| Africatime
Jeudi 26 Mai 2016
(AFP 26/05/16)
Les forêts risquent de disparaître d'ici deux ans de Casamance, la région la plus boisée du Sénégal, au sud du pays, à cause du trafic de bois vers la Chine à partir de la Gambie voisine, a averti jeudi un ancien ministre sénégalais, aujourd'hui militant écologiste. Le pillage de la forêt en Casamance, frontalière de la Gambie et confrontée à une rébellion armée, "a atteint un seuil de non-retour et d'ici deux ans, ce sera trop tard. Nous tirons la sonnette d'alarme", a dit Haidar El Ali, ancien ministre de l'Environnement, lors d'une conférence de presse à Dakar. "Le Sénégal a perdu plus d'un million d'arbres depuis 2010 tandis que les exploitants basés en Gambie...
(Le Monde 26/05/16)
Dans le département de Médina Yoro-Foula, aux confins de la Casamance orientale, on ne compte plus en francs CFA, mais en troncs. Un taureau : deux troncs ; un cheval : cinq troncs ; une moto : cinq troncs aussi. Des troncs de bois de vène à l’écorce rugueuse d’un gris foncé, dont les branches se couvrent de fleurs jaunes à la saison des pluies. Cette essence noble et protégée est devenue la nouvelle monnaie d’une économie souterraine qui, après avoir vidé l’Asie du Sud-Est de ses bois rouges les plus recherchés, gagne désormais l’Afrique de l’Ouest. Et la Casamance en particulier, région du Sénégal dont la frontière avec la Gambie du dictateur Yahya Jammeh offre aux circuits mafieux un...
(Dakaractu 26/05/16)
C’est avec un ouf de soulagement que la plupart des Ziguinchorois ont accueilli la nouvelle de la levée du blocus de la frontière avec la Gambie même si pour certains, il faut trouver une réponse durable à cette question récurrente. Assis sur un banc en bois aux abords de la rue Javelier (centre-ville Ziguinchor), Birane Dièye, l’air pensif, estime que la levée du blocus est une ‘’très bonne chose’’. ‘’Mais il semblerait qu’il y a des transporteurs qui s’opposent à...
(Leral 26/05/16)
En conférence de presse, le leader du Ptp, Me El Hadj Diouf, a abordé les relations délétères qui existent entre le sénégal et la Gambie. Il dit ne pas comprendre l’acharnement dont le Président Yaya Jammeh fait l’objet de la part des Sénégalais. «J’ai vu des Sénégalais marcher et j’ai dit, ces gens-là s’ils ne sont pas fou, ils ne sont pas loin de l’être. Mais quel est le problème ? Ils ont pensé que le pouvoir de Yaya Jammeh...
(AFP 25/05/16)
La frontière sénégalo-gambienne a été rouverte au transport routier après plus de trois mois de blocus de la Gambie par des transporteurs sénégalais exigeant de meilleures conditions pour traverser ce pays, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Les véhicules "traversent normalement la frontière depuis hier mardi. Tous les six postes frontaliers avec la Gambie ont été rouverts", a déclaré à l'AFP Pape Seydou Dianko, un responsable des transporteurs sénégalais à Karang, localité frontalière de la Gambie. La levée du blocus a été confirmée par un responsable du bac de Farafegny, en territoire gambien...
(RFI 25/05/16)
Depuis ce mardi 24 mai 7h30 heure locale, les frontières entre le Sénégal et la Gambie sont à nouveau ouvertes. Aucune marchandise ne transitait plus entre les deux Etats depuis trois mois. Cette étape est donc le premier signe du dégel des relations entre les deux voisins, mais les négociations souhaitées pour mettre définitivement fin aux tensions sont loin d’être terminées. Les transporteurs sénégalais protestaient contre une hausse des droits de passage réclamée un temps par le président gambien. Cette réouverture des frontières est-elle une véritable bouffée d’air frais ou une courte respiration avant la reprise des négociations ? A quinze jours du début du ramadan, en poussant les transporteurs à rouvrir...
(Senego 25/05/16)
Selon Fatou Jagne Senghor, Directrice du Bureau Afrique de l’Ouest de l’organisation des droits humains Article 19 , travaillant pour valoriser la liberté d’expression en Afrique de l’Ouest, les services secrets de Yayah Jammeh sont chargés de faire les purges dans son pays. “En Gambie, les services secrets jouent un rôle de police politique qui enlèvent les gens le soir chez eux, encagoulés comme des criminels”, explique-t-elle. A travers des actes atroces ils emprisonnent les personnes enlevées dans des lieux...
(Jeune Afrique 24/05/16)
Après trois mois de blocus, la frontière sénégalo-gambienne a été rouverte au trafic aujourd’hui à 8h, ont confirmé à "Jeune Afrique" le ministère des affaires étrangères et des syndicats de transporteurs sénégalais. C’est l’épilogue surprenant d’un blocus qui était entré en vigueur après que le fantasque président gambien Yahya Jammeh a décidé le 11 février de multiplier par cent le montant de la taxe douanière imposée aux camions sénégalais qui traversent quotidiennement son pays pour acheminer des marchandises en Casamance. Le point de passage frontalier entre le Sénégal et la Gambie bloqué depuis février dernier par les groupements de...
(RFI 24/05/16)
A la frontière entre le Sénégal et la Gambie, les véhicules peuvent à nouveau depuis ce mardi matin après trois mois de blocage. A l'origine de cette crise, il y a l'augmentation des droits de passage pour les transporteurs sénégalais réclamée par la Gambie. Il y a dix jours, les autorités des deux voisins négociaient à Dakar. Les transporteurs sénégalais ont levé le blocus et la circulation a donc pu reprendre.
(Senego 24/05/16)
Yaya Jammeh vivrait-il ses dernières heures à la tête de la Gambie? Après le soulèvement violemment réprimé de l’opposition, voilà que des fissures se signalent dans les rangs de son armé. En effet, un officier supérieur vient de déserter et s’enfuit aux USA. Le commandant Bécaye Sidibé ne répondait plus depuis quelques temps devant ses hommes. On ne le voyait plus. Et les rumeurs couraient dans tout Banjul qu’il s’est enfuit. Les rumeurs se sont confirmées selon le site Freedom...
(Leral 24/05/16)
Les frontières sont à nouveau ouvertes entre le Sénégal et la Gambie à compter de ce mardi à huit heures. C’est la suite logique des engagements pris par le gouvernement du Sénégal après les discussions tenues, il y plus d’une semaine, à Dakar, avec les autorités gambiennes. D’après EnQuête, les transporteurs du Sénégal ont levé le blocus qu’ils avaient imposé aux frontières entre le Sénégal et la Gambie. Une décision prise par les chauffeurs sur ordre des autorités de l’Etat...
(Africa Presse 24/05/16)
Le président de la Cour suprême de Gambie a été limogé, ce week-end alors que le juge en charge du procès d’Ousainou Darboe s’est auto-récusé. Le système judiciaire mis en place par le régime du président Jammeh traverse, depuis quelques jours, une tempête dans la foulée du procès contre les opposants au régime de l’homme fort de Banjul qui a limogé le président de la Cour suprême alors que le juge en charge du procès d’Ousainou Darboe, s’est auto-récusé. Les...
(Leral 24/05/16)
Un diplomate gambien met les pieds dans le plat des relations déjà assez tendues entre les deux pays. Samsudeen Sarr, représentant de la Gambie aux Nations unies, pense que la condition préalable de construire un pont à Bambatenda-Yillitenda que la Gambie doit accepter avant que les Sénégalais ne soient d'accord pour l'ouverture de la frontière ressemble plus à une menace directe ou un moyen de chantage sur son pays, rapporte us.blastingnews.com repris par Le Populaire. D'ailleurs, renseigne le journal, il...
(SeneNews 23/05/16)
Yaya Jammeh est inarrêtable. Après avoir sévèrement réprimé les auteurs des dernières manifestations pacifiques, et «remis de l’ordre» dans l’administration, le dirigeant gambien s’attaque à la magistrature. Le Président de la Cour suprême a été démis de ses fonctions par Yaya Jammeh selon le journal l’Enquête. Le magistrat est coupable d’avoir demandé à la ministre de la Justice gambienne de « mettre de l’ordre » dans les rangs des forces de sécurité qui auraient violé trois dames dont les dossiers sont pendants en même temps que ceux des opposants et manifestants gambiens arrêtés...
(Autre média 23/05/16)
(Dakar) Le trafic de bois entre la Casamance et la Gambie préoccupent les défenseurs de la nature. C'est en ce sens que Haidar El Ali anime une conférence sur le sujet, le 26 mai à 10 heures à l'Institut Goethe (à côté de la Piscine Olympique au Point E). «La région forestière de la Casamance est déjà grandement vulnérable aux effets du changement climatique, mais la récente augmentation du volume de coupe de bois illégale en destination de la Gambie...
(Le Matin 23/05/16)
L’équipe nationale U20 a perdu samedi à Bakau face à la Gambie (0-1) lors du match aller des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2017, prévue en Zambie. L’unique but de la rencontre a été inscrit par Omar Joubi à deux minutes de la fin de la première mi-temps. Premier match officiel et première défaite pour Marc Wott à la tête de la sélection nationale des U20. En déplacement à Bakau dans le cadre des éliminations de la CAN...
(RFI 21/05/16)
En Gambie, le groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire s'inquiète toujours du sort du journaliste Alagie Ceesay. Pour la deuxième fois, le Groupe en appelle aux autorités gambiennes pour obtenir sa libération. Détenu depuis juillet dernier, le directeur général de la station de radio indépendante, Teranga FM, est inculpé pour publication de fausses informations. Il multiplie les allers et retours entre sa cellule de prison et l'hôpital, ce qui inquiète Roland Adjovi, président et rapporteur du...
(SeneNews 21/05/16)
Ce vendredi, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a invité la Gambie à créer une atmosphère propice à des élections crédibles et apaisées, informe l’Aps. «On va continuer à travailler avec la Gambie pour insister sur la tenue d’élections crédibles et apaisées. Nous espérons que la Gambie va suivre le bon exemple de la consolidation du processus démocratique en Afrique de l’Ouest», a soutenu le représentant spécial à l’occasion d’une...
(SeneNews 21/05/16)
Les menaces et les représailles voici un registre dans lequel excelle Yaya Jammeh. Encore une fois le dirigeant gambien en tournée politique au centre de la Gambie, a menacé de ses foudres l’opposition de son pays. «J’avertis cette vermine appelée opposition : si vous voulez déstabiliser ce pays, je vais vous enterrer à neuf pieds de profondeur et aucun pays ne dira un seul mot», a déclaré Yaya Jammeh, dont les propos sont rapportés par «Enquête». Visiblement ulcéré par les...
(Le Soleil 20/05/16)
Les négociations entamées dimanche à Dakar entre les délégations sénégalaise et gambienne conduites par leurs ministres des Affaires étrangères respectifs, malgré un marathon de plus de 14h et quelques points d’accord sur les 11 qui ont été abordés, n’ont pas réussi à dénouer la crise sur la Transgambienne. Les deux parties se sont donné un nouveau rendez-vous au mois de juillet pour trouver une solution sur les points en discussion (notamment la construction du pont sur le fleuve Gambie, la...

Pages