| Africatime
Samedi 29 Avril 2017
(Gabon Review 29/04/17)
De nouvelles radiations d’enseignants et un réaménagement du calendrier scolaire ont été annoncés, vendredi 28 avril, par le porte-parole du gouvernement. En février dernier, plus de 800 enseignants du primaire et du secondaire avaient vu leurs salaires suspendus par décision du ministre de l’Education nationale. La raison évoquée : leur participation à la grève lancée plusieurs mois plus tôt, qui menaçait l’année scolaire. Plus d’un mois après la radiation des 19 enseignants considérés comme les plus «indisciplinés», le gouvernement envisage de lancer, «dans les prochaines semaines» de nouvelles procédures de radiations. L’annonce a été faite, vendredi ....
(Gabon Review 29/04/17)
La concertation politique en cours à Libreville, ainsi que les prochaines élections législatives, ont constitué les points saillants du passage d’Alexandre Barro Chambrier sur TV5 Monde, le 27 avril dernier. Une intervention au cours de laquelle il a glissé quelques mots sur Jean-Pierre Rougou, allé «grandir la cohorte des personnes participant à un non événement». Invité au journal Afrique sur TV5 Monde, le 27 avril dernier, le leader du rassemblement Héritage & Modernité s’est longuement prononcé sur le dialogue politique en cours, à Libreville. Une concertation qualifiée de «faux fuyant» par Alexandre Barro Chambrier. «Il s’agit d’un monologue (…) Nous sortons d’une situation très grave : une crise politique, économique et sociale, avec un déni de démocratie», a-t-il lancé. En...
(Autre média 28/04/17)
René Ndemezo’o Obiang fut un ancien coordinateur de la campagne de Jean Ping. Aujourd’hui, il est l’un des vice-présidents du dialogue national, à la tête de la délégation de l’opposition. Considéré comme un véritable traitre pour certains politiques, mais l’homme assume entièrement sa responsabilité. « Nous avons l’espoir d’aboutir à des avancées significatives, d’autant que nous avons obtenu que soit élaboré un chronogramme à la fin du dialogue, afin de permettre ensuite à un comité de suivi de veiller à...
(Gabon Review 28/04/17)
Bien que conscient de la victoire de Jean Ping à la dernière présidentielle, René Ndemezo’o Obiang a estimé que ce dossier ne saurait être le fil conducteur du dialogue national en cours. Pour l’ancien coordinateur de la campagne de Jean Ping, la concertation politique actuelle devrait plutôt porter sur des «réformes impersonnelles, objectives et déconnectées d’Ali Bongo». Alors que les inconditionnels de Jean Ping l’accusent de traitrise, René Ndemezo’o Obiang ne demeure pas moins objectif sur certaines questions, quelques mois...
(Gabon Review 28/04/17)
Jean-Pierre Rougou et Patrick Eyogo Edzang ont tout à fait le droit de prendre part à la concertation politique voulue par Ali Bongo. Mais, leur propension à tirer sur l’Union nationale, leur parti, ou à lui dicter une ligne de conduite révèle une difficulté à s’assumer. Au-delà, elle met en lumière les raisons de l’intérêt de la majorité pour ces deux personnalités. La technique est connue et l’argumentation éculée : comme avant eux Estelle Ondo et Mike Jocktane, Jean-Pierre Rougou...
(Gabon Review 28/04/17)
Depuis la fin du processus électoral d’août 2016 marqué par la «victoire» d’Ali Bongo dans la province de l’Ogooué-Ivindo (avec 12.000 voix contre 7000 à Jean Ping), les cadres de cette province sont abondamment appelés à des fonctions importantes au détriment des cadres et hauts fonctionnaires de bien d’autres localités du Gabon. En veux-tu ? En voilà ! L’Ogooué-Ivindo, la nouvelle «province-sœur», se voit gratifier de multiples cadeaux de reconnaissance pour avoir donné, lors de la dernière présidentielle, une victoire...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le président congolais, Denis Sassou Nguesso a dépêché mercredi à Libreville son ministre de la Justice, Pierre Mabiala, porteur d’une lettre confidentielle au numéro un gabonais, Ali Bongo Ondimba. Dans un communiqué laconique publié au terme d’une audience au palais du bord de mer de Libreville entre le président gabonais et le ministre Mabiala, le Gabon affirme que le message du président congolais porte sur l’échange d’expérience judiciaire entre les deux pays qui entretiennent, par ailleurs, « d’excellentes relations...
(Autre média 27/04/17)
Après un premier report, de décembre à juillet 2017, du fait d’exigences de l’opposition formulées dans le cadre de grand dialogue politique national, les élections législatives gabonaises pourraient souffrir d’un nouveau retard. Le mandat des députés gabonais prenait fin en février. Il a cependant été prolongé jusqu’à la tenue du scrutin de juillet après un report du vote parlementaire dans le pays. Devant certaines demandes de la faction de l’opposition qui participe au dialogue politique national d’Ali Bongo Ondimba, un...
(Jeune Afrique 27/04/17)
Alors que le dialogue national se poursuit à Libreville, l’ancien Premier ministre Jean Eyéghé Ndong refuse toujours d’y participer. Aux côtés de Jean Ping, il affirme toujours que le point de départ d’un apaisement du climat gabonais serait qu’Ali Bongo Ondimba reconnaisse sa défaite à la présidentielle de 2016. Jeune Afrique : Jean Ping a une nouvelle fois organisé un grand meeting, le 15 avril dernier. Quelle est sa stratégie, plus de sept mois après la présidentielle ? Jean Eyéghé...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le vice premier ministre en charge de l’urbanisme, de l’habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba a lancé mercredi à Libreville un atelier sur les nouvelles techniques de lutte efficace contre les inondations persistantes à Libreville et dans d’autres grandes villes du Gabon. L’atelier met en exergue l’expertise des agences intestinales spécialisées dans lutte contre les catastrophes. Il s’agit des groupes français Grégori international et allemand Huesker. Les participants sont les techniciens des ministères de l’environnement, des infrastructures, des...
(Jeune Afrique 27/04/17)
L’ancien coordinateur de la campagne de Jean Ping est l’un des vice-présidents du dialogue national, à la tête de la délégation de l’opposition. Traître pour les uns, réalistes pour les autres, il assume sa participation et sa rupture avec Jean Ping, en espérant obtenir des réformes essentielles. Jeune Afrique : Vous avez choisi de participer au dialogue national, contre l’avis de Jean Ping, dont vous étiez le coordinateur de campagne en 2016. Qu’espérez-vous obtenir ? René Ndemezo’o Obiang : Nous...
(Gabon Actu 27/04/17)
Le président de la Concertation de la jeunesse Gabonaise (CJGA), une plateforme des jeunes proches de la mouvance présidentielle, Rodrigue Maîssa Nkoma a dans une lettre ouverte adressée au président de la république Ali Bongo Ondimba, mis en garde une partie de la classe politique gabonaise, notamment l’opposition participant au dialogue politique, de multiplier les manœuvres pour dit-il faire échouer la messe politique par des débats contre-productifs. « Il d’autant plus étonnant qu’inacceptable que le politique Gabonais, dont les intentions...
(Gabon Actu 26/04/17)
Le président du Forum africain pour la reconstruction (FAR, opposition), Léon Mbou Yembi décline par avance dans un entretien exclusif à Gabonactu.com, l’éventualité pour lui d’intégrer un nouveau gouvernement de large ouverture qui pourrait être formé, selon certaines indiscrétions, après le dialogue politique en cours, proposé par le président Ali Bongo Ondimba. « Ceux qui veulent aller dans un gouvernement d’ouverture, ça c’est leur droit mais moi non », a déclaré M. Mbou Yembi, estimant par ailleurs qu’un « vrai...
(Gabon Review 26/04/17)
Critiqué pour sa participation au dialogue politique convoqué par Ali Bongo, le 4e vice-président de l’Union nationale sort de sa réserve et répond aux attaques de ses compagnons du parti. Jusque-là silencieux face aux critiques portées contre lui, après s’être engagé à participer au dialogue politique organisé par Ali Bongo, Mike Jocktane, 4e vice-président de l’Union nationale (UN, opposition), sonne la riposte. Dans un texte posté sur sa page Facebook le 24 avril, il s’est insurgé contre «des manœuvres indignes...
(Gabon Review 26/04/17)
Militant de Démocratie nouvelle (DN), Daladier-Hubert Minang Fils refuse de croire que l’opposition participant au dialogue politique d’Angondjé y est allée pour se laisser dicter des choses et ne pas lutter pour ses idées. La confiance. Voilà ce que Daladier-Hubert Minang Fils demande aux populations gabonaises, et davantage aux militants et sympathisants de l’opposition. Pour ce militant de Démocratie nouvelle, le parti politique présidé par René Ndemezo’o Obiang, les partis et personnalités de l’opposition prenant part aux assises d’Angondjé ne...
(Gabon Actu 26/04/17)
Mike S. Jocktane qui se présente toujours comme Vice président de l’Union nationale soutient dans une publication sur sa page facebook qu’il est partisan de la non violence raison pour laquelle il allé au dialogue d’Ali Bongo Ondimba. Voici son message : Mes chers compatriotes, Je ne serais jamais partisan de la violence et je suis contre le fait de prendre le peuple épris de liberté pour chair à canon, alors que les acteurs politiques que nous sommes peuvent régler...
(Xinhua 26/04/17)
Le président congolais, Joseph Kabila a effectué lundi une visite éclair au Gabon, précisément dans la ville de Franceville au sud-est du Gabon où il a été accuelli par son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, rapporte la présidence de la République gabonaise dans un communiqué. Dès son arrivée dans la luxuriante ville de Franceville située sur les hauteurs du plateau Batéké, le numéro un congolais est allé se recueillir sur la tombe de l'ancien président gabonais, Omar Bongo Ondimba qui...
(Agence Gabonaise de Presse 26/04/17)
Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila Kabangué, a été reçu lundi 24 avril, par son homologue du Gabon, Ali Bongo Ondimba, à Franceville(Sud-Est) du Gabon, pour une visite de travail. C’est autour de 12 heures que le président de la RDC a été accueilli par son homologue gabonais, à l’aéroport international de Mvengué, en présence du gouverneur de la province du Haut-Ogooué et des membres des gouvernements des deux pays. Après les honneurs militaires, les...
(Jeune Afrique 25/04/17)
Ce n’est pas encore officiel, mais plus personne ne semble douter du fait que les législatives gabonaises ne se tiendront pas en juillet, comme c’était prévu. Au cours du dialogue national actuellement en cours à Libreville, l’opposition a en effet mis sur la table un certain nombre de réformes, parmi lesquelles une refonte des circonscriptions électorales. « Or la loi stipule qu’on ne peut pas tenir de scrutin l’année d’un redécoupage », explique un ancien ministre passé à l’opposition. Autre...
(RFI 25/04/17)
Au Gabon, la phase politique du dialogue national convoqué par le président Ali Bongo Ondimba rentre dans sa deuxième semaine. On rappelle que les hommes politiques prennent le relais de la société civile, qui a durant trois semaines fait des propositions de réformes de l'Etat pour éviter des lendemains électoraux chaotiques. Bilan de la première semaine de la phase politique. Tous les participants reconnaissent que les travaux n'ont pas démarré à une très grande vitesse. Les débats au fond n'ont...

Pages