Dimanche 23 Juillet 2017
(Libération 21/07/17)
Rencontre avec le leader de l’opposition du Gabon, de nouveau à Paris pour plaider sa cause un an après la réélection contestée de son rival. Jean Ping : «La chute est proche, Ali Bongo va partir, j’en fais le pari» Dans le patio déserté d’un hôtel parisien, Jean Ping affiche un calme olympien ce lundi matin. «Je vais aussi bien que possible», ironise-t-il d’emblée. Il est vrai qu’à Paris, le leader de l’opposition gabonaise est en terrain conquis : la diaspora de ce petit pays d’Afrique centrale manifeste en sa faveur tous les samedis sur l’esplanade du Trocadéro et poursuit de sa colère tout officiel qui ose s’afficher en public dans la capitale française. «Bloquée»...
(Jeune Afrique 20/07/17)
Marie-Madeleine Mborantsuo ne compte pas quitter son poste à la Cour constitutionnelle gabonaise avant la fin de son mandat. Elle préside l'instance depuis sa création, en 1991. Alors que la presse la verrait bien intégrer le gouvernement postdialogue, la juge Marie-Madeleine Mborantsuo n’a pas l’intention, selon ses proches, de quitter la Cour constitutionnelle avant le terme de son mandat, en octobre 2019. À partir de cette date, « MMM », qui n’aura pas encore atteint l’âge de la retraite, sera, disent-ils, disponible pour toute fonction où son expérience serait requise… Lire sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/457456/politique/gabon-marie-madeleine-m...
(La Tribune 19/07/17)
La décision avait été prise le 11 juillet dernier. Maintenue au secret, elle ne s’est ébruitée qu’à dix jours de la date du scrutin. La cour constitutionnelle du Gabon a décidé d’un nouveau report des élections législatives initialement prévues en décembre 2016 avant d’être reportées à juillet 2017. La nouvelle date prévue est « au plus tard en avril 2018 ». Et la nuance glissée dans la décision vaut tout son pesant d’or. Pour le Palais du bord de mer, le glissement est acté. Motif sur motif, il n'a...
(APA 19/07/17)
Les élections législatives au Gabon, ont été de nouveau reportées ‘’au plus tard au mois d’avril 2018’’, selon une décision de la Cour constitutionnelle gabonaise, rendue publique mardi. Elles étaient initialement programmées pour se tenir avant le 31 juillet 2017. Ce nouveau report entraine de facto le prolongement du mandat des députés gabonais, élus pour une durée de cinq ans, et qui a pris fin en décembre 2016. La Cour constitutionnelle gabonaise justifie cette décision par la difficulté de «concilier le temps nécessaire dont les autorités compétentes doivent disposer pour faire aboutir ...
(Jeune Afrique 19/07/17)
Le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau a rejoint le gouvernement d’ouverture en octobre, en tant que vice-Premier ministre. Une position d’équilibriste. Arrivé troisième à la présidentielle du 27 août 2016, à laquelle il concourait sous les couleurs de l’Union du peuple gabonais (UPG), Bruno Ben Moubamba, 50 ans, est l’un des rares opposants à avoir accepté d’intégrer le gouvernement d’ouverture formé le 2 octobre par le Premier ministre, Emmanuel Issoze-Ngonde. Représentant de l’une des trois branches...
(RFI 19/07/17)
Au Gabon, les élections législatives, prévues ce mois de juillet 2017, viennent, une fois de plus, d'être reportées à avril 2018 par la Cour constitutionnelle, saisie par le gouvernement. Ce n'est quasiment pas une surprise. Ce scrutin aurait pu se tenir en décembre 2016, mais le gouvernement avait évoqué un manque de budget. Cette fois, il a convaincu la Cour qu'il a besoin de temps pour appliquer les reformes électorales décidées lors du dernier dialogue politique. Comment réagit la classe...
(Agence Ecofin 18/07/17)
(Agence Ecofin) - A l’occasion de la session ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), tenue le 11 juillet à Yaoundé, Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de cette institution, a réagi à la rumeur selon laquelle, le président français Emmanuel Macron aurait déclaré, quelques jours plus tôt au Mali : « Si on n’est pas heureux dans le FCFA, on le quitte, on crée sa monnaie[…]». « Ce n’est pas la France...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans un communiqué conjoint, une coalition d'ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l'Agence française de développement (AFD) à rejeter l'un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu'il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l'AFD. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres »,...
(RFI 18/07/17)
Pierre-Emerick Aubameyang est annoncé depuis des semaines comme partant du Borussia Dortmund. Mais à un mois du début de la saison en Allemagne, l’attaquant n’a toujours pas bougé. Le BVB n’est pas fermé à un transfert, mais l’avenir de «PEA» va devoir se régler rapidement. Et les opportunités ne sont pas si nombreuses. Meilleur joueur de Bundesliga allemande en 2015-2016, meilleur buteur de Bundesliga en 2016-2017 (31 buts en championnat, 40 buts toutes compétitions confondues) ; Pierre-Emerick Aubameyang a prouvé,...
(RFI 15/07/17)
Au Gabon, Gildas Biviga, journaliste à la station provinciale de Radio Gabon à Tchibanga, une ville située à 700 kilomètres au sud de Libreville, a été condamné à 184 jours de prison avec sursis dont 45 jours de prison ferme et une amende de 300000 francs CFA. Il avait interviewé Marcel Libama, un célèbre syndicaliste et le procureur de Tchibanga avait fait arrêter les deux hommes qui ont été jugés et ont écopé de la même peine. Le directeur général...
(Jeune Afrique 14/07/17)
Une juge d’instruction française a retenu la qualification de « crime contre l’humanité » dans l’enquête sur les violences postélectorales à Libreville. Un rebondissement de plus dans le duel qui s’éternise entre Ali Bongo Ondimba et son opposant Jean Ping. Près d’un an après le scrutin présidentiel gabonais, le conflit postélectoral entre Ali Bongo Ondimba (ABO) et son challenger, Jean Ping, est entré dans une séquence judiciaire inédite. Par magistrats et avocats interposés, chacun...
(Jeune Afrique 14/07/17)
Eric Moutet, avocat dans l'affaire de la plainte pour crime contre l'humanité visant les autorités gabonaises, n'en est pas à sa première affaire concernant un gouvernement africain... Si la personne à l’origine de la plainte pour crime contre l’humanité visant les autorités gabonaises, qui affirme « craindre pour sa sécurité », a préféré garder l’anonymat, son avocat Éric Moutet ne fuit pas la lumière. Dans son cabinet parisien, les détracteurs du chef de l’État gabonais défilent. Ce pénaliste de formation...
(Le Monde 14/07/17)
Le principal opposant du président gabonais se plaît à croire qu’Ali Bongo, mal élu en 2016, partira du pouvoir contraint par la révolte populaire. Propos recueillis par Joan Tilouine « Bon courage, papa ! » Au bar d’un palace parisien, Dominique Ngouabi salue Jean Ping qu’il croise par hasard. Costume sombre et ceinture Hermès, le fils de l’ancien président marxiste-léniniste du Congo-Brazzaville Marien Ngouabi, assassiné le 18 mars 1977 dans des conditions troubles, encourage celui qui se considère comme le...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Fidèle à son bagage philosophique, cette figure incontournable de l’opposition décrypte les récents événements et les enjeux des prochaines échéances électorales. Ancien du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), candidat à la présidentielle puis rallié à Jean Ping en 2016, Guy Nzouba‑Ndama, 70 ans, a repris ces derniers mois un peu de distance avec l’ancien président de la Commission de l’Union africaine. Certes, il a refusé, comme lui, de participer au dialogue national voulu par Ali Bongo Ondimba. Mais il...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, lundi 19 juin, un prêt pour la période 2017-2020 de 642 millions de dollars (573 millions d’euros) au Gabon. Il était temps : le prix du pétrole a reculé de plus de 15 % en un mois. Si Libreville a été obligé, toute honte bue, de souscrire pour la première fois un plan de sauvetage auprès du Fonds, c’est que la crise était devenue insupportable. Une croissance en berne (+ 4,4 % en 2014,...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Les législatives, qui doivent se tenir avant la fin de l’année, verront s’affronter nombre de formations, dont certaines viennent de se constituer. Si les forces d’opposition sont déterminées à remporter le scrutin, leurs divisions pourraient profiter à la majorité présidentielle. « C’est fini. Nous avons perdu la présidentielle. Il faut maintenant préparer l’avenir », affirme Mesmin Ngabikoumou Wada, 40 ans, qui vient d’entrer en politique. Encarté chez Les Démocrates, parti récemment créé par Guy Nzouba-Ndama (lire interview ci-contre), il envisage,...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Secoué par une double tourmente politique et financière en 2016, le Gabon, bien que convalescent, semble désormais en mesure de surmonter la crise protéiforme à laquelle il est confronté. Après l’orage, la tempête. Depuis un an, le Gabon ploie sous les éléments. Aux rigueurs provoquées par la crise financière qui a menacé la stabilité du cadre macroéconomique du pays s’est ajoutée une crise postélectorale de longue durée. En août 2016, l’élection présidentielle s’est terminée sous une pluie de projectiles et...
(Jeune Afrique 13/07/17)
En convoquant durant près de deux mois (28 mars-25 mai) à Libreville, à grands frais et en grande pompe, un « dialogue politique inclusif et sans tabou », Ali Bongo Ondimba et son parti, le Parti démocratique gabonais (PDG), espéraient un dénouement heureux à la crise inédite et multiforme que traverse le Gabon depuis la présidentielle ratée d’août 2016. Or, il n’en fut rien. De ces assises, les annales de la politique gabonaise retiendront comme événement principal la grande absence...
(Jeune Afrique 13/07/17)
Trois aires protégées ont vu le jour dans la périphérie de la capitale : le parc national d’Akanda, celui de Pongara et l’arboretum Raponda-Walker. Elles font toutes trois partie de la politique de conservation des ressources naturelles et de développement de l’écotourisme du Gabon, où 13 parcs nationaux ont été créés, couvrant plus de 10 % du territoire. Elles ont pour premiers objectifs d’être un rempart contre l’activité humaine, notamment via l’industrie du bois ou le braconnage, et de permettre au...
(Jeune Afrique 12/07/17)
Le Premier ministre gabonais Emmanuel Issoze-Ngondet affiche sa satisfaction quant au déroulement du dialogue politique et détaille les multiples réformes engagées par son gouvernement ces derniers mois. Pendant les assises du Dialogue politique dont il conduisait les travaux, il n’était pas rare de voir arriver Emmanuel Issoze‑Ngondet au stade de l’Amitié d’Angondjé avec les yeux fatigués de celui qui dort peu. Dans le bureau aménagé pour la circonstance, son téléphone vibrait sans arrêt. C’est qu’à l’évidence, au cours de ce dialogue, des liens se ...

Pages