Lutte contre le tabagisme : vers une forte taxation du tabac dans l’espace CEDEAO | Africatime
Samedi 25 Mars 2017

Lutte contre le tabagisme : vers une forte taxation du tabac dans l’espace CEDEAO

Lutte contre le tabagisme : vers une forte taxation du tabac dans l’espace CEDEAO
(AIP 12/02/14)

Abidjan – Des experts du Consortium pour la recherche économique et sociale (CRES) proposent l’ajustement et l’harmonisation régionale de la taxation des produits du tabac dans l’espace CEDEAO, en vue de réduire sa consommation.

Un plaidoyer a été organisé, mardi à Abidjan, à l’intention des députés et des parlements de la CEDEAO et de l’UEMOA, afin de les sensibiliser sur les dangers et les méfaits du tabagisme, pour une meilleure répercussion sur les populations de la région.

« Une reforme de la taxation des produits du tabac est urgente et doit figurer en tête des priorités des décideurs politiques des pays de la CEDEAO et de l’UEMOA », a déclaré le directeur exécutif du CRES, Prof. Abdoulaye Diagne, à l’ouverture des travaux.

Selon lui, les pays de la CEDEAO sont une véritable cible pour les industries du tabac. Il a relevé que les taxes dans les pays de la CEDEAO représentent que 30% du prix moyen de vente de cigarettes tandis que dans l’UE, la taxe est à plus de 60%.

« L’augmentation substantielle des taxes est une mesure efficace », a insisté Prof. Diagne, indiquant dans les pays européens, la politique d’augmentation constante de la taxation sur les produits du tabac vise à réduire sa consommation.

« Un des meilleurs outils de lutte contre le tabagisme est la fiscalité », a poursuivi le commissaire de la CEDEAO, Ahmed Hamid qui a expliqué cette mesure pourrait dissuader les jeunes qui sont les plus touchés. Il surtout interpelé les parlementaires leur rôle « éducatif » et « d’encadrement » dans cette lutte.

« Le tabagisme constituera une des causes des forts taux de mortalité au sein de nos populations dans les dix prochaines années », a souligné la représentante du ministre ivoirien de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’étrangers, Mme Amina Coulibaly qui a exprimé tout l’intérêt du gouvernement à accompagner la CEDEAO dans cette lutte.
Le gouvernement ivoirien, a rappelé la représentante du ministre, a déjà pris plusieurs mesures. Il s’agit du relèvement de 2% sur les taxes sur le tabac et un décret interdisant de fumer dans les lieux publics.

Les experts du CRES recommandent l’instauration d’une taxe unique de 0.055 dollars par tige de cigarette sur le marché des pays de la CEDEAO et l’application d’un droit de douane de 35%.

Le CRES a élaboré un projet régional de nouvelles directives sur la taxation des produits du tabac. Ce projet attend d’être soumis au conseil des ministres puis au conseil des présidents et enfin au parlement qui a la décision finale.

(AIP)

Commentaires facebook