| Africatime
Mercredi 18 Janvier 2017
(AFP 18/01/17)
Les Etats-Unis ont exhorté mardi le président gambien sortant Yahya Jammeh de passer la main à son successeur élu Adama Barrow et d'éviter ainsi que ce petit pays d'Afrique de l'Ouest ne sombre dans le "chaos". "Le président Jammeh rate l'occasion de respecter la parole du peuple gambien et celle d'une passation de pouvoir pacifique censée se dérouler jeudi avec le président élu", a condamné le porte-parole du département d'Etat John Kirby interrogé sur l'instauration de l'état d'urgence par le chef de...
(AFP 18/01/17)
Quatre nouveaux ministres du président gambien Yahya Jammeh ont quitté le gouvernement, déjà touché par une série de départs depuis son refus de céder le pouvoir à son successeur élu Adama Barrow le 19 janvier, a appris mardi l'AFP de source proche du pouvoir. Par ailleurs, des officiers ayant refusé de faire allégeance au régime ont été arrêtés ces derniers jours, selon une source de sécurité et l'opposition, qui réclame leur libération immédiate. La Gambie est plongée dans une grave crise depuis que M. Jammeh a annoncé le 9 décembre qu'il ne reconnaissait plus les résultats de la présidentielle du 1er décembre, une semaine après avoir pourtant félicité M. Barrow pour sa victoire. Une série de ministres ont été récemment...
(AFP 18/01/17)
De plus en plus isolé et soumis à des pressions internationales croissantes, le président gambien sortant Yahya Jammeh a proclamé mardi l'état d'urgence face à "l'ingérence étrangère", à deux jours de l'investiture prévue de son successeur élu Adama Barrow. Dans une déclaration télévisée, M. Jammeh a dénoncé "un niveau d'ingérence étrangère exceptionnel et sans précédent" dans le processus électoral et les affaires de le Gambie, ainsi que "l'atmosphère hostile injustifiée qui menace la souveraineté, la paix et la stabilité du pays". Ce petit pays d'Afrique de l'Ouest est plongé dans une grave crise depuis
(BBC 18/01/17)
Le Nigéria a déployé son navire de guerre le plus récent dénommé "Unité NNS" en prélude à une éventuelle intervention militaire en Gambie. Une source militaire nigériane a déclaré à la BBC que le navire de guerre navigue actuellement au large des côtes du Ghana en direction de la Gambie. Le week-end dernier, les chefs militaires des pays d'Afrique de l'Ouest se sont rencontrés pour discuter d'un plan de déploiement d'une force militaire en Gambie. Le président Nigerian Muhamadu Buhari...
(Le Monde 18/01/17)
Alors que l’investiture d’Adama Barrow, le président élu, est prévue le jeudi 19 janvier, Yahya Jammeh, le chef d’Etat sortant, refuse toujours de quitter le pouvoir, malgré les menaces d’intervention régionale. La menace d’une intervention armée pour le déloger ? Les médiateurs extérieurs qui le poussent à reconnaître le verdict des urnes et lui promettent un exil doré ? Les défections qui s’accumulent dans son camp ? La fuite de milliers de ses compatriotes ? Rien ne semble ébranler Yahya...
(APA 18/01/17)
Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbe, a indiqué jeudi devant le corps diplomatique, que « les jours à venir seront déterminants pour le peuple frère de la Gambie », saluant les efforts de la CEDEAO pour une sortie de crise dans ce pays ouest africain. « Face aux difficultés nées des élections présidentielles de décembre dernier, la CEDEAO a fait montre d’un engagement diplomatique salutaire, conforté par une convergence de vues avec l’Union africaine et les Nations unies sur...
(AFP 18/01/17)
Des centaines de Néerlandais vont être rapatriés de Gambie où le président sortant Yahya Jammeh a proclamé mardi l'état d'urgence, et le ministère néerlandais des Affaires étrangères déconseille jusqu'à nouvel ordre à ses concitoyens de s'y rendre. "N'y allez pas en vacances, n'allez en Gambie que si nécessaire", a indiqué le ministère sur son compte Twitter et sur son site internet. "Le président actuel refuse de transmettre le pouvoir. Cela peut mener à de l'agitation et de la violence. L'aéroport...
(AFP 17/01/17)
Sept journalistes étrangers représentant trois médias ont été empêchés lundi soir d'entrer en Gambie, où le président sortant Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir tant que la justice n'aura pas statué sur ses recours contre l'élection de l'opposant Adama Barrow. Les journalistes, quatre de la télévision chinoise CGTN, basés à Nairobi, deux Suédois de l'agence de photojournalistes Kontinent et un photographe sénégalais de l'AFP, se sont vu interdire l'entrée en Gambie au motif qu'ils n'avaient pas d'accréditation, bien qu'ils...
(AFP 17/01/17)
Le Maroc mène actuellement une "médiation discrète et de la dernière chance" en Gambie pour obtenir le départ du président Yahya Jammeh après sa défaite électorale face à Adama Barrow, a révélé mardi un site d'information en ligne marocain. Le ministre marocain délégué aux Affaires étrangères, Nasser Bourita, et Yassine Mansouri, chef des services de renseignements extérieurs du royaume, "mènent depuis quelques jours" une "mission délicate à Banjul", a indiqué Le Desk. L'objectif serait de persuader le chef de l'Etat gambien de "céder le pouvoir" et "d'accepter sa défaite aux élections contre ...
(AFP 17/01/17)
Le président de la Cour suprême gambienne, Emmanuel Fagbenle, s'est récusé lundi de l'examen du recours porté devant cette juridiction par le chef de l'Etat Yahya Jammeh contre l'investiture de son successeur élu Adama Barrow, prévue le 19 janvier. Par ailleurs, M. Barrow, accueilli au Sénégal voisin depuis dimanche jusqu'à la date de son investiture, a appelé ses concitoyens à "continuer à faire preuve de retenue, à respecter la loi et à ne pas répondre à la provocation", dans une déclaration à Dakar lue par son conseiller...
(RFI 17/01/17)
Le timing est serré en Gambie, l’investiture du président élu, Adama Barrow, est fixée ce jeudi 19 janvier. Mais le président sortant, Yahya Jammeh, ne montre toujours pas de signe de bonne volonté. Il conteste les résultats de la présidentielle et la victoire d'Adama Barrow, qui lui se trouve à Dakar, en ce moment. Pendant ce temps, à Banjul, la Cour suprême n'a pas pu, ce lundi 16 janvier, étudier le recours déposé par Yahya Jammeh pour l'annulation de la cérémonie d'investiture. Coup de théâtre, ce lundi, à la Cour...
(RFI 17/01/17)
C'est une médiation de la dernière chance que le Maroc tente auprès de Yahya Jammeh, après l'échec de l'initiative du Nigeria et de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour convaincre Yahya Jammeh de céder le pouvoir. Le ministre délégué aux Affaires étrangères Nasser Bourita est en Gambie depuis plusieurs jours. Le Maroc accepte de recevoir Jammeh en exil, au cas où il accepterait les résultats des élections. Le Maroc tente à son tour d'offrir une porte de sortie. Pour se faire, Rabat compte d'abord sur les excellentes relations diplomatiques qu'elle entretient historiquement avec la Gambie...
(RFI 17/01/17)
A Dakar depuis samedi soir, le président gambien élu, Adama Barrow, reste invisible mais veut faire entendre sa voix. C’est donc son conseiller spécial, Mai Fatty, qui a convié la presse, ce lundi 16 janvier, dans un hôtel chic de la capitale sénégalaise pour lire une allocution écrite par Adama Barrow. Une façon de rester sur le terrain médiatique alors que le mandat du président sortant Yahya Jammeh est censé se terminer mercredi soir, et de critiquer aussi le régime...
(AFP 17/01/17)
Un jeune fils du président élu gambien Adama Barrow est décédé dimanche à la suite de morsure de chiens et a été inhumé lundi, a annoncé à l'AFP un proche de la famille, au moment où M. Barrow se trouve à Dakar. "Le fils du président élu Barrow, Habibou, est décédé hier (dimanche) soir après qu'il a été mordu par des chiens", a affirmé ce proche. Habibou, huit ans, est l'un des cinq enfants d'Adama Barrow, 51 ans. Le garçon...
(Sud Quotidien 17/01/17)
L’entourage de Jammeh(essentiellement les militaires) qui était réticent au départ de Barro pour le Mali par «crainte de le voir affuter ses alliances et ses soutiens à l’étranger», a réussi à braquer le président sortant. Ce dernier intime l’ordre au chef d’Etat démocratiquement élu de ne plus poser les pieds en Gambie. Jammeh agite même la menace de poursuivre Barro pour «haute trahison» au cas où il se mettrait à dénigrer la Gambie à l’étranger. En plus, la médiation de...
(AFP 16/01/17)
Le président élu gambien Adama Barrow, auquel le président sortant Yahya Jammeh refuse de céder le pouvoir et accueilli dimanche au Sénégal voisin, sera investi comme prévu le 19 janvier. "Le mandat de Jammeh se finira le 19 janvier, et, à cette date, commencera le mandat du président élu Barrow (...) Il sera investi et assumera alors sa fonction sans faillir", a affirmé dimanche son porte-parole, Mai Fatty, présent avec lui dans la capitale...
(RFI 16/01/17)
Comme à son habitude, c’est vers 22 heures que l’allocution de Yahya Jammeh a été diffusée à la télévision nationale. Tout en restant ferme sur ses différentes positions, il appelle au respect de la Constitution gambienne et confirme avoir déposé un recours pour bloquer l’investiture, prévue jeudi 19 janvier, d’Adama Barrow. Yahya Jammeh exige que la Cour suprême tranche son recours avant tout : « J’ai parlé avec ma sœur et amie son excellence madame Ellen Johnson Sirleaf, présidente de...
(Guinee7 16/01/17)
Selon Jeune Afrique, à moins d’une semaine de la fin de son mandat constitutionnel, Yahya Jammeh campe encore au palais présidentiel et conteste les résultats de la présidentielle, après les avoir, dans un premier temps, acceptés. Depuis, la Cedeao s’active à proposer différents scénarios de sortie honorable à Yahya Jammeh. Le journal panafricain rappelle que les députés nigérians ont appelé jeudi 12 décembre le président Muhammadu Buhari, qui dirige la médiation régionale, à envisager « d’offrir au président sortant Yahya...
(SeneNews 16/01/17)
Au total 530 réfugiés gambiens sont arrivés en moins d’une semaine dans la commune d’Oulampane, une localité du département de Bignona (Ziguinchor) qui partage 32 kilomètres de frontières avec la Gambie, a appris l’APS.Selon Malamine Sané maire d’Oulampane, «des vagues de réfugiés gambiens envahissent sa commune depuis quelques jours». A en croire l’édile, une partie de ses habitants qui ont foui la Gambie, viennent de la ville de Kanilaye, d’où est originaire le président Jammeh». Une première liste fait état...
(AFP 15/01/17)
Le Sénégal a accepté d'accueillir jusqu'à son investiture le président élu gambien Adama Barrow à la demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), rapporte dimanche l’Agence de presse sénégalaise (APS) citant une source officielle. "Le président sénégalais Macky Sall a accepté samedi à Bamako d'accueillir le président élu gambian Adama Barrow à Dakar jusqu'à son investiture", fixée au 19 janvier, indique l'APS. Une source de la présidence a confirmé à l'AFP que Barrow se trouve à Dakar à la suite de consultations avec des responsables de la CEDEAO en marge

Pages