Vendredi 20 Octobre 2017
(RFI 20/10/17)
Au Gabon, l’Union européenne a appelé une nouvelle fois jeudi 19 octobre à l'organisation d'une enquête indépendante destinée à faire toute la lumière sur les violences post-électorales de 2016. Selon l'Union européenne, cette enquête est un « passage obligé afin de rétablir la réconciliation entre tous les Gabonais » et « garantir la stabilité (...) du système démocratique gabonais ». Ce nouvel appel de l'Union européenne à l'ouverture d'une enquête indépendante sur les violences post-électorales intervient dans le cadre du dialogue engagé entre l'UE et le Gabon depuis près d'un an pour entamer un certain nombre de réformes. Les autorités gabonaises ont immédiatement réagi à la demande de l'UE et fait part d'un certain étonnement...
(Le Monde 19/10/17)
La députée de La France insoumise est au cœur de plusieurs polémiques. Mais les arguments pour débattre de ses idées volent très bas, estime le chroniqueur du Monde Afrique. L’hebdomadaire français d’extrême droite Minute a mis une photo de la députée insoumise Danièle Obono à sa « une » avec le titre choquant « Mais qu’on la fasse taire, bordel ! ». Il s’agit du dernier acte d’une campagne lâche et nauséabonde de dénigrement et d’injures menée depuis plusieurs mois à l’encontre de la députée de 37 ans. Danièle Obono est née au Gabon et y a vécu jusqu’à la préadolescence avant de rejoindre la France, pays dont elle a acquis la nationalité en 2011. Lors des dernières législatives, elle...
(Jeune Afrique 18/10/17)
Le port d’Owendo, inauguré ce samedi 14 octobre, offre une « nouvelle porte maritime » au Gabon et va « accélérer les échanges et générer une économie de plusieurs milliards par an », promet le chef de l’État. Opérationnel depuis juin, le port entièrement rénové a finalement été lancé après un bras de fer tendu entre l’État, Bolloré Transport & Logistics et Olam Gabon. Le nouveau terminal portuaire d’Owendo, au Gabon, serait-il bénit des dieux ? Alors que des trombes...
(La Tribune 17/10/17)
Un grand feu d’artifice de clôture de la cérémonie, précédée de la coupure du ruban par Ali Bongo Ondimba et d’un spectacle son et lumière. Dans le faste, le Gabon a inauguré le nouveau port d’Owendo. Fruit d’un partenariat public-privé, l’infrastructure a été construite par le groupe singapourien Olam et sa gestion partielle confiée au français Bolloré. Pour autant, ce nouveau port replace-t-il le Gabon sur la carte maritime de l’Atlantique ? Dix-huit mois de travaux qui ont coûté 181...
(Jeune Afrique 16/10/17)
L'agence de notation Fitch a abaissé vendredi la note de la dette du Gabon avec perspective négative, à cause de la détérioration de l'endettement et de la situation budgétaire du pays. La note de la dette gabonaise passe de « B+ » à « B » tombant plus bas dans la catégorie spéculative et l’agence pourrait encore l’abaisser dans les prochains mois. Fitch affirme que cette dégradation reflète « la vive détérioration des comptes budgétaire et extérieur du pays, l’accumulation...
(RFI 16/10/17)
Au Gabon, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, a inauguré samedi 14 octobre un nouveau port à Owendo, ville située dans la périphérie de Libreville. L'infrastructure qui a coûté 180 milliards de FCFA, soit environ 300 millions de dollars, est le fruit d'un partenariat public-privé entre l'Etat gabonais et le groupe agro-industriel singapourien Olam. L'Etat gabonais a pour ambition de soumettre le secteur à la concurrence pour réduire les coûts portuaires et, par ricochet, de lutter contre la vie...
(RFI 16/10/17)
Le Gabon vient de se doter d’un nouveau port. Situé à Owendo, dans la périphérie de Libreville, le nouveau port a été inauguré samedi 14 octobre par le président gabonais Ali Bongo Ondimba. Fruit d’un partenariat public-privé entre l’Etat gabonais et le groupe agro-industriel singapourien Olam, le nouveau port en service depuis trois mois était devenu un sérieux concurrent du groupe français Bolloré accusé d’être à l’origine de la vie chère au Gabon à cause des tarifs portuaires très élevés...
(RFI 13/10/17)
Au Gabon, Jean Ping a connu un début de journée agité ce vendredi. Un huissier, des hommes cagoulés et armés ont débarqué au domicile de l'opposant à Libreville en raison d’une vielle histoire. Petit retour plus de deux ans en arrière, le lundi 12 janvier 2015, le réveil pour Jean Ping et sa famille est très mouvementé. Au moins 300 jeunes attaquent et caillassent sa résidence. Caméra de surveillance cassée, le compteur électrique n'y échappe pas, des feux sont allumés,...
(La Tribune 10/10/17)
L'Union européenne et le gouvernement gabonais continuent toujours leurs discussions dans la capitale gabonaise, Libreville, autour du Dialogue politique intensifié lancé à la fin d'année 2016 entre les deux parties. Objectif selon les Affaires étrangères gabonaises : garantir le respect de l'Accord de Cotonou qui définit le cadre les règles de pré-coopération en l'UE et des pays d'Afrique, des Caraïbes et des Pacifiques (ACP). Le gouvernement gabonais et l'Union européenne (UE) ne se donnent pas de répit. Après leur séance...
(Le Point 09/10/17)
Le moins que l'on puisse dire, c'est que la démocratie ne se porte pas bien en Afrique centrale. Pourquoi ? Eléments d'explications. Les régimes bâtis sur les ruines de guerres civiles en Angola, au Burundi, au Congo, en République démocratique du Congo (RDC), en Ouganda et au Rwanda ont reposé sur des forces politico-militaires. Hormis au Kenya, en Tanzanie et en Zambie, où le multipartisme a été rétabli au début des années 1990 et a perduré malgré des élections entachées...
(RFI 06/10/17)
Fin d'une épisode dans le feuilleton judiciaire qui oppose le président gabonais Ali Bongo au journaliste écrivian français Pierre Péan, pour son ouvrage « Nouvelles affaires africaines, mensonges et pillages du Gabon » paru en 2014, qui vait fait scandale au Gabon à sa parution. Comme attendu, le tribunal correctionnel de Paris vient de rendre son verdict : il condamne Pierre Péan pour diffamation contre le président du Gabon. Le verdict est tombé ce jeudi après-midi. Il vient de condamner...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi le journaliste Pierre Péan pour avoir laissé entendre que le président gabonais Ali Bongo était à l’origine des tentatives d’assassinat de Jean-Pierre Lemboumba. Les passages incriminés figurent dans le livre Nouvelles affaires africaines, publié en 2014 aux éditions Fayard, dans lequel le journaliste Pierre Péan revient longuement sur les relations entre Ali et Omar Bongo. Dans l’un des chapitres, l’auteur laisse entendre que le président gabonais aurait commandité deux tentatives d’assassinat à...
(Jeune Afrique 06/10/17)
Le nouveau vice-président, Pierre-Claver Maganga Moussavou, ne conçoit pas son parcours en homme seul. Chez lui, le pouvoir est une passion qui concerne tout le clan. Pierre-Claver Maganga Moussavou est un vieux routier de la politique gabonaise. La jeune femme qui, ce jour-là, l’accueille alors qu’il est venu acquitter une facture de téléphone portable le reconnaît aussitôt. Ils échangent quelques amabilités. Elle lui confie connaître aussi son fils Biendi Maganga Moussavou, actuel ministre de la Promotion des petites et moyennes...
(RFI 06/10/17)
La seconde réunion semestrielle de l’année des ministres des Finances, des gouverneurs des Banques centrales et des présidents des institutions régionales de la zone franc s’est tenue ce jeudi à Paris. La situation générale de la zone est marquée par un réendettement rapide. Le débat soulevé par les Africains, qui appellent à remplacer le franc CFA par une monnaie qui n’est pas arrimée à l’euro, n’a pas été officiellement évoqué. Réduction des déficits publics, diversification des économies et augmentation des...
(Le Figaro 05/10/17)
LE SCAN POLITIQUE - Polémique après polémique, la députée France insoumise de 37 ans est devenue la cible favorite d'une partie de la classe politique, qui l'accuse de complaisance avec l'islam radical. Elle ne s'attendait pas à ça. «Camaradobono», comme elle est surnommée depuis ses 20 ans, était loin d'imaginer devenir en quelques mois une cible de choix. À 37 ans, cette bibliothécaire de profession, élue députée sur l'ancienne circonscription du PS Daniel Vaillant, à cheval entre le 18 et...
(Jeune Afrique 04/10/17)
Le sujet faisait débat : faut-il organiser un congrès du PDG à quelques mois seulement des législatives, qui doivent se dérouler avant avril 2018 ? Sonné par la présidentielle d’août 2016 au cours de laquelle il n’a pas brillé par son dynamisme et encore moins par les résultats que ses ténors étaient censés lui assurer dans leurs fiefs respectifs, le parti d’Ali Bongo Ondimba est au bord de la crise. Faustin Boukoubi, son secrétaire général, a jeté l’éponge, et le Mouvement gabonais pour Ali Bongo Ondimba (Mogabo), un courant qui dit rassembler les « vrais amis » du président, accapare le devant de la scène politico-médiatique...
(Jeune Afrique 03/10/17)
Alors que la Tunisie, le Nigeria et l’Égypte pourraient se qualifier avant la fin des éliminatoires, de nombreuses sélections vont jouer très gros à l’occasion de cette cinquième journée. Certaines confrontations directes seront lourdes de conséquences, notamment pour la Côte d’Ivoire, le Maroc, le Gabon, le Sénégal ou le Burkina Faso. Quelles sont les équipes africaines qui peuvent encore espérer se maintenir sur le long et difficile chemin menant à la Coup du Monde 2018 en Russie ? Si certaines...
(RFI 02/10/17)
Au Gabon, le gouvernement multiplie les bons gestes pour mettre fin à la grève qui paralyse les régies financières (douane, impôts, Trésor public et hydrocarbures) depuis trois mois. L'un des syndicats concernés, qui n'a pas signé la trêve sociale, continue cependant son opposition et exige le paiement intégral de toutes les primes ainsi que l'ouverture des nouvelles négociations. Pour trouver une issue au conflit social, le ministère du Budget a rédigé vendredi un chèque de 8 milliards de francs CFA (environ 12,1 millions d'euros) pour régler une partie de sa dette auprès de ses collaborateurs.
(Jeune Afrique 02/10/17)
L’aide du FMI ne suffira pas à relancer les économies de la zone. Nouvelles sources de financement, recettes fiscales, diversification… JA fait le tour des réformes à engager d’urgence pour renouer avec la croissance. «Le chemin est encore long, mais les signes d’un regain de croissance sont bien visibles. » Paul Tasong, commissaire de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) chargé des politiques économique, monétaire et financière, se veut optimiste. D’après cet économiste camerounais, les mesures d’urgence...
(RFI 29/09/17)
Le Gabon se dirige peut-être vers une sortie de grève dans les régies financières, c'est-à-dire les impôts, la douane, le Trésor public et les hydrocarbures. Depuis trois mois, les agents chargés de récolter les recettes de l'Etat ont arrêté de travailler pour réclamer cinq mois d'arriérés de primes, ce que le gouvernement ne parvient pas à payer. Pour mettre fin à la crise, une trêve sociale d'une année a été signée jeudi 28 septembre. Le huis clos a duré 13 heures. Les syndicalistes réclamaient entre 12 et 26 milliards de francs CFA d'arriérés de primes.

Pages