Vendredi 26 Mai 2017
(RFI 19/05/17)
Une étrange disparition a suscité la surprise à Banjul : la disparition d'une statue ! Jusqu'au début du mois, on pouvait admirer, trônant sur le rond-point à l'entrée de Banjul, la statue en bronze du «soldat inconnu». Une situation qui fait grincer des dents du côté certains partisans de Yahya Jammeh puisque la statue a été construite en 1996, au pied d'une arche de 30 mètres, pour célébrer le coup d'état militaire du 22 juillet 1994 conduit par le dictateur déchu. Aujourd'hui les voitures qui entrent dans Banjul ne peuvent contempler qu'un simple trou, au milieu du rond-point. Un changement qui a suscité bien des réactions. C'est sûr, sa disparition ne pouvait pas passer inaperçue. Sur ce rond-point, un soldat...
(BBC 19/05/17)
La justice gambienne a émis deux mandats d'arrêts internationaux contre les majors Sana Manjang et Kawsu Gibba, deux éléments de la garde rapprochée de l'ancien Président Yahya Jammeh, en exil depuis janvier dernier en Guinée équatoriale. Les deux hommes sont depuis jeudi sous le coup d'un mandat d'arrêt international dans le cadre de l'enquête sur le meurtre du journaliste Deyda Hydara, co-fondateur du journal The Point et ancien correspondant de l'AFP à Banjul. Sana Manjang et Kawsu Gibba, connu sous le nom de Bombardeh, sont inculpés dans cette affaire où Malick Jatta, un autre suspect, a été arrêté et écroué il y a un mois, à la suite de l'arrivée au pouvoir du président Adama Barrow.
(Autre média 19/05/17)
Le sélectionneur du Bénin, Omar Tchomogo, a présenté jeudi une liste de 18 joueurs convoqués pour la réception de la Gambie dans le cadre de la 1ère journée des éliminatoires de la CAN 2019. L’information principale réside dans le retour du Caennais Emmanuel Imorou, qui n’a plus joué avec les Ecureuils depuis octobre 2015 en raison de diverses blessures. Déjà forfaits, les milieux David Djigla, Babatoundé Bello et Sessi d’Almeida pourraient être rejoints à l’infirmerie par le gardien Fabien Farnolle et l’attaquant Frédéric Gounongbé, appelés mais dont l’état physique suscite bien des interrogations. - Les 18 Ecureuils : Gardiens : Fabien Farnolle (Le Havre/France), Saturnin Allagbe (Niort/France) Défenseurs : Junior Salomon (Plateau United/Nigéria), Khaled Adénon (Amiens/France) David Kiki (Niort/France), Emmanuel...
(RFI 18/05/17)
Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées mardi 16 mai à Kotu, près de Banjul, pour célébrer la création du Centre gambien pour les victimes de violations des droits de l’homme. Une association qui a émergé le mois dernier et s’est aujourd’hui structurée, pour pouvoir apporter de l’aide dans les procédures judiciaires, et préparer les victimes à la Commission vérité et réconciliation. Le centre est soutenu par des associations de victimes du monde entier, et par la Turquie qui a annoncé par la voix de son ambassadeur vouloir accueillir des victimes blessées pendant la dictature pour qu’elles puissent être soignées.
(Setal 18/05/17)
Sale temps pour les Jammeh en Gambie. Auditionnés la semaine dernière, les frères de l’ancien président gambien ont été inculpés. Les autorités policières gambiennes avaient fait croire qu’ils étaient auditionnés pour vérifier certaines informations qu’ils détenaient. Finalement, les choses ont pris une autre tournure. Ils ont été arrêtés et accusés de vol et de conspiration. Mais l’un d’entre eux, Araba Jammeh a été libéré pour raisons de santé.
(Africa Top sports 18/05/17)
Le sélectionneur du Bénin, Oumar Tchomogo a dévoilé la liste des joueurs qui vont affronter la Gambie dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2019. Bien évidemment Rudy Gestede qui a tiré un trait sur sa retraite internationale, n’y figure pas sur la liste. On note aussi les absences de Bello Babatunde et de David Djigla, tous deux forfaits. En revanche on peut trouver sur la liste des joueurs comme Stéphane Sessegnon de Montpellier, et autre Jordan Adeoti de Caen. La liste des Ecureuils Gardiens Fabien Farnolle (Le Havre) Saturnin Allagbé (Niort) Défenseurs Olivier Verdone (Bordeaux) Khaled Adenon (Amiens) Emmanuel Imorou( Caen) Salomon Junior ( Plateau United Nigeria) David Kiki (Niort)...
(Agence Ecofin 17/05/17)
La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) injectera près de 500 millions $ dans les secteurs touristique, agricole ainsi que dans des programmes d’infrastructures, a annoncé le président Adama Barrow (photo). Cet appui financier permettra à l’économie de la nation ouest-africaine de retrouver ses marques après plusieurs années d’ostracisme, en raison de la politique controversée de l’ancien président Yaya Jammeh. « Nous mettrons en place une logistique de transport intégrée qui conduirait à l'expansion du port maritime afin d’accroitre la capacité de celui-ci et l'associer au chemin de fer qui emmènerait les marchandises jusqu'au Sénégal et au Mali.», a déclaré le président d’Afreximbank...
(APA 17/05/17)
Le président de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), basée au Caire, a quitté Banjul après une visite de deux jours au cours de laquelle il a annoncé que la banque injecterait 500 millions de dollars dans des secteurs clés de l’économie gambienne. Dans une interview accordée aux journalistes avant son départ, le docteur Benedict Oramah d’Afreximbank a déclaré qu’il s’agissait des secteurs de l’agriculture, du tourisme et de la logistique commerciale. « Nous cherchons à soutenir la croissance du tourisme, en aidant la Gambie à évoluer vers un tourisme haut de gamme qui s’étale sur toute l’année ». Oramah qui conduisait une délégation de haut niveau lundi matin, s’est entretenu en tête-à-tête avec le président Adama Barrow et certains membres...
(Senego 17/05/17)
Après deux ans d’absence, les juges peuvent de nouveau siéger à la Cour suprême gambienne. La haute instance a été ressuscitée par le président gambien, Adama Barrow qui a procédé, ce lundi, à la nomination de six juges, dont un Nigerian et un Sierra-Leonais, des juges étrangers dont la présence sera temporaire. C’est du moins ce que souhaite Landing Sanneh, le secrétaire de magistrature, qui espère que dans le futur, le système judiciaire, notamment la Cour suprême, n’aura que des magistrats gambiens, relève le quotidien L’As dans ses colonnes. Un changement que les avocats gambiens attendaient depuis longtemps. Ils estimaient intolérable que la Cour suprême soit entre les mains d’étrangers, mentionne le journal. Il faut rappeler que l’ancien président Jammeh,...
(APA 17/05/17)
Le premier vol direct, depuis trois ans, reliant la capitale sierra léonaise Freetown à Banjul la capitale gambienne, a attéri lundi en fin de matinée à l'aéroport international de Lungi en Sierra Leone, a indiqué mardi un communiqué du ministère des Transports et de l’aviation. Fly Mid Africa, la nouvelle compagnie qui a fait cette desserte, relie cinq villes d’Afrique de l’ouest - Freetown en Sierra Leone, Banjul en Gambie, Lagos au Nigéria, Dakar au Sénégal et Accra au Ghana. Le gouvernement et les propriétaires de Fly Mid Africa, espèrent que la nouvelle compagnie aérienne réduira considérablement les tarifs pour les voyageurs de ces pays. Mais pour les Sierra-léonais, c’est un soulagement majeur depuis la fin de trois années de...
(Jeune Afrique 17/05/17)
La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) va investir près de 500 millions de dollars en Gambie pour doper l'économie de cette enclave pauvre d'Afrique de l'Ouest, évitée par les investisseurs durant le règne de l'ancien président Yahya Jammeh. L’argent ira vers les secteurs du tourisme, des infrastructures et de l’agriculture. « Nous pourrions instaurer un système de transport logistique intégré qui mènerait à l’extension du port maritime. Ce dernier aurait alors la capacité d’absorber plus de marchandises, et pourrait être connecté à la voix ferrée afin de transporter ces marchandises jusqu’au Sénégal et au Mali », a expliqué le président d’Afreximbank, Benedict Oramah, au sortir d’une réunion avec le président Adama Barrow. L’annonce représente une aubaine pour ce pays de près...
(La Tribune 17/05/17)
Alors que sous le régime de Yahya Jammeh tous les bailleurs de fonds avaient laissé tomber la Gambie, l'engagement de l’Africain Export Import Bank laisse augurer d'un avenir meilleur pour les investissements dans le pays. Estimé à 500 millions de dollars, l’investissement d'Afreximbank est destiné aux secteurs clés de l’économie gambienne. Une véritable impulsion économique pour un pays pauvre comme la Gambie. Le calendrier de cet investissement n'est pas encore clairement défini. Mais selon le président d'Afreximbank, Benedict Oramah, une équipe technique sera bientôt envoyée en Gambie pour que le financement destiné aux infrastructures, à l'agriculture et au tourisme, une fois décaissé, soit bien profitable aux deux millions d'habitants que compte le pays. Retour des investisseurs ? D'autres bailleurs sont...
(RFI 16/05/17)
Une cérémonie d'introduction de six nouveaux juges s'est déroulée lundi 15 mai à Banjul. Parmi eux, deux siègeront à la Cour d'appel, et quatre à la Cour suprême. Des nominations suggérées par la Commission de la magistrature et validées par le président Adama Barrow. C’est un grand changement pour la Gambie puisque quatre de ces six nouveaux juges sont gambiens et non étrangers. C'était une promesse du nouveau gouvernement. C'est aussi une nouvelle vie pour la Cour suprême qui n'avait plus siégé depuis 2015, après le limogeage de juges qui avaient critiqué l'ancien dictateur Yahya Jammeh.
(Autre média 16/05/17)
L’ancien président gambien, Yahya Jammeh a quitté le pouvoir après quelques semaines de bras de fer avec son successeur, Adama Barrow. Alors que l’ex dictateur vit en Guinée Equatoriale, des proches à lui sont interrogés par la police au sujet des biens de l’ex homme fort de Banjul. Au vu de ses antécédents judiciaires, il ne serait pas une surprise de voir les nouvelles autorités de Banjul entreprendre des actions contre l’ancien président. TweetShare8ShareShareE-mail La trêve n’aura finalement duré que le temps pour l’ex président gambien, de fuir et de s’installer en Guinée Equatoriale. Le président Adama Barrow, n’aura donc pas le choix, au vu des nombreux antécédents judiciaires et sociaux de l’ex homme fort de Banjul. Trois proches de...
(RFI 16/05/17)
Alors que Yahya Jammeh est en exil en Guinée Equatoriale, depuis sa défaite lors des dernières élections présidentielles en Gambie, sa famille réside toujours en Gambie, la plupart dans sa région natale, autour de la ville de Kanilai à l'est du pays. L'ancien dictateur est soupçonné d'avoir vidé les caisses de l'Etat avant de partir. Et depuis mercredi 10 mai trois de ses cousins sont entendus la police nationale à Banjul, sur fond d'enquête autour des biens de l'ancien dictateur. Ils ont été remis en liberté sous caution, mais doivent à nouveau se présenter à la police lundi 15 mai pour la suite de l'enquête. Araba Jammeh, Jalamang Jammeh et Sainey Jammeh ont été arrêtés après avoir vendu du bétail...
(BBC 16/05/17)
Les autorités gambiennes ont terminé dimanche un audit sur l'identité et la composition des hommes de l'armée nationale de Gambie. Elles veulent s'assurer que des individus étrangers, notamment des rebelles de Casamance, n'ont pas infiltré les troupes pour mettre en péril le régime de l'actuel président Adama Barrow. Ce contrôle a commencé 17 avril dernier et s'est achevé le 14 mai au camp militaire de Yundum, le plus grand du pays. Durant l'audit, les soldats ont dû présenter aux autorités gambiennes des pièces justificatives qui attestent de leur nationalité gambienne. Des sources militaires ont renseigné avoir rencontré des soldats qui ne pouvaient pas lire, écrire ou parler l'Anglais, la langue officielle de la Gambie, ont été répertoriés. Toujours selon les...
(Autre média 16/05/17)
Nombreux sont les touristes qui, chaque année, affluent vers la Gambie avec un but en tête : trouver l’amour. Des femmes âgées n’hésitent pas à sortir avec des mineurs pour leur bon plaisir. Cette nouvelle attraction touristique n’enchante guère les autorités gambiennes qui ont décidé de prendre des mesures pour limiter ce phénomène. Ce sont en majorité des touristes européennes venues essentiellement du Royaume-Uni et des Pays-Bas. La plupart d’entre elles sont venues chercher « l’amour » sur les plages gambiennes. Elles le trouvent auprès des « bumsters », un terme qui désigne généralement tous les locaux qui veulent proposer leurs services aux touristes. « On voit des vieilles femmes comme moi qui vont sortir avec des gamins, on est...
(Afrique sur 7 13/05/17)
La famille de l’ex-président de la Gambie, Yayah Jammeh a le sommeil trouble en ce moment. Traquée de toutes parts par le pouvoir de l’actuel Président gambien, Adama Barrow, la famille de Yayah Jammeh doit subir de stressantes séances d’interrogation à la Police nationale. Le pouvoir Barrow traque la famille de Yayah Jammeh, ex-président de la Gambie Araba Jammeh, Jalamang Jammeh et Sainey Jammeh, tous membres de la famille de l’ex-président Yayah Jammeh, précisément ses frères, sont en ce moment entre les mains des autorités policières de la Gambie. Traqués depuis quelque temps...
(AFP 12/05/17)
Le système judiciaire en Gambie, longtemps accusé de servilité envers Yahya Jammeh, fait face à une forte pression de victimes de son régime réclamant justice après deux décennies de tortures, meurtres et disparitions forcées. Jammeh est parti en exil fin janvier, après plus de 22 ans à la tête du pays et après avoir contesté pendant six semaines sa défaite à la présidentielle de décembre face à Adama Barrow. Son régime est accusé de nombreuses violations de droits de l'Homme par des Gambiens et des ONG notamment.
(Autre média 12/05/17)
Le système judiciaire en Gambie, longtemps accusé de servilité envers Yahya Jammeh, fait face à une forte pression de victimes de son régime réclamant justice après deux décennies de tortures, meurtres et disparitions forcées. Jammeh est parti en exil fin janvier, après plus de 22 ans à la tête du pays et après avoir contesté pendant six semaines sa défaite à la présidentielle de décembre face à Adama Barrow. Son régime est accusé de nombreuses violations de droits de l'Homme par des Gambiens et des ONG notamment. Des enquêtes sont en cours sur plusieurs dizaines de cas de disparitions forcées, ayant permis selon la police une dizaine d'arrestations, notamment au sein des "Junglers" ("Broussards"), considérés comme les escadrons de la...

Pages