). ICB Ghana, ICB Sierra Leone, ICB Guinée et ICB Gambie totalisent 28 agences, 600 collaborateurs, 120 000 clients et un total de bilan de 300 millions $. À la suite de l'acquisition, FBN Holdings consolidera sa position comme l'une des plus grandes institutions financières bancaires en Afrique subsaharienne (hors Afrique du Sud). Commentant la transaction, Bisi Onasanya (photo), CEO de FirstBank a déclaré : «L'acquisition des actifs ICBGFH au Ghana, Guinée, Gambie et Sierra Leone remplit la première étape...

Pages