Lundi 23 Avril 2018
(AFP 27/03/18)
La police de Gambie a annoncé lundi avoir arrêté un autre haut responsable des services de renseignement en liaison avec le meurtre en avril 2016 d'un opposant, Solo Sandeng. La mort en détention de Solo Sandeng avait déclenché un mouvement politique qui a permis de faire tomber le président de l'époque, Yahya Jammeh, au pouvoir pendant 22 ans. Les tortures et le meurtre supposés de l'organisateur du United Democratic Party (UDP) avaient provoqué des manifestations, peu communes dans ce petit pays enclavé d'Afrique de l'Ouest et avaient encouragé une opposition faible et divisée à s'unir contre le pouvoir autoritaire. Une vingtaine de membres de la National Intelligence Agency (NIA) sont en cours de jugement ou...
(APA 27/03/18)
Le ministre du commerce, de l’artisanat et de la promotion des Petites et moyennes entreprises (PME), Souleymane Diarrassouba a invité, lundi, les pays de la sous-région, à la réciprocité en facilitant la libre circulation des marchandises. Le ministre s’exprimait face à des cadres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), venus lui présenter les activités du Système ouest-africain d’accréditation (SOAC) qui sera basé à Abidjan. Selon Souleymane Diarrasouba qui assure également l’intérim du ministère de l’industrie et des mines, «il faudrait que la libre circulation soit effective aussi bien dans l’UEMOA que dans la CEDEAO», insistant sur le respect des textes signés « librement ». Le ministre a...
(AFP 23/03/18)
Des procureurs de Gambie ont inculpé huit anciens espions d'association de malfaiteurs en vue de commettre un meurtre, celui d'un militant dont la mort en détention avait déclenché un mouvement politique qui a permis de faire tomber le président de l'époque, Yahya Jammeh. Les huit membres de la National Intelligence Agency (NIA) ont été inculpés mercredi, a déclaré jeudi le porte-parole de la police, David Kujabie. Les tortures et le meurtre supposés de l'organisateur du United Democratic Party (UDP), Solo Sandeng, en avril 2016 avaient provoqué des manifestations, peu communes dans ce petit pays enclavé d'Afrique de l'Ouest et avaient encouragé une opposition faible et divisée à s'unir contre le pouvoir autoritaire.
(AFP 23/03/18)
Des militants écologistes de Gambie ont retiré jeudi une canalisation permettant à une société chinoise d'envoyer directement dans la mer des résidus polluants produits par une usine d'aliments pour animaux, qui suscite des protestations depuis plusieurs mois. Les habitants du village de Gunjur, situé à une heure de la capitale, Banjul, se sont plaints de la pollution qui a tué les poissons et affecté la santé des villageois depuis l'ouverture de la Golden Lead factory en septembre 2016. "Nous avons...
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(AFP 21/03/18)
Une dizaine d'agents du service de renseignements de l'ex-président gambien Yahya Jammeh ont été récemment arrêtés dans le cadre de la procédure sur la mort en détention de l'opposant Solo Sandeng en avril 2016, a affirmé mardi à l'AFP le porte-parole de la police. Cette arrestation de dix agents de la défunte Agence nationale de renseignement (NIA), considérée comme l'instrument de répression du régime de Yahya Jammeh, intervient alors que neuf autres, dont l'ancien chef de la NIA, Yankuba Badjie,...
(Agence Ecofin 20/03/18)
Le Parlement de la République de Gambie a rejeté l’accord-cadre de prêt concessionnel destiné à la construction du réseau national à haut débit, signé le 22 décembre 2017 entre le ministère de l’Economie et des Finances et EXIM Bank of China. Réunie le 15 mars 2018, la majorité des députés gambiens a voté contre l’accord de prêt, estimant qu’il lui manquait de nombreuses précisions indispensables. Un des nombreux points qui a suscité le rejet des députés, à titre d’exemple, c’est le libellé du montant du prêt- qui n’a pas été dévoilé- en yuan renminbi, en dalasi ou en dollars US, plus facilement appréciables en valeur par les parlementaires.
(APA 20/03/18)
APA-Lagos (Nigeria)- La Chambre de commerce et d’industrie d’Abuja (ACCI) et la Chambre de commerce et d’industrie de la Gambie (GCCI) ont signé récemment un protocole d’accord visant à faciliter et approfondir leurs liens économiques et commerciaux. Le protocole d’entente vise à encourager, promouvoir et faciliter la coopération commerciale entre les milieux d’affaires des deux pays. Selon un article du quotidien nigérian Daily Independent paru mardi, dans le cadre de l’accord, les deux pays coordonneraient leurs activités afin d’établir et...
(Jeune Afrique 16/03/18)
La Gambie utilise un système de vote atypique dans lequel les bulletins sont remplacés par des billes. Présentation d'une méthode à très bas niveau technologique qui a pourtant fait ses preuves il y a un peu plus d'un an. « Chez nous, impossible de frauder », se vantait Alieu Momar Njie, président de la Commission électorale indépendante, lors de la dernière présidentielle, en décembre 2016. Les faits lui ont donné raison. Contre toute attente, Yahya Jammeh a été défait dans...
(RFI 14/03/18)
Les présidents gambien et sénégalais se sont rencontrés mardi 12 mars à Banjul pour la première session du conseil présidentiel entre les deux pays. Les deux chefs d'Etat ont supervisé la signature de six accords et validé une feuille de route pour mettre en place des mesures de coopération dans les secteurs de la sécurité, la justice, l'énergie ou encore l'enseignement supérieur. De chaque côté, on entend tirer parti du rapprochement entre les deux pays, après une période de relations...
(RFI 13/03/18)
Le président sénégalais Macky Sall est arrivé ce lundi 12 mars au soir en Gambie. Il est reçu par son homologue Adama Barrow à l'occasion du premier conseil présidentiel entre les deux pays. La création de ce conseil date d'il y a un an, lors de la première visite d'Adama Barrow au Sénégal. Il est renouvelé tous les 6 mois pour faire le point sur la coopération sénégalo-gambienne. Ce premier rendez-vous inaugure des relations apaisées après 22 ans de tensions sous Yahya Jammeh. Reportage. A entendre des Gambiens dans la rue, le renforcement des liens avec leur unique voisin est plutôt une bonne chose.
(Xinhua 09/03/18)
Le président sénégalais Macky Sall va effectuer une visite de travail en Gambie pour prendre part à la première session du Conseil présidentiel sénégalo-gambien, prévue le 13 mars à Banjul, annonce-t-on de source officielle. Le Conseil présidentiel sénégalo-gambien a été instauré en mars 2017 lors de la première visite du président gambien Adama Barrow à Dakar. Ce conseil doit se réunir tous les six mois alternativement en Gambie et au Sénégal sous la présidence conjointe des deux chefs d'Etat. Ce...
(APA 07/03/18)
APA-Dakar (Sénégal)- L’activiste gambienne, Lisa Camara, responsable de «Safe Hands for Girls» en Gambie, a invité mercredi à Dakar, son pays à se joindre au travail de sensibilisation déjà entamé par la société civile pour éradiquer l’excision. «En Gambie, nous avons une qui interdit l’excision. Mais elle ne parvient pas à mettre un terme à cette pratique qui se fait toujours en cachette. Conscients de cela, des activistes comme moi faisons de la sensibilisation et de l’éducation des populations sur...
(Le Monde 05/03/18)
Assis sur une chaise en plastique rouge, Ismail Drammeh fait défiler les photos de son profil Instagram sur son téléphone. On aperçoit le jeune Gambien poser, tantôt vêtu d’un manteau d’hiver, tantôt torse nu, pour un magasin en ligne de prêt-à-porter sicilien. Depuis son passage sur la chaîne de télévision Rai 2, mi-février, cet apprenti mannequin est au centre de l’attention en Italie. Son histoire en forme de conte de fée a ému l’opinion. En dépit de cette soudaine notoriété,...
(Jeune Afrique 05/03/18)
L’Ocde vient de rendre un rapport sur les flux illicites dans la région. Trafics de drogue, de pétrole, d’or, ou encore pêche illégale coûteraient 40 milliards d’euros par an au continent. Une fois refermé le rapport sur « L’Économie du commerce illicite en Afrique de l’Ouest », publié le 20 février par l’Ocde, on ne peut qu’être sidéré par l’emprise de cet argent « noir » et par les dégâts qu’il inflige aux pays de la Cedeao. Fruit de l’actualisation...
(RFI 26/02/18)
En Gambie, les organisations de lutte contre le Sida peuvent à nouveau effectuer leur travail au grand jour. Lorsqu'en 2007, Yahya Jammeh estimait pouvoir guérir des patients grâce à son remède «miracle» à base de plantes, le sujet était devenu tabou. Plusieurs malades en sont morts, et les organisations devaient se faire discrètes pour continuer à traiter la maladie de façon conventionnelle. Elles peuvent désormais relancer leurs projets dans un pays où un peu plus de 1% de la population est séropositive. Un plan national de ...
(Agence Ecofin 26/02/18)
Le 26 février, l’indépendant australien FAR Ltd a annoncé avoir conclu avec une filiale de la société publique malaisienne Petronas, un accord d’amodiation au terme duquel, il attribuera à celui-ci la moitié de ses 80% de participations sur chacun des ''très prometteurs'' blocs A2 et A5, situés au large de la Gambie. En échange de la cession de ces blocs et en guise de remboursements pour les investissements précédents, Far recevra de Petronas, une enveloppe de 13,5 millions $, au...
(Jeune Afrique 22/02/18)
Baba Hydara, fils du journaliste gambien Deyda Hydara, assassiné en 2004 à Banjul, prend ici la plume pour réclamer à l’Union africaine, à la Cedeao et à la société civile africaine de mettre tout en oeuvre pour que Yahya Jammeh ne profite pas d'une « impunité à vie ». Tribune. Le 16 décembre est pour moi une date anniversaire à la fois joyeuse et douloureuse. Le 16 décembre 1991, c’est le jour où mon père créa l’un des quotidiens les...
(RFI 21/02/18)
Quelque 224 millions de personnes ont été sous-alimentées en Afrique en 2016, quatre millions de plus qu'en 2015. L'insécurité alimentaire s'est aggravée, c'est le constat de la conférence régionale de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation, organisée à Khartoum jusqu'à la fin de la semaine. Les conflits et les aléas climatiques sont en cause, mais également l'absence d'un soutien public suffisant aux agriculteurs africains, estime la Fondation Farm. Près d'une personne sur quatre est sous-alimentée en...
(RFI 20/02/18)
Depuis 2012, un groupe de jeunes Nigérians se bat contre la corruption en suivant minutieusement où va l'argent public. Leur initiative, « Follow the money », soit « retracer l'argent », repose sur des volontaires qui recensent les fonds publics débloqués par le gouvernement ou des institutions internationales, puis retrouvent comment ces fonds ont été utilisés. Une initiative que ces Nigérians souhaitent exporter dans d'autres pays d'Afrique, pour réduire la corruption. Et notamment en Gambie, où une antenne locale vient d'être lancée. Dans la salle, la plupart des activistes gambiens et nigérians ont moins de 30 ans.

Pages