Mardi 16 Janvier 2018
(Agence Ecofin 12/01/18)
Les entreprises fournissant de l’électricité hors réseau en Afrique de l’Est et de l’Ouest, pourront désormais bénéficier d’une enveloppe financière de 10,3 milliards de shillings kényans (plus de 100 millions $) mise à disposition par la Banque africaine de développement (BAD). Ce financement est l’un des instruments de l’Energy Inclusion Off-Grid Energy Access Fund qui a pour objectif d’intégrer l’énergie hors réseau dans le processus d’électrification du continent, relaie Business Daily. Le programme fournit, en effet, aux compagnies des prêts en monnaies locales et en devises fortes. « Ce fonds sera géré par Lion’s Head Global Partners depuis ses bureaux situés à Nairobi, Lagos et Londres, en se focalisant, dans un premier temps, sur l’Afrique...
(Agence Ecofin 11/01/18)
L’Afrique subsaharienne devrait connaître une augmentation de sa croissance en 2018, à hauteur de 3,2% contre 2,4% l’année précédente, indique la banque mondiale dans son rapport sur les perspectives économiques mondiales. Les plus gros contributeurs de cette croissance devraient être le Ghana (8,3%), l’Éthiopie (8,2%), et la Côte d’Ivoire (7,2%). Cette dynamique devrait être impulsée par une multiplication des investissements, surtout dans le secteur des infrastructures. Quant aux économies des principaux exportateurs d’hydrocarbures et de produits miniers de la région, l’institution de Bretton Woods prévoit une timide amélioration. Alors que le Nigéria affichera une croissance estimée à 2,5% (contre 1% en 2017), l’Angola et l’Afrique du Sud observeront des taux respectifs de 1,6% et 1,1%. Les prévisions pour l’Afrique du...
(APA 28/12/17)
APA-Banjul (Gambie) - Le président gambien, Adama Barrow, et son homologue chinois, Xi Jinping, ont signé un accord de subvention de 75 millions de dollars dans le cadre de la coopération entre Banjul et Beijing. Cet accord historique a été révélé par le président Barrow mardi à l’aéroport international de Banjul à son retour de Chine, après une visite d’Etat d’une semaine dans le pays, la première depuis son arrivée au pouvoir en janvier 2017. Il a indiqué que cette...
(RFI 23/12/17)
Le Trésor américain a dressé une liste des personnalités responsables d'atteintes répétées aux droits de l'homme ou de corruption et visées par des sanctions. Une liste sur laquelle on retrouve Yahya Jammeh, l'ancien président gambien, ou encore un proche du président de RDC, l'homme d'affaires israélien Dan Gertler. En ce qui concerne Yahya Jammeh, le Trésor américain lui reproche deux choses. La première, c'est d'avoir utilisé les « Junglers », une milice sous ses ordres pour « menacer, terroriser et tuer les individus » qu'il considérait comme une menace.
(La Tribune 18/12/17)
Le Fonds monétaire international vient confirmer la reprise de l'économie gambienne, suite à une mission effectuée entre novembre et décembre 2017 dans la capitale Banjul. L'institution de Brettons Woods avance déjà une prévision de croissance de 3% pour cette année, alors que la dette culmine à 120% du PIB. Le nouveau pouvoir gambien fait déjà de bons résultats sur le plan économique. Pour preuve, le Fonds monétaire international, à l'issue d'une récente mission d'examen de résultats dans le cadre du Programme de surveillance approuvé en juin 2017 entre l'institution et les autorités gambiennes...
(APA 14/12/17)
APA - Banjul (Gambie) - La Gambie est en train de reprendre des couleurs, selon le Fonds monétaire international (FMI) qui prévoit ainsi une croissance économique de 3% pour 2017 après les incertitudes nées de la crise postélectorale de l’année dernière. "L’économie a commencé à se redresser après un net ralentissement de la croissance en 2016, qui résulte d’une mauvaise récolte, de la rareté des devises et d’une baisse du tourisme due à la tourmente politique après l’élection présidentielle de décembre 2016", a indiqué le Fonds dans un communiqué publié mercredi. L’embellie économique notée en Gambie, s’explique selon la source, par un rebond du tourisme et du commerce...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens"...
(Jeune Afrique 29/11/17)
La Cedeao commence à travailler sur un texte visant à harmoniser les taxes sur le tabac dans les pays membres. Lors de la réunion des ministres des Finances de l’organisation qui s’est tenue à Abuja le 24 novembre 2017, la Communauté économiques des États d’Afrique de l’ouest (Cedeao) a entamé des discussions pour augmenter les droits d’accises sur les produits du tabac, une mesure destinée à augmenter les revenus des États membres et à réduire la consommation dans la région...
(Agence Ecofin 28/11/17)
En Gambie, la Compagnie nationale d’eau et d’électricité (NAWEC) vient de lancer une nouvelle feuille de route pour apporter une solution à la crise énergétique que connaît le pays, indique le quotidien The point. Cette stratégie dévoilée par Baba Fatajo (photo), directeur général de la NAWEC, prévoit d’améliorer le système de fourniture électrique en assurant une génération de 70 MW, d’ici le début de l’année prochaine. En outre, elle vise à accroître les investissements dans la production, la transmission, la...
(APA 27/11/17)
APA-Banjul (Gambie) - Le gouvernement gambien a annoncé qu'il allait faire imprimer de nouveaux billets de banque pour remplacer ceux en circulation avec l’effigie de Yahya Jammeh, aujourd’hui exilé en Guinée équatoriale. Le Gouverneur de la banque centrale de la Gambie, Bakary Jammeh, a indiqué jeudi que la banque va mettre en circulation, à partir de février 2018, des billets de 200 et 20 Dalasi, la monnaie nationale, sans la photo de l'ancien dirigeant qui a gouverné le pays pendant 22 ans. Ces billets à l’effigie de Jammeh avaient été mis en circulation en 2015...
(Agence Ecofin 22/11/17)
En Gambie, le pétro-gazier australien FAR Ltd a entrepris une évaluation géotechnique détaillée de ses deux blocs situés en offshore A2 et A5. Les travaux réalisés par le contractant RISC, ont permis de signaler un potentiel de 1,1 milliard de barils récupérables (non risqué) sur ces périmètres, avec 926 millions de barils nets pour FAR. A2 et A5 qui sont situés à une profondeur d’eau, allant de 50 à 1 500 mètres, couvrent une superficie de 2 682 km2 et...
(La Tribune 20/11/17)
Alors que sa dette est devenue insupportable pour sa relance économique, la Gambie a lancé un appel à ses créanciers pour une restructuration. Banjul se voit bloquer par les remboursements dans ses programmes de financement des infrastructures nécessaires. La dette culmine aujourd'hui à 120% du PIB très loin du niveau de 2013 avec 80% du PIB. Depuis son arrivée au pouvoir à la fin 2016, le président gambien Adama Barrow qui a lancé plusieurs projets pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes, doit aussi faire face à une dette insoutenable et qu'il doit pourtant rembourser. Afin de mieux gérer le problème, le gouvernement gambien vient de demander à ses créancier de rendre supportable...
(Agence Ecofin 20/11/17)
Face à l’ampleur de son endettement public qui culmine à plus de 120% du PIB, le gouvernement gambien vient de demander à ses créanciers, une restructuration de sa dette. « Nous lançons un appel à tous, au Club de Paris ainsi qu'aux créanciers bilatéraux et multilatéraux... La dette représente actuellement 120% de notre PIB. Elle est très élevée et c'est la raison pour laquelle nous demandons une restructuration. », a déclaré le ministre gambien des finances, Amadou Sanneh, à Paris,...
(Agence Ecofin 20/11/17)
Oryx Energies annonce l’acquisition d’une part majoritaire de 75,01% dans Atlas Energy Limited, Gambie (Atlas), marquant son entrée sur le marché national de la distribution de produits pétroliers. Avec plus de 220 employés, Atlas gère un réseau de 28 stations-service et un portefeuille de clients commerciaux auxquels la société fournit carburants, lubrifiants et GPL (gaz de pétrole liquéfié). Si les stations-service resteront sous l’enseigne d’Atlas, la marque Oryx Energies fera son apparition en Gambie à travers ses lubrifiants et produits...
(AFP 17/11/17)
Le nouveau gouvernement de Gambie a lancé un appel au Club de Paris et à l'ensemble de ses créanciers pour restructurer sa lourde dette, afin de disposer de marge de manoeuvre pour lancer un plan de développement, a indiqué son ministre des Finances à l'AFP. "Nous lançons un appel à tous, au Club de Paris ainsi qu'aux créanciers bilatéraux et multilatéraux", a affirmé le ministre Amadou Sanneh, en déplacement à Paris et qui a participé jeudi à un forum organisé...
(Agence Ecofin 07/11/17)
Selon le ministre gambien de l’information et des infrastructures de communications, Demba Jawo (photo), le gouvernement a décidé de doter le pays d’un réseau national à haut débit. Le chantier viendra résoudre les problèmes de fracture numérique au niveau local. La réalisation de ce chantier d’importance nationale a été confiée à l’opérateur historique Gamtel. Le ministre a révélé que la construction du réseau coûte 25 millions de dollars US. Il est financé grâce à un prêt concessionnel d’Eximbank qui sera...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(Xinhua 28/10/17)
L'Union africaine (UA) et ZTE, une entreprise chinoise spécialisée dans le secteur de l'information et des télécommunications, ont lancé jeudi un projet de système de surveillance de la santé intelligente au siège de l'UA à Addis-Abeba. Les deux parties avaient signé l'année dernière l'accord sur le projet, pour renforcer la coopération dans le domaine des TIC et de la transformation numérique intelligente, et fournir à la Commission de l'UA un centre de surveillance de la santé intelligente. Le Centre de...

Pages