| Africatime
Mardi 28 Mars 2017
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, c’est ce mardi 28 mars que doit s’ouvrir le « dialogue politique » pouvoir-opposition voulu par Ali Bongo après sa réélection très contestée du mois d’août dernier. Le problème, c’est que le numéro un de l’opposition, Jean Ping, boycotte ce rendez-vous. Le Premier ministre Emmanuel Issozé-Ngondet a conduit les préparatifs de ce « dialogue politique ». Qu’est-ce qu’il en attend ? Au terme d’un séjour en France, il a répondu aux questions de Christophe Boisbouvier. RFI : Ce mardi s’ouvre le dialogue politique gabonais. Mais à quoi bon un dialogue si Jean Ping, l'opposant qui se considère toujours comme le président élu, n’y est pas ? Emmanuel Issozé-Ngondet : Huit mois après l’élection...
(RFI 28/03/17)
Au Gabon, le dialogue souhaité par Ali Bongo commence ce mardi 28 mars. L’objectif affiché, huit mois après la présidentielle contestée d'août 2016, est d’apaiser les tensions politiques et sociales, mais aussi relancer l'économie. Ce mardi, les 16 membres du bureau politique paritaire seront mis en place avant une phase citoyenne où chacun pourra s'exprimer sur l'état du pays jusqu'au 6 avril. Une phase politique suivra où 150 délégués, du pouvoir et de l’opposition, débattront des sujets les plus sensibles du moment : réformes institutionnelles, réformes électorales ou encore mesures de décrispation. Pour le pouvoir, ce dialogue offre des avantages. Les sujets épineux à l'ordre du jour montrent son ouverture. Il donne aussi des garanties à la communauté internationale pour...
(Jeune Afrique 28/03/17)
En vue de la présidentielle française (23 avril-7 mai), le Gabon s’intéresse de près à deux candidats. Lors de son séjour à Paris la semaine dernière, Emmanuel Issoze-Ngondet, le Premier ministre gabonais, a rencontré un proche d’Emmanuel Macron, l’ex-ministre de droite Jean-Paul Delevoye, qui préside la commission d’investiture du mouvement En marche ! Il s’est aussi entretenu avec deux poids lourds du camp de François Fillon : Gérard Larcher, le président du Sénat, et Christian Jacob, le chef du groupe Les Républicains...
(Jeune Afrique 28/03/17)
À peine plus de quinze ans après la création d’Areva, en 2001, alors appelé à devenir, sous la houlette d’Anne Lauvergeon, le « grand acteur intégré du nucléaire », l’aventure atomique française est un fiasco. Faisant face à une situation financière explosive – les pertes ont atteint jusqu’à 4,8 milliards d’euros à la fin de 2014 –, le groupe a dû se résoudre en juin 2015 à un attelage d’urgence avec le groupe français EDF, appuyé par le président François...
(Jeune Afrique 28/03/17)
Il est bien révolu le temps où le nucléaire avait le vent en poupe, dans les années 2005-2011. Les analystes les plus enthousiastes avançaient le chiffre mirifique de 30 réacteurs commandés par an. La catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, voilà tout juste six ans, a mis un coup d’arrêt brutal aux ambitions du secteur : abandon de la filière en Allemagne, report sine die de l’appel d’offres sud-africain, ralentissement des calendriers de construction un peu partout dans le monde…...
(RFI 27/03/17)
Cela fait désormais sept mois qu'Ali Bongo a été réélu à la tête du Gabon. La coalition d'opposition autour de Jean Ping conteste toujours les résultats et demande des sanctions internationales. En février, le Parlement européen a jugé que les résultats du scrutin étaient « extrêmement douteux » et demandé à l'Union européenne de lancer des négociations avec Libreville et de prendre des sanctions en cas d'échec. Un dialogue qui s'inscrit dans le cadre de l'accord de Cotonou, qui régit...
(La Voix de l'Amérique 27/03/17)
Les Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG) dénonce, dans une déclaration vue par VOA Afrique, la complaisance du président Ali Bongo Ondimba et de la justice gabonaise en rapport avec la mise en examen en France de la présidente de Cour Constitutionnelle Marie-Madeleine Mborantsouo. "…Le peuple gabonais exige la démission, l'interpellation et la mise en accusation de Marie-Madeleine Mborantsouo. Que Steeve Ndong Essame Ndong fasse enfin son travail de Procureur de...
(RFI 27/03/17)
L'enquête dont fait l'objet en France la présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon fait polémique. Selon des informations exclusives du «Canard enchaîné» et de RFI, Marie Madeleine Mborantsuo serait dans le viseur du Parquet financier depuis trois ans. Elle est soupçonnée notamment de détournements de fonds publics et blanchiment en bande organisée. L’opposition monte au créneau. Des sommes importantes ont été saisies en liquide en France ou sur des comptes bancaires à Monaco. L'opposition monte au créneau et voit...
(RFI 27/03/17)
Au Gabon, la Commission nationale de lutte contre l’enrichissement illicite (CNLCEI) a affirmé dans un communiqué publié vendredi 24 mars avoir transmis au procureur de la République, pour la mise en mouvement de l’action publique, les dossiers de quatre personnes physiques ou morales, dont les enquêtes sur les détournements des deniers publics sont entièrement bouclées. Une annonce qui doit susciter la peur auprès des anciens et nouveaux gestionnaires des biens publics. Créée en 2002 sous la houlette du FMI et...
(Le Figaro 27/03/17)
Souhaités par le président Ali Bongo, les pourparlers sont boudés par l'opposition, qui rejette la légitimité du pouvoir en place. Le président gabonais, Ali Bongo, lance mardi son «dialogue politique» censé relancer un pays plongé dans une crise lancinante. Les tensions liées à sa réélection en septembre ne passent pas, maintenant le Gabon dans un marasme politique, social et économique dont il n'a pas l'habitude. Officiellement, Ali Bongo l'a emporté d'une très courte tête (50,66 %) contre Jean Ping (47,24...
(L'Equipe 25/03/17)
En reconstruction après le fiasco de la CAN 2017, le Gabon a seulement pu arracher le nul en Guinée lors d'un amical (2-2). Organisateur de la CAN il y a deux mois, mais éliminé dès la phase de groupes, le Gabon est en phase de reconstruction. Ce vendredi, il a arraché un nul en Guinée, après un joli match (2-2). Le Bordelais Kamano a ouvert le score pour les locaux. Juste avant la pause, Bouanga (Tours) a égalisé grâce à...
(Le Monde 24/03/17)
Le premier ministre gabonais Emmanuel Issoze Ngondet, de passage à Paris, déplore le boycottage de Jean-Ping, candidat malheureux à la présidentielle de 2016. Propos recueillis par Cyril Bensimon Au Gabon, le dialogue politique voulu par le pouvoir doit s’ouvrir mardi 28 mars. Celui-ci se tiendra sans Jean Ping, le principal opposant du pays, qui se considère toujours comme le président élu. La crise politique née de la réélection contestée d’Ali Bongo n’est donc pas terminée, comme a pu le constater...
(RFI 24/03/17)
La présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise Marie-Madeleine Mborantsuo est sous le coup d’une enquête en France pour des mouvements de fonds suspects. Une affaire pour le moins embarrassante. La justice française s’intéresse de près au patrimoine de Marie-Madeleine Mborantsuo. La puissante présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise est soupçonnée de recel de détournements, soustraction ou destruction de fonds publics et blanchiment en bande organisée. L’enquête préliminaire est menée par le parquet national...
(RFI 24/03/17)
Fin de la grève dans l'entreprise pétrolière Maurel and Prom, au Gabon. Le syndicat ONEP avait lancé un mouvement social au sein de la société française, il y a un mois. Il réclamait notamment des primes suite à l'arrivée d'un nouvel actionnaire majoritaire. La tension avait culminé avec l'expulsion, sans ménagement, de grévistes du site ONAL par les forces de l'ordre. Depuis, le syndicat exigeait la démission du directeur. Finalement, l'accord signé mercredi, maintient Christophe Blanc à son poste. Les...
(Le Parisien 24/03/17)
Le géant pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé vendredi la vente de ses activités dans le pétrole et le gaz onshore (terrestre) au Gabon à une société de l'américain Carlyle pour 587 millions de dollars. Shell a précisé dans un communiqué que, ce faisant, il cédait la totalité de ses actifs terrestres dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir cinq champs et des participations dans quatre autres champs que la major n'exploite pas directement. Les activités transférées comprennent...
(Jeune Afrique 24/03/17)
La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) infléchit sa politique monétaire, en relevant son taux directeur de 50 points de base, au terme de son premier comité de politique monétaire de l’année, tenu le 22 mars. Une première depuis 2008. La Beac infléchit sa politique monétaire. Elle a relevé son taux directeur de 50 points de base le 22 mars, au terme de son premier Comité de politique monétaire (CPM) de l’année. Le taux d’intérêt des appels d’offres (TIAO)...
(RFI 23/03/17)
La région d'Oyem dans le nord du Gabon n'a plus de procureur. Fabrice Afane Allogo a été suspendu pour trois mois par sa hiérarchie. Dans un document authentifié par RFI, le procureur général près la Cour d'appel d'Oyem écrit qu'il s'est « illustré par une insubordination hiérarchique caractérisée, des absences injustifiées, des procédures irrégulières et des saisies illégales de grumes ». Il ne sera pas payé pendant sa suspension. Une affaire sensible dans une région où les richesses notamment en...
(L'Equipe 22/03/17)
Les trois surfeurs bretons de «Lost in the Swell» continuent leurs aventures au Gabon. Découvrez le quatrième épisode de leur périple dans lequel ils naviguent au milieu des baleines et parcourent le pays, non sans difficulté, sur leurs fatbikes. «Lost in the swell», ce sont les aventures de trois surfeurs bretons (Ewen, Ronan & Aurel) en quête de vagues et de rencontres autour du monde. A la suite de leur expérience sur une île déserte "Des Iles Usions" ils embarquent...
(La Voix de l'Amérique 21/03/17)
Dynamique Unitaire et trois autres mouvements fustigent la suspension de la Conasysed et exigent l’annulation de l’arrêté ministériel accusant la fédération syndicale de violences et trouble à l'ordre public. La puissante fédération syndicale gabonaise Dynamique Unitaire - regroupant une quarantaine de syndicats de l’administration publique -, le Syndicat de l’Education Nationale (Sena), l’ONG Educaf Gabon et une plateforme d'étudiants et d'élèves se sont réunis pour contester ...
(RFI 21/03/17)
Au Gabon, les principaux syndicats sont en colère suite à l'interdiction des activités de la Conasysed, le principal syndicat de l'éducation nationale à l'origine d'une grève qui dure depuis cinq mois. Les dirigeants de la Conasysed ont rejeté cette décision. Dimanche, c'est le président de Dynamique unitaire, Jean Remy Yama qui a appelé à la solidarité syndicale en boycottant toute rencontre avec le gouvernement tant que la sanction contre la Conasysed n'est pas levée. Dimanche dans la soirée, le ministre...

Pages