Mercredi 25 Avril 2018

Élections : quand Yahya Jammeh a été désavoué par un scrutin… avec des bidons et des billes

Élections : quand Yahya Jammeh a été désavoué par un scrutin… avec des bidons et des billes
(Jeune Afrique 16/03/18)
Des employés comptent les billes lors de l'élection présidentielle à Banjul, Gambie

La Gambie utilise un système de vote atypique dans lequel les bulletins sont remplacés par des billes. Présentation d'une méthode à très bas niveau technologique qui a pourtant fait ses preuves il y a un peu plus d'un an. « Chez nous, impossible de frauder », se vantait Alieu Momar Njie, président de la Commission électorale indépendante, lors de la dernière présidentielle, en décembre 2016. Les faits lui ont donné raison. Contre toute attente, Yahya Jammeh a été défait dans les urnes par Adama Barrow grâce, en partie, à un système électoral dont il n’avait sans doute pas mesuré l’efficacité.

Parler d’urnes est d’ailleurs excessif. Mieux vaudrait évoquer des bidons. Car depuis l’indépendance, les Gambiens ne votent pas avec des bulletins de papier, mais avec des billes. Le jour J, les électeurs se présentent dans leur bureau de vote. On leur remet une bille, puis ils se rendent dans un espace clos où sont disposés des bidons métalliques correspondant aux différents candidats.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/538819/politique/elections-quand-yahya-j...

Commentaires facebook